Un outil révolutionnaire de lecture et d'étude de la Bible en ligne

Imparfait (ou « futur », ou non accompli)

Strong n°08811

Définition

Exprime une action, un processus ou une condition non accompli,
inachevé, prolongé ou répété. L'éventail de sens est très large:

1a) Décrit une action passée non répétée ; la description est
plus vivante et imagée que le parfait. Le parfait exprime un
« fait », l'imparfait ajoute la couleur et le mouvement en
suggérant le « processus » avant sa réalisation.

Il avançait sa main contre la porte (pour entrer).
Il arrivait au village.
Il commença à écouter.
Il était en train d'écrire.

1b) Une phrase comme « que cherchez-vous ? » s'applique non
seulement au présent mais présuppose que la recherche dure
depuis un moment.

Pourquoi pleurez-vous ?
Pourquoi refusez-vous de manger ?
Pourquoi êtes-vous abattus ?

On se réfère plus à une condition qui dure qu'à une occasion
ponctuelle.

2) La progression, l'imperfection ou la condition d'inachèvement
de l'action peut consister en sa fréquente répétition.
2a) Dans le présent :

On « dit » aujourd'hui.
Un fils sage « rend heureux » son père.

2b) Dans le passé :

Et il « fit » ainsi (régulièrement, année après année)
La vapeur « montait ».
Le poisson que nous « mangions habituellement ».
La manne « descendait » (régulièrement).
Il « parlait » (souvent).

3) L'imparfait exprime aussi le futur. Il présente une action
qui va être accomplie ou qui n'a pas encore commencé.

3a) Cela peut être un futur par rapport au présent réel :

Maintenant « tu verras ce que je vais faire ».
Nous « brûlerons » ta maison.

3b) Cela peut être un futur par rapport à n'importe quel moment

Il prit son fils qui « allait régner ».
Il resta pour voir ce qui « allait se passer ».

4) L'usage du 3b peut être pris comme une transition vers un
usage commun de l'imparfait dans lequel il sert pour une
expression de ces nuances de relation entre les actes et les
pensées pour lesquelles le français préfère les modes
conditionnels. Ces actions sont strictement « futures » par
rapport au point assumé, et l'imparfait simple l'exprime
suffisamment :

Tu « pourras » manger de tout arbre.
Qui « saurait ».
Il « dirait ».

5a) L'imparfait suit des particules exprimant la « transition »,
le « but », le « résultat », « afin de », « pour ne pas » et ainsi
de suite :

Dis que tu es ma sœur, « ça sera mieux pour toi ».
Agissons prudemment avec la nation, « afin qu'elle ne
croisse ».

5b) Cependant quand il y a un fort sentiment de « but », ou quand
ce sens est extrêmement marqué, on utilise alors les modes :

Relève-moi « pour que je puisse me venger ».
Qui l'attirera « afin qu'il vienne à moi » ?
Que ferons-nous « pour que la mer se calme » ?

Les modes sont aussi employés pour exprimer les types
d'actions futures que nous exprimons par « l'optatif/souhait »

« Puissais-je » mourir !
« Que Dieu réalise » sa parole !
« Ah, si » l'enfant pouvait vivre !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
LANDRY GNONHANLOU LE CULTE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...