• versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • 2 Rois 5

      1 Naaman, le chef de l'armée du roi de Syrie, jouissait de la faveur et de l’estime de son seigneur, car c'était par lui que l'Eternel avait donné la victoire aux Syriens. Toutefois, cet homme fort et vaillant était lépreux.
      2 Or, les Syriens avaient mené des expéditions, et ils avaient ramené prisonnière une petite fille du pays d'Israël. Celle-ci était au service de la femme de Naaman,
      3 et elle dit à sa maîtresse : « Si seulement mon seigneur pouvait voir le prophète qui se trouve à Samarie, il le guérirait de sa lèpre ! »
      4 Naaman alla dire à son seigneur : « La jeune fille du pays d'Israël a parlé de telle et telle manière. »
      5 Le roi de Syrie dit : « Vas-y, rends-toi à Samarie. Je vais envoyer une lettre au roi d'Israël. » Naaman partit, prenant avec lui 300 kilos d'argent, 70 d'or et 10 habits de rechange,
      6 et il apporta la lettre au roi d'Israël. Celle-ci disait : « Maintenant que cette lettre t’est parvenue, tu sais que je t'envoie Naaman, mon serviteur, afin que tu le guérisses de sa lèpre. »
      7 Après avoir lu la lettre, le roi d'Israël déchira ses habits et dit : « Suis-je Dieu, pour faire mourir et pour faire vivre ? En effet, il s'adresse à moi afin que je guérisse un homme de sa lèpre ! Sachez-le donc et comprenez-le : il cherche une occasion de dispute avec moi. »
      8 Lorsque Elisée, l'homme de Dieu, apprit que le roi d'Israël avait déchiré ses habits, il fit dire au roi : « Pourquoi as-tu déchiré tes habits ? Fais-le venir vers moi et il saura qu'il y a un prophète en Israël. »
      9 Naaman vint avec ses chevaux et son char, et il s'arrêta à la porte de la maison d'Elisée.
      10 Elisée lui fit dire par un messager : « Va te laver 7 fois dans le Jourdain. Ta chair deviendra saine et tu seras pur. »
      11 Naaman fut indigné et il s'en alla en disant : « Je me disais : ‘Il sortira en personne vers moi, il fera appel au nom de l'Eternel, son Dieu, il fera un mouvement de la main sur l’endroit malade et guérira ma lèpre.’
      12 Les fleuves de Damas, l'Abana et le Parpar, ne valent-ils pas mieux que tous les cours d’eau d'Israël ? Ne pourrais-je pas m'y laver pour devenir pur ? » Il tourna le dos, et il partait plein de colère
      13 lorsque ses serviteurs s'approchèrent de lui pour lui parler. Ils dirent : « Mon père, si le prophète t'avait demandé quelque chose de difficile, ne l'aurais-tu pas fait ? Tu dois d’autant plus volontiers faire ce qu'il t'a dit : ‘Lave-toi et tu seras pur !’ »
      14 Il descendit alors se plonger 7 fois dans le Jourdain, conformément à la parole de l'homme de Dieu. Sa chair redevint comme celle d'un jeune enfant et il fut pur.
      15 Naaman retourna vers l'homme de Dieu avec toute sa suite. Dès son arrivée, il se présenta devant lui et dit : « Je reconnais qu'il n'y a aucun Dieu sur toute la terre, sauf en Israël. Maintenant, accepte, je t’en prie, un cadeau de la part de ton serviteur. »
      16 Elisée répondit : « L'Eternel, dont je suis le serviteur, est vivant ! Je n'accepterai rien. » Naaman insista pour qu'il accepte, mais il refusa.
      17 Alors Naaman dit : « Puisque tu refuses, permets que l'on me donne de la terre d’ici, à moi ton serviteur. Qu’on m’en donne l’équivalent de la charge de deux mulets, car moi ton serviteur, je ne veux plus offrir ni holocauste ni sacrifice à d'autres dieux qu'à l'Eternel.
      18 Cependant, que l'Eternel veuille pardonner ceci à ton serviteur : quand mon seigneur entre dans le temple de Rimmon pour s'y prosterner, il s'appuie sur ma main et je m’y prosterne aussi. Que l'Eternel veuille bien me pardonner, à moi ton serviteur, lorsque je me prosternerai dans le temple de Rimmon ! »
      19 Elisée lui dit : « Pars dans la paix. » Lorsque Naaman eut quitté Elisée et qu'il fut à une certaine distance,
      20 Guéhazi, le serviteur d'Elisée, l'homme de Dieu, se dit en lui-même : « Mon maître a ménagé Naaman, ce Syrien, en n'acceptant pas de prendre ce qu'il avait apporté. L'Eternel est vivant ! Je vais courir derrière lui et j'obtiendrai quelque chose de sa part. »
      21 Guéhazi courut donc derrière Naaman. Le voyant courir derrière lui, Naaman s’empressa de descendre de son char pour aller à sa rencontre et demanda : « Est-ce que tout va bien ? »
      22 Il répondit : « Tout va bien. Mon maître m'envoie te dire : ‘Deux jeunes gens de la région montagneuse d'Ephraïm, des membres de la communauté de prophètes, viennent d'arriver chez moi. Donne-moi pour eux, je t'en prie, 30 kilos d'argent et 2 habits de rechange.’ »
      23 Naaman dit : « Accepte de prendre 60 kilos. » Il insista et mit 60 kilos d'argent dans deux sacs, lui donna 2 habits de rechange et les fit porter devant Guéhazi par deux de ses serviteurs.
      24 Arrivé à la colline, Guéhazi les prit de leurs mains et les déposa chez lui, puis il renvoya ces hommes, qui partirent.
      25 Il alla ensuite se présenter à son seigneur. Elisée lui demanda : « D'où viens-tu, Guéhazi ? » Il répondit : « Ton serviteur n'est parti nulle part. »
      26 Mais Elisée lui dit : « Mon esprit non plus n’était pas parti lorsque cet homme a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le moment de prendre de l'argent pour acheter des habits, des oliviers, des vignes, des brebis, des bœufs, des serviteurs et des servantes ?
      27 La lèpre de Naaman va s'attacher à toi et à ta descendance pour toujours. » Guéhazi quitta Elisée, atteint d’une lèpre blanche comme la neige.

      Job 38

      1 L'Eternel répondit à Job du milieu de la tempête. Il dit :
      2 « Qui est celui qui obscurcit mes plans par des discours dépourvus de savoir ?
      3 Mets donc une ceinture autour de ta taille comme un vaillant homme ! Je t'interrogerai et tu me renseigneras.
      4 » Où étais-tu quand j’ai fondé la terre ? Déclare-le, puisque tu es si intelligent !
      5 Qui a fixé ses dimensions ? Tu le sais, n’est-ce pas ? Ou qui a déplié le ruban à mesurer sur elle ?
      6 Sur quoi ses bases reposent-elles ? Ou qui en a posé la pierre angulaire
      7 alors que les étoiles du matin éclataient ensemble en chants d'allégresse et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ?
      8 » Qui a bloqué la mer avec des portes quand, dans son jaillissement, elle est sortie du ventre maternel,
      9 quand j’ai fait des nuages son habit et de l'obscurité ses langes,
      10 quand je lui ai fixé des limites et imposé verrou et portes,
      11 quand j’ai dit : ‘Tu pourras venir jusqu'ici, tu n'iras pas plus loin. Ici s'arrêtera l'orgueil de tes vagues’ ?
      12 » Depuis que tu existes, as-tu donné des ordres au matin ? As-tu montré sa place à l'aurore
      13 pour qu’elle attrape les bords de la terre et que les méchants en tombent ?
      14 Tout se transforme alors, comme l'argile qui reçoit une empreinte, et l’ensemble se présente comme paré d’un habit.
      15 Quant aux méchants, ils sont privés de leur lumière, et le bras prêt à agir est brisé.
      16 » As-tu pénétré jusqu'aux sources de la mer ? T'es-tu promené dans les profondeurs du gouffre ?
      17 Les portes de la mort t’ont-elles été dévoilées ? As-tu vu les portes de l'ombre de la mort ?
      18 As-tu perçu toute la largeur de la terre ? Déclare-le, si tu sais tout cela !
      19 » Où est donc le chemin qui conduit à l’habitation de la lumière ? Et les ténèbres, où ont-elles leur domicile
      20 pour que tu puisses les conduire vers leur territoire et discerner les sentiers qui mènent chez elles ?
      21 Tu le sais, puisque tu étais déjà né et que le nombre de tes jours est si grand !
      22 » Es-tu parvenu jusqu'aux réserves de neige ? As-tu vu les dépôts de grêle
      23 que je tiens en réserve pour les moments de détresse, pour les jours de guerre et de bataille ?
      24 Par quel chemin la lumière se divise-t-elle et le vent d'est déferle-t-il sur la terre ?
      25 Qui a ouvert un passage pour les averses, un chemin pour l'éclair et le tonnerre,
      26 pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants, sur un désert où il n'y a pas d'êtres humains,
      27 pour qu'elle rassasie les endroits solitaires et arides et fasse pousser et sortir l'herbe ?
      28 » La pluie a-t-elle un père ? Qui donc fait naître les gouttes de rosée ?
      29 De quel ventre est sortie la glace et qui a donné naissance au givre,
      30 pour que l’eau se déguise en pierre et que la surface du gouffre reste figée ?
      31 » Peux-tu serrer les liens des Pléiades ou détacher les cordages d’Orion ?
      32 Fais-tu paraître au moment voulu les constellations du zodiaque et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits ?
      33 Connais-tu les règles du ciel ? Peux-tu instaurer l’autorité de Dieu sur la terre ?
      34 Peux-tu élever ta voix jusqu'aux nuages pour que des torrents d'eau te couvrent ?
      35 As-tu lancé des éclairs ? Sont-ils partis ? Te disent-ils : ‘Nous voici’ ?
      36 » Qui a mis la sagesse au fond du cœur ou donné l'intelligence à l'esprit ?
      37 Qui a la sagesse nécessaire pour compter les nuages ? Qui peut faire pencher les cruches du ciel
      38 pour provoquer des coulées de boue et coller ensemble les mottes de terre ?
      39 » Chasses-tu la proie pour la lionne et satisfais-tu l’appétit des lionceaux
      40 quand ils sont couchés dans leur tanière, quand ils sont aux aguets dans leur repaire ?
      41 Qui prépare au corbeau sa nourriture quand ses petits crient vers Dieu et vacillent, affamés ?

      Psaumes 16

      1 Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu, car *je cherche refuge en toi !
      2 Je dis à l’Eternel : « Tu es mon Seigneur, tu es mon bien suprême. »
      3 Les saints qui sont dans le pays, les hommes pieux, sont l’objet de toute mon affection.
      4 On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers, mais moi, je ne verse pas d’offrandes de sang en leur honneur, je ne mets pas leur nom sur mes lèvres.
      5 Eternel, c’est toi qui es ma part et la coupe où je bois, c’est toi qui m’assures mon lot.
      6 Un héritage délicieux m’est attribué, une belle possession m’est accordée.
      7 Je bénis l’Eternel, car il me conseille ; même la nuit mon cœur m’instruit.
      8 *J’ai constamment l’Eternel devant moi ; quand il est à ma droite, je ne suis pas ébranlé.
      9 C’est pourquoi mon cœur est dans la joie, et mon esprit dans l’allégresse. Même mon corps reposera en sécurité,
      10 car tu *n’abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton bien-aimé connaisse la décomposition.
      11 Tu me fais connaître le sentier de la vie ; il y a d’abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite.

      Psaumes 17

      1 Prière de David. Eternel, écoute la justice, sois attentif à mes cris ! Prête l’oreille à ma prière : elle vient de lèvres sincères !
      2 Que mon droit paraisse devant toi, que tes yeux voient où est l’intégrité !
      3 Tu examines mon cœur, tu le visites la nuit, tu me mets à l’épreuve, et tu ne trouves rien : ma pensée n’est pas différente de ce qui sort de ma bouche.
      4 J’ai vu les actions des hommes, mais je reste fidèle à la parole de tes lèvres et je me tiens en garde contre la voie des violents ;
      5 mes pas sont fermes dans tes sentiers, mes pieds ne trébuchent pas.
      6 Je fais appel à toi car tu m’exauces, ô Dieu. Penche l’oreille vers moi, écoute ma parole !
      7 Montre tes bontés, toi qui interviens et sauves de leurs adversaires ceux qui cherchent refuge en toi !
      8 Garde-moi comme la prunelle de l’œil, protège-moi à l’ombre de tes ailes
      9 contre les méchants qui me persécutent, contre mes ennemis qui me cernent, pleins d’acharnement.
      10 Ils ferment leur cœur à la pitié, ils ont des paroles hautaines à la bouche.
      11 Ils sont sur nos pas, déjà ils nous entourent, ils nous épient pour nous terrasser.
      12 On dirait un lion avide de déchirer, un lionceau aux aguets dans son repaire.
      13 Lève-toi, Eternel, marche à leur rencontre, renverse-les, délivre-moi des méchants par ton épée !
      14 Délivre-moi des hommes par ta main, Eternel, des hommes de ce monde ! Leur part est dans cette vie, et tu remplis leur ventre de tes biens ; leurs enfants sont rassasiés, et ils laissent leur superflu à leurs petits-enfants.
      15 Quant à moi, couvert de justice, je te verrai ; dès le réveil, je me rassasierai de ton image.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.