TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Deutéronome 21

    • 1

      1 à 9 Expiation pour un meurtre dont l'auteur est inconnu.

      2

      Anciens et juges. Pour la distinction entre ces deux offices, voir 17.13, note.

      3

      La ville la plus rapprochée : c'est elle qui est naturellement appelée à prendre sur elle la responsabilité qui incombe en cette circonstance au pays tout entier.

      Une génisse qui n'aura pas porté le joug. Voir Nombres 19.2, note.

      4

      Vers un ruisseau permanent : parce que l'eau est indispensable dans la cérémonie suivante, soit pour l'ablution des mains, soit pour emporter le sang.

      Dans un lieu non labour√©, ni ensemenc√© : un endroit de nature sauvage, propre √† servir de th√©√Ętre √† une si lugubre c√©r√©monie.

      Ils lui briseront (trancheront) la nuque. Ce n'est pas ici un sacrifice. Il ne s'agit point de pardon √† obtenir pour le coupable¬†; cette mort est l'√©quivalent du supplice qu'aurait d√Ľ subir le meurtrier. En aucun cas il n'aurait pu y avoir de sacrifice offert pour l'expiation d'un meurtre volontaire. C'est pourquoi le sang n'est pas non plus pr√©sent√© √† Dieu sur un autel¬†; il est r√©pandu dans le torrent qui l'emporte¬†; et ce sont les Anciens, comme organes de la justice humaine, qui accomplissent la c√©r√©monie, et non les sacrificateurs. La m√™me expression de briser la nuque est employ√©e Exode 13.13 et Exode 34.20, pour d√©signer la mani√®re dont doit √™tre tu√© le premier-n√© de l'√Ęne, lequel ne peut √™tre offert en sacrifice, vu l'impuret√© de cet animal.

      5

      Les sacrificateurs fils de Lévi. Ils sont là uniquement pour constater de la part de Dieu l'innocence des habitants de la ville et l'accomplissement de la cérémonie expiatoire ; puis, pour appeler de nouveau sur la contrée la bénédiction divine.

      6

      Laveront leurs mains. Le sens de ce symbole est indiqué dans le verset suivant : ils ne sont coupables ni d'avoir commis le meurtre, ni d'avoir laissé échapper le meurtrier.

      8

      Le Talmud met les paroles de ce verset dans la bouche des sacrificateurs et justifie cette interprétation par les premiers mots du verset 7 : Et prenant la parole, qu'il entend dans le sens de : Ils s'entre-répondront (Anciens et sacrificateurs).

      La propitiation sera faite : la seule possible à défaut de l'expiation légitime et complète, qui serait la mort du meurtrier.

      10

      10 à 14 Traitement de la femme prisonnière.

      Le respect de la personne humaine, qui inspire tout cet ensemble de lois, commande aussi des ménagements à l'égard des prisonnières de guerre.

      12

      Dans ta maison, o√Ļ elle sera √† l'abri de toute violence.

      Se rasera la t√™te... Ce ne sont point ici, comme on l'a pens√©, des signes de deuil pour la s√©paration d'avec les siens, o√Ļ de purification, en raison du peuple souill√© d'o√Ļ elle sort, mais plut√īt les symboles du complet renouvellement qui va s'accomplir dans son existence. Il en est de m√™me du changement des v√™tements : elle d√©pose, les habits dans lesquels elle avait √©t√© faite captive, pour rev√™tir ceux du peuple auquel elle doit d√©sormais appartenir.

      13

      Pendant un mois. Son sentiment intime ne doit pas √™tre violent√© par un changement trop brusque de position. Tout en donnant cours √† sa douleur au sujet de ceux qu'elle a quitt√©s, elle entrera graduellement dans la communion de la famille et du peuple dont elle doit faire partie, et, √† la suite de ce changement int√©rieur correspondant au changement ext√©rieur indiqu√© plus haut, elle se trouvera pr√©par√©e a se donner √† celui qui de son ma√ģtre veut devenir son √©poux (Psaumes 45.14).

      Dans ce passage, la polygamie n'est ni approuvée, ni interdite, absolument comme dans l'ordonnance suivante.

      15

      15 à 17 Le droit du premier-né.

      Le même esprit de bienveillance envers ce qui est faible et méprisé inspire cette ordonnance.

      Ha√Įe : voir Gen√®se 29.31, note.

      16

      Elever au rang de premier-n√©, en lui donnant une portion double. Voir Gen√®se 25.31, note. Par exemple : si un homme avait cinq fils, son bien √©tait partag√© en six parts et il en revenait deux √† l'a√ģn√© comme chef et protecteur naturel des autres membres de la famille. Le l√©gislateur suppose ici une coutume ancienne, qu'il sauvegarde en face des vell√©it√©s arbitraires d'un p√®re partial.

      18

      18 à 21 Punition du fils rebelle.

      Ici encore l'autorit√© paternelle est r√©duite √† de sages limites, bien qu'elle soit en m√™me temps confirm√©e. Le p√®re de famille n'est pas autoris√© √† disposer de son chef, dans un moment de col√®re, de la vie de son enfant, ainsi que c'√©tait le cas chez d'autres peuples. Quand l'avertissement, puis le ch√Ętiment (corporel) ont √©t√© inutiles, une accusation publique a lieu, et c'est ensuite de cette accusation des deux parents que justice est faite, non par le p√®re, mais par tous les hommes de la ville.

      19

      A la porte, o√Ļ se tenait le tribunal (Gen√®se 19.1, note).

      22

      Cadavres des criminels. L'idée de l'exécution capitale est le seul lien qui unisse ce passage au précédent.

      Et que tu l'auras pendu. La pendaison suit l'ex√©cution et n'est pas le supplice lui-m√™me, mais une aggravation de peine, un opprobre inflig√© au cadavre du malfaiteur pour certains crimes extraordinaires (blasph√®me, idol√Ętrie, d'apr√®s les rabbins). Au lieu d'√™tre imm√©diatement enseveli, le corps du criminel √©tait mis en √©vidence et suspendu √† un arbre ou √† un poteau, comme un objet d'horreur pour les hommes et un monument du d√©plaisir divin.

      23

      Ne passera pas la nuit. Contrairement à ce qui a lieu chez beaucoup d'autres peuples, l'inhumation du cadavre ne devra pas être indéfiniment différée. Une fois le but de l'exposition publique atteint, au coucher du soleil qui a éclairé ce spectacle ignominieux (Nombres 25.4), à la tombée de la nuit qui sépare ce jour de deuil public du jour suivant, le corps sera enseveli (Josué 8.29 ;10.26).

      Car un pendu est malédiction de Dieu. Un homme mort n'est ainsi exposé en spectacle public que parce qu'un crime extraordinaire a fait de lui l'objet de la malédiction divine, qui est comme incarnée en lui. En le regardant on la contemple réalisée.

      Saint Paul nous enseigne (Galates 3.13) que tout cela s'est accompli en la personne de Christ, avec quelques diff√©rences toutefois. Ainsi J√©sus n'a pas √©t√© expos√© apr√®s sa mort, mais dans sa mort m√™me. La crucifixion a √©t√© tout √† la fois le supplice et l'exposition du supplici√©¬†; elle a fait ressortir, plus manifestement encore que la peine juive, le courroux divin s'√©puisant lentement sur le malfaiteur. Ainsi encore, diff√©rence plus essentielle, J√©sus, bien que pendu au bois, n'a point √©t√© un maudit de Dieu. Ces deux mots manquent dans la citation que fait l'ap√ītre de notre passage¬†; ils s'appliquaient bien aux malfaiteurs dont parle la loi, mais non √† J√©sus-Christ (Eph√©siens 5.2). Mais, ces diff√©rences constat√©es, signalons l'analogie des deux cas. D'abord le corps de J√©sus crucifi√© a √©t√© l√†, expos√© √† la face du monde, comme le monument de la mal√©diction qui p√®se sur le p√©ch√© et qui aurait pes√© sur le monde si le coupable ne l'avait pas port√©e. Voir les versets 8 et 9 de notre chapitre. Puis l'inhumation du corps de J√©sus a eu lieu selon la loi le soir m√™me du Vendredi Saint. Cette inhumation a √©t√© la premi√®re marque de la propitiation accomplie, marque bient√īt suivie de la preuve d√©cisive de la r√©conciliation du monde avec Dieu : la r√©surrection de ce corps qui avait √©t√© pendu au bois comme celui d'un maudit.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.