Dictionnaire Biblique de Top Bible

ART

1. L'art préhistorique palestinien est beaucoup moins développé que d'autres, par ex. celui du Languedoc. On y trouve cependant un outillage paléolithique très primitif : des coups de poing analogues à ceux du chelléen, des racloirs, des perçoirs et des lames tranchantes pour travailler les peaux de bêtes (cf. moustérien). Ces outils se perfectionnent peu à peu (cf. magdalénien) : des formes nouvelles (scies, poinçons, aiguilles) apparaissent, « mais l'art du Palestinien de ces temps reculés paraît être orienté tout entier vers la fabrication des objets de parure ; il perce et orne des coquilles actuelles ou fossiles (prédilection pour les oursins fossiles), dont il fabrique des amulettes ou des colliers » (L. Perrier, la Préhistoire de la Palestine et la Bible, p. 11). Quoique la Palestine soit riche en argiles rouges, le Palestinien du néolithique, habile à polir les haches, l'est beaucoup moins dans le travail de la poterie : vases lourds, en pâte mal cuite, ornés ultérieurement d'incrustations de coquilles et de stries faites avec des pointes de silex. « L'industrie et les arts cananéens marquent un sérieux progrès sur la période néolithique. Les potiers connaissent l'usage du tour. La céramique devient très régulière, ses formes sont symétriques et élégantes » (L. Perrier, id., p. 23, cf. H. Vincent, Canaan)

2. Les premières préoccupations artistiques des Hébreux furent donc d'ordre pratique ; on pourrait en trouver aussi dans le costume. Mais quant aux beaux-arts proprement dits, les Israélites ne les ont cultivés que très tard et dans une mesure très limitée. Ceux des peuples leurs voisins étant comme le véhicule de l'idolâtrie (voir ce mot), l'interdiction par la Loi des images taillées et figures des choses du ciel et de la terre risquant de devenir objet de culte (Ex 20:4 et suivant, De 5:8 et suivant) les empêcha de se livrer à la sculpture et à la peinture (voir Bertholet, Hist. Civ. Isr., p. 339). Le besoin ne s'en fit guère sentir, d'ailleurs, dans ce peuple agricole, jusqu'à ce que la royauté commençât les constructions de luxe. C'est très exceptionnellement qu'on voit des Israélites adopter les théraphim cananéens : (Ge 31:19, Jug 17:5,1Sa 19:13) fétiches ou idoles domestiques, primitivement en calcaire, plus tard en terre cuite ou en bois, de forme allongée à tête sphérique, les membres marqués par des incisions. Le culte israélite ne devait pas du reste exclure d'une façon absolue toute espèce de reproduction plastique. Les fouilles de Thaanac et de Méguiddo ont livré des spécimens de sculptures israélites : lions, chérubins, etc. Dans les palais royaux et le temple de Salomon s'exercent les influences assyrienne et égyptienne par l'intermédiaire des artistes phéniciens auxquels Israël a recours, faute d'art original. Ils introduisent des revêtements de bois et d'or travaillés dont les bas-reliefs ne représentent pas seulement des motifs végétaux : palmes, coloquintes, etc., mais aussi des chérubins (1Ro 6:18,29) ; ce motif (personnages humains ailés) paraissait sans doute autorisé par la place d'honneur accordée aux deux chérubins d'or disposés sur l'arche de l'alliance (Ex 25:18-22) et aux deux autres dressés dans le lieu très saint (1Ro 6:23-28,2Ch 3:10-13), symboles de la présence invisible de l'Éternel. Le bassin de métal, appelé mer de fonte ou d'airain, était posé sur douze statues de boeufs (2Ch 4:4). Un grand rôle est aussi attribué par les textes sacerdotaux à Betsaléel dans les oeuvres artistiques intéressant le Tabernacle (Ex 31:1-6 35:30-35) ; comp. les descriptions élaborées de (Ex 25:11 28:11 39:3-7). A part ces éléments d'art où les créatures, toujours représentées comme subalternes, ne risquaient pas de provoquer à l'idolâtrie, les auteurs sacrés condamnent sans réserve toute image (voir ce mot), objet de culte : le veau d'or d'Aaron (Ex 32), ceux de Jéroboam (1Ro 12:26-32, Am 8:14), les statues détruites par Josias (2Ro 23:12-15), même le serpent de Moïse lorsqu'il fut adoré (2Ro 18:4). Ézéchiel exprime son horreur pour les figures ciselées et peintes de vermillon que ses visions lui montrent dans le Temple (Eze 23:14, cf. Eze 8:10). Cette aversion Israélite pour l'image taillée s'exprime énergiquement dans l'apocryphe Sapience ou Sagesse de Salomon, qui tout en proscrivant les idoles artistiques ou non artistiques (Sag 13:10), semble voir dans les beaux-arts la propre cause de l'idolâtrie (Sag 14:12 15:4 et suivants). Le droit rabbinique autorisa l'introduction de formes animales dans l'ornementation des synagogues, mais à certaines époques les autorités juives en firent détruire (Dalman, Itin., p. 190) ; le rigorisme varia beaucoup à cet égard. Lorsque saint Paul se trouve dans Athènes, la ville de l'art par excellence, son impression dominante est l'indignation contre les innombrables idoles, et dans son discours au pied de l'Acropole il oppose le vrai Dieu aux sculptures de l'art et du génie humains (Ac 17:16,29). On peut donc dire que sans avoir été complètement réfractaire aux arts plastiques, le peuple juif y a vu beaucoup moins un objet d'intérêt qu'un risque pour la piété, puisque l'art de son temps c'était surtout le culte des faux dieux. Dans un domaine où l'on pourrait penser que l'esprit juif devrait trouver quelque compensation à son abstention : les tableaux des prophètes et des apocalypses, la vision reste cérébrale ; elle ne retient les formes que pour leur valeur de symboles et se tient en dehors de l'esthétique. La plupart de ces tableaux, qui juxtaposent souvent des éléments hétéroclites et incohérents, ne fourniraient au dessin ou à la sculpture que des monstruosités. (voir Eze 1, Da 7, Ap 4 etc.)

3. Il est d'autant plus remarquable que le christianisme, issu d'un sol aussi peu favorable aux arts plastiques que l'était le judaïsme, n'ait jamais pris position contre l'art lui-même ; la condamnation que Platon en prononce à la fin de sa République n'apparaît nulle part dans le N.T., et les Pères de l'Eglise des premiers siècles, tout en mettant les fidèles en garde contre le paganisme, ne leur ont jamais interdit les goûts esthétiques. Par contre, l'incarnation, en faisant « voir » au monde la « grâce et la vérité », la « gloire du Fils unique venu d'auprès du Père » (Jn 1:17,14), a donné un essor nouveau à tous les arts de l'humanité. Dès l'époque des Catacombes, le dessin s'appliqua à représenter le Sauveur sous forme de symboles, puis comme le bon Berger (fig. 13 ; voir aussi J. -H. Meille, L'image de Jésus dans l'Histoire et dans l'Art). Lorsqu'au IV e siècle, Paulin de Noie fit peindre des scènes de la Bible sur les murs de sa basilique, son but était d'enseigner par la vue l'Histoire sainte aux ignorants ; loin de manifester par cette introduction de l'art dans l'Église un relâchement de la piété, il voulait au contraire ramener les agapes à la spiritualité primitive. Critiqué à ce sujet par un chef de l'Église, il se justifia par une réponse en vers qui renferme ces mots significatifs : Pocula rarescunl... En présence des scènes bibliques, on buvait moins !

La légende plus tardive qui a fait de Luc un peintre exprime cette idée juste que les Évangiles--celui de Luc très particulièrement--ont fourni en grand nombre aux artistes des sujets dignes des plus beaux chefs-d'oeuvre. C'est que la peinture, et plus encore la musique et la poésie, expriment l'âme d'une façon plus personnelle que la sculpture et l'architecture ; dans ces divers domaines, l'âme hébraïque, l'âme juive et l'âme chrétienne ont apporté comme telles leur fort appréciable contribution au patrimoine artistique de l'humanité. Voir Architecture, Instruments de musique, Chant, Poésie. P. A. et Jn L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 31

      19 Laban était parti tondre ses brebis, et Rachel vola les théraphim de son père.

      Exode 20

      4 » Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre.

      Exode 25

      11 Tu le couvriras d'or pur, à l’intérieur et à l’extérieur, et tu lui feras une bordure d'or tout autour.
      18 Tu feras 2 chérubins en or, en or battu, aux 2 extrémités de ce propitiatoire.
      19 Fais un chérubin à l'une des extrémités et un chérubin à l'autre extrémité. Vous les ferez sortir du propitiatoire à ses deux extrémités.
      20 Les chérubins étendront les ailes par-dessus le propitiatoire, ils le couvriront de leurs ailes et se feront face l'un à l'autre ; ils auront le visage tourné vers ce couvercle.
      21 Tu mettras le propitiatoire sur le coffre et tu mettras dans cette arche le témoignage que je te donnerai.
      22 C'est là que je te rencontrerai ; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l'arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les Israélites.

      Exode 28

      11 Tu graveras les noms des fils d'Israël sur les deux pierres, comme le fait un graveur de pierres, un graveur de cachets, et tu les entoureras de montures en or.

      Exode 31

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Sache que j'ai choisi Betsaleel, fils d'Uri et petit-fils de Hur, de la tribu de Juda.
      3 Je l'ai rempli de l'Esprit de Dieu, d’habileté, d'intelligence et de savoir-faire pour toutes sortes de travaux.
      4 Je l'ai rendu capable de faire des inventions, de travailler l'or, l'argent et le bronze,
      5 de graver les pierres à enchâsser, de travailler le bois et de réaliser toutes sortes de travaux.
      6 Je lui ai moi-même donné pour aide Oholiab, fils d'Ahisamac, de la tribu de Dan. J'ai mis de l'habileté dans l'esprit de tous les artisans pour qu'ils fassent tout ce que je t'ai ordonné :

      Exode 32

      1 Le peuple voyait que Moïse tardait à descendre de la montagne. Alors il se rassembla autour d'Aaron et lui dit : « Allons ! *Fais-nous des dieux qui marchent devant nous, car ce Moïse, l’homme qui nous a fait sortir d'Egypte, nous ignorons ce qu'il est devenu. »
      2 Aaron leur dit : « Retirez les anneaux d'or qui pendent aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles et apportez-les-moi. »
      3 Chacun retira les anneaux d'or qui pendaient à ses oreilles et ils les apportèrent à Aaron.
      4 Il les reçut de leurs mains, jeta l'or dans un moule et fit un veau en métal fondu. Ils dirent alors : * « Israël, voici tes dieux qui t’ont fait sortir d'Egypte. »
      5 Lorsque Aaron vit cela, il construisit un autel devant lui et s'écria : « Demain, il y aura une fête en l'honneur de l'Eternel ! »
      6 Le lendemain, ils se levèrent de bon matin et offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion. *Le peuple s'assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour s’amuser.
      7 L'Eternel dit à Moïse : « Vas-y, descends. En effet, ton peuple, celui que tu as fait sortir d'Egypte, s'est corrompu.
      8 Ils se sont bien vite écartés de la voie que je leur avais prescrite : ils se sont fait un veau en métal fondu, se sont prosternés devant lui, lui ont offert des sacrifices et ont dit : ‘Israël, voici tes dieux qui t’ont fait sortir d'Egypte.’ »
      9 L'Eternel dit à Moïse : « Je vois que ce peuple est un peuple réfractaire.
      10 Maintenant, laisse-moi faire ! Ma colère va s'enflammer contre eux et je vais les faire disparaître, tandis que je ferai de toi une grande nation. »
      11 Moïse implora l'Eternel, son Dieu, et dit : « Pourquoi, Eternel, ta colère s'enflammerait-elle contre ton peuple, celui que tu as fait sortir d'Egypte avec une grande puissance et avec force ?
      12 Pourquoi les Egyptiens diraient-ils : ‘C'est pour leur malheur qu'il les a fait sortir de notre pays, c'est pour les tuer dans les montagnes et les exterminer de la surface de la terre’ ? Renonce à ton ardente colère et reviens sur ta décision de faire du mal à ton peuple !
      13 Souviens-toi d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, tes serviteurs ! Tu leur as dit en jurant par toi-même : *‘Je rendrai votre descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel, je donnerai à vos descendants tout le pays dont j'ai parlé et ils le posséderont pour toujours.’ »
      14 L'Eternel renonça alors au mal qu'il avait déclaré vouloir faire à son peuple.
      15 Moïse repartit et descendit de la montagne, les deux tables du témoignage dans la main. Les tables étaient écrites des deux côtés, elles étaient écrites de chaque côté.
      16 Elles étaient l’œuvre de Dieu et l'écriture était celle de Dieu, gravée sur les tables.
      17 Josué entendit le bruit que faisait le peuple en poussant des cris et il dit à Moïse : « Il y a un cri de guerre dans le camp. »
      18 Moïse répondit : « Ce n'est ni un cri de vainqueurs, ni un cri de vaincus. Ce que j'entends, ce sont des gens qui chantent. »
      19 En s’approchant du camp, il vit le veau et les danses. La colère de Moïse s'enflamma. Il jeta les tables qu’il tenait et les brisa au pied de la montagne.
      20 Il prit le veau qu'ils avaient fait et le brûla au feu ; il le réduisit en poudre, versa cette poudre à la surface de l'eau et la fit boire aux Israélites.
      21 Moïse dit à Aaron : « Que t'a fait ce peuple pour que tu le rendes coupable d’un si grand péché ? »
      22 Aaron répondit : « Que la colère de mon seigneur ne s'enflamme pas ! Tu sais toi-même que ce peuple est porté au mal.
      23 Ils m'ont dit : ‘Fais-nous des dieux qui marchent devant nous, car ce Moïse, l’homme qui nous a fait sortir d'Egypte, nous ignorons ce qu'il est devenu.’
      24 Je leur ai dit : ‘Que ceux qui ont de l'or s'en dépouillent !’Et ils me l'ont donné. Je l'ai jeté au feu et il en est sorti ce veau. »
      25 Moïse vit que le peuple était en plein désordre et qu'Aaron l'avait laissé dans ce désordre, exposé au déshonneur parmi ses ennemis.
      26 Moïse se plaça à l’entrée du camp et dit : « Qui est pour l’Eternel ? Qu’il vienne vers moi ! » Tous les Lévites se rassemblèrent à ses côtés.
      27 Il leur annonça : « Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël : Que chacun de vous mette son épée au côté. Traversez et parcourez le camp d'une entrée à l'autre et que chacun tue son frère, son prochain, son voisin. »
      28 Les Lévites firent ce qu'ordonnait Moïse et 3000 hommes environ parmi le peuple moururent ce jour-là.
      29 Moïse dit : « Vous avez aujourd'hui été établis dans vos fonctions au service de l'Eternel, et ce au prix même de votre fils et de votre frère, si bien qu'il vous accorde aujourd'hui une bénédiction. »
      30 Le lendemain, Moïse dit au peuple : « Vous avez commis un grand péché. Je vais maintenant monter vers l'Eternel. Peut-être obtiendrai-je le pardon de votre péché. »
      31 Moïse retourna vers l'Eternel et dit : « Ah ! Ce peuple a commis un grand péché. Ils se sont fait des dieux en or.
      32 Pardonne maintenant leur péché ! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit. »
      33 L'Eternel dit à Moïse : « C'est celui qui a péché contre moi que j'effacerai de mon livre.
      34 Va donc, conduis le peuple à l’endroit que je t'ai indiqué. Mon ange marchera devant toi, mais le jour où j’interviendrai, je les punirai de leur péché. »
      35 L'Eternel frappa le peuple parce qu'il avait fait le veau, celui qu’avait fabriqué Aaron.

      Exode 35

      30 Moïse dit aux Israélites : « Sachez que l'Eternel a choisi Betsaleel, fils d'Uri et petit-fils de Hur, de la tribu de Juda.

      Exode 39

      3 On martela des lames d'or et on les coupa en fils, que l'on entrelaça dans les étoffes teintes en bleu, en pourpre et en cramoisi et dans le fin lin, selon l’art du brodeur.

      Juges 17

      5 Ce Mica eut ainsi un lieu de culte. Il fit un éphod et des théraphim, et il établit pour lui l'un de ses fils dans la fonction de prêtre.

      1 Samuel 19

      13 Ensuite Mical prit le théraphim et le plaça dans le lit. Elle mit une peau de chèvre à la tête du lit et elle enveloppa le théraphim d'une couverture.

      2 Chroniques 3

      10 Il fit dans la salle du lieu très saint deux chérubins sculptés et on les couvrit d'or.
      11 Les ailes des chérubins couvraient une longueur de 10 mètres. L'aile du premier, longue de 2 mètres et demi, touchait un mur du temple et l'autre aile, longue de 2 mètres et demi, touchait l'aile du second chérubin.
      12 L'aile du second chérubin, longue de 2 mètres et demi, touchait un mur du temple et l'autre aile, longue de 2 mètres et demi, rejoignait l'aile du premier chérubin.
      13 Les ailes de ces chérubins étaient ainsi déployées sur 10 mètres. Ils étaient debout sur leurs pieds, le visage tourné vers l’intérieur.

      2 Chroniques 4

      4 Elle était posée sur 12 bœufs, 3 tournés vers le nord, 3 vers l'ouest, 3 vers le sud et 3 vers l'est ; la cuve reposait sur eux et toute la partie postérieure de leur corps était à l’intérieur.

      Ezéchiel 1

      1 La trentième année, le cinquième jour du quatrième mois, je faisais partie des exilés, près du fleuve Kebar. Le ciel s’est ouvert et j’ai eu des visions divines.
      2 Le cinquième jour du mois – c'était la cinquième année de l’exil du roi Jojakin –
      3 la parole de l'Eternel a été adressée à Ezéchiel, le fils du prêtre Buzi, dans le pays des Babyloniens, près du fleuve Kebar. C’est là que la main de l'Eternel a reposé sur lui.
      4 Alors que je regardais, un vent impétueux est arrivé du nord, ainsi qu’une grande nuée et une gerbe de feu. Tout autour, une lumière rayonnait. Au centre, il y avait comme un éclat étincelant qui sortait du milieu du feu.
      5 Au centre encore, quelque chose ressemblait à quatre êtres vivants. Leur aspect était proche de celui des hommes.
      6 Chacun d'eux avait quatre visages et quatre ailes.
      7 Leurs jambes étaient droites, et leurs pieds pareils aux sabots d'un taureau. Ils étincelaient comme du bronze poli.
      8 Ils avaient des mains d'homme sous leurs ailes, sur les quatre côtés. Sur les quatre côtés, il y avait aussi leurs visages et leurs ailes, ceci pour chacun des quatre êtres vivants.
      9 Leurs ailes se touchaient l'une l'autre. Ils se déplaçaient sans dévier, chacun allait droit devant lui.
      10 Un de leurs visages ressemblait à celui des hommes, mais tous les quatre avaient aussi une face de lion à droite, une face de taureau à gauche et une face d'aigle.
      11 Voilà pour leurs visages. Leurs ailes étaient déployées vers le haut. Deux de leurs ailes touchaient celle d’un autre et deux couvraient leur corps.
      12 Chacun allait droit devant lui. Ils allaient là où l'Esprit allait. Ils se déplaçaient, et ils se déplaçaient sans dévier.
      13 Ces êtres vivants ressemblaient, par leur aspect, à des braises incandescentes. C'était pareil à l'aspect de torches enflammées. Un feu circulait entre les êtres vivants. Il jetait de la lumière et il en sortait des éclairs.
      14 Les êtres vivants couraient et revenaient comme la foudre.
      15 Je regardais ces êtres vivants et j’ai vu que sur la terre se trouvait une roue, à côté de chacun des êtres vivants aux quatre visages.
      16 Dans leur aspect et leur structure, les roues avaient un éclat pareil à celui de la chrysolithe, et toutes les quatre étaient pareilles. Leur aspect et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
      17 Dans leurs déplacements, elles pouvaient suivre les quatre directions prises par les êtres vivants, et elles se déplaçaient sans dévier.
      18 La hauteur de leurs jantes était effrayante, et les jantes des quatre roues étaient couvertes d'yeux tout autour.
      19 Les roues suivaient les êtres vivants dans leurs déplacements : quand les êtres vivants s'élevaient au-dessus de la terre, les roues s'élevaient aussi.
      20 Ils allaient là où l'Esprit allait, et les roues s'élevaient simultanément avec eux, car l'esprit des êtres vivants était dans les roues.
      21 Quand ils se déplaçaient, elles se déplaçaient, et quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient ; quand ils s'élevaient au-dessus de la terre, les roues s'élevaient simultanément avec eux, car l'esprit des êtres vivants était dans les roues.
      22 Au-dessus de la tête des êtres vivants, la voûte céleste ressemblait à l’éclat d’un cristal. C’était impressionnant. Voilà l’étendue qu’il y avait au-dessus de leurs têtes.
      23 Sous la voûte céleste, leurs ailes étaient tendues l'une contre l'autre, et ils en avaient chacun deux qui les couvraient, ils en avaient chacun deux qui couvraient leur corps.
      24 J’ai entendu le bruit de leurs ailes, quand ils se déplaçaient : pareil au bruit des grandes eaux ou à la voix du Tout-Puissant, c'était un bruit aussi tumultueux que celui d'une armée. Quand ils s'arrêtaient, ils laissaient retomber leurs ailes.
      25 Une voix retentissait au-dessus de la voûte céleste qui était sur leurs têtes, lorsqu'ils s'arrêtaient et laissaient retomber leurs ailes.
      26 Au-dessus de la voûte céleste qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de similaire à une pierre de saphir, qui ressemblait à un trône, et sur cette forme de trône apparaissait quelqu’un dont l’aspect ressemblait à celui d’un homme, tout en haut.
      27 J’ai vu comme un éclat étincelant, comme du feu, qui l’enveloppait tout autour. Depuis ce qui semblait être ses hanches jusqu'en haut et depuis ce qui semblait être ses hanches jusqu'en bas, j’ai vu quelque chose de similaire à du feu, une lumière qui rayonnait tout autour.
      28 Cette lumière qui rayonnait tout autour de lui avait le même aspect que l’arc-en-ciel dans les nuages un jour de pluie : c'était un reflet de la gloire de l'Eternel. A cette vue, je suis tombé le visage contre terre, puis j’ai entendu quelqu'un me parler.

      Ezéchiel 8

      10 Je suis entré et, en regardant, j’ai vu qu’il y avait toutes sortes de représentations de reptiles et de bêtes monstrueuses, ainsi que toutes les idoles de la communauté d'Israël, peintes sur le mur tout autour.

      Ezéchiel 23

      14 Elle est allée même plus loin dans ses prostitutions. Elle a aperçu des hommes sculptés sur les murs, des représentations de Babyloniens peints en rouge,

      Daniel 7

      1 La première année du règne de Belshatsar sur Babylone, Daniel fit un rêve. Des visions se présentèrent à son esprit pendant qu'il était sur son lit. Ensuite il mit ce rêve par écrit et en raconta les points principaux.
      2 Daniel commença son récit : « Je regardais pendant ma vision nocturne, et voici que les quatre vents du ciel ont fait irruption sur la grande mer.
      3 Quatre bêtes énormes sont sorties de la mer, différentes les unes des autres.
      4 La première ressemblait à un lion et avait des ailes d'aigle. Pendant que je regardais, ses ailes ont été arrachées. Elle a été soulevée de terre et mise debout sur ses pattes, comme un homme, et un cœur d'homme lui a été donné.
      5 Puis est apparue une deuxième bête, qui ressemblait à un ours. Elle se dressait sur un côté ; elle avait trois côtes dans la gueule, entre les dents. On lui disait : ‘Lève-toi, mange beaucoup de viande !’
      6 Après cela, j’ai vu une autre bête, qui ressemblait à un léopard. Elle avait quatre ailes sur le dos, comme celles d’un oiseau. Cette bête avait quatre têtes et la domination lui a été donnée.
      7 Après cela, j’ai vu dans mes visions nocturnes une quatrième bête, redoutable, terrible et extraordinairement puissante. Elle avait de grandes dents en fer. Elle mangeait, brisait et piétinait ce qui restait. Elle était différente de toutes les bêtes précédentes et avait dix cornes.
      8 Je regardais les cornes et j’ai vu une autre petite corne sortir du milieu d'elles. Trois des premières cornes ont été arrachées devant elle. Sur cette corne, il y avait des yeux pareils à ceux d’un homme et une bouche qui parlait avec arrogance.
      9 » Pendant que je regardais, on a placé des trônes et l'Ancien des jours s'est assis. Son vêtement était aussi blanc que la neige et les cheveux de sa tête pareils à de la laine pure. Son trône était de flammes et ses roues étaient un feu dévorant.
      10 Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Des dizaines de milliers le servaient et des centaines de millions se tenaient debout devant lui. Les juges se sont assis et des livres ont été ouverts.
      11 J’ai alors regardé, à cause des paroles arrogantes que prononçait la corne. Pendant que je regardais, la bête a été tuée. Son corps a été détruit et livré au feu pour être brûlé.
Afficher tous les 133 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider