Dictionnaire Biblique de Top Bible

BÉNÉDICTION

La bénédiction est primitivement, comme la malédiction, un procédé (spirituel) de la « prise magique ».

Avec tous les autres peuples de l'antiquité, les Hébreux croient à la puissance secrète de la parole qui réalise déjà les événements qu'elle annonce.

Chez les Assyriens on n'était pas loin de penser que les paroles valaient les actes ; pour les musulmans, les paroles d'un saint sont efficaces, même quand elles sont prononcées sans intention, et les prophètes d'Israël sont convaincus non seulement d'annoncer l'avenir, mais de le réaliser (1Ro 17:1, Jer 1:10 3:12).

Pour ne pas finir par une conclusion triste, qui serait de mauvais augure, beaucoup de Psaumes se terminent par une bénédiction.

Le messager chargé d'annoncer un décès oblige par son langage obscur son auditeur à lui poser des questions, pour ne pas prononcer lui-même la parole funeste, ou bien il donne à sa mauvaise nouvelle la forme d'une bénédiction (2Sa 18:27-32).

Une fois prononcée, la bénédiction ou la malédiction a une existence réelle et tend à se réaliser, même si elle n'est pas conforme aux vraies intentions de celui qui l'a prononcée (No 22:6, Ge 27:33,40).

Dans l'A.T., le caractère magique de la bénédiction s'efface progressivement pour faire place à l'interprétation religieuse. Celle-ci considère la bénédiction comme un voeu prononcé en faveur d'un autre et exaucé par Dieu. D'autre part, c'est précisément à l'abri de cette interprétation religieuse que certaines idées magiques (p. ex. efficacité absolue, triple invocation du nom divin) continuent à s'attacher à la bénédiction comme à la malédiction. Les hommes de Dieu (prêtres, voyants, prophètes) sont, grâce à leur contact avec la divinité, particulièrement aptes à prononcer une bénédiction (Ex 17:11,13, No 23 et 24, Jug 5:12, De 33:1). Le prêtre bénit la viande de l'animal sacrifié (1Sa 9:13), au Temple il termine le culte par la bénédiction sacerdotale (No 6:24,26). Cette célèbre formule liturgique, adoptée plus tard par le culte synagogal et le culte chrétien, contient trois fois le nom de Yahvé.

Tandis que dans des formules analogues le païen polythéiste invoque trois dieux, l'Israélite monothéiste prononce trois fois le nom de son Dieu, l'un et l'autre dans la conviction que tout ce qui se dit ou se fait trois fois est particulièrement efficace et irrévocable (Jos 22:22, Esa 6:3). L'adjonction d'épithètes et d'attributs renforce encore la puissance du nom invoqué (Ge 48:15 et suivant).

Avant l'exil, les prêtres n'avaient pas le privilège exclusif de la bénédiction : dans des circonstances solennelles, les rois aussi bénissaient le peuple (2Sa 6:18,1Ro 8:55). Le père bénit ses enfants avant de mourir en leur imposant les mains (Ge 27:10 et suivants Ge 48:8 et suivants).

Une lointaine réminiscence du culte des ancêtres donne à cette bénédiction paternelle une valeur spéciale, le père mourant est déjà presque un ancêtre divinisé. Les parents ou les amis bénissent celui qui part en voyage (Ge 43:14) ou qui se marie (Ge 24:60, Ru 4 : et suivant).

Dans ces bénédictions de l'A.T. il s'agit généralement de biens matériels, c'est surtout une longue vie et une nombreuse postérité qu'on souhaite ; les bénédictions du N.T. visent avant tout les biens spirituels (Eph 1:3,1Pi 3:9).

La bénédiction sert souvent à détourner les conséquences d'un acte funeste (2Sa 3:28 et suivant) et à annuler une malédiction antérieure après avoir obtenu satisfaction (Ex 12:32, Jug 17:2). L'efficacité des bénédictions était tellement sûre, qu'on expliquait beaucoup d'énigmes et de curiosités, voire des faits très simples, par une ancienne bénédiction. La sainteté du sabbat vient d'une bénédiction divine (Ge 2:3), la fécondité des animaux et des hommes est due à une bénédiction (Ge 1:22,28), renouvelée après le déluge (Ge 9:1 et suivants). La descendance d'Éphraïm est plus nombreuse que celle de Manassé, parce que l'ancêtre en prononçant la bénédiction avait posé la main droite sur la tête du cadet (Ge 48:13-19).

En décrivant la grandeur nationale et les privilèges d'Israël de leur temps et en les expliquant par une bénédiction en forme poétique, placée dans la bouche d'un ancêtre mourant, les poètes hébreux ont créé un véritable genre littéraire, dont nous pouvons observer l'évolution : la bénédiction ne comprend d'abord que quelques vers et forme la partie intégrante d'une tradition populaire, bénédiction de Noé (Ge 9), d'Isaac (Ge 27) ; ensuite elle quitte son cadre et devient poème d'art, bénédiction de Jacob (Ge 49), de Moïse (De 33), de Balaam (No 23 No 24). F. K.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 1

      22 et il les bénit en disant : « Reproduisez-vous, devenez nombreux et remplissez les mers, et que les oiseaux se multiplient sur la terre ! »
      28 Dieu les bénit et leur dit : « Reproduisez-vous, devenez nombreux, remplissez la terre et soumettez-la ! Dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout animal qui se déplace sur la terre ! »

      Genèse 2

      3 Dieu bénit le septième jour et en fit un jour saint, parce que ce jour-là il se reposa de toute son activité, de tout ce qu'il avait créé.

      Genèse 9

      1 Dieu bénit Noé et ses fils. Il leur dit : « Reproduisez-vous, devenez nombreux et remplissez la terre.
      2 Vous serez craints et redoutés de tout animal de la terre, de tout oiseau du ciel, de tout ce qui se déplace sur le sol et de tous les poissons de la mer : ils sont placés sous votre autorité.
      3 Tout ce qui se déplace et qui vit vous servira de nourriture : je vous donne tout cela de la même manière que je vous ai donné l'herbe verte.
      4 Seulement, vous ne mangerez aucune viande avec sa vie, avec son sang.
      5 Sachez-le aussi, je redemanderai le sang de votre vie, je le redemanderai à tout animal. Et je redemanderai la vie de l'homme à l'homme, à l'homme qui est son frère.
      6 Si quelqu'un verse le sang de l'homme, son sang sera versé par l'homme, car Dieu a fait l'homme à son image.
      7 Quant à vous, reproduisez-vous et devenez nombreux, pullulez et multipliez-vous sur la terre. »
      8 Dieu dit encore à Noé et à ses fils :
      9 « J'établis mon alliance avec vous et avec votre descendance après vous,
      10 avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, tant les oiseaux que le bétail et tous les animaux de la terre, avec tous ceux qui sont sortis de l'arche, avec tous les animaux de la terre.
      11 J'établis mon alliance avec vous : aucune créature ne sera plus supprimée par l’eau du déluge et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre. »
      12 Dieu dit : « Voici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, ainsi que tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour toutes les générations :
      13 j'ai placé mon arc parmi les nuages et il servira de signe de l'alliance conclue entre moi et la terre.
      14 Quand j'aurai rassemblé des nuages au-dessus de la terre, l'arc apparaîtra parmi les nuages
      15 et je me souviendrai de mon alliance entre moi et vous ainsi que tous les êtres vivants de toute espèce : l’eau ne se transformera plus en déluge pour détruire toute créature.
      16 L'arc sera parmi les nuages et je le regarderai pour me souvenir de l'alliance éternelle entre Dieu et tous les êtres vivants de toute espèce qui se trouvent sur la terre. »
      17 Dieu dit à Noé : « Tel est le signe de l'alliance que j'établis entre moi et toute créature sur la terre. »
      18 Les fils de Noé qui sortirent de l'arche étaient Sem, Cham et Japhet. Cham fut le père de Canaan.
      19 Voilà quels sont les trois fils de Noé. Ce sont eux qui ont peuplé toute la terre.
      20 Noé commença à cultiver le sol et planta de la vigne.
      21 Il but du vin et devint ivre, si bien qu’il se dénuda au milieu de sa tente.
      22 Cham, le père de Canaan, vit la nudité de son père et en parla à ses deux frères qui se trouvaient à l’extérieur.
      23 Alors Sem et Japhet prirent un manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons et couvrirent la nudité de leur père. Comme ils détournaient la tête, ils ne virent pas la nudité de leur père.
      24 Lorsqu’il eut fini de cuver son vin, Noé apprit ce que lui avait fait son fils cadet
      25 et dit : « Maudit soit Canaan ! Qu'il soit le dernier des esclaves pour ses frères ! »
      26 Il dit encore : « Béni soit l'Eternel, le Dieu de Sem, et que Canaan soit son esclave !
      27 Que Dieu élargisse le territoire de Japhet, qu'il habite dans les tentes de Sem et que Canaan soit son esclave ! »
      28 Noé vécut 350 ans après le déluge.
      29 Il vécut en tout 950 ans, puis il mourut.

      Genèse 24

      60 Ils bénirent Rebecca et lui dirent : « Toi qui es notre sœur, deviens l’ancêtre de millions de personnes et que ta descendance possède les villes de ses ennemis ! »

      Genèse 27

      1 Isaac devenait vieux et ses yeux s'étaient affaiblis au point qu'il ne voyait plus. Alors il appela son fils aîné Esaü et lui dit : « Mon fils ! » Il lui répondit : « Me voici ! »
      2 Isaac dit : « Je suis maintenant âgé et je ne connais pas le jour de ma mort.
      3 Prends donc tes armes, ton carquois et ton arc, va dans les champs chasser du gibier pour moi.
      4 Prépare-moi un plat comme je les aime et apporte-le-moi à manger afin que je te bénisse avant de mourir. »
      5 Rebecca entendit ce qu'Isaac disait à son fils Esaü. Esaü s'en alla dans les champs pour chasser du gibier et le rapporter.
      6 Quant à Rebecca, elle dit à son fils Jacob : « J'ai entendu ton père dire à ton frère Esaü :
      7 ‘Apporte-moi du gibier et prépare-moi un plat que je mangerai. Je te bénirai alors devant l'Eternel avant ma mort.’
      8 Maintenant, mon fils, écoute-moi et fais ce que je t’ordonne :
      9 va me prendre deux bons chevreaux dans le troupeau. J'en ferai pour ton père un plat comme il les aime,
      10 et tu le lui apporteras à manger afin qu'il te bénisse avant sa mort. »
      11 Jacob répondit à sa mère : « Mon frère Esaü est velu, tandis que moi, je n'ai pas de poils.
      12 Peut-être mon père me touchera-t-il et je passerai à ses yeux pour un menteur. J'attirerai alors sur moi la malédiction, et non la bénédiction. »
      13 Sa mère lui dit : « Que cette malédiction retombe sur moi, mon fils ! Ecoute-moi seulement et va me prendre les chevreaux. »
      14 Jacob alla les prendre et les apporta à sa mère, qui prépara un plat comme son père les aimait.
      15 Ensuite, Rebecca prit les vêtements de son fils aîné Esaü, les plus beaux qui se trouvaient à la maison, et elle les fit mettre à son fils cadet Jacob.
      16 Elle couvrit ses mains et la partie lisse de son cou de la peau des chevreaux,
      17 puis elle plaça dans la main de son fils Jacob le plat et le pain qu'elle avait préparés.
      18 Il vint vers son père et dit : « Mon père ! » Isaac dit : « Me voici. Lequel de mes fils es-tu ? »
      19 Jacob répondit à son père : « Je suis ton fils aîné Esaü. Je me suis conformé à tes instructions. Lève-toi donc, installe-toi et mange de mon gibier afin de me bénir. »
      20 Isaac dit à son fils : « Comment cela ? Tu en as vite trouvé, mon fils ! » Jacob répondit : « C'est que l'Eternel, ton Dieu, l'a fait venir devant moi. »
      21 Isaac dit à Jacob : « Approche-toi donc, que je te touche, mon fils, pour savoir si tu es mon fils Esaü ou non. »
      22 Jacob s'approcha de son père Isaac qui le toucha et dit : « La voix est celle de Jacob, mais les mains sont celles d'Esaü. »
      23 Il ne le reconnut pas parce que ses mains étaient velues comme celles de son frère Esaü, et il le bénit.
      24 Il dit : « Est-ce bien toi, mon fils Esaü ? » Jacob répondit : « C'est moi. »
      25 Isaac dit : « Sers-moi et que je mange de ton gibier, mon fils, afin de te bénir. » Jacob le servit et il mangea. Il lui apporta aussi du vin et il but.
      26 Puis son père Isaac lui dit : « Approche-toi donc et embrasse-moi, mon fils. »
      27 Jacob s'approcha et l'embrassa. Isaac sentit l'odeur de ses vêtements. Il le bénit alors en disant : « L'odeur de mon fils est pareille à celle d'un champ que l'Eternel a béni.
      28 Que Dieu te donne de la rosée du ciel et des richesses de la terre, du blé et du vin en abondance !
      29 Que des peuples te soient asservis et que des nations se prosternent devant toi ! Sois le maître de tes frères et que les fils de ta mère se prosternent devant toi ! *Maudits soient tous ceux qui te maudiront et bénis soient tous ceux qui te béniront. »
      30 Isaac avait fini de bénir Jacob et celui-ci avait à peine quitté son père Isaac lorsque son frère Esaü revint de la chasse.
      31 Il prépara, lui aussi, un plat qu'il apporta à son père. Il dit à son père : « Que mon père se lève et mange du gibier de son fils, afin que tu me bénisses ! »
      32 Son père Isaac lui demanda : « Qui es-tu ? » Il répondit : « Je suis ton fils aîné Esaü. »
      33 Isaac fut saisi d'une grande, d'une violente émotion et dit : « Qui est donc celui qui a chassé du gibier et me l'a apporté ? J'ai mangé de tout avant que tu ne viennes et je l'ai béni. Et effectivement, il sera béni. »
      34 Lorsque Esaü entendit les paroles de son père, il poussa de grands cris pleins d'amertume et il dit à son père : « Bénis-moi aussi, mon père ! »
      35 Isaac dit : « Ton frère est venu avec ruse et a pris ta bénédiction. »
      36 Esaü dit : « Est-ce parce qu'on l'a appelé Jacob qu'il m'a supplanté deux fois ? Il a pris mon droit d'aînesse, et voici maintenant qu'il a pris ma bénédiction. » Il ajouta : « N'as-tu pas de bénédiction en réserve pour moi ? »
      37 Isaac répondit à Esaü : « Je l'ai désigné comme ton maître et je lui ai donné tous ses frères pour serviteurs, je l'ai pourvu en blé et en vin. Que puis-je donc faire pour toi, mon fils ? »
      38 Esaü dit à son père : « N'as-tu que cette seule bénédiction, mon père ? Bénis-moi aussi, mon père ! » et il se mit à pleurer tout haut.
      39 Son père Isaac lui répondit : « Ton lieu d’habitation sera privé des richesses de la terre et de la rosée du ciel, d'en haut.
      40 Tu vivras de ton épée et tu seras asservi à ton frère. Cependant, en errant librement çà et là, tu échapperas à la domination qu’il t’aura imposée. »
      41 Esaü éprouva de la haine contre Jacob à cause de la bénédiction que son père lui avait accordée. Il disait dans son cœur : « Le moment où l'on mènera le deuil sur mon père va approcher et je tuerai mon frère Jacob. »
      42 Rebecca fut informée des paroles de son fils aîné Esaü. Elle fit alors appeler son fils cadet Jacob et lui dit : « Ton frère Esaü veut se venger de toi en te tuant.
      43 Maintenant, mon fils, écoute-moi ! Lève-toi, enfuis-toi chez mon frère Laban à Charan.
      44 Reste chez lui quelque temps, jusqu'à ce que la fureur de ton frère s'apaise,
      45 jusqu'à ce que la colère de ton frère se détourne de toi et qu'il oublie ce que tu lui as fait. Alors je te ferai revenir. Pourquoi serais-je privée de vous deux en un seul jour ? »
      46 Rebecca dit à Isaac : « Je suis dégoûtée de la vie à cause de nos belles-filles hittites. Si Jacob prend une femme comme celles-ci parmi les Hittites, parmi les filles du pays, à quoi me sert la vie ? »

      Genèse 43

      14 Que le Dieu tout-puissant éveille la compassion de cet homme envers vous et qu'il laisse revenir votre autre frère et Benjamin avec vous ! De mon côté, si je dois être privé d’enfants, que j'en sois privé ! »

      Genèse 48

      8 Puis Israël regarda les fils de Joseph et demanda : « Qui sont ceux-ci ? »
      13 Puis il les prit tous les deux par la main : il tint Ephraïm de la main droite, de telle sorte qu’il était à gauche d'Israël, et Manassé de la main gauche, de telle sorte qu’il était à droite d'Israël, et il les fit approcher de lui.
      14 Israël tendit sa main droite et la posa sur la tête d'Ephraïm, qui était le plus jeune, et il posa sa main gauche sur la tête de Manassé. Ce fut intentionnellement qu'il posa ses mains ainsi, car Manassé était l'aîné.
      15 Il bénit Joseph et dit : « Que le Dieu devant lequel ont marché mes pères Abraham et Isaac, le Dieu qui a pris soin de moi depuis que j'existe jusqu’à aujourd’hui,
      16 l'ange qui m'a délivré de tout mal, bénisse ces garçons ! Que mon nom et celui de mes pères Abraham et Isaac subsistent à travers eux et qu'ils se multiplient abondamment à l’intérieur du pays ! »
      17 Joseph vit avec déplaisir que son père posait sa main droite sur la tête d'Ephraïm. Il prit la main de son père pour la détourner de la tête d'Ephraïm et la diriger sur celle de Manassé.
      18 Joseph dit à son père : « Ce n’est pas juste, mon père, car c'est celui-ci qui est l'aîné. Pose ta main droite sur sa tête ! »
      19 Son père refusa et dit : « Je sais, mon fils, je sais. Lui aussi donnera naissance à un peuple, lui aussi sera grand, mais son frère cadet sera plus grand que lui et sa descendance remplira les nations. »

      Genèse 49

      1 Jacob appela ses fils et dit : « Rassemblez-vous et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans l’avenir. ##
      2 Rassemblez-vous et écoutez, fils de Jacob ! #Ecoutez Israël, votre père !
      3 » Ruben, toi, mon aîné, #toi qui es ma force et le premier de mes enfants, #supérieur en dignité et en puissance, #
      4 impétueux comme l’eau, tu n'auras aucun avantage, #car tu es monté sur le lit de ton père, #tu as souillé mon lit en y montant.
      5 » Siméon et Lévi sont frères ; #leurs épées sont des instruments de violence. #
      6 Je ne veux pas participer à leur conciliabule, #je ne veux pas m’associer à leur assemblée, #car pour assouvir leur colère ils ont tué des hommes #et pour suivre leurs désirs ils ont mutilé les jarrets des taureaux. #
      7 Maudite soit leur colère, car elle est violente, #et leur fureur, car elle est cruelle ! #Je les séparerai dans Jacob, #je les disperserai dans Israël.
      8 » Juda, c’est toi que tes frères célébreront. #Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. #Les fils de ton père se prosterneront devant toi. #
      9 Juda est un jeune lion. #Tu reviens du carnage, mon fils ! #*Il plie les genoux, il se couche comme un lion, #comme une lionne : qui le fera se lever ? #
      10 Le sceptre ne s'éloignera pas de Juda, #ni le bâton souverain d'entre ses pieds, #jusqu'à ce que vienne le Shilo #et que les peuples lui obéissent. #
      11 Il attache son âne à la vigne #et le petit de son ânesse au meilleur cep. #Il lave son vêtement dans le vin #et son manteau dans le sang des raisins. #
      12 Il a les yeux rouges de vin #et les dents blanches de lait.
Afficher tous les 221 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider