Dictionnaire Biblique de Top Bible

CHEOL ou SCHEOL

Équivalent sémitique de la conception classique de l' Hadès, et que nos versions françaises rendent habituellement par « séjour des morts ».

L'origine du mot cheol est douteuse ; il semble bien que ce terme dérive de l'assyr., soit de la rac. chaal (=consulter un oracle), soit de chilu (=chambre) ; ce dernier mot d'ailleurs a quelque rapport avec l'idée d'un trou, d'un puits profond, idée qui se retrouve dans la conception hébraïque du cheol (Job 11:8 26:6, De 32:22, Ps 86:13 88:7). Quoi qu'il en soit, le cheol est le lieu souterrain où vivent les ombres des morts ; l'ancienne coutume sémitique de brûler les corps d'une même famille dans une tombe commune a pu enrichir également la signification de ce mot.

Les Hébreux n'ayant jamais élaboré une doctrine complète et systématique de la vie future, on a quelque peine à reconstituer l'idée qu'ils se sont faite du cheol. Dans cette demeure souterraine la vie se poursuit, mais les distinctions terrestres sont supprimées, même les différences morales (Job 3:17,19) ; c'est un pays de ténèbres (Job 30:23 10:21), où tout est silence, où l'on s'étend dans la poussière (Job 17:16 20:11 21:26, Ps 30:10), d'où l'on ne revient pas (Job 7:10). Pourtant la possibilité de faire réapparaître les morts par les formules magiques de la nécromancie semble avoir été une croyance assez générale (1Sa 28, Le 19:31 20:8, De 18:11, Esa 8:19).

La vie des morts dans le cheol est-elle consciente et active ? rien de précis à ce sujet. (cf. Ps 88:13 94:17 30:10, Eze 32:27) Le dernier passage donne plutôt l'impression d'une inactivité complète. Il semble même que du cheol les âmes ne puissent plus adresser de prières à l'Éternel (Ps 6:6), que Dieu soit absent de ce lieu de désolation.

Lorsque toutes les espérances nationales furent déçues par la destruction de Jérusalem et l'exil à Babylone, un individualisme nouveau pénétra la piété ; on se préoccupa davantage du sort de chaque homme après sa mort. La dure doctrine de la rétribution individuelle se révéla insuffisante ; pour croire à la justice de Dieu, on fut obligé de croire à des sanctions dans l'autre vie.

Avant l'exil déjà, chez Amos (Am 9:2) et dans le Ps 139:8, on voit en quelque sorte Dieu pénétrer dans le cheol. Mais c'est surtout plus tard que l'idée d'un jugement après la mort se développe.

Dans le livre d'Hénoch éthiopien (II e et I er siècle av. J. -C), le cheol est divisé en quatre parties, réservées respectivement aux martyrs, aux justes qui ne furent pas martyrs, aux pécheurs ayant vécu dans la prospérité, et aux pécheurs déjà punis sur cette terre. Le sort des âmes varie suivant les catégories, allant de l'extrême félicité jusqu'à la perte de l'espoir même d'une résurrection, pour les plus coupables ; les âmes versées dans la 3 e section seront « tuées » au jour du jugement, sans qu'on puisse bien comprendre ce que l'auteur entend par ce genre de mort. D'ailleurs rien ne prouve que cette division du cheol en quatre parties ait jamais été admise par tout le monde. Au contraire, il semble probable qu'on se soit borné à diviser le cheol en deux parties : le séjour des bénis et celui des maudits. Puis, sous l'influence du pharisaïsme, la pensée juive a précisé : on en vint à affirmer qu'au jour de la résurrection qui précédera le jugement, les ombres des justes sortiront du cheol, qu'elles recevront un corps, et monteront ainsi dans le ciel.

La conception du cheol dans le N.T. ne diffère guère, quant au fond, de celle du judaïsme (voir Hadès et Géhenne). L'idée d'une purification des âmes dans une sorte de purgatoire, idée développée plus tard par le judaïsme rabbinique, est étrangère au N.T. Edm. R.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Lévitique 19

      31 Ne vous adressez pas à ceux qui invoquent les esprits et aux spirites, ne les recherchez pas, de peur de vous rendre impurs par eux. Je suis l'Eternel, votre Dieu.

      Lévitique 20

      8 Vous respecterez mes prescriptions et vous les mettrez en pratique. Je suis l'Eternel qui vous considère comme saints.

      1 Samuel 28

      1 A cette époque-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée pour faire la guerre à Israël. Akish dit à David : « Tu dois savoir que vous ferez cette campagne avec moi, toi et tes hommes. »
      2 David répondit à Akish : « Eh bien ! Tu verras ce que ton serviteur fera. » Akish dit à David : « Eh bien ! Je t’établirai pour toujours comme mon garde du corps. »
      3 Samuel était mort. Tout Israël l'avait pleuré et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait supprimé du pays ceux qui invoquaient les esprits et les spirites.
      4 Les Philistins se rassemblèrent et vinrent installer leur camp à Sunem. Saül rassembla tout Israël et ils établirent leur camp à Guilboa.
      5 A la vue du camp des Philistins, Saül fut rempli de peur et son cœur trembla violemment.
      6 Il consulta l'Eternel, mais l'Eternel ne lui répondit pas, ni par des rêves, ni par l'urim ni par les prophètes.
      7 Saül dit alors à ses serviteurs : « Cherchez-moi une femme capable d’invoquer les esprits et j'irai la consulter. » Ses serviteurs lui dirent : « A En-Dor il y a une femme capable d’invoquer les esprits. »
      8 Alors Saül se déguisa en enfilant d'autres vêtements et partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : « Pratique donc la divination pour moi en invoquant un mort, en faisant monter pour moi celui que je t’indiquerai. »
      9 La femme lui répondit : « Tu sais ce que Saül a fait, la manière dont il a fait disparaître du pays ceux qui sont capables d’invoquer les esprits et les spirites. Pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie ? Veux-tu me faire mourir ? »
      10 Saül lui jura par l'Eternel : « L'Eternel est vivant ! Il ne t'arrivera aucun mal pour cela. »
      11 La femme demanda : « Qui veux-tu que je fasse monter pour toi ? » Il répondit : « Fais-moi monter Samuel. »
      12 Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri et dit à Saül : « Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül ! »
      13 Le roi lui dit : « N’aie pas peur ! Dis-moi plutôt ce que tu vois. » La femme dit à Saül : « Je vois un dieu monter de la terre. »
      14 Il lui dit : « Quelle est son apparence ? » Elle répondit : « C'est un vieillard qui monte et il est enveloppé d'un manteau. » Saül comprit alors que c'était Samuel et il s'inclina le visage contre terre et se prosterna.
      15 Samuel dit à Saül : « Pourquoi as-tu troublé mon repos en me faisant monter ? » Saül répondit : « Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre et Dieu s'est détourné de moi. Il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par des rêves. Je t'ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire. »
      16 Samuel dit : « Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l'Eternel s'est détourné de toi et qu'il est devenu ton ennemi ?
      17 L'Eternel te traite comme je te l'avais annoncé de sa part : il a arraché la royauté de tes mains et l'a donnée à un autre, à David.
      18 Tu n'as pas obéi à l'Eternel, tu n'as pas fait sentir à Amalek l'ardeur de sa colère. Voilà pourquoi l'Eternel te traite aujourd'hui de cette manière.
      19 L'Eternel livrera même Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, tes fils et toi, vous serez avec moi et l'Eternel livrera le camp d'Israël entre les mains des Philistins. »
      20 Aussitôt Saül tomba à terre de tout son long. Les paroles de Samuel le remplissaient d'épouvante. De plus, il manquait de force, car il n'avait pris aucune nourriture de toute la journée et de toute la nuit.
      21 La femme s’approcha de Saül et, le voyant très effrayé, elle lui dit : « Ta servante t’a écouté. J'ai risqué ma vie en obéissant aux paroles que tu m'as dites.
      22 Ecoute maintenant, toi aussi, ta servante : laisse-moi t'offrir un morceau de pain à manger. Ainsi, tu auras la force de te remettre en route. »
      23 Mais Saül refusa et déclara : « Je ne mangerai pas. » Ses serviteurs, et même la femme, insistèrent et il les écouta. Il se leva de terre et s'assit sur le lit.
      24 La femme avait chez elle un veau gras, qu'elle s’empressa de tuer. Elle prit de la farine, la pétrit et fit cuire des pains sans levain.
      25 Elle déposa le tout devant Saül et ses serviteurs, et ils mangèrent. Puis ils se levèrent et partirent la nuit même.

      Job 3

      17 Là, les méchants cessent de s’agiter, là se reposent ceux qui sont fatigués, sans force.
      19 Là, petits et grands sont réunis, l'esclave n'est plus soumis à son maître.

      Job 7

      10 Il ne reviendra plus chez lui et son domicile ne le connaîtra plus.

      Job 10

      21 avant de m'en aller, pour ne pas en revenir, dans le pays des ténèbres et de l'ombre de la mort,

      Job 11

      8 Elle est aussi haute que le ciel : comment t’y prendras-tu ? Elle est plus profonde que le séjour des morts : que pourras-tu en savoir ?

      Job 17

      16 Elle descendra vers les portes du séjour des morts quand nous serons étendus ensemble dans la poussière. »

      Job 20

      11 La vigueur de la jeunesse qui remplissait ses membres se couchera avec lui dans la poussière.

      Job 21

      26 Tous les deux se couchent dans la poussière et ce sont les vers qui les recouvrent.

      Job 26

      6 Devant Dieu le séjour des morts se retrouve nu, le gouffre de perdition est sans protection.

      Job 30

      23 En effet, je le sais, c’est à la mort que tu me conduis, au rendez-vous de tous les êtres vivants.

      Psaumes 6

      6 car dans la mort on n’évoque plus ton souvenir : qui te louera dans le séjour des morts ?

      Psaumes 30

      10 « Que gagnes-tu à verser mon sang, à me faire descendre dans la tombe ? La poussière te célèbre-t-elle ? Raconte-t-elle ta fidélité ?

      Psaumes 86

      13 car ta bonté envers moi est grande, et tu délivres mon âme des profondeurs du séjour des morts.

      Psaumes 88

      7 Tu m’as jeté dans un gouffre profond, dans les ténèbres, dans les abîmes.
      13 Tes miracles sont-ils connus dans les ténèbres, et ta justice au pays de l’oubli ?

      Psaumes 94

      17 Si l’Eternel n’était pas mon secours, j’habiterais bien vite dans le monde du silence.

      Psaumes 139

      8 Si je monte au ciel, tu es là ; si je me couche au séjour des morts, te voilà.

      Esaïe 8

      19 Si l'on vous dit : « Consultez ceux qui invoquent les esprits et les spirites, ceux qui chuchotent et murmurent ! Un peuple ne consultera-t-il pas ses dieux ? Ne consultera-t-il pas les morts en faveur des vivants ? »

      Lamentations 3

      1 Je suis l'homme qui a vu la misère sous le bâton de sa fureur.
      2 Il m'a poussé, il m’a fait avancer dans les ténèbres, et non dans la lumière.
      3 Sans cesse il tourne et retourne sa main contre moi.
      4 Il a fait dépérir ma chair et ma peau, il a brisé mes os.
      5 Il a érigé des constructions contre moi, il m'a environné de poison et de douleur.
      6 Il me fait habiter dans les ténèbres, comme ceux qui sont morts depuis longtemps.
      7 Il m'a emmuré pour que je ne puisse pas sortir, il a alourdi mes chaînes.
      8 J'ai beau crier et implorer du secours, il tient ma prière enfermée.
      9 Il a barré mon chemin avec des pierres de taille, il a dévié mes sentiers.
      10 Il a été pour moi un ours en embuscade, un lion dans un endroit caché.
      11 Il a détourné mes voies, il m'a mis en pièces, il a fait de moi un homme dévasté.
      12 Il a tendu son arc et m'a dressé comme cible pour ses flèches.
      13 Il a fait pénétrer dans les profondeurs de mon être les flèches de son carquois.
      14 Je suis pour tout mon peuple un objet de moquerie, à longueur de journée je suis l'objet de leurs chansons.
      15 Il m'a rassasié d’herbes amères, il m'a enivré d'absinthe.
      16 Il a cassé mes dents avec des cailloux, il m'a piétiné dans la cendre.
      17 Tu m'as enlevé la paix, j’ai oublié ce qu’est le bonheur.
      18 Alors j'ai dit : « Je n’ai plus d’avenir, je n'ai plus d'espérance en l'Eternel ! »
      19 Souviens-toi de ma détresse et de ma misère, de l'absinthe et du poison !
      20 Moi, je m’en souviens bien et je sombre.
      21 Voici ce que je veux méditer pour garder espoir :
      22 les bontés de l'Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne prennent pas fin ;
      23 elles se renouvellent chaque matin. Que ta fidélité est grande !
      24 Je le déclare, l'Eternel est mon bien, c'est pourquoi je veux m’attendre à lui.
      25 L'Eternel a de la bonté pour celui qui compte sur lui, pour celui qui le recherche.
      26 Il est bon d'attendre en silence le secours de l'Eternel.
      27 Il est bon, pour l'homme, de devoir se plier à des contraintes dans sa jeunesse.
      28 Qu’il se tienne solitaire et silencieux, lorsque l'Eternel le lui impose !
      29 Qu’il mette sa bouche dans la poussière : il y a peut-être de l’espoir.
      30 Qu’il présente la joue à celui qui le frappe, qu’il soit rassasié d’insultes !
      31 En effet, le Seigneur ne rejette pas pour toujours,
      32 mais quand il cause du chagrin, il fait preuve de compassion, tant sa bonté est grande.
      33 De fait, ce n'est pas de bon cœur qu'il humilie, qu'il cause du chagrin aux hommes.
      34 Quand on écrase et piétine tous les prisonniers d’un pays,
      35 quand on viole le droit d’un homme devant le Très-Haut,
      36 quand on fait du tort à un être humain alors qu’il défend sa cause, le Seigneur ne le voit-il pas ?
      37 Qui n’a qu’à parler pour qu’une chose se produise, si le Seigneur ne l’a pas ordonnée ?
      38 N'est-ce pas de la bouche du Très-Haut que sortent les malheurs et le bonheur ?
      39 Pourquoi l’être humain resté en vie se plaindrait-il ? Que chacun se plaigne de ses propres péchés !
      40 Réfléchissons à nos voies, examinons-les et retournons à l'Eternel !
      41 Elevons notre cœur, tout comme nos mains, vers le Dieu qui est au ciel :
      42 « Nous, nous avons commis des transgressions, nous nous sommes révoltés, et toi, tu n'as pas pardonné.
      43 Tu t'es enveloppé de colère et tu nous as poursuivis, tu as tué sans pitié.
      44 Tu t'es enveloppé d'un nuage pour empêcher la prière de parvenir jusqu’à toi.
      45 Tu as fait de nous un objet de mépris et de rejet au milieu des peuples. »
      46 Tous nos ennemis ouvrent la bouche contre nous.
      47 Nous avons connu la terreur et le trou, la dévastation et la ruine.
      48 Des torrents d'eau coulent de mes yeux à cause du désastre qui frappe la fille de mon peuple.
      49 Mon œil fond en larmes, sans repos, sans répit,
      50 jusqu'à ce que l'Eternel regarde et voie du haut du ciel.
      51 Mon œil me fait souffrir, à cause du malheur qui s’est abattu sur toutes les filles de ma ville.
      52 Ils m'ont pourchassé avec persévérance comme si j’étais un oiseau, ceux qui sont mes ennemis sans raison.
      53 Ils ont voulu mettre fin à ma vie en me jetant dans un puits et m’ont lancé des pierres.
      54 L’eau a submergé ma tête. Je me disais : « Je suis perdu ! »
      55 J'ai fait appel à ton nom, Eternel, au plus profond du puits.
Afficher tous les 113 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider