Dictionnaire Biblique de Top Bible

CHRONIQUES

NOM.

Les deux livres des Chroniques--qui primitivement n'en formaient qu'un seul--sont, dans nos Bibles, les derniers des Livres historiques. Dans la Bible hébraïque, ils figurent à la fin du 3 e groupe, les Écrits, et par conséquent terminent l'A.T. Le livre des Chr. avait pour suite les livres d'Esdras et de Néhémie ; si, dans le canon hébr., il les suit, c'est qu'il n'a été admis qu'après eux dans la Bible. Le titre hébreu du livre signifie litt. Événements des jours ; dans les LXX et la Vulgate, le titre est Paralipomena, ce qui peut signifier « les choses transmises » ou « les choses laissées de côté » par les autres livres historiques. Le nom de Paralipomènes s'est conservé dans les éd. cath. de la Bible. Le nom de Chroniques vient de Jérôme et a été adopté par Luther.

CONTENU.

La période embrassée par le Chroniste (on appelle ainsi l'auteur du livre) va d'Adam jusqu'à la fin de l'exil babylonien (538 av. J. -C) ; cette période correspond à celle qui est traitée dans le Pentateuque et dans les livres de Josué, Juges, Samuel et Rois. Le livre se divise en quatre parties :

D'Adam à la mort de Saül (1Ch 1-9). L'histoire est remplacée par un fil généalogique.

Le règne de David (1Ch 10-29). Nous y retrouvons beaucoup d'indications contenues dans 2 Sam., mais l'auteur attribue à David les préparatifs de la construction du temple, le plan détaillé de sa construction et la liturgie du culte.

Le règne de Salomon (2Ch 1-9). Le récit est parallèle (avec variantes et compléments) à 1Ro 3-11.

Les règnes des rois de Juda, du schisme jusqu'à l'exil (2Ch 10 à 2Ch 36). L'édit libérateur de Cyrus y est mentionné (2Ch 36:22 et suivant). Le récit est parallèle à 1Ro 12 - 2Ro 25, mais seulement pour les rois de Juda ; le Chroniste ne dit rien des rois d'Israël.

CARACTERE ET TENDANCE.

Le Chroniste est un Judéen, très attaché au souvenir de David et de sa dynastie. Il ne connaît que l'histoire du royaume de Juda et admire sans réserve David et Salomon ; il tait toutes leurs fautes. La piété de David est spécialement relevée : il est l'organisateur du culte du temple, que bâtira son fils. L'écrivain vante la richesse de David (1Ch 21:25 22:14 29:3-7), les sacrifices de Salomon (2Ch 7:4 et suivant), l'effectif des armées (2Ch 14:7 17:14-18).

Le Chroniste est profondément RELIGIEUX Il veut écrire une histoire édifiante en faisant un choix dans les événements du passé. Sa conception historique est dominée par le dogme de la rétribution, qui établit une étroite corrélation entre le sort d'un homme et sa conduite : pas de vertu sans bonheur qui la récompense, pas de péché sans malheur qui le punit ; mais aussi pas de bonheur sans vertu pour le justifier, pas de malheur sans péché pour l'expliquer. Ainsi, par ex., si Asa (2Ch 16), Josaphat (2Ch 20), Joas (2Ch 24), Amatsia (2Ch 25), Ozias (2Ch 26), Josias (2Ch 35:22) ont eu des malheurs bien qu'ayant été des rois pieux, c'est que, à un moment, ils ont commis une faute. A l'inverse, si le roi impie Manassé a terminé en paix un très long règne, c'est qu'à la fin de sa vie il se serait repenti (2Ch 33:12-22). Le roi qui fut le plus puissant et le plus heureux, ce fut David parce qu'il fut le plus pieux.

Le Chroniste porte un intérêt spécial aux institutions ecclésiastiques. Son point de vue est celui du Code sacerdotal (P) et de la communauté cléricale groupée autour du temple après l'exil. Comme P, le Chroniste s'intéresse aux généalogies, aux prêtres, aux lévites, au culte, à la liturgie. Dès David, ce culte, selon le Chr., a toujours existé sous cette forme ritualiste et cléricale. Le zèle des rois pour la Loi ou le temple est soigneusement relevé.

La valeur historique de ce livre n'égale pas sa valeur religieuse. Pour ce qui concerne le passé, il faut toujours tenir compte de ce que les idées dogmatiques et ecclésiastiques de l'auteur peuvent avoir influencé son récit et ses appréciations. L'histoire est certainement plus fidèlement rapportée dans les livres de Samuel et des Rois. Mais il peut arriver au Chroniste d'avoir disposé de documents qui avaient échappé à la connaissance des historiens précédents. Ces documents peuvent quelques fois. être anciens et authentiques, surtout lorsqu'ils rapportent des faits qui ne rentrent pas dans la préoccupation habituelle de l'auteur : ainsi ce qui concerne les travaux civils ou militaires (2Ch 11:5,12 32:30), l'armée (2Ch 26:9-15), la justice (2Ch 19:4-11), etc. Il arrive aussi que pour certains noms propres le Chroniste ait conservé la leçon exacte. Le livre de Samuel a remplacé dans ces noms le vocable Baal par bôchet (honte) et écrit Mephibôchet, Merib-bôchet ; comme, à son époque, les dangers, de l'idolâtrie étaient beaucoup moindres, le Chroniste écrit plus exactement Esbaal (1Ch 8:33 et suivant), Merib-Baal (1Ch 9:39 et suivant), et Béeljada au lieu de Eljada. --Pour (1Ch 14:7) ce qui concerne l'époque où il écrit, l'auteur nous donne des renseignements précieux, puisqu'il projette dans le passé ce qu'il voit autour de lui. Il nous montre comment au IV e et au III e siècle av. J. -C, étaient appliquées les lois rituelles de P, et comment les prêtres interprétaient l'histoire.

LES SOURCES.

SOURCES NON CITÉES. Parmi elles se trouvent :

(a) les livres du Pentateuque, de Samuel et des Rois, auxquels l'auteur fait de larges emprunts ;

(b) des documents généalogiques et statistiques, des listes de corporations, etc.

SOURCES CITÉES, très abondantes.

(a) Sources historiques : Livre des rois d'Israël (1Ch 9:1,2Ch 20:34) ; Histoire des rois d'Israël (2Ch 33:18) ; Livre des rois de Juda et d'Israël (2Ch 16:11 25:26 28:26) ; Livre des rois d'Israël et de Juda (2Ch 27:7 35:27 36:8) ; Mémoires du livre des Rois (2Ch 24:27) ; Chroniques du roi David (1Ch 27:24). Ces sources ne doivent être identifiées ni avec les « Chroniques », qui sont citées dans le livre des Rois, ni avec ce dernier livre lui-même. Elles se ramènent toutes à un seul et grand ouvrage, qui devait comprendre toute l'histoire des rois de Juda, mais l'histoire commentée et embellie (midrach), et que l'on appelle la source royale,

(b) Sources prophétiques. c-à-d. qui portent le nom d'un prophète : Samuel (1Ch 29:29), Nathan (1Ch 29:29,2Ch 9:29), Gad (1Ch 29:29), Ahija (2Ch 9:29), Jeddo (2Ch 9:29), Sémaja (2Ch 12:15), Iddo (2Ch 12:15 13:22), Jéhu (2Ch 20:34), Ésaïe (2Ch 26:22 32:32), Hozaï (2Ch 33:19). Si ces sources prophétiques sont distinctes des sources historiques, elles ne sont en tout cas pas anciennes ; mais il est vraisemblable que ces citations de prophètes sont tirées aussi de la source royale, et que leurs titres se rapportent à des fragments du grand ouvrage.

AUTEUR ET DATE.

L'auteur des Chr. est aussi celui des livres d'Esdras et de Néhémie. Par l'importance qu'il accorde aux cérémonies du culte, on peut supposer qu'il était Lévite, et même Lévite de la classe des chantres. Son nom est inconnu. Comme Ne 12:22 mentionne Darius III (336-331 av. J. -C), les ouvrages du Chroniste ne peuvent être antérieurs à cette date. 1Ch 3:19-24 (texte des LXX) mentionne la onzième génération après Zorobabel, ce qui nous porte jusque vers l'an 200 av. J. -C. On peut supposer que le livre a été écrit entre 300 et 200, et qu'il a reçu postérieurement des adjonctions généalogiques. On y ajouta aussi un « Psaume d'Asaph » (1Ch 16:8-36), qui est formé de passages des Ps 96, Ps 105 et Ps 106, et une prière (2Ch 6:40-42), qui ajoute au texte de 1Ro 8:52 et suivant-une invocation, qui est une citation presque littérale de Ps 132:8-10.

Aug. G.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • 1 Chroniques 1

      1 Il y eut Adam, Seth, Enosh,
      2 Kénan, Mahalaleel, Jéred,
      3 Hénoc, Metushélah, Lémec,
      4 Noé, Sem, Cham et Japhet.
      5 Fils de Japhet : Gomer, Magog, Madaï, Javan, Tubal, Méshec et Tiras.
      6 Fils de Gomer : Ashkenaz, Riphat et Togarma.
      7 Fils de Javan : Elisha, Tarsis, Kittim et Dodanim.
      8 Fils de Cham : Cush, Mitsraïm, Puth et Canaan.
      9 Fils de Cush : Saba, Havila, Sabta, Raema et Sabteca. Fils de Raema : Séba et Dedan.
      10 Cush eut pour fils Nimrod ; c'est lui qui fut le premier homme puissant sur la terre.
      11 Mitsraïm eut pour descendants les Ludim, les Ananim, les Lehabim, les Naphtuhim,
      12 les Patrusim, les Casluhim, dont sont issus les Philistins, et les Caphtorim.
      13 Canaan eut pour descendants Sidon, son fils aîné, et Heth,
      14 ainsi que les Jébusiens, les Amoréens, les Guirgasiens,
      15 les Héviens, les Arkiens, les Siniens,
      16 les Arvadiens, les Tsemariens et les Hamathiens.
      17 Fils de Sem : Elam, Assur, Arpacshad, Lud et Aram. [Fils d’Aram : ] Uts, Hul, Guéter et Méshec.
      18 Arpacshad eut pour fils Shélach, et Shélach eut Héber.
      19 Héber eut deux fils. Le nom de l'un était Péleg, parce qu’à son époque la terre fut partagée, et celui de son frère était Jokthan.
      20 Jokthan eut pour fils Almodad, Shéleph, Hatsarmaveth, Jérach,
      21 Hadoram, Uzal, Dikla,
      22 Ebal, Abimaël, Séba, Ophir, Havila et Jobab.
      23 Tous ceux-là furent les fils de Jokthan.
      24 Il y eut Sem, Arpacshad, Shélach,
      25 Héber, Péleg, Rehu,
      26 Serug, Nachor, Térach
      27 et Abram, c’est-à-dire Abraham.
      28 Fils d'Abraham : Isaac et Ismaël.
      29 Voici leur lignée : Nebajoth, le fils aîné d'Ismaël, Kédar, Adbeel, Mibsam,
      30 Mishma, Duma, Massa, Hadad, Téma,
      31 Jethur, Naphish et Kedma. Ce sont là les fils d'Ismaël.
      32 Fils de Ketura, la concubine d'Abraham : elle mit au monde Zimran, Jokshan, Medan, Madian, Jishbak et Shuach. Fils de Jokshan : Séba et Dedan.
      33 Fils de Madian : Epha, Epher, Hénoc, Abida et Eldaa. Tous ceux-là sont les descendants de Ketura.
      34 Abraham eut pour fils Isaac. Fils d'Isaac : Esaü et Israël.
      35 Fils d'Esaü : Eliphaz, Reuel, Jeush, Jaelam et Koré.
      36 Fils d'Eliphaz : Théman, Omar, Tsephi, Gaetham, Kenaz, et de Thimna, Amalek.
      37 Fils de Reuel : Nahath, Zérach, Shamma et Mizza.
      38 Fils de Séir : Lothan, Shobal, Tsibeon, Ana, Dishon, Etser et Dishan.
      39 Fils de Lothan : Hori et Homam. Sœur de Lothan : Thimna.
      40 Fils de Shobal : Alvan, Manahath, Ebal, Shephi et Onam. Fils de Tsibeon : Ajja et Ana.
      41 Fils d'Ana : Dishon. Fils de Dishon : Hemdan, Eshban, Jithran et Keran.
      42 Fils d'Etser : Bilhan, Zaavan et Akan. Fils de Dishan : Uts et Aran.
      43 Voici les rois qui ont régné dans le pays d'Edom avant que les Israélites n’aient un roi. Il y eut Béla, fils de Beor ; le nom de sa ville était Dinhaba.
      44 Béla mourut et Jobab, fils de Zérach, de Botsra, devint roi à sa place.
      45 Jobab mourut et Husham, du pays des Thémanites, devint roi à sa place.
      46 Husham mourut et Hadad, fils de Bedad, devint roi à sa place. C'est lui qui battit les Madianites dans la campagne de Moab. Le nom de sa ville était Avith.
      47 Hadad mourut et Samla, de Masréka, devint roi à sa place.
      48 Samla mourut et Saül, de Rehoboth-Nahar, devint roi à sa place.
      49 Saül mourut et Baal-Hanan, fils d'Acbor, devint roi à sa place.
      50 Baal-Hanan mourut et Hadad devint roi à sa place. Le nom de sa ville était Pahi et sa femme s’appelait Mehéthabeel ; elle était la fille de Mathred et la petite-fille de Mézahab.
      51 Hadad mourut. Les chefs d'Edom furent alors Thimna, Alva, Jetheth,
      52 Oholibama, Ela, Pinon,
      53 Kenaz, Théman, Mibtsar,
      54 Magdiel et Iram. Voilà quels sont les chefs d'Edom.

      1 Chroniques 2

      1 Voici les fils d'Israël. Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issacar, Zabulon,
      2 Dan, Joseph, Benjamin, Nephthali, Gad et Aser.
      3 Fils de Juda : Er, Onan, Shéla. Il eut ces trois enfants de la fille de Shua, la Cananéenne. Er, le fils aîné de Juda, était méchant aux yeux de l'Eternel et celui-ci le fit mourir.
      4 Tamar, la belle-fille de Juda, lui donna Pérets et Zérach. Total des fils de Juda : 5.
      5 Fils de Pérets : Hetsron et Hamul.
      6 Fils de Zérach : Zimri, Ethan, Héman, Calcol et Dara. En tout : 5.
      7 Fils de Carmi : Acar, qui sema le trouble en Israël lorsqu'il commit un acte d’infidélité au sujet des biens voués à la destruction.
      8 Fils d'Ethan : Azaria.
      9 Fils qu’eut Hetsron : Jerachmeel, Ram et Kelubaï.
      10 Ram eut pour fils Amminadab, Amminadab eut Nachshon, qui fut le prince des Judéens.
      11 Nachshon eut pour fils Salma. Salma eut Boaz.
      12 Boaz eut pour fils Obed. Obed eut Isaï.
      13 Isaï eut pour fils Eliab, son aîné, Abinadab le deuxième, Shimea le troisième,
      14 Nathanaël le quatrième, Raddaï le cinquième,
      15 Otsem le sixième et David le septième.
      16 Leurs sœurs étaient Tseruja et Abigaïl. Fils de Tseruja : Abishaï, Joab et Asaël, ce qui fait 3.
      17 Abigaïl mit au monde Amasa ; le père d'Amasa était Jéther l'Ismaélite.
      18 Caleb, fils de Hetsron, eut des enfants de sa femme Azuba et de Jerioth. Voici les fils qu'il eut d'Azuba : Jésher, Shobab et Ardon.
      19 Lorsque Azuba mourut, Caleb épousa Ephrath, qui lui donna Hur.
      20 Hur eut pour fils Uri, et Uri eut Betsaleel.
      21 Ensuite, Hetsron s’unit à la fille de Makir, le père de Galaad. Il avait 60 ans lorsqu'il l’épousa. Elle lui donna Segub.
      22 Segub eut pour descendant Jaïr, qui posséda 23 villes dans le pays de Galaad.
      23 Les Gueshuriens et les Syriens leur prirent les bourgs de Jaïr avec Kenath et les villes qui en dépendaient, ce qui faisait 60 villes. Tous ceux-là étaient les fils de Makir, père de Galaad.
      24 Après la mort de Hetsron à Caleb-Ephrata, sa femme Abija lui donna Ashchur, qui fut le père de Tekoa.
      25 Les fils de Jerachmeel, le fils aîné de Hetsron, furent Ram, l’aîné, Buna, Oren, Otsem et Achija.
      26 Jerachmeel eut une autre femme, du nom d’Athara, qui fut la mère d'Onam.
      27 Les fils de Ram, le fils aîné de Jerachmeel, furent Maats, Jamin et Eker.
      28 Les fils d'Onam furent Shammaï et Jada. Fils de Shammaï : Nadab et Abishur.
      29 La femme d'Abishur s’appelait Abichaïl et elle lui donna Achban et Molid.
      30 Fils de Nadab : Séled et Appaïm. Séled mourut sans fils.
      31 Fils d'Appaïm : Jisheï. Fils de Jisheï : Shéshan. Fils de Shéshan : Achlaï.
      32 Fils de Jada, le frère de Shammaï : Jéther et Jonathan. Jéther mourut sans fils.
      33 Fils de Jonathan : Péleth et Zara. Ce sont là les descendants de Jerachmeel.
      34 Shéshan n'eut pas de fils, mais il eut des filles. Il avait un esclave égyptien du nom de Jarcha,
      35 et il donna sa fille pour femme à son esclave Jarcha, qui eut d’elle Attaï.
      36 Attaï eut pour fils Nathan ; Nathan eut Zabad ;
      37 Zabad eut pour fils Ephlal ; Ephlal eut Obed ;
      38 Obed eut pour fils Jéhu ; Jéhu eut Azaria ;
      39 Azaria eut pour fils Halets ; Halets eut Elasa ;
      40 Elasa eut pour fils Sismaï ; Sismaï eut Shallum ;
      41 Shallum eut pour fils Jekamja ; Jekamja eut Elishama.
      42 Descendants de Caleb, le frère de Jerachmeel : Mésha, son aîné, qui fut le père de Ziph, et les fils de Marésha, le père d'Hébron.
      43 Fils d'Hébron : Koré, Thappuach, Rékem et Shéma.
      44 Shéma eut pour fils Racham, père de Jorkeam. Rékem eut Shammaï.
      45 Fils de Shammaï : Maon, qui fut le père de Beth-Tsur.
      46 Epha, la concubine de Caleb, mit au monde Haran, Motsa et Gazez. Haran eut Gazez.
Afficher tous les 1465 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider