Dictionnaire Biblique de Top Bible

COLÈRE

Il faut distinguer entre la colère de l'homme et la colère de Dieu.

1.

L'expression : colère de Dieu

évoque la juste indignation du Dieu saint contre le péché et la manifestation de sa justice rétributive qui punit le pécheur obstiné. « La colère de Dieu n'est pas une perturbation de son esprit, mais un jugement par lequel le châtiment est prononcé sur le péché. » (St Augustin. Celui-ci n'aimait pas le terme furor appliqué à Dieu par la Vulgate, et il préférait indi-gnatio, la « fureur », dit-il, étant plutôt le fait d'esprits malades.) Dans les religions sémitiques, la colère de la divinité était considérée comme inexplicable, arbitraire, capricieuse, et on pouvait l'apaiser par des moyens sans rapport avec la justice ; en Israël et dans la Bible, tout l'accent est mis sur le caractère moral de Dieu et de sa colère, qui est une haine irréductible contre le péché. Élie est proclamée en termes d'un réalisme terrifiant : la fumée sort de ses narines et le feu de sa bouche (2Sa 22:9, Ps 18:9, Esa 30:27), il rugit comme un lion (Am, 1:2), écrase comme un char (Am 2:13), transperce de ses flèches (La 3:12 et suivants), frappe de sa main (Esa 5:25), foule aux pieds comme on presse le raisin à la vendange (Esa 63:3,8), verse le « vin de sa colère » qui enivre de douleur (Ps 75:9, Esa 51:17), fait boire la coupe de désolation et de ruine (Eze 23:32 et suivant, cf. Ap 14:9 16:19 19:15). Catastrophes, guerres, épidémies, morts soudaines, épreuves de tous genres sont considérées comme des manifestations de la colère de Dieu, des « jours de sa colère » (La 1:12 2:1,21 et suivant, Job 20:28, Pr 11:4, Esa 13:13, Eze 7). De plus, il y aura un grand jour de la colère, où Dieu prononcera un jugement définitif sur toutes les nations (Sop 1:14-18 2 cf Ro 2:5 Ap 6:16 et suivant). « Toute la terre sera dévorée par le feu de ma fureur. » (Sop 3:8).

Certains textes donnent l'impression que la colère de Dieu est irrationnelle, d'une violence aveugle, excessive (1Sa 6:19 et suivant, 2Sa 6:6 24:1, No 17:13, Le 10:6, Ps 90:11, Jer 10:24). Mais malgré cet élément de mystère redoutable, elle a et prend toujours plus, dans les écrits prophétiques, un caractère foncièrement moral. Élie est comme l'éclair que lance la sainteté divine en face du péché. Les yeux de Dieu sont trop purs pour voir le mal (Hab 1:13, Ps 5:5 et suivant) ; c'est pourquoi « sa colère est prompte à s'enflammer » (Ps 2:12) contre ceux qui s'opposent à sa volonté (Ex 4:14 15:7), contre l'idolâtrie (Ex 32:10, De 6:15 9:19 29:17-20), contre les désobéissances, les révoltes, les ingratitudes (No 11:1-10 16:31-35), les infidélités (1Ro 11:9,2Ch 19:2 25:15 34:25), l'iniquité (Ex 22:23 et suivant, Esa 10:1-4, etc.). Cette juste colère explique les grandes épreuves qui jalonnent l'histoire sainte (De 32:15-43, Ps 78), en particulier la chute de Samarie et de Jérusalem (2Ro 17:17-20).

« Je supporterai le courroux de l'Éternel, puisque j'ai péché contre lui. » (Mic 7:9, cf. Ps 6:2 38:2 90:7-9). Le sentiment de culpabilité est éveillé par la colère de Dieu. De là le besoin d'expiation et le rôle que jouent les sacrifices et l'intercession pour apaiser la colère divine (Job 42:7 et suivant, cf. Ge 18:23-33, Ex 32:11-14, No 25:10-13, Eze 22:30 et suivant, Jer 5:1, Esa 65:8). Mais les sacrifices ne suffisent pas (Esa 1:10,17) et les meilleurs `intercesseurs sont parfois impuissants (Jer 15:1). Il faut que le juste aille jusqu'à subir le châtiment pour les coupables (Esa 53). L'horreur de Dieu pour le péché n'est si grande que parce qu'il aime le pécheur et veut le sauver (Eze 33:11). Sa miséricorde surpasse sa colère et dure éternellement. « Il est lent à la colère et riche en bonté » (Ps 103:8, cf. Ps 145:8, Joe 2:13, Jon 4:2). « Sa colère dure un instant, mais sa faveur toute une vie » (Ps 30:6, cf. Ex 20:5 et suivant 34:6 et suivant, Esa 12:1 54:7,10, Jer 3:12 29:11, Mic 7:18).

Jean-Baptiste, comme les prophètes de l'A.T., annonce la colère à venir (Mt 3:7, Lu 3:7). Jésus proclame l'amour du Père céleste, mais aussi sa justice : il jugera autrement que les hommes (Lu 13:1-5, Jn 9), mais il jugera (Mt 23:35 25:30-41, Lu 12:5). Les écrivains du N.T., tout en annonçant la grâce de Dieu, rappellent les exigences de sa sainteté : « Notre Dieu est aussi un feu consumant » (Heb 12:29, cf. Heb 2:2, Ac 5:1-11). Le plus souvent, ils parlent de la colère de Dieu comme d'une menace tenue en réserve pour le jour du jugement (1Th 1:10, Col 3:6, Ro 2:5,7, Ap 6:16 11:18 19:15) ; mais elle est aussi une réalité dans la vie présente, tant pour les Juifs que pour les païens (Ro 1:18 2:3 4:15, Eph 5:6). Jésus-Christ seul, par son sacrifice et son intercession, nous en délivre (Ro 5:9 et suivant, Eph 2:3 et suivant). Sans lui nous sommes des « ennemis de Dieu », des « enfants de colère », des « vases de colère » (Ro 9:22). « Celui qui refuse de croire au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » (Jn 3:33). V B.

2.

La colère de l'homme,

perte de son sang-froid devant une contrariété, « courte folie » comme on l'a appelée, souvent cause ou effet d'autres fautes (Ge 49:7, Pr 27:4 29:22 30:33, Sir 28:10 30:24), est décrite et interdite dans de multiples passages (Job 5:2, Ps 37:8, Mt 5:22, etc.), comme oeuvre de la chair (Ga 5:20) contraire à la volonté de Dieu (Jas 1:20), attribut du Diable (Ap 12:12). Principaux exemples : Caïn (Ge 4:5 et suivants), Ésaü (Ge 27:44) et suivant), Balaam (No 22:27), Saül (1Sa 20:30), Naaman (2Ro 5:11), Jonas (Jon 4:1,4), Hérode (Mt 2:16), Sanhédrin (Ac 7:54), et le fils aîné de la parabole (Lu 15:28). Dans 1Ma 2:44, il s'agit de la colère vengeresse des Hasidéens (voir ce mot), sanglante défense contre les persécutions d'Antiochus.

3.

Jésus,

devant certaines manifestations du péché, s'est indigné comme le vrai représentant du Dieu saint (Mr 3:5 10:14, mais les évangélistes postérieurs à Marc ont préféré taire cette indignation qui leur paraissait sans doute trop humaine : voir les parallèlede Matthieu et de Lc). La purification du Temple fut aussi certainement un acte indigné (Mr 11:15 et parallèle). Il est probable qu'une impression analogue inspira ses vives paroles sur les scandales (Mt 18:6 et suivant), sur l'incrédulité de Pierre (Mt 16:23), sur les Pharisiens hypocrites (Mt 23:13 et suivants). En ces diverses circonstances, son coeur aura été soulevé par des manques d'humanité envers les petits ou par les contrefaçons de la religion chez les chefs. D'autre part, Jésus s'est prononcé très nettement contre la colère (Mt 5:21,27) et a visiblement inspiré les recommandations des apôtres (Ro 12:19, Col 3:8,1Ti 2:8, Tit 1:7 etc.). Il a mis les hommes en garde contre l'injustice, la méchanceté, les risques de crime qui résultent des accès de colère, mais sans prescrire l'impassibilité devant le mal, impossible à un coeur aimant : car il y a, pour la conscience du chrétien comme pour le Christ, une juste et légitime passion.

4.

Les différents termes bibliques peuvent évoquer, suivant les cas, ces deux aspects de la colère coupable ou de l'indignation légitime. Dans l'A.T., la racine ânâph (=souffler par les narines), la plus commune, s'applique à l'homme ou, par anthropomorphisme, à Dieu. Dans le N.T., le verbe kholaô (=sécréter la bile ; d'où est venu, par choléra =bile, le mot colère) désigne l'amère fureur des Juifs contre Jésus (Jn 7:23). Mais les plus importants sont les deux termes complémentaires orge (=gonflement) et thumos (=échauffement), qui sont parfois réunis, comme les termes hébreux correspondants dans l'A.T. : colère et indignation (Ro 2:8, Eph 4:31, Ap 19:15, etc., cf. Mic 5:14, etc.), ou colère d'indignation =ardent courroux (Ap 16:19, cf. Jos 7:26, Os 11:9, etc.). Dans la mesure où des distinctions sont possibles entre ces deux derniers ternies, thumos semble désigner plus souvent la violence, la rage, un accès ou un éclat plus fort mais moins durable, et s'applique donc plutôt à la colère humaine coupable (Lu 4:28, Ac 19:28), sauf dans Ro 2:8 et dans les tableaux de la colère de l'Agneau (Ap 6:16) ; tandis qu'orge, désignant plutôt un état permanent, s'applique davantage à la juste indignation divine (Mt 3:7, Jn 3:36, Ro 1:18 etc.). Enfin le rare mot composé paror-gismos (Eph 4:26) désigne clairement une fureur particulièrement condamnable, puisqu'elle doit tomber dès avant le soir. (Voir Trench, Syn. N.T., pp. 153-158).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 4

      5 mais pas sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité et il arbora un air sombre.

      Genèse 18

      23 Abraham s'approcha et dit : « Supprimeras-tu vraiment le juste avec le méchant ?
      24 Peut-être y a-t-il 50 justes dans la ville. Les supprimeras-tu aussi et ne pardonneras-tu pas à cette ville à cause des 50 justes qui sont au milieu d'elle ?
      25 Faire mourir le juste avec le méchant, si bien que le sort du juste serait identique à celui du méchant, cela ne correspond certainement pas à ta manière d’agir ! Celui qui juge toute la terre n'appliquera-t-il pas le droit ? »
      26 L'Eternel dit : « Si je trouve à Sodome 50 justes, je pardonnerai à toute la ville à cause d'eux. »
      27 Abraham reprit : « Voici que j'ai eu l’audace de parler au Seigneur, moi qui ne suis que poussière et cendre.
      28 Peut-être, à ces 50 justes, en manquera-t-il 5. Pour 5, détruiras-tu toute la ville ? » L'Eternel dit : « Je ne la détruirai pas si j'y trouve 45 justes. »
      29 Abraham continua de lui parler et dit : « Peut-être s'y trouvera-t-il 40 justes. » L'Eternel dit : « Je ne lui ferai rien à cause de ces 40. »
      30 Abraham dit : « Que le Seigneur ne s'irrite pas et je parlerai. Peut-être s'y trouvera-t-il trente justes. » L'Eternel dit : « Je ne lui ferai rien si j'y trouve trente justes. »
      31 Abraham dit : « Voici que j'ai eu l’audace de parler au Seigneur. Peut-être s'y trouvera-t-il 20 justes. » L'Eternel dit : « Je ne la détruirai pas à cause de ces 20. »
      32 Abraham dit : « Que le Seigneur ne s'irrite pas et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s'y trouvera-t-il 10 justes. » L'Eternel dit : « Je ne la détruirai pas à cause de ces 10 justes. »
      33 L'Eternel s'en alla lorsqu'il eut fini de parler à Abraham, et Abraham retourna chez lui.

      Genèse 27

      44 Reste chez lui quelque temps, jusqu'à ce que la fureur de ton frère s'apaise,

      Genèse 49

      7 Maudite soit leur colère, car elle est violente, #et leur fureur, car elle est cruelle ! #Je les séparerai dans Jacob, #je les disperserai dans Israël.

      Exode 4

      14 Alors la colère de l'Eternel s'enflamma contre Moïse. Il dit : « N'y a-t-il pas ton frère Aaron, le Lévite ? Je sais qu'il parlera facilement, lui. Le voici même qui vient à ta rencontre. Quand il te verra, il se réjouira dans son cœur.

      Exode 15

      7 Par la grandeur de ta majesté tu renverses tes adversaires. Tu déchaînes ta colère : elle les dévore comme de la paille.

      Exode 20

      5 Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas, car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. Je punis la faute des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent,

      Exode 22

      23 Ma colère s'enflammera et je vous détruirai par l'épée ; ce sont vos femmes qui deviendront veuves, et vos enfants orphelins.

      Exode 32

      10 Maintenant, laisse-moi faire ! Ma colère va s'enflammer contre eux et je vais les faire disparaître, tandis que je ferai de toi une grande nation. »
      11 Moïse implora l'Eternel, son Dieu, et dit : « Pourquoi, Eternel, ta colère s'enflammerait-elle contre ton peuple, celui que tu as fait sortir d'Egypte avec une grande puissance et avec force ?
      12 Pourquoi les Egyptiens diraient-ils : ‘C'est pour leur malheur qu'il les a fait sortir de notre pays, c'est pour les tuer dans les montagnes et les exterminer de la surface de la terre’ ? Renonce à ton ardente colère et reviens sur ta décision de faire du mal à ton peuple !
      13 Souviens-toi d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, tes serviteurs ! Tu leur as dit en jurant par toi-même : *‘Je rendrai votre descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel, je donnerai à vos descendants tout le pays dont j'ai parlé et ils le posséderont pour toujours.’ »
      14 L'Eternel renonça alors au mal qu'il avait déclaré vouloir faire à son peuple.

      Lévitique 10

      6 Moïse dit à Aaron et à ses fils Eléazar et Ithamar : « Vous ne déferez pas votre chevelure et vous ne déchirerez pas vos vêtements ; ainsi vous ne mourrez pas et n’attirerez pas la colère contre toute l'assemblée. Laissez vos frères, toute la communauté d'Israël, pleurer sur le brasier que l'Eternel a allumé.

      Nombres 11

      1 Le peuple murmura, et cela déplut à l'Eternel : lorsqu’il l'entendit, sa colère s'enflamma. Le feu de l'Eternel s'alluma parmi eux et dévora une extrémité du camp.
      2 Le peuple poussa des cris vers Moïse. Moïse pria l'Eternel et le feu s'arrêta.
      3 On appela cet endroit Tabeéra parce que le feu de l'Eternel s'était allumé parmi eux.
      4 Le ramassis de gens qui se trouvait au milieu d'Israël éprouva des désirs. Les Israélites eux-mêmes recommencèrent à pleurer et dirent : « Qui nous donnera de la viande à manger ?
      5 Nous nous souvenons des poissons que nous mangions en Egypte et qui ne nous coûtaient rien, des concombres, des melons, des poireaux, des oignons et des gousses d’ail.
      6 Maintenant, notre gosier est desséché : plus rien ! Nos yeux ne voient que de la manne. »
      7 La manne avait la forme de la graine de coriandre et l'apparence du bdellium.
      8 Le peuple se dispersait pour la ramasser. Il la broyait avec des meules ou la pilait dans un mortier ; puis il la cuisait au pot ou en faisait des gâteaux. Elle avait le goût d'un gâteau à l'huile.
      9 Quand la rosée descendait la nuit sur le camp, la manne y descendait aussi.
      10 Moïse entendit le peuple pleurer, chacun dans sa famille, à l'entrée de sa tente. La colère de l'Eternel s'enflamma fortement. Moïse en fut attristé,

      Nombres 16

      31 Il finissait de prononcer toutes ces paroles lorsque le sol se fendit sous eux.

      Nombres 17

      13 Il se plaça entre les morts et les vivants, et le fléau fut arrêté.

      Nombres 22

      27 L'ânesse vit l'ange de l'Eternel et elle s’affaissa sous Balaam. La colère de Balaam s'enflamma et il frappa l'ânesse avec un bâton.

      Nombres 25

      10 L'Eternel dit à Moïse :
      11 « Phinées, fils d'Eléazar et petit-fils du prêtre Aaron, a détourné ma fureur des Israélites, parce qu'il a été animé de mon zèle au milieu d'eux. Ainsi je n'ai pas, dans ma colère, détruit les Israélites.
      12 C'est pourquoi tu diras que je conclus une alliance de paix avec lui.
      13 Cette alliance, conclue avec lui et avec sa descendance après lui, lui assure pour toujours la fonction de prêtre, parce qu'il a été zélé pour son Dieu et qu'il a fait l'expiation pour les Israélites. »

      Josué 7

      26 et l'on éleva sur Acan un grand tas de pierres qui subsiste encore aujourd'hui. L'Eternel renonça alors à son ardente colère. C'est à cause de cet événement qu'on a appelé jusqu'à aujourd’hui cet endroit vallée d'Acor.

      1 Samuel 6

      19 L'Eternel frappa les habitants de Beth-Shémesh, lorsqu'ils regardèrent l'arche de l'Eternel. Il frappa 50'070 hommes parmi le peuple, et le peuple fut dans le deuil parce que l'Eternel l'avait frappé d'un grand fléau.

      1 Samuel 20

      30 Alors la colère de Saül s'enflamma contre Jonathan et il lui dit : « Fils d’une femme perverse et rebelle, je sais bien que tu as pris parti pour le fils d'Isaï, à ta honte et à celle de ta mère.

      2 Samuel 6

      6 Lorsqu'ils furent arrivés à l'aire de battage de Nacon, Uzza tendit la main vers l'arche de Dieu et la retint, parce que les bœufs la faisaient pencher.

      2 Samuel 22

      9 Une fumée s’élevait de ses narines #et un feu dévorant sortait de sa bouche, #avec des charbons embrasés.

      2 Chroniques 19

      2 Le voyant Jéhu, fils de Hanani, alla à la rencontre du roi Josaphat et lui dit : « Doit-on venir en aide au méchant et aimes-tu ceux qui détestent l'Eternel ? A cause de cela, l'Eternel est irrité contre toi.

      Job 5

      2 C’est l’exaspération qui tue le fou, c’est la jalousie qui fait mourir l’ignorant.

      Job 20

      28 Les biens amassés dans sa maison seront balayés, ils seront emportés, le jour de la colère de Dieu.

      Job 42

      7 Après avoir adressé ces paroles à Job, l’Eternel dit à Eliphaz de Théman : « Je suis en colère contre toi et contre tes deux amis parce que vous n'avez pas parlé de moi correctement comme l'a fait mon serviteur Job.

      Psaumes 2

      12 Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous n’alliez à votre perte, car sa colère s’enflamme rapidement. Heureux tous ceux qui se confient en lui !

      Psaumes 5

      5 car tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à la méchanceté. Le mal n’a pas sa place auprès de toi,

      Psaumes 6

      2 Eternel, ne me punis pas dans ta colère et ne me corrige pas dans ta fureur.

      Psaumes 18

      9 Une fumée s’élevait de ses narines, et un feu dévorant sortait de sa bouche, avec des charbons embrasés.

      Psaumes 30

      6 car sa colère dure un instant, mais sa grâce toute la vie : le soir arrivent les pleurs, et le matin l’allégresse.

      Psaumes 37

      8 Laisse la colère, abandonne la fureur, ne t’irrite pas : ce serait mal faire,

      Psaumes 38

      2 Eternel, ne me punis pas dans ta colère et ne me corrige pas dans ta fureur,

      Psaumes 75

      9 Il y a dans la main de l’Eternel une coupe où fermente un vin plein de liqueurs mêlées. Il en verse, et tous les méchants de la terre boivent, ils vident la coupe jusqu’à la lie.

      Psaumes 78

      1 Cantique d’Asaph. Mon peuple, écoute mes instructions ! Prête l’oreille aux paroles de ma bouche !
      2 *J’ouvre la bouche pour parler en paraboles, j’annonce la sagesse du passé.
      3 Ce que nous avons entendu, ce que nous savons, ce que nos pères nous ont raconté,
      4 nous ne le cacherons pas à leurs enfants ; nous redirons à la génération future les louanges de l’Eternel, sa puissance et les merveilles qu’il a accomplies.
      5 Il a établi un témoignage en Jacob, il a mis une loi en Israël, et il a ordonné à nos ancêtres de l’enseigner à leurs enfants
      6 pour que la génération future, celle des enfants à naître, la connaisse, et que, devenus grands, ils en parlent à leurs enfants.
      7 Ainsi, ils mettraient leur confiance en Dieu, ils n’oublieraient pas la manière d’agir de Dieu et respecteraient ses commandements.
      8 Ainsi, ils ne seraient pas comme leurs ancêtres : une génération désobéissante et rebelle, une génération dont le cœur était inconstant et dont l’esprit n’était pas fidèle à Dieu.
      9 Les hommes d’Ephraïm, armés de leur arc, ont tourné le dos, le jour du combat.
      10 Ils n’ont pas gardé l’alliance de Dieu, ils ont refusé de se conformer à sa loi.
      11 Ils ont oublié ses actes, les merveilles qu’il leur avait fait voir.
      12 Devant leurs ancêtres, il avait fait des miracles en Egypte, dans les campagnes de Tsoan :
      13 il avait fendu la mer pour les faire passer, il avait dressé l’eau comme une muraille.
      14 Il les avait guidés le jour par la nuée, et toute la nuit par un feu éclatant.
      15 Il avait fendu des rochers dans le désert, et il leur avait donné à boire en abondance.
      16 Du rocher il avait fait jaillir des sources et couler de l’eau, comme des fleuves.
      17 Mais ils ont continué à pécher contre lui, à se révolter contre le Très-Haut dans le désert.
      18 Ils ont provoqué Dieu dans leur cœur en demandant de la nourriture à leur goût.
      19 Ils ont parlé contre Dieu, ils ont dit : « Dieu pourrait-il dresser une table dans le désert ?
      20 Voici, il a frappé le rocher et l’eau a coulé, des torrents se sont déversés. Pourra-t-il aussi donner du pain ou fournir de la viande à son peuple ? »
      21 L’Eternel a entendu cela, et il a été irrité ; un feu s’est allumé contre Jacob, et la colère a éclaté contre Israël
      22 parce qu’ils n’ont pas cru en Dieu, parce qu’ils n’ont pas eu confiance dans son secours.
      23 Il a donné ses ordres aux nuages d’en haut, et il a ouvert les portes du ciel ;
      24 il a fait pleuvoir sur eux de la manne comme nourriture, *il leur a donné le pain du ciel.
      25 Ils ont tous mangé ce pain des grands, il leur a envoyé de la nourriture à satiété.
      26 Il a fait souffler dans le ciel le vent d’est, et il a amené par sa puissance le vent du sud.
      27 Il a fait pleuvoir sur eux la viande comme de la poussière, et les oiseaux ailés comme le sable de la mer ;
      28 il les a fait tomber au milieu de leur camp, tout autour de leurs tentes.
      29 Ils ont mangé et ont été pleinement rassasiés : Dieu leur a donné ce qu’ils avaient désiré.
      30 Mais ils n’avaient pas encore assouvi leur désir, ils avaient encore la nourriture dans la bouche,
      31 quand la colère de Dieu a éclaté contre eux : il a fait mourir les plus vigoureux, il a abattu les jeunes hommes d’Israël.
      32 Malgré tout cela, ils ont continué à pécher et n’ont pas cru à ses merveilles.
      33 Il a mis un terme à leurs jours d’un seul souffle, à leurs années par une fin soudaine.
      34 Quand il les frappait de mort, ils le cherchaient, ils revenaient à Dieu, ils se tournaient vers lui.
      35 Ils se souvenaient que Dieu était leur rocher, que le Dieu très-haut était celui qui les rachetait.
      36 Cependant, ils le trompaient de la bouche, ils lui mentaient de la langue.
      37 Leur cœur ne lui était pas fermement attaché et ils n’étaient pas fidèles à son alliance.
      38 Pourtant lui, dans sa compassion, il pardonne la faute et ne détruit pas, il retient souvent sa colère et ne s’abandonne pas à toute sa fureur.
      39 Il s’est souvenu qu’ils n’étaient que des créatures, un souffle qui s’en va et ne revient pas.
      40 Que de fois ils se sont révoltés contre lui dans le désert ! Que de fois ils l’ont irrité dans les lieux arides !
      41 Ainsi, ils ont recommencé à provoquer Dieu, à attrister le Saint d’Israël.
      42 Ils ne se sont pas souvenus de sa puissance, du jour où il les avait délivrés de l’ennemi,
Afficher tous les 323 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider