Dictionnaire Biblique de Top Bible

PÉCHÉ (4.)

IV Les prophètes.

L'enseignement des prophètes (voir ce mot), à partir du VIII e siècle, constitue une étape nouvelle, et extrêmement importante, dans l'évolution de la pensée israélite au sujet du péché. Les prophètes voudraient conduire leur peuple au salut et à la vie, qui sont inséparables du service de l'Éternel. Ils s'efforcent donc de faire connaître le Dieu de la justice et de la miséricorde et, pour conduire la nation à la repentance et à la conversion, ils soulignent l'écart considérable qui sépare la réalité de l'idéal, ils font sentir à Israël la grandeur de ses manquements et de ses infidélités et ils s'appliquent à éveiller et à approfondir en lui la conscience de son état de navrante culpabilité.

Comme leurs devanciers, les prophètes montrent que les obligations particulières au peuple de Dieu ont été contractées le jour où l'Éternel a conclu avec lui son alliance et où, l'ayant mis à part, il est devenu son bienfaiteur et son sauveur. « Je vous ai choisis, vous seuls parmi toutes les familles de la terre », déclare Amos (Am 3:2) ; et Osée : (Os 13:5) « Je t'ai connu dans le désert, dans une terre aride. » Dans la parabole de la vigne, Ésaïe (Esa 5:1,7) résume admirablement tout ce que Dieu a fait pour la nation élue et les droits qu'il s'est acquis à sa reconnaissance et à son amour.

Malheureusement, la conduite d'Israël ne répond pas à la légitime attente de Jéhovah. Jérémie s'écrie : (Jer 2:7) « Je vous ai fait venir dans un pays semblable à un verger..., mais vous êtes venus et vous avez souillé mon pays. » Et, avec une véhémence puisée dans le sentiment du mécontentement divin, les hommes de Dieu font un tableau saisissant du mal qui règne à leur époque.

Péché religieux, en tout premier lieu... L'infidélité d'Israël se manifeste d'abord en ce qu'il abandonne le vrai Dieu pour se laisser entraîner, sous l'influence des nations païennes qui l'entourent, à l'adoration des faux dieux, au culte des idoles, à toutes les honteuses pratiques du paganisme (Am 2:4, Os 2:13, Esa 2:7 et suivant, Jer 2:27 32:34, Eze 6:13). Ingratitude (Jer 2:5), incrédulité (Esa 7:9), dureté de coeur (Esa 46:12), confiance funeste dans le secours de l'homme : (Esa 22:8-11, Jer 2:18) telles sont les formes diverses que revêt le péché contre Dieu, péché odieux en lui-même et indépendamment des conséquences fâcheuses qui en découlent, péché dont les prophètes essayent de faire sentir la laideur en dépeignant vigoureusement à la conscience de leur peuple la toute-puissance, la sainte majesté, la justice souveraine, la miséricorde infinie de l'Éternel. Toutefois, parce que Jéhovah est par excellence l'Être juste et miséricordieux, tous les actes contraires à son caractère ne peuvent manquer de l'offenser : le péché, tout en étant essentiellement religieux, prend chez les prophètes un caractère spécifiquement moral. Le mépris de la vie humaine, de la pureté, de la propriété sont autant d'offenses au nom de l'Éternel. Pour Osée, le péché, c'est l'éloignement du coeur d'Israël ; pour Ésaïe, l'insensibilité à la majesté sainte de l'Éternel ; pour tous les prophètes, une maladie d'ordre moral et la corruption, sous tel ou tel de ses aspects, de la vie de la communauté. Du reste, les prophètes ne manquent pas de mettre en relief la triste influence exercée sur le peuple par les vices inhérents au paganisme.

L'accent mis sur l'élément moral du péché conduit les prophètes à montrer l'insuffisance du zèle cultuel. Déjà Samuel avait dit à Saül : « L'Éternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l'obéissance à la voix de l'Eternel ? Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices et l'observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers » (1Sa 15:22). Osée (Os 6:6) s'exprime d'une manière semblable : « J'aime la piété et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes ». (cf. Am 5:21,25, Esa 1:11-15, Jer 7:21-23, Mal 1:10)

Au retour de l'exil, il est vrai, nous verrons croître l'importance des prescriptions légales et des rites cérémoniels, et les prophètes seront amenés à relever les infractions aux lois lévitiques comme des offenses à la sainteté divine (Eze 23:38 44:7, Mal 1:14). Mais c'est parce que, conformément à la grande pensée de la révélation biblique, l'homme pieux doit prouver son obéissance par l'attention qu'il porte aux préceptes particuliers de la loi divine. Même quand ils s'attachent à l'observation des lois cérémonielles, les prophètes réagissent contre la tendance au légalisme, toujours plus marquée dans la religion juive et d'après laquelle le rite aurait sa valeur en lui-même. Pour eux, le péché n'est jamais la pure et simple violation des prescriptions légales, mais il conserve avant tout son aspect moral qui se ramène à la révolte contre la volonté du Dieu de sainteté et d'amour.

Religieux d'abord, moral ensuite, le péché revêt chez les prophètes un troisième aspect, qui est son caractère social. Nous avons déjà vu comment, dans l'enseignement biblique, le péché contre Dieu devenait fatalement le péché contre le prochain. C'est ce que nous constatons encore chez les prophètes qui observent dans leur peuple le péché social, sous ses formes les plus diverses : oppression des faibles, dépouillement des pauvres, corruption des juges dont les sentences sont achetées à prix d'argent, accaparement des terres, cupidité, indiscipline des moeurs, luxure, adultères, ivrognerie, vols, assassinats, dureté de coeur, injustice, fausseté, orgueil. Tels sont les différents modes de la corruption générale ; les prophètes les relèvent avec une vigueur et une clairvoyance qui font d'eux les précurseurs inspirés des grands mouvements sociaux des temps modernes, et qui leur permettent en même temps d'enrichir singulièrement la notion biblique du péché (Am 2:6-8 3:10 4:1 5:3,7, Os 4:1 12:8, Esa 1:17 5:8-25, Mic 2:2).

Quel que soit son aspect--religieux, moral ou social--le péché conserve une nature identique : il est une offense permanente à la majesté, à la sainteté et à la miséricorde de Dieu, dont il sépare l'homme (Esa 59:2).

L'expérience des prophètes les conduit à reconnaître l'universalité absolue de ce péché. Tous sont infectés « depuis le plus petit jusqu'au plus grand,... depuis le prophète jusqu'au sacrificateur ». « Regardez, informez-vous, cherchez dans les places, s'il s'y trouve un homme, s'il y en a un qui pratique la justice, qui s'attache à la vérité » (Jer 8:6-10 5:1). « Il n'y a personne qui invoque ton nom, qui se réveille pour s'attacher à toi » (Esa 64:7). Et, au moment où il va recevoir sa vocation sainte, l'homme de Dieu lui-même ne peut s'exclure de cette souillure universelle ; il s'écrie avec douleur : « Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j'habite au milieu d'un peuple dont les lèvres sont impures... » (Esa 6:5).

S'étendant à l'ensemble de la nation, le péché remonte aux générations antérieures, et si le prophète mentionne le péché originel, ce n'est pas pour y trouver une explication de la corruption de ses contemporains, mais pour montrer que, toujours, le peuple a été opposé à la direction de Dieu (Esa 43:27 et suivant).

Le mal ne se cantonne pas en Israël : il existe dans tous les pays du monde. Amos montre son action chez les Syriens, les Philistins, les Tyriens, les Edomites, les Ammonites, les Moabites (ch. 1) ; Ezéchiel chez les Ammonites, les Moabites, les Edomites, les Philistins, les Phéniciens, les Egyptiens (ch. 25-32). Le livre de Jonas explique que la juste domination de l'Éternel s'étend aussi sur les nations qui ne participent pas à l'alliance d'Abraham. Et, du moment que les prophètes arrivaient à la claire notion du monothéisme, ils devaient tout naturellement comprendre que tous les peuples, et non pas seulement le leur, offensaient, en péchant, la sainteté de l'Éternel.

Si le péché s'étend à toute la terre et embrasse tous les hommes indistinctement, c'est qu'il sort du plus profond de l'être intérieur et qu'il empoisonne, ensuite, la vie tout entière. Les prophètes affirment l'existence de cette source cachée du mal et ils la trouvent dans le coeur humain. « Ce peuple a un coeur indocile et rebelle ; ils se révoltent et s'en vont. Ils ne disent pas dans leur coeur : Craignons l'Eternel notre Dieu... Ils ont suivi les conseils, les penchants de leur mauvais coeur » (Jer 5:23 7:24,13:10 18:12). Et ce qui caractérise principalement le coeur mauvais, c'est d'être porté à la dissimulation, qui est la conséquence naturelle du péché. « Le coeur est tortueux, par-dessus tout, et il est méchant ; qui peut le connaître ? » (Jer 17:9). Cette disposition mauvaise se ramène aussi à l'égoïsme, « chacun suivant sa propre voie » (Esa 53:6). De là résultent parfois, dans la prédication des prophètes, un pessimisme et un découragement profonds au sujet de l'homme et de sa destinée. « Je le sais, ô Eternel, la voie de l'homme n'est pas en son pouvoir ; ce n'est pas à l'homme, quand il marche, à diriger ses pas. » « Un Éthiopien peut-il changer sa peau, et un léopard ses taches ? De même pourriez-vous faire le bien, vous qui êtes accoutumés à faire le mal ? » (Jer 10:23 13:23,2:25). « Tu es endurci et ton cou est une barre de fer... Je savais que tu es infidèle et que, dès ta naissance, tu fus appelé rebelle. » « Nous étions tous errants comme des brebis » (Esa 48:4-8 53:6).

Comme les autres écrivains bibliques, les prophètes voient dans la culpabilité un fait collectif. C'est avec son peuple dans son ensemble que Dieu a conclu son alliance, c'est le peuple dans son ensemble, et non pas l'individu, qui s'oppose à cette alliance et qui, par conséquent, s'adonne au péché ; il n'y a pas, à proprement parler, de violation individuelle de la loi ou, du moins, toute faute, même personnelle, comporte une responsabilité nationale. Avant, comme après l'exil, les prophètes conservent cette notion collective du péché. « Le boeuf connaît son possesseur et l'âne la crèche de son maître. Israël ne connaît rien ; mon peuple n'a point d'intelligence. Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquités ! » (Esa 1:3 et suivant). « La jeune fille oublie-t-elle ses ornements, la fiancée sa ceinture ? Et mon peuple m'a oublié depuis des jours sans nombre... Même la cigogne connaît dans les cieux sa saison ; la tourterelle, l'hirondelle et la grue observent le temps de leur arrivée ; mais mon peuple ne connaît pas la loi de l'Éternel » (Jer 2:32 8:7).

Ce péché collectif, cette corruption générale se manifestent avec éclat dans l'infidélité de ceux qui devraient donner au peuple sa direction religieuse et morale : les prêtres et les prophètes. La nation est vraiment perdue et les prétendus envoyés de Dieu sont en réalité « des ennemis dans sa maison » ; ils s'adonnent, comme leurs concitoyens, au culte des idoles ; l'appât du gain est leur grande préoccupation ; leur impiété, leur fausseté et leur immoralité froissent perpétuellement la sainteté de l'Éternel (Os 4:9 9:8, Mic 3:5,11, Jer 2:8-26, Eze 22:25-28, Mal 1:6,8).

Puisque c'est la collectivité qui se révolte contre son Dieu, c'est aussi sur elle que s'abattra le châtiment, conséquence de cette déchéance universelle. La nation sera abandonnée de Dieu, qui « lui cachera sa face » ; elle sera vouée à la destruction. « Le Seigneur dit : Je dirigerai contre eux mes regards, pour leur faire du mal et non du bien. » L'envahissement, la captivité, la ruine d'Israël seront considérés comme l'accomplissement historique de ces menaces prophétiques (Am 2:13,16 3:11 6:7-9 9:4, Os 13:7, Mic 3:4).

Ainsi, pour les prophètes, la culpabilité et la punition ont un caractère collectif. L'individu ne se sépare pas de la race, quand il commet et quand il expie le péché. Et une telle conviction exprime cette même notion de la solidarité humaine, que suppose et confirme la doctrine évangélique de la rédemption et de l'expiation (voir ces mots).

Pourtant, à côté de cette conception, et coexistant avec elle, une notion nouvelle de la responsabilité va surgir chez Jérémie et ses successeurs. L'exil devait entraîner la faillite de l'organisation nationale : il était naturel que l'individu fût mis au premier plan et que l'on parvînt à une conscience plus précise de sa valeur. Une réaction va donc se produire contre la notion uniquement collective du péché : l'on admet qu'il a sa source dans l'individu et l'on se préoccupe d'arriver à une plus juste attribution de la peine. « On ne dira plus : Les pères ont mangé des raisins verts et les dents des enfants en ont été agacées. Mais chacun mourra pour sa propre iniquité : tout homme qui mangera des raisins verts, ses dents en seront agacées » (Jer 31:29 et suivant). < (Moi, l'Éternel, j'éprouve le coeur, je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses oeuvres » (Jer 17:10,32:19, La 5:7). « L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. Le fils ne portera pas l'iniquité de son père et le père ne portera pas l'iniquité de son fils. La justice du juste sera sur lui et la méchanceté du méchant sera sur lui » (Eze 18:20, voir verset 2,19 Eze 14:13-23 33:12-20).

Tout ce qui précède montre, d'une manière très claire, que la mission des prophètes a été de réveiller d'abord la conscience de leur peuple. Pour y arriver, ils ont été conduits à faire une analyse du péché plus approfondie que celle que nous pourrions trouver ailleurs. Et si leur connaissance du péché est aussi précise et aussi complète, c'est parce qu'ils ont une haute idée de la justice et de la sainteté divines.

Mais le Dieu dont ils s'efforcent d'exprimer la pensée et la volonté n'est pas seulement le Saint, qui ne peut souffrir le mal ; c'est encore et surtout l'Être miséricordieux qui désire le salut de ses enfants rebelles et qui n'attend qu'une chose--leur repentance et leur conversion--pour leur accorder le pardon et le relèvement. De là, après les menaces les plus sévères, les plus réconfortantes promesses. « En ce temps-là, je relèverai de sa chute la maison de David... » (Am 9:11). « L'Éternel a déchiré, mais il nous guérira... » (Os 6:1-3). « Il ne garde pas sa colère à toujours... Il mettra sous ses pieds nos iniquités... » (Mic 7:18-20). « Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige... » (Esa 1:18). Ainsi, Dieu manifestera sa fidélité à son peuple et il réalisera par là pleinement ses antiques promesses.

Les prophètes ont été conduits à voir dans le coeur humain la source cachée du mal. C'est ce coeur mauvais que Dieu changera par un véritable miracle de sa puissance. « Je leur donnerai un même coeur et une même voie, afin qu'ils me craignent toujours... Je mettrai ma crainte dans leur coeur » (Jer 32:39 31:33 24:6). Et la parole prophétique qui exprime à la fois l'horreur de Dieu pour le péché et son désir de voir se lever enfin une humanité nouvelle, se trouve sous la plume d'Ézéchiel : « Je suis vivant, dit l'Éternel : ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive » (Eze 33:11,18:21-24,29-32).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • 1 Samuel 15

      22 Samuel dit : « L'Eternel trouve-t-il autant de plaisir dans les holocaustes et les sacrifices que dans l'obéissance à sa voix ? Non, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices et l'écoute attentive vaut mieux que la graisse des béliers.

      Esaïe 1

      3 Le bœuf connaît son propriétaire et l'âne la mangeoire de son maître, cependant Israël ne connaît rien, mon peuple n'a pas d'intelligence. »
      11 Que m'importe la quantité de vos sacrifices ? dit l'Eternel. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux, je ne prends aucun plaisir au sang des taureaux, des brebis et des boucs.
      12 Quand vous venez vous présenter devant moi, qui vous demande de piétiner ainsi mes parvis ?
      13 Cessez d'apporter des offrandes illusoires ! J'ai horreur de l'encens, des débuts de mois, des sabbats et des convocations aux réunions, je ne supporte pas de voir l’injustice associée aux célébrations.
      14 Je déteste vos débuts de mois et vos fêtes : c’est un fardeau qui me pèse, je suis fatigué de les supporter.
      15 Quand vous tendez les mains vers moi, je détourne mes yeux de vous. Même quand vous multipliez les prières, je n'écoute pas : vos mains sont pleines de sang.
      17 Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, protégez l'opprimé, faites droit à l'orphelin, défendez la veuve !
      18 Venez et discutons ! dit l'Eternel. Même si vos péchés sont couleur cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; même s'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront clairs comme la laine.

      Esaïe 2

      7 Son pays est rempli d'argent et d'or, de trésors sans fin ; son pays est rempli de chevaux, de chars en nombre incalculable.

      Esaïe 5

      1 Je veux chanter à mon ami le cantique de mon bien-aimé sur sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne sur un coteau fertile.
      7 Oui, la vigne de l'Eternel, le maître de l’univers, c'est la communauté d'Israël, et Juda, c'est le plant qui faisait son plaisir. Il avait espéré de la droiture et voici de l’injustice, de la justice et voici des cris d’accusation !
      8 Malheur à vous qui ajoutez maison à maison et qui joignez champ à champ jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'espace, au point que vous êtes les seuls à habiter au milieu du pays !

      Esaïe 6

      5 Alors j’ai dit : « Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j'habite au milieu d'un peuple aux lèvres impures et mes yeux ont vu le roi, l'Eternel, le maître de l’univers ! »

      Esaïe 7

      9 Samarie est la capitale d'Ephraïm et le fils de Remalia le souverain de Samarie. Si vous ne croyez pas, vous ne subsisterez pas. »

      Esaïe 22

      8 Les dernières défenses de Juda sont forcées, et ce jour-là tu tournes les regards vers l’arsenal de la maison de la forêt.
      9 Vous constatez les nombreuses brèches faites aux remparts de la ville de David et vous emmagasinez l’eau dans le réservoir inférieur.
      10 Vous comptez les maisons de Jérusalem et vous en démolissez pour fortifier la muraille.
      11 Vous construisez un bassin entre les deux murailles pour l’eau de l'ancien réservoir. Mais vous ne tournez pas les regards vers l’auteur de tout cela, vous ne voyez pas celui qui le prépare depuis longtemps.

      Esaïe 43

      27 Ton premier ancêtre, déjà, a péché et tes interprètes se sont rebellés contre moi.

      Esaïe 46

      12 Ecoutez-moi, hommes au cœur endurci, vous qui êtes éloignés de la justice !

      Esaïe 48

      4 Sachant que tu es endurci, que ton cou est une barre de fer et que tu as un front en bronze,
      5 je t'ai révélé depuis longtemps ces événements, je te les ai annoncés avant qu'ils ne se produisent, afin que tu ne dises pas : « C'est mon idole qui les a faits, c'est ma sculpture sacrée ou ma statue en métal fondu qui les a ordonnés. »
      6 Tu as bien entendu tout cela, constate-le ! N’allez-vous pas l’avouer ? Désormais je t’annonce des choses nouvelles, cachées, qui te sont inconnues.
      7 Elles sont créées maintenant, et pas depuis longtemps ; jusqu’à aujourd’hui tu n'en avais pas entendu parler. Ainsi tu ne pourras pas dire : « Je le savais déjà. »
      8 Non, tu n'en as rien entendu, tu n'en as rien su et cela n’a jamais frappé ton oreille, car je savais que tu te comporterais en traître et qu’on t’appellerait « rebelle de naissance ».

      Esaïe 53

      6 Nous étions tous comme des brebis égarées : chacun suivait sa propre voie, et l'Eternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous.

      Esaïe 59

      2 mais ce sont vos fautes qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous l’ont caché et l'ont empêché de vous écouter.

      Esaïe 64

      7 » Cependant, Eternel, c’est toi qui es notre père. Nous sommes l'argile, tu es notre potier, nous sommes tous l’œuvre de tes mains.

      Jérémie 2

      5 Voici ce que dit l’Eternel : Quelle injustice vos ancêtres ont-ils trouvée en moi pour s'éloigner de moi et suivre des idoles sans consistance au point de perdre eux-mêmes toute consistance ?
      7 » Je vous ai fait entrer dans un pays fertile pour que vous mangiez les fruits et les bons produits qui s’y trouvent, mais vous êtes venus et vous avez rendu mon pays impur, vous avez fait de mon héritage une horreur.
      8 Les prêtres n'ont pas dit : ‘Où est l'Eternel ?’Les spécialistes de la loi ne m'ont pas connu, les bergers se sont révoltés contre moi, les prophètes ont prophétisé au nom de Baal et ils ont couru après ce qui ne sert à rien.
      9 » C'est pourquoi je veux encore lancer des accusations contre vous, déclare l'Eternel, je veux aussi en lancer contre vos descendants.
      10 Allez jusqu’aux îles de Kittim et regardez ! Envoyez quelqu'un à Kédar, observez bien et regardez s'il est arrivé quelque chose de semblable !
      11 Une nation a-t-elle déjà changé de dieux, alors même que ce ne sont pas de vrais dieux ? Pourtant, mon peuple a échangé ce qui faisait sa gloire contre ce qui n’a aucune valeur !
      12 » Ciel, sois-en consterné, sois-en horrifié, atterré ! déclare l'Eternel.
      13 En effet, c’est un double mal que mon peuple a commis : ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes fissurées qui ne retiennent pas l'eau.
      14 » Israël est-il un esclave acheté ou né dans la maison ? Pourquoi est-il donc livré au pillage ?
      15 Contre lui les lionceaux rugissent, poussent leurs cris, et ils dévastent son pays ; ses villes sont brûlées, il n'y a plus d'habitants.
      16 » Même les enfants de Memphis et de Tachpanès te brouteront le sommet de la tête.
      17 Cela ne t'arrive-t-il pas parce que tu as abandonné l'Eternel, ton Dieu, lorsqu'il te guidait sur le chemin ?
      18 Et maintenant, pourquoi prendrais-tu le chemin de l’Egypte pour boire l'eau du Nil ? Pourquoi prendrais-tu le chemin de l’Assyrie pour boire l'eau de l’Euphrate ?
      19 » Ta méchanceté te punira et ton infidélité te jugera. Sache et constate que c'est mal et que c’est source d’amertume d'abandonner l'Eternel, ton Dieu, et de n'avoir aucun respect pour moi, déclare le Seigneur, l'Eternel, le maître de l’univers.
      20 » Depuis longtemps tu t’es révoltée contre l’autorité exercée sur toi, tu as arraché tes liens et tu as dit : ‘Je ne veux plus être en esclavage !’Pourtant, sur toute colline élevée et sous tout arbre vert tu t'es vautrée comme une prostituée.
      21 » Moi, je t'avais plantée pour produire des raisins excellents, d’une variété sûre. Comment t’es-tu transformée à mes yeux en fruits dégénérés d’une vigne étrangère ?
      22 Même si tu te lavais avec du nitrate, même si tu employais beaucoup de savon, ta faute resterait marquée devant moi, déclare le Seigneur, l'Eternel.
      23 » Comment pourrais-tu affirmer : ‘Je ne me suis pas rendue impure, je n’ai pas suivi les Baals’ ? Regarde le chemin que tu suis dans la vallée, reconnais ce que tu as fait, chamelle légère qui parcours ton chemin dans tous les sens !
      24 C’est une ânesse sauvage, habituée au désert, en chaleur, toute haletante à cause de son désir. Qui la détournera de ce qu’elle recherche ? Tous ceux qui la cherchent n'ont pas à se fatiguer : ils la trouvent pendant qu’elle est en chaleur.
      25 Arrête-toi avant de finir pieds nus, avant que ton gosier ne se dessèche ! Mais tu dis : ‘Rien à faire, non ! J'aime les étrangers et je veux courir après eux.’
      26 » Tout comme un voleur est dans la honte lorsqu'il est surpris, la communauté d’Israël sera couverte de honte, eux, leurs rois, leurs chefs, leurs prêtres et leurs prophètes.
      27 Ils disent au bois : ‘Tu es mon père !’et à la pierre : ‘Tu m'as donné la vie !’Oui, ils m’ont tourné le dos, ils ne me regardent plus en face et, quand ils sont dans le malheur, ils disent : ‘Lève-toi, sauve-nous !’
      32 La jeune fille oublie-t-elle ses bijoux, ou la fiancée sa parure ? Pourtant, mon peuple m'a oublié depuis un nombre de jours incalculable.

      Jérémie 5

      1 « Parcourez les rues de Jérusalem, regardez, je vous en prie, et informez-vous, cherchez sur ses places s'il s'y trouve un homme, s'il y a quelqu’un qui pratique la justice, qui cherche à être fidèle, et je pardonnerai à Jérusalem.
      23 » Ce peuple a un cœur rebelle et désobéissant. Ils se détournent et s'en vont.

      Jérémie 7

      21 » Voici ce que dit l’Eternel, le maître de l’univers, le Dieu d'Israël : Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices et mangez-en la viande !
      22 En effet, je n'ai pas parlé avec vos ancêtres, je ne leur ai donné aucun ordre au sujet des holocaustes et des sacrifices, le jour où je les ai fait sortir d'Egypte.
      23 Voici l'ordre que je leur ai donné : ‘Ecoutez ma voix et je serai votre Dieu, et vous mon peuple. Marchez dans toutes les voies que je vous prescris afin d’être heureux !’
      24 Cependant, ils n'ont pas écouté, ils n'ont pas tendu l’oreille. Ils ont persévéré dans les conseils et les penchants de leur cœur mauvais. Ils ont régressé au lieu de progresser.

      Jérémie 8

      6 Je suis attentif et j'écoute : ils ne parlent pas comme ils le devraient. Aucun ne regrette sa méchanceté et ne se dit : ‘Qu'ai-je fait ?’Tous retournent à leur course, pareils à un cheval qui s'élance au combat.
      7 » Même la cigogne, dans le ciel, reconnaît l’époque de sa migration ; la tourterelle, l'hirondelle et la grue respectent le moment de leur retour, mais mon peuple ne reconnaît pas le droit établi par l'Eternel.
      8 Comment pouvez-vous prétendre : ‘Nous sommes sages, puisque la loi de l'Eternel est avec nous’ ? C'est vraiment en vue du mensonge que la plume mensongère des scribes s'est mise à l'œuvre.
      9 Les sages sont couverts de honte, ils sont terrorisés, pris au piège. Maintenant qu’ils ont méprisé la parole de l'Eternel, où est leur sagesse ?
      10 » C'est pourquoi je donnerai leur femme à d'autres et leurs champs à ceux qui les en déposséderont. Oui, du plus petit au plus grand, tous sont assoiffés de profit ; depuis le prophète jusqu'au prêtre, tous pratiquent le mensonge.

      Jérémie 10

      23 Je sais, Eternel, que l’être humain n’a pas autorité sur la voie qu’il suit. Ce n'est pas à l'homme qui marche de diriger ses pas.

      Jérémie 13

      10 Ce méchant peuple refuse d'écouter mes paroles, il persévère dans les penchants de son cœur et suit d'autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux. Il deviendra pareil à cette ceinture, qui n'est plus bonne à rien.
      23 Un Ethiopien peut-il changer sa peau, et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, vous qui êtes habitués à faire le mal ?

      Jérémie 17

      9 » Le cœur est tortueux plus que tout, et il est incurable. Qui peut le connaître ?
      10 Moi, l'Eternel, j’explore le cœur, j’examine les reins pour traiter chacun conformément à sa conduite, au fruit de ses agissements.

      Jérémie 18

      12 Mais ils disent : ‘Rien à faire ! Nous suivrons nos pensées, chacun de nous agira conformément aux penchants de son cœur mauvais.’

      Jérémie 24

      6 Je veillerai sur eux pour leur faire du bien et je les ramènerai dans ce pays, je les restaurerai pour ne plus les détruire, je les planterai pour ne plus les arracher.

      Jérémie 31

      29 Durant ces jours-là, on ne dira plus : « Ce sont les pères qui ont mangé des raisins verts, mais ce sont les enfants qui ont eu mal aux dents. »
      33 Mais voici l'alliance que je ferai avec la communauté d'Israël après ces jours-là, déclare l'Eternel : je mettrai ma loi à l’intérieur d'eux, je l'écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

      Jérémie 32

      19 Tu es un excellent conseiller, généreux dans ton activité, toi qui examines toutes les voies des humains pour traiter chacun conformément à sa conduite, en fonction de ses agissements.
      34 Ils ont placé leurs monstrueuses idoles dans le temple auquel mon nom est associé, de manière à le rendre impur.
      39 Je leur donnerai un seul cœur et un seul chemin afin qu'ils aient toujours la crainte de moi, pour leur bonheur et celui de leurs enfants après eux.

      Lamentations 5

      7 Nos pères ont péché, ils ne sont plus là, et c'est nous qui supportons les conséquences de leurs fautes.

      Ezéchiel 6

      13 Vous reconnaîtrez que je suis l'Eternel, quand leurs victimes seront étendues au milieu de leurs idoles, autour de leurs autels, sur toute colline élevée, sur tous les sommets des montagnes, sous tout arbre vert, sous tout chêne touffu, là où ils offraient des parfums dont l’odeur était agréable à toutes leurs idoles.

      Ezéchiel 14

      13 « Fils de l’homme, si un pays pèche contre moi en se livrant à l'infidélité et que je déploie ma puissance contre lui – si je le prive de pain, lui envoie la famine et en élimine hommes et bêtes –
      14 s'il s’y trouve ces trois hommes : Noé, Daniel et Job, eux auront la vie sauve à cause de leur justice, déclare le Seigneur, l'Eternel.
      15 Si je fais parcourir le pays par des bêtes féroces qui le dépeuplent, s'il devient un endroit désert par où personne ne passe à cause de ces bêtes,
      16 s'il s’y trouve ces trois hommes – aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l'Eternel – ils ne sauveront ni fils ni filles : eux seuls seront sauvés et le pays deviendra un endroit désert.
      17 Ou si je fais venir l'épée contre ce pays, si je dis : ‘Que l'épée parcoure le pays !’et que j'en élimine hommes et bêtes,
      18 s'il s’y trouve ces trois hommes – aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l'Eternel – ils ne sauveront ni fils ni filles, mais eux seuls seront sauvés.
      19 Ou si j’envoie la peste dans ce pays, si je déverse ma fureur sur lui par la mortalité pour en éliminer hommes et bêtes,
      20 s'il s’y trouve Noé, Daniel et Job – aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l'Eternel – ils ne sauveront ni fils ni fille ; eux, ils auront la vie sauve à cause de leur justice.
      21 » Oui, voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : Même si j'envoie contre Jérusalem mes quatre terribles instruments de jugement – l'épée, la famine, les bêtes féroces et la peste – pour en éliminer hommes et bêtes,
      22 il y restera des rescapés, on en fera sortir des fils et des filles. Ils sortiront pour aller vers vous. Vous découvrirez ainsi leur conduite et leurs agissements et vous serez consolés du malheur que je fais venir sur Jérusalem, de tout ce que je fais venir contre elle.
      23 Ils vous consoleront, quand vous découvrirez leur conduite et leurs agissements, et vous reconnaîtrez que ce n'est pas sans raison que je traite cette ville comme je la traite, déclare le Seigneur, l'Eternel. »

      Ezéchiel 18

      20 Celui qui pèche, c'est celui qui mourra. Le fils ne supportera pas les conséquences de la faute commise par son père, et le père ne supportera pas les conséquences de la faute commise par son fils. Le juste sera préservé à cause de sa justice, et le méchant sera condamné à cause de sa méchanceté.
      21 » Si le méchant renonce à tous les péchés qu'il a commis, s'il respecte toutes mes prescriptions et applique le droit et la justice, il vivra, il ne mourra pas.
      29 » La communauté d'Israël dit : ‘La manière d’agir du Seigneur n'est pas correcte.’Est-ce que ce sont mes façons d’agir qui ne sont pas correctes, communauté d'Israël ? Ne seraient-ce pas plutôt vos façons d’agir qui ne sont pas correctes ?

      Ezéchiel 22

      25 » Ses prophètes conspirent au milieu d’elle. Pareils à des lions rugissants qui déchirent leur proie, ils dévorent des vies, ils s'emparent des richesses et de biens précieux, ils multiplient les veuves au milieu d’elle.
      26 Ses prêtres font violence à ma loi et profanent ce qui m’est consacré. Ils ne distinguent pas ce qui est saint de ce qui est profane, ils ne font pas connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur, ils ferment les yeux sur mes sabbats et je suis déshonoré au milieu d'eux.
      27 Ses chefs sont, à l’intérieur d’elle, pareils à des loups qui déchirent leur proie : ils versent le sang, ils font disparaître des vies afin de faire des profits malhonnêtes.
      28 Ses prophètes recouvrent tout cela de crépi, par leurs fausses visions et leurs prédictions mensongères. Ils affirment : ‘Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel’alors que l'Eternel n’a pas parlé.

      Ezéchiel 23

      38 Elles m'ont encore fait ceci : le même jour, elles ont rendu mon sanctuaire impur et elles ont violé mes sabbats.

      Ezéchiel 33

      11 Dis-leur : ‘Aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l'Eternel, je ne prends pas plaisir à voir le méchant mourir, mais à le voir changer de conduite et vivre. Renoncez, renoncez à votre mauvaise conduite ! Pourquoi devriez-vous mourir, communauté d'Israël ?’
      12 » Et toi, fils de l’homme, dis aux membres de ton peuple : ‘La bonne conduite du juste ne le délivrera pas, si un jour il se met à commettre des transgressions, et le méchant ne trébuchera pas à cause de sa méchanceté, si un jour il y renonce, pas plus que le juste ne pourra vivre grâce à sa justice si un jour il commence à pécher.’

      Ezéchiel 44

      7 » Vous avez introduit des étrangers, des incirconcis de cœur et de corps, dans mon sanctuaire afin de profaner mon temple, quand vous avez présenté ma nourriture, la graisse et le sang. Vous avez violé mon alliance au profit de toutes vos pratiques abominables.

      Osée 2

      13 Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses célébrations du début du mois, ses sabbats et toutes ses fêtes solennelles.
Afficher tous les 138 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider