Dictionnaire Biblique de Top Bible

PHILISTINS

1.

Géographie.

Le pays des Philistins comprenait, d'après Jos 13:2 et suivant, la plaine maritime s'étendant de la frontière égyptienne au Sud jusqu'à Ékron au Nord et possédait cinq villes principales. (cf. 1Sa 6:17) Il est probable qu'à certaines époques leurs domaines s'étendaient jusqu'au Carmel. Leur nom, depuis la période grecque, désigne cependant tout le pays de Canaan (Palestine). Avant l'arrivée des Philistins, le pays était habité par des Sémites ; les villes de Gaza, Ascalon (fig. 195), Gath. Guézer, et d'autres encore, sont nommées dans la correspondance de Tell el-Amarna (vers 1400 av. J. -C.) ; c'est par anticipation et anachronisme que les Philistins sont cités dans Ex 13:17 15:14, où nos anciennes versions ont lu inexactement : la Palestine.

2.

Origine.

Vers 1196, d'après une inscription du pharaon Ramsès III, les Philistins (Pourasati) et d'autres peuples de la mer pénétrèrent avec leurs bateaux dans le delta du Nil, tandis que les Libyens attaquaient l'Egypte de leur côté. Trois ans plus tard, il y eut une nouvelle tentative d'invasion, qui échoua également : partant de la côte méridionale de l'Asie Mineure, les Philistins et d'autres peuplades avancèrent vers l'Egypte le long de la mer ; ils ravagèrent le royaume hittite (qui disparaît à cette date), Carkémis, Arvad, Chypre, la Syrie. Repoussés par Ramsès III, les Philistins occupèrent le littoral de Canaan peu de temps après l'invasion des Israélites. --D'après Am 9 7, (cf. Jer 47:1, De 2:23, Ge 10:14) Caphtor serait le pays d'origine des Philistins. Caphtor semble désigner la Crète (cf. les Keftyv, Crétois, des documents égyptiens) ; il se peut que quelques groupes de Philistins, en partant de l'Asie Mineure, aient passé par la Crète : en tout cas, les Philistins ne sont pas des Crétois (1. xx dans Sop 2:5 et Eze 25:16 ; cf. Tacite, Hist., 5:2), mais des Cariens (comp, ces deux passages et 2Sa 20:23,2Ro 11:4,19 où le texte hébreu lit Kart, c-à-d, probablement Cariens : c'est en suivant la variante en marge du texte hébr., Kéréthiens [v. ce mot], que nos versions y ont vu des Crétois ; comp, aussi Beth-Car dans 1Sa 7:11).

3.

Histoire.

Après avoir pris possession de la côte, les Philistins formèrent le dessein de conquérir le pays de Canaan. Les Cananéens, peuple paisible et habitué à la domination étrangère, n'auraient pas pu opposer à ces soldats, admirablement organisés et puissamment armés (cf. l'armure de Goliath, 1Sa 17:5-7), une résistance bien sérieuse. Mais les Israélites n'avaient pas encore subi l'influence amollissante d'une civilisation en décadence : fiers de leur indépendance, bien que sans gouvernement central stable, sans organisation militaire, sans armement considérable, dès qu'ils se rendirent compte des intentions des Philistins, ils leur opposèrent une résistance acharnée. Les débuts du conflit n'ont laissé que des souvenirs vagues dans l'histoire légendaire de Samson (Jug 13-16) ; il semble pourtant que la migration de la tribu de Dan (Jug 18), à laquelle appartenait Samson, ait été le résultat de la pression des Philistins. Dans la première bataille rangée à Aphek, « Israël fut battu,... l'arche de Dieu fut prise » (1Sa 4). Dans une deuxième bataille, les Israélites furent vainqueurs, grâce à un orage (1Sa 7:7-11). Néanmoins les Israélites étaient les sujets des Philistins, qui mirent un gouverneur à Guibéa de Benjamin (1Sa 13:3 « Jonathan tua le gouverneur [litt., la colonne) des Philistins », cf. 1Sa 10 5 « où se trouve le gouverneur [litt., la colonne] des Philistins »). Dans cette crise, les tribus d'Israël se virent forcées de s'unir sous le sceptre d'un roi. Saül, aidé par un coup hardi de Jonathan et par un tremblement de terre, mit en déroute l'armée philistine (1Sa 14). Le succès fut éphémère : quelques années plus tard, les Philistins marchèrent contre les Israélites avec toutes leurs forces : pour Israël ce fut une débâcle. Saül, qui avait perdu trois fils dans la mêlée, se tua de sa propre main (1Sa 31). David était alors un chef de bande aux ordres d'Akis roi de Gath (1Sa 27) ; après la mort de Saül, il se fit couronner roi de Juda (2Sa 2:4) et régna comme vassal des Philistins. Mais lorsque Isboseth fut tué, sept ans plus tard, et que David fut devenu roi sur toutes les tribus d'Israël, les Philistins, alarmés par la puissance de ce royaume rival et indépendant (2Sa 5:17), marchèrent contre lui, mais sans succès. C'est que David avait fait son apprentissage militaire chez les Philistins : il avait, sans doute, organisé son armée d'après leur modèle et s'était préparé pour le conflit inévitable. David « battit les Philistins depuis Guéba (ou plutôt Gabaon, d'après LXX et 1Ch 14:16) jusqu'à Guézer » (2Sa 5:25 ; dans 2Sa 5:17,25 les versets 20,24 semblent être interpolés ; d'autre part, l'histoire qu'on lit dans 2Sa 23:13,17 pourrait bien se rattacher à cette bataille). La suite du conflit ne nous a été transmise que sous la forme d'allusions vagues (2Sa 8:1) et de quelques anecdotes (2Sa 21:1-5,22 23:8-38). Ce qui est certain, c'est qu'avant la mort de David, les Philistins cessèrent pour toujours d'être maîtres en Israël et ne jouèrent désormais dans l'histoire qu'un rôle bien secondaire. Tout ce que nous savons des Philistins après David provient des inscriptions assyriennes (800-625) et de quelques allusions isolées comme Esa 14:2,9-31, Jer 47:1, Joe 3:4, Ps 60:10 83:8 87:4 108:10, Ne 13:23, 1Ma 10:83 11:4.

4.

Civilisation.

Les Philistins, les « incirconcis » de race non sémitique, apportèrent avec eux une culture de type mycénien, semblable à celle des poèmes homériques. Un seul mot de leur langue a survécu : sérèn = « prince » (1Sa 5:8 etc.), que l'on compare volontiers avec le grec turannos (tyran). Parmi les noms propres, Akis est le plus typiquement philistin ; ils sont, pour la plupart, sémitiques. Sur les bas-reliefs égyptiens, les Philistins se distinguent par un turban à plumes ; Goliath a des jambières métalliques (comme les cnémides des héros homériques) et une cuirasse (1Sa 17:5). L'arrivée des Philistins en Palestine marque la transition de l'époque du bronze à celle du fer (cf. 1Sa 17:7 ; le passage obscur 1Sa 13:19-22 semble indiquer que les Philistins défendirent aux Israélites l'usage du fer). Ils avaient (à en juger par Jug 16:23,30) le goût des jeux athlétiques, auxquels assistaient les femmes aussi bien que les hommes ; chez les Israélites, ces luttes de gladiateurs devenaient des massacres (2Sa 2:14-16). Les Philistins étaient maîtres dans l'art de la divination (2Ro 1:2, Esa 2:6). Leurs dieux (Dagon, Béel-Zébub, Astoreth) ont des noms sémitiques : ce sont probablement les dieux du pays, avec lesquels ils identifièrent ceux de leur patrie d'origine.

BIBLIOGRAPHIE. M.A. Meyer, Hist, of the City of Gaza, New York 1907. R.A.S. Macalister, The Philistines, Londres 1914. A. Moret et G. Davy, Des Clans aux Empires, Paris 1923.

--Voir aussi art. Israël, Assyrie et Babylonie.

R.H. Pf.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 10

      14 les Patrusim, les Casluhim, dont sont issus les Philistins, et les Caphtorim.

      Exode 13

      17 Lorsque le pharaon laissa partir le peuple, Dieu ne le conduisit pas par le chemin qui passait par le pays des Philistins, même si c’était le plus direct. Dieu se dit en effet : « Le peuple pourrait éprouver des regrets en rencontrant la guerre et retourner en Egypte. »

      Exode 15

      14 » Les peuples l'apprennent et ils tremblent : la douleur s’empare des Philistins,

      Josué 13

      2 Voici le pays qui reste : tous les districts des Philistins et tout le territoire des Gueshuriens,

      Juges 13

      1 Les Israélites firent encore ce qui déplaît à l'Eternel et l'Eternel les livra entre les mains des Philistins pendant 40 ans.
      2 Il y avait un homme de Tsorea, du clan des Danites, qui s'appelait Manoach. Sa femme était stérile et n’avait pas d’enfants.
      3 L'ange de l'Eternel apparut à la femme et lui dit : « Te voici stérile, sans enfants. Tu deviendras enceinte et tu mettras au monde un fils.
      4 Maintenant fais bien attention de ne boire ni vin ni liqueur forte et de ne rien manger d'impur,
      5 car tu vas devenir enceinte et tu mettras au monde un fils. Le rasoir ne passera pas sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère. Ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la domination des Philistins. »
      6 La femme alla dire à son mari : « Un homme de Dieu est venu vers moi et il ressemblait à un ange de Dieu, il avait l’air effrayant. Je ne lui ai pas demandé d'où il venait et il ne m'a pas fait connaître son nom,
      7 mais il m'a dit : ‘Tu vas devenir enceinte et tu mettras au monde un fils. Maintenant ne bois ni vin ni liqueur forte et ne mange rien d'impur, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère jusqu'au jour de sa mort.’ »
      8 Manoach fit cette prière à l'Eternel : « Ah ! Seigneur, que l'homme de Dieu que tu as envoyé vienne encore vers nous et qu'il nous enseigne ce que nous devons faire pour l'enfant qui naîtra ! »
      9 Dieu exauça la prière de Manoach et l'ange de Dieu vint encore vers la femme. Elle se trouvait dans un champ et Manoach, son mari, n'était pas avec elle.
      10 Elle courut vite annoncer la nouvelle à son mari et lui dit : « L'homme qui est venu l'autre jour vers moi m'est apparu. »
      11 Manoach se leva pour suivre sa femme, alla vers l'homme et lui demanda : « Est-ce toi qui as parlé à ma femme ? » Il répondit : « C'est moi. »
      12 Manoach dit : « Lorsque ta parole s'accomplira, comment faudra-t-il agir vis-à-vis de l'enfant et qu'y aura-t-il à faire ? »
      13 L'ange de l'Eternel répondit à Manoach : « Ta femme s'abstiendra de tout ce que je lui ai dit.
      14 Elle ne goûtera à aucun produit de la vigne, elle ne boira ni vin ni liqueur forte et elle ne mangera rien d'impur. Elle respectera tout ce que je lui ai prescrit. »
      15 Manoach dit à l'ange de l'Eternel : « Permets-nous de te retenir et de te préparer un chevreau. »
      16 L'ange de l'Eternel répondit à Manoach : « Même si tu me retiens, je ne mangerai pas de ton plat. En revanche, si tu veux faire un holocauste, offre-le à l'Eternel. » Manoach ne savait pas que c'était un ange de l'Eternel.
      17 Il dit à l'ange de l'Eternel : « Quel est ton nom, afin que nous te donnions gloire quand ta parole s'accomplira ? »
      18 L'ange de l'Eternel lui répondit : « Pourquoi demandes-tu mon nom ? Il est merveilleux. »
      19 Manoach prit le chevreau et l'offrande, et il fit un sacrifice à l'Eternel sur le rocher. Il se produisit quelque chose de merveilleux, pendant que Manoach et sa femme regardaient :
      20 pendant que la flamme montait de l'autel vers le ciel, l'ange de l'Eternel monta dans cette flamme. A cette vue, Manoach et sa femme tombèrent le visage contre terre.
      21 L'ange de l'Eternel ne leur fut plus visible. Manoach comprit alors que c'était l'ange de l'Eternel,
      22 et il dit à sa femme : « Nous allons mourir, car nous avons vu Dieu. »
      23 Sa femme lui répondit : « Si l'Eternel avait voulu nous faire mourir, il n'aurait pas pris de nos mains l'holocauste et l'offrande, il ne nous aurait pas fait voir tout cela et il ne nous aurait pas maintenant fait entendre de pareilles choses. »
      24 La femme mit au monde un fils et l’appela Samson. L'enfant grandit et l'Eternel le bénit.
      25 L'Esprit de l'Eternel commença à le pousser à l’action à Machané-Dan, entre Tsorea et Eshthaol.

      Juges 14

      1 Samson descendit à Thimna, et il y vit une jeune fille philistine.
      2 A son retour chez lui, il annonça à son père et à sa mère : « J'ai vu une jeune fille philistine à Thimna. Prenez-la maintenant pour ma femme. »
      3 Son père et sa mère lui dirent : « N'y a-t-il donc pas de femme dans notre tribu et dans notre peuple tout entier, pour que tu ailles prendre une femme chez les Philistins, ces incirconcis ? » Samson répéta à son père : « Prends-la pour moi, car elle me plaît. »
      4 Son père et sa mère ne savaient pas que cela venait de l'Eternel. Samson cherchait en effet une occasion de dispute avec les Philistins. A cette époque-là, les Philistins dominaient sur Israël.
      5 Samson descendit avec son père et sa mère à Thimna. Lorsqu'ils arrivèrent aux vignes de Thimna, un jeune lion rugissant vint à sa rencontre.
      6 L'Esprit de l'Eternel vint sur Samson et, sans rien à la main, il déchira le lion comme s’il s’agissait d’un chevreau. Il ne dit pas à son père et à sa mère ce qu'il avait fait.
      7 Une fois descendu, il parla à la femme et elle lui plut.
      8 Quelque temps après, il se rendit de nouveau à Thimna pour l’épouser et il fit un détour pour voir le cadavre du lion. Il constata qu’il y avait un essaim d'abeilles et du miel dans le corps du lion.
      9 Il prit le miel dans ses mains et en mangea pendant la route. Arrivé près de son père et de sa mère, il leur en donna et ils en mangèrent, mais il ne leur dit pas qu'il avait pris ce miel dans le corps du lion.
      10 Le père de Samson descendit chez la femme et là, Samson fit un festin, car c'était la coutume chez les jeunes hommes.
      11 Dès qu'on le vit, on invita 30 compagnons qui restèrent avec lui.
      12 Samson leur dit : « Je vais vous proposer une énigme. Si vous réussissez à m’en donner l’explication au cours des 7 jours du festin, si vous la découvrez, je vous donnerai 30 chemises et 30 vêtements de rechange.
      13 Mais si vous ne pouvez pas m’en donner l’explication, ce sera vous qui me donnerez 30 chemises et 30 vêtements de rechange. » Ils lui dirent : « Propose ton énigme et nous l'écouterons. »
      14 Et il leur dit : « De celui qui mange est sorti ce qui se mange, et du fort est sorti le doux. » Pendant 3 jours, ils ne purent expliquer l'énigme.
      15 Le quatrième jour, ils dirent à la femme de Samson : « Flatte ton mari pour qu’il nous donne l’explication de l'énigme. Sinon, nous te brûlerons, toi et ta famille. C'est pour nous dépouiller que vous nous avez invités, n'est-ce pas ? »
      16 La femme de Samson se mit à pleurer auprès de lui et à dire : « Tu n'as pour moi que de la haine, tu ne m'aimes pas : tu as proposé une énigme aux membres de mon peuple et tu ne me l'as pas expliquée ! » Il lui répondait : « Je ne l'ai expliquée ni à mon père ni à ma mère. Est-ce à toi que je l'expliquerais ? »
      17 Elle pleura auprès de lui jusqu’à la fin des 7 jours que dura leur festin. Le septième jour, il la lui expliqua, car elle le harcelait. Elle donna alors l'explication de l'énigme aux membres de son peuple.
      18 Les habitants de la ville dirent à Samson le septième jour, avant le coucher du soleil : « Quoi de plus doux que le miel et quoi de plus fort que le lion ? » Il leur répondit : « Si vous n'aviez pas labouré avec ma génisse, vous n'auriez pas découvert mon énigme. »
      19 L'Esprit de l'Eternel vint sur lui et il descendit à Askalon. Il y tua 30 hommes, prit leurs affaires et donna les vêtements de rechange à ceux qui avaient donné l’explication de l'énigme. Rempli de colère, il remonta chez son père.
      20 Sa femme fut donnée en mariage à l'un de ses compagnons, avec lequel il était lié d’amitié.

      Juges 15

      1 Quelque temps après, à l'époque de la moisson des blés, Samson alla voir sa femme en lui apportant un chevreau. Il dit : « Je veux entrer vers ma femme dans sa chambre. » Mais le père de sa femme ne lui permit pas d'entrer.
      2 « J'ai pensé, dit-il, que tu avais de la haine envers elle et je l'ai donnée à ton compagnon. Sa jeune sœur n'est-elle pas plus belle qu'elle ? Epouse-la donc à sa place. »
      3 Samson leur dit : « Cette fois je ne serai pas coupable envers les Philistins, si je leur fais du mal. »
      4 Samson s'en alla. Il attrapa 300 renards et prit des flambeaux. Puis il attacha les renards par la queue, deux par deux, en mettant une torche au milieu des queues.
      5 Il alluma les flambeaux, lâcha les renards dans les blés des Philistins et mit ainsi le feu aux tas de gerbes, au blé sur pied et même aux plantations d'oliviers.
      6 Les Philistins demandèrent : « Qui a fait cela ? » On répondit : « C’est Samson, le gendre du Thimnien, parce que ce dernier lui a pris sa femme et l'a donnée à son compagnon. » Les Philistins montèrent et la brûlèrent, ainsi que son père.
      7 Samson leur dit : « Est-ce ainsi que vous agissez ? Je ne m’arrêterai qu'après m'être vengé de vous. »
      8 Il les battit à plate couture, puis il descendit et se retira dans la grotte du rocher d'Etam.
      9 Alors les Philistins se mirent en marche, campèrent en Juda et se déployèrent jusqu'à Léchi.
      10 Les hommes de Juda dirent : « Pourquoi êtes-vous montés contre nous ? » Ils répondirent : « Nous sommes montés pour capturer Samson, afin de le traiter comme il nous a traités. »
      11 Sur quoi 3000 Judéens descendirent à la grotte du rocher d'Etam et dirent à Samson : « Ne sais-tu pas que les Philistins exercent leur domination sur nous ? Que nous as-tu donc fait ? » Il leur répondit : « Je les ai traités comme ils m'ont traité. »
      12 Ils lui dirent : « Nous sommes descendus pour te capturer afin de te livrer entre les mains des Philistins. » Samson leur dit : « Jurez-moi que vous ne me tuerez pas. »
      13 Ils lui répondirent : « Non. Nous voulons seulement t’attacher et te livrer entre leurs mains, mais nous ne te ferons pas mourir. » Ils l’attachèrent avec deux cordes neuves et le firent sortir de la grotte.
      14 Lorsqu'il arriva à Léchi, les Philistins poussèrent des cris en le voyant. Alors l'Esprit de l'Eternel vint sur lui. Les cordes qu'il avait aux bras devinrent pareilles à du lin brûlé par le feu et ses liens tombèrent de ses mains.
      15 Il trouva une mâchoire d'âne fraîche, tendit la main pour la prendre et tua 1000 hommes avec elle.
      16 Samson dit alors : « Avec une mâchoire d'âne, j’ai fait un tas, deux tas. Avec une mâchoire d'âne, j'ai tué 1000 hommes. »
      17 Quand il eut fini de parler, il jeta la mâchoire. Et l'on appela cet endroit Ramath-Léchi.
      18 Pressé par la soif, Samson fit appel à l'Eternel en disant : « C'est toi qui as permis cette grande délivrance par l’intermédiaire de ton serviteur. Et maintenant, devrais-je mourir de soif et tomber entre les mains des incirconcis ? »
      19 Dieu fendit la cavité du rocher qui se trouve à Léchi et il en sortit de l'eau. Samson but, il retrouva ses forces et reprit vie. C'est pour cela qu'on a appelé cette source En-Hakkoré. Elle existe aujourd'hui encore à Léchi.
      20 Samson fut juge en Israël à l’époque des Philistins, pendant vingt ans.

      Juges 16

      1 Samson partit pour Gaza. Il y vit une prostituée et entra chez elle.
      2 On dit aux habitants de Gaza : « Samson est arrivé ici. » Ils l'encerclèrent et se tinrent toute la nuit en embuscade à la porte de la ville. Ils restèrent tranquilles toute la nuit, se disant : « Au lever du jour, nous le tuerons. »
      3 Samson resta couché jusqu'à minuit. Vers minuit, il se leva, attrapa les battants de la porte de la ville ainsi que leurs deux montants, les arracha avec la barre, les mit sur ses épaules et les transporta au sommet de la montagne qui fait face à Hébron.
      4 Après cela, il aima une femme dans la vallée de Sorek. Elle s’appelait Delila.
      5 Les princes des Philistins montèrent vers elle et lui dirent : « Flatte-le pour savoir d'où lui vient sa grande force et comment nous pourrions le maîtriser. Nous l’attacherons pour le dompter et nous te donnerons chacun 1100 pièces d'argent. »
      6 Delila dit à Samson : « Dis-moi donc d'où vient ta grande force et avec quoi il faudrait t’attacher pour te dompter. »
      7 Samson lui répondit : « Si on m’attachait avec cordes fraîches, qui ne soient pas encore sèches, je deviendrais faible et je serais pareil à un autre homme. »
      8 Les princes des Philistins apportèrent à Delila 7 cordes fraîches, qui n'étaient pas encore sèches. Elle l’attacha avec ces cordes.
      9 Or des hommes se tenaient en embuscade chez elle, dans une chambre. Elle dit à Samson : « Les Philistins sont sur toi, Samson ! » Il cassa les cordes aussi facilement qu’un cordon de chanvre rongé par le feu, et l'on ne sut pas d'où venait sa force.
      10 Delila dit à Samson : « Tu t'es moqué de moi, tu m'as dit des mensonges. Maintenant, indique-moi donc avec quoi il faut t’attacher. »
      11 Il lui dit : « Si on m’attachait avec des cordes neuves, dont on ne se soit jamais servi, je deviendrais faible et je serais pareil à un autre homme. »
      12 Delila prit des cordes neuves, avec lesquelles elle l’attacha. Puis elle lui dit : « Les Philistins sont sur toi, Samson ! » Or des hommes se tenaient en embuscade dans une chambre. Samson cassa comme un simple fil les cordes qu'il avait aux bras.
      13 Delila dit à Samson : « Jusqu'à maintenant tu t'es moqué de moi, tu m'as dit des mensonges. Indique-moi avec quoi il faut t’attacher. » Il lui dit : « Tu n'as qu'à tisser les 7 tresses de ma tête avec la chaîne d’un métier à tisser. »
      14 Elle les fixa au moyen d’une cheville. Puis elle lui dit : « Les Philistins sont sur toi, Samson ! » Il se réveilla et arracha la cheville du métier à tisser ainsi que le tissu.
      15 Elle lui dit : « Comment peux-tu dire : ‘Je t'aime !’puisque ton cœur n'est pas avec moi ? Voilà 3 fois que tu t'es moqué de moi et tu ne m'as pas indiqué d'où vient ta grande force. »
      16 Comme elle était chaque jour à le harceler de paroles et à le pousser à bout, il perdit patience au point de désirer la mort.
      17 Il lui ouvrit tout son cœur et lui dit : « Le rasoir n'est pas passé sur ma tête parce que je suis consacré à Dieu depuis le ventre de ma mère. Si j'étais rasé, ma force m'abandonnerait, je deviendrais faible et je serais pareil à tout autre homme. »
      18 Voyant qu'il lui avait ouvert tout son cœur, Delila envoya appeler les princes des Philistins et leur fit dire : « Montez cette fois-ci, car il m'a ouvert tout son cœur. » Les princes des Philistins montèrent vers elle et apportèrent l'argent.
      19 Elle endormit Samson sur ses genoux. Puis, ayant appelé un homme, elle lui fit raser les 7 tresses de la tête de Samson et commença ainsi à le dompter. Il perdit sa force.
      20 Elle dit alors : « Les Philistins sont sur toi, Samson ! » Il se réveilla et dit : « Je m'en tirerai comme les autres fois, je me dégagerai. » Il ne savait pas que l'Eternel s'était retiré de lui.
      21 Les Philistins s’emparèrent de lui et lui crevèrent les yeux. Ils le firent descendre à Gaza et l’attachèrent avec des chaînes en bronze. Il dut tourner la meule pour le blé dans la prison.
      22 Cependant les cheveux de Samson recommençaient à pousser, depuis le moment où il avait été rasé.
      23 Or les princes des Philistins se rassemblèrent pour offrir un grand sacrifice à Dagon, leur dieu, et pour se réjouir. Ils disaient : « Notre dieu a livré Samson, notre ennemi, entre nos mains. »
      24 En le voyant, les membres du peuple célébrèrent leur dieu en disant : « Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi, celui qui semait la dévastation dans notre pays et qui multipliait nos morts. »
      25 Dans leur joie, ils dirent : « Qu'on appelle Samson et qu'il nous amuse ! » On fit sortir Samson de la prison et il joua devant eux. Lorsqu’on le plaça entre les colonnes,
      26 Samson dit au jeune homme qui le tenait par la main : « Laisse-moi toucher les colonnes sur lesquelles repose la maison et m'appuyer contre elles. »
      27 La maison était remplie d'hommes et de femmes. Tous les princes des Philistins étaient là, et il y avait sur le toit environ 3000 personnes, hommes et femmes, qui regardaient Samson jouer.
      28 Alors Samson fit appel à l'Eternel en disant : « Seigneur Eternel, souviens-toi de moi, je t’en prie ! O Dieu, donne-moi de la force cette fois seulement, et que d'un seul coup je tire vengeance des Philistins pour mes deux yeux ! »
      29 Puis il attrapa les deux colonnes du milieu sur lesquelles reposait la maison et s'appuya contre elles. L'une était à sa droite, et l'autre à sa gauche.
      30 Samson dit : « Que je meure avec les Philistins ! » Il se pencha de toutes ses forces, et la maison tomba sur les princes et sur tout le peuple qui s’y trouvait. Ceux qu'il tua à sa mort furent plus nombreux que ceux qu'il avait tués pendant sa vie.
      31 Ses frères et toute la famille de son père descendirent et l'emportèrent. Lorsqu'ils furent remontés chez eux, ils l'enterrèrent entre Tsorea et Eshthaol dans le tombeau de son père Manoach. Il avait été juge en Israël pendant 20 ans.
Afficher tous les 295 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider