FERMER
www.quiestleheros.com

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le TopChrétien ne vit que de dons. Le site et ses contenus n'existent que par la générosité de 0,5% de ses internautes. S'il était possible de doubler le nombre de personnes engagées à nos côtés, il serait possible d'annoncer l’Évangile à des milliers de personnes supplémentaires chaque jour ! Oui, votre don fait la différence ! Nous avons besoin de vous. Le héros de la foi dont nous parle Hébreux 11, c'est vous ! MERCI.

Dictionnaire Biblique de Top Bible

PROPHÈTE (dans le NT.)

Le prophétisme, dont la voix s'était tue au cours des siècles qui précédèrent immédiatement la naissance de Jésus-Christ, se réveille à cette époque, mais sans se manifester au premier siècle de notre ère avec autant d'envergure que sous l'ancienne alliance. Le rôle du prophétisme dans le N.T. apparaît en effet nettement comme un rôle de second plan. Il n'est d'ailleurs rien là qui doive surprendre, la venue de Jésus-Christ étant l'aboutissement normal du prophétisme des siècles passés, ou plus exactement encore, pour employer l'expression même de Jésus : « l'accomplissement de la loi et des prophètes » (Mt 5:17).

On peut distinguer deux périodes dans le prophétisme du N.T. :

1.

PROPHETES DU TEMPS DE JESUS.

Le premier qui soit mentionné est Zacharie, père de Jean-Baptiste (Lu 1:67). Le second, Siméon, n'est pas littéralement désigné comme prophète, mais les termes par lesquels il est présenté dans l'Évangile permettent de le noter au rang des prophètes de cette période (Lu 2:25 et suivants). Puis, c'est Anne, la prophétesse (voir ce mot). On pourrait désigner ces trois personnages sous le nom de « prophètes de la nativité », étant donné que nous ne les connaissons que par le rôle qu'ils ont joué au moment de la naissance de Jésus.

Il va sans dire que le prophète contemporain de Jésus, c'est Jean-Baptiste. C'est lui qui, de tous les prophètes dont parle le N.T.--Jésus mis à part--, apparaît comme le vrai continuateur du prophétisme de l'ancienne alliance, personnalité marquant d'une manière exceptionnelle au sein du peuple, comme naguère les Élie, Ésaïe, Amos ou Michée. Son rôle est dépeint dans Lu 1:13-17, son enfance dans Lu 1:57-66,80. et Jésus le comparera à « la lampe qui brûle et qui luit » (Jn 5:35). Son attitude et sa méthode sont décrites dans Mr 1:1,8, Mt 3:1,12, Lu 3:1,20, Jn 1:19-36. Ce dernier passage (verset 21) relève l'impression profonde faite par Jean-Baptiste, puisque sacrificateurs et lévites viennent lui demander : « Es-tu Élie ? Es-tu le prophète ? » Plus tard, nous voyons qu'il fut incontestablement reconnu par l'opinion publique comme un prophète (Mt 14:5 21:26, Mr 11:32, Lu 20:6). Et Jésus, rappelant le souvenir de ce ministère fécond, dira : « Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète » (Mt 11:9, Lu 7:26). Jésus dit encore que « parmi ceux qui sont nés de femme, il n'y en a pas de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui » (Lu 7:28). Il relève pourtant aussi une opinion hostile à l'égard de Jean-Baptiste dans certains milieux (Mt 11:18, Lu 7:33). Quant à Jean lui-même, il se présente tout simplement comme un défricheur, un héraut, un précurseur (Jn 1:23,26 et suivant). Voir Jean-Baptiste.

Maints passages des évangiles signalent que Jésus, s'il ne fut pas généralement reconnu comme Messie, fut du moins considéré comme prophète (Mr 6:15, Mt 16:14 21:11,46, Lu 7:16 9:7 24:19, Jn 4:19 6:14 7:40 9:17) D'autres passages montrent le scepticisme de certains à reconnaître Jésus comme tel (Mt 26:68, Lu 7:39, Jn 7:52). D'après Lu 13:33, Jésus se met lui-même au rang des prophètes. Enfin, il appelle Jérusalem « la tueuse » de prophètes (Mt 23:37 Lu 13:34) Il donne certaines prescriptions relatives aux prophètes (Mt 10:41 13:57, Lu 4:24, Jn 4:44) ; il annonce qu'il « envoie des prophètes » (Mt 23:34) ; et il met en garde contre les faux prophètes (Mt 7:15-22 24:11-24).

2.

PROPHETES APRES LA PENTECOTE.

Dans sa première prédication publique à Jérusalem, Pierre présente l'événement de la Pentecôte comme la réalisation de la parole de Joe : « Vos fils et vos filles prophétiseront » (Ac 2:17, cf. Joe 2:28). Cette date paraît ainsi comme le point de départ d'une nouvelle phase du prophétisme. Cette pensée est confirmée dans un autre discours de Pierre : (Ac 3:25) « Vous êtes les fils des prophètes et de l'alliance que Dieu a traitée avec nos pères... »

L'institution des diacres (Ac 6) prouve l'intention des apôtres de se consacrer entièrement au ce ministère de la parole » (Ac 6:4), ce qui correspond bien au ministère prophétique. Nous voyons que chaque communauté importante comptait un certain nombre de ce prophètes » : Jérusalem (Ac 11:27) en possédait un dont le rôle ne dut sans doute pas être effacé, puisque son nom, Agabus, est rapporté deux fois (Ac 11:28 21:10), et les deux fois il est question de lui comme d'un « voyant » de l'ancienne alliance. Antioche de Syrie avait également les siens (Ac 13:1). « Jude et Silas, qui étaient eux-mêmes prophètes » (Ac 15:32), furent chargés par les frères de Jérusalem d'une mission spéciale auprès de l'Église d'Antioche. A Éphèse, certains reçurent le don de prophétiser, après que Paul leur eut imposé les mains (Ac 19:6). A Césarée, l'évangéliste Philippe avait « quatre filles qui prophétisaient » (Ac 21:8,10).

St Paul (1Co 14:3) donne du ministère prophétique la définition suivante : « Celui qui prophétise parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. » Il fait encore allusion à ce « don » dans Ro 12:6,1Co 11:4 12:10,28 13:2-8 14:1 (tout le chap, est à consulter), Eph 2:20 3:5 4:11,1Th 5:20,1Ti 1:18 4:14, Tit 1:12.

Il ressort de ces textes que le ministère prophétique est placé au second rang :

les apôtres,

les prophètes (1Co 12:28, Eph 4:11), que le don de prophétie est celui auquel il faut surtout aspirer (1Co 14:1) ; mais Paul déclare que ce don n'est que vanité, s'il n'est pas animé de la charité ; voir (1Co 13:2,8) Langues (don des).

Voir également, dans les autres épîtres : Jas 5:10 2Pi 1:19,21 2:1,1Jn 4:1. Quant à l'Apocalypse, le livre lui-même rentre dans un des genres prophétiques de l'A.T. ; aussi les passages y sont-ils nombreux qui se rapportent à la « prophétie » ou aux « prophètes » (Apoc, 1:3 2:20 10:8, 11 11:3.6,10,18 16:6, 13 18:20-24 19:10,20 20:10 22:6-10,18). PL B.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

Afficher tous les 141 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
History Makers Music Qui Tu Es
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...