Dictionnaire Biblique de Top Bible

PROVIDENCE

Nous distinguerons la Providence de la Prescience, celle-ci attribuant à Dieu la faculté de prévoir l'avenir, celle-là le pouvoir de le produire.

I Providence dans l'A.T.

La Providence joue un grand rôle dans l'A.T. Certains textes la rendent même responsable du mal physique (La 3:33, Am 3:6 et suivants) ou moral (Jug 9:2 et suivant, 1Sa 16:14 et suivants). Cependant le but principal de la Providence, c'est la création et non la destruction (que Dieu n'opère qu'exceptionnellement, pour châtier ou amender les coupables : Ge 6 Ge 19, etc.).

Dans les textes les plus anciens, c'est le peuple élu en tant que collectivité oui est l'objet de la Providence (voir surtout les récits de la sortie d'Egypte et de l'entrée en Palestine) ; mais les prophètes élargissent son champ d'action, qui désormais s'étendra d'une part sur tous les peuples (Mic 6:8, Jer 26:4,6, Mal 1:10), d'autre part sur les individus (Eze 18, Ps 1 etc.). Quant à l'idée d'une Providence compensatrice dans l'au-delà, elle n'apparaît que tardivement (Da 12:1,3. Sag 3:1,7 2Ma 7:9-14, Hén. 51 et 52), mais elle était admise par les pharisiens du temps de Jésus. Par contre, l'idée du sacrifice volontaire en vue de la réalisation des plans de Dieu (Esa 53 Esa 54) n'a guère été comprise que par les chrétiens.

II Providence dans le N.T.

1.

ENSEIGNEMENT DE JESUS D'APRES LES EVANGILES SYNOPTIQUES.

Comme les prophètes et les psalmistes, Jésus croit à la Toute-Puissance de Dieu (Lu 18:25). Aucun miracle ne lui est impossible. Il peut susciter du règne minéral des descendants à Abraham (Mt 3:8 et parallèle) ; il aurait pu envoyer des légions d'anges pour faire échec à la puissance romaine (Mt 26:53). Cependant, ces exemples mêmes démontrent qu'un usage complet de son omnipotence, qui réduirait au néant le rôle de la créature, ne serait conforme ni aux vues de sa Providence ni à sa manière d'agir. Il était en effet dans la volonté de Dieu que les puissances du mal exécutassent leur dessein de crucifier Jésus ; d'autre part Dieu n'a nullement imposé cette volonté au Messie, lequel au contraire a librement accepté ce sacrifice (Mr 14:35 et suivant et parallèle).

D'une manière générale, l'homme est supposé avoir la liberté de se décider pour Dieu ou pour « Mammon », de se convertir ou de s'endurcir (Mt 6:24 10:13 etc.). C'est précisément le mauvais usage de la liberté qui l'empêche de jouir de tous les bienfaits de Dieu. Car encore que Jésus connaisse une providence générale et moralement neutre, dont l'homme bénéficie en tant que rattachée à la nature, et indépendamment de son attitude spirituelle (Mt 5:45), il n'en est pas moins vrai qu'il annonce à ceux qui ont la foi en Dieu et qui recherchent avant tout son Royaume, le privilège spécial d'être délivrés de tous les soucis matériels (voir surtout Mt 6:25-34). Ces promesses doivent cependant être interprétées à la lumière des textes qui envisagent la vie des disciples sous l'angle du sacrifice, parfois même du martyre (Mt 5:10,12, Mr 8:34 10:21,38).

De fait, Jésus n'a jamais garanti aux élus une vie de bonheur terrestre au sens habituel ; mais la Providence--à condition qu'ils se fient à elle--se chargera de pourvoir à leur nécessaire pour leur permettre de concentrer leurs efforts sur l'accomplissement de leur mission essentielle : leur travail en vue de la venue du Royaume. C'est à cette collaboration de l'homme par l'action et par la prière que Dieu fait appel « afin que sa Volonté soit faite sur la terre comme au ciel ». L'homme qui vivra ainsi avec Dieu reçoit l'assurance que rien ne lui sera impossible (Mr 10:27 et parallèle, cf. Ro 8:31, Mt 17:20, Lu 17:6, Mr 16:18). Jésus lui-même a donné une démonstration de cette puissance par son combat victorieux contre Satan, qui torture les hommes par les démons et les maladies.

C'est pourquoi le règne du diable malgré les apparences contraires touche à sa fin (Lu 10:18, cf. Mt 11:4,6 et parallèle, Mt 12:25-29 et parallèle). Les persécutions qu'endureront les disciples ne sont que les derniers soubresauts de sa puissance, que Dieu anéantira définitivement par un bouleversement cosmique ; celui-ci, comme dans les apocalypses juives, est mis en rapport avec le jugement dernier. Il nous paraît également certain, encore que ce point soit contesté, que Jésus a fait à quelques initiés des allusions (peu comprises) sur un lien mystérieux qui unirait sa propre mort à la venue du Royaume (Mr 4:11 et parallèle, Mr 8:31 et parallèle, Mr 14:25 et parallèle).

--Mais c'est surtout dans l'ordre du salut que la conception de la Providence chez Jésus est la plus originale. C'est pour sauver son peuple que Dieu a envoyé Moïse et les prophètes (Mt 23:37 et parallèle, Lu 16:29-31), et qu'il lui offre le pardon par le Fils de l'homme, posant comme unique condition le repentir sincère. L'enseignement des paraboles abonde dans ce sens. Jésus a-t-il prévu une mission en terre païenne ?

On peut citer des textes pour et contre cette supposition. Ce qui nous paraît sûr, c'est que l'idée d'une conversion finale au moins partielle des « peuples », déjà annoncée par certains prophètes, est absolument dans la ligne de sa conception de Dieu, qui n'a rien de particulariste.

2.

LITTERATURE JOHANNIQUE ET EPITRE AUX HEBREUX

L'étroitesse des rapports entre Dieu et le monde semble un peu relâchée dans l'évangile de Jean (et dans l'épître aux Héb.). C'est par l'intermédiaire du Logos (du Fils) que Dieu crée et gouverne le monde (voir Prologue de Jean et Heb 1:3) ; c'est lui qui, en quelque sorte, personnifie la Providence ; c'est lui aussi qui, après sa mort, est chargé d'attirer « tous » (c-à-d, tous les croyants) à lui (Jn 12:32). C'est cependant Dieu qui reste l'auteur des plans providentiels (Jn 3:16) et jamais le Fils n'oublie de souligner combien toute son activité est subordonnée à la volonté du Père (Jn 4:34 7:16 etc.). Celle-ci désire la rédemption du monde entier (Jn 3:16). Cependant le monde a rejeté le Messie (Jn 1:11 8:42,47 etc.) et persécuté ses disciples ; mais que ceux-ci soient sans crainte : le Christ est plus fort que le monde, il l'a même déjà vaincu (Jn 14:1 16:33, cf. 1Jn 5:4 et suivant). C'est également la certitude de la victoire finale de « l'Agneau » sur les puissances néfastes déchaînées contre les Églises, ainsi que de la récompense glorieuse des fidèles, qui forme le nerf religieux de l'Apocalypse de Jean (Ap 2:10 17:14 etc.).

3.

EPITRES DE PAUL.

Mais c'est surtout l'apôtre Paul qui, dans sa théologie, a accordé une large place à l'idée de la Providence divine dans l'ordre sotériologique. Ce n'est pas qu'il ignore la Providence matérielle se manifestant dans la nature comme dans l'histoire (Ro 1:20 et suivant, Ac 14:15,18, Ro 13:1,7), ni le rôle du Christ dans la création des mondes visibles et invisibles (Col 1:15,18,1Co 8:6). Mais c'est sur l'oeuvre de la Rédemption accomplie par Jésus que se concentre son attention. Dès les plus anciens temps et par divers moyens, Dieu a préparé la venue du Messie (Ro 4, Ga 3). Un grand nombre de textes de l'A. T, contiennent, selon saint Paul, des allusions plus ou moins cachées à la rédemption des hommes « spirituellement circoncis » ; parfois les événements eux-mêmes réalisent comme de mystérieuses apparitions anticipées de Christ (Ro 3 et Ro 4,9-11,15, Ga 3 et 4,1Co 10:1-7). Mais le sens spirituel des textes n'est compris que par ceux qui ont la « connaissance chrétienne ». En tout cas la place centrale occupée dans le grand drame providentiel par la mort et la résurrection du Christ est un mystère révélé aux seuls chrétiens comme une doctrine ésotérique, et restée cachée aux « princes de ce monde » (les archontes et les stoïkheïa, c-à-d, les puissances astrales soumises au « Dieu de ce monde ») ; ce sont eux qui ont crucifié Jésus, mais sans se rendre compte de la portée de leur action (1Co 2:6,9, Col 2:15, cf. 2Co 4:4, Ga 4:3,11). Leur responsabilité reste donc entière, et cependant ils ont servi les desseins mystérieux de la Providence divine arrêtés dès avant la création (1Co 2:9, Col 1:26). En effet, la croix a été voulue par Dieu pour soustraire les « élus » à la perdition vers laquelle se précipite le monde à cause du péché qui est le principe de sa vie et le germe de sa mort.

--Mais l'expérience missionnaire de l'apôtre posait des problèmes d'ordre plus pratique : la venue du Seigneur étant proche, comment pouvait-on avoir la certitude que les âmes intérieurement préparées à recevoir l'Évangile et disséminées dans le monde entier seraient appelées à temps par une prédication effective et efficace, et résisteraient, une fois converties, à toutes les épreuves ? C'est à cette double question que répond une doctrine qu'on aurait tort d'envisager d'un point de vue purement théorique : celle de la prédestination. Ceux qui sont disposés à se convertir y sont préparés par la Providence. C'est Elle qui les a choisis, c'est Elle qui les appelle, de sorte que rien ne saurait les séparer de l'amour de Dieu ni les priver de la gloire future (Ro 8:28,39).

D'autre part, l'endurcissement des Juifs, qui cependant semblaient élus par la Providence, posait d'autres questions troublantes ; Paul en esquisse différentes solutions (voir d'une part Ro 11, surtout v. 25 et suivant ; d'autre part Ga 3:7,22). Il faut retenir que ce n'est pas seulement sur le monde humain que s'étend l'oeuvre de la rédemption. Toute la création soupire après la délivrance de la servitude de la corruption (Ro 8:19,23). C'est pourquoi, et malgré l'opposition marquée entre le monde actuel et le monde futur, ce dernier comportera une certaine corporéité, faite à l'image du corps du Ressuscité, qui n'est autre que le second Adam (1Co 15) ; mais ce n'est qu'après l'extermination par le Christ des puissances mauvaises, et notamment de la mort, que pourra se réaliser cette réintégration du monde, qui est le but suprême de la Providence.

4.

AUTRES EPITRES.

Quant aux épîtres 1Pi et Jacq., elles nous ramènent de ces spéculations sur le terrain pratique. Elles recommandent aux fidèles de se défaire et de leurs soucis, et de leur confiance en eux-mêmes, en se soumettant et se confiant en Dieu (1Pi 5:6 et suivant, Jas 4:13,16). C'est surtout en vue des persécutions qu'elles veulent fortifier la confiance en la Providence divine, qui désire éprouver leur foi et éduquer leur caractère, mais qui leur donnera aussi la force de résister à la tentation (1Pi 4:12,19, Jas 1:2,18, cf. Heb 12:5-11). Même le grand nombre d'hérésies qui menacent les Églises, et dont se préoccupent surtout les épîtres pastorales ainsi que 2Pi et Jude, sont autant d'épreuves pour le jugement et la persévérance des vrais chrétiens ; elles sont prévues par Dieu et prédites par les Écritures ainsi que par Jésus (2Pi 2, Jude 1:17,23,1Ti 4:1 et suivant, 2Ti 3:1 et suivant, cf. 1Co 11:19, Mr 13:21-23 et parallèle). De toute manière--et cette pensée commune au christianisme primitif a été formulée d'une manière classique par Paul (Ro 8:18) --, les joies spirituelles du monde à venir seront incomparablement supérieures aux misères d'ici-bas. Jn H.

Voir Prédestination, Repentir, Rétribution.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 6

      1 Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier à la surface de la terre et que des filles leur furent nées,
      2 les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.
      3 Alors l'Eternel dit : « Mon Esprit ne contestera pas toujours avec l'homme, car l'homme n'est que chair. Il vivra 120 ans. »
      4 Il y avait des géants sur la terre à cette époque-là. Ce fut aussi le cas après que les fils de Dieu se furent unis aux filles des hommes et qu'elles leur eurent donné des enfants. C’étaient les célèbres héros de l'Antiquité.
      5 L'Eternel vit que les hommes commettaient beaucoup de mal sur la terre et que toutes les pensées de leur cœur se portaient constamment et uniquement vers le mal.
      6 L'Eternel regretta d'avoir fait l'homme sur la terre et eut le cœur peiné.
      7 L'Eternel dit : « J'exterminerai de la surface de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles et aux oiseaux, car je regrette de les avoir faits. »
      8 Cependant, Noé trouva grâce aux yeux de l'Eternel.
      9 Voici l’histoire de Noé. C’était un homme juste et intègre dans sa génération, un homme qui marchait avec Dieu.
      10 Noé eut trois fils : Sem, Cham et Japhet.
      11 La terre était corrompue devant Dieu, elle était pleine de violence.
      12 Dieu regarda la terre et constata qu'elle était corrompue, car tout le monde avait corrompu sa conduite sur la terre.
      13 Alors Dieu dit à Noé : « La fin de tous les hommes est décidée devant moi, car ils ont rempli la terre de violence. Je vais les détruire avec la terre.
      14 Fais-toi un bateau avec des arbres résineux. Tu disposeras cette arche en compartiments et tu l'enduiras de poix dedans et dehors.
      15 Voici comment tu la feras : l'arche aura 150 mètres de long, 25 de large et de haut.
      16 Tu feras une ouverture à l’arche et tu la feras d’une cinquantaine de centimètres depuis le haut. Tu placeras une porte sur le côté de l'arche. Tu construiras un étage inférieur, un deuxième et un troisième étages.
      17 Pour ma part, je vais faire venir le déluge d'eau sur la terre pour détruire toute créature qui a souffle de vie sous le ciel. Tout ce qui est sur la terre mourra.
      18 Cependant, j'établis mon alliance avec toi : tu entreras dans l'arche avec tes fils, ta femme et les femmes de tes fils.
      19 De tout ce qui vit, de toute créature, tu feras entrer dans l'arche deux membres de chaque espèce pour leur conserver la vie avec toi. Il y aura un mâle et une femelle.
      20 Des oiseaux selon leur espèce, du bétail selon son espèce et de tous les reptiles de la terre selon leur espèce, deux membres de chaque espèce viendront vers toi pour que tu leur conserves la vie.
      21 Quant à toi, prends de tous les aliments que l'on mange et fais-t’en une provision afin qu'ils vous servent de nourriture, à toi et à eux. »
      22 C'est ce que fit Noé : il se conforma à tous les ordres que Dieu lui avait donnés.

      Genèse 19

      1 Les deux anges arrivèrent à Sodome vers le soir. Lot était assis à la porte de la ville. Quand Lot les vit, il se leva pour aller à leur rencontre et se prosterna le visage contre terre.
      2 Puis il dit : « Mes seigneurs, entrez donc chez votre serviteur pour y passer la nuit. Vous vous laverez les pieds, vous vous lèverez de bon matin puis vous poursuivrez votre route. » « Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit sur la place. »
      3 Mais Lot insista tellement auprès d'eux qu'ils le suivirent et vinrent chez lui. Il leur prépara un festin, fit cuire des pains sans levain, et ils mangèrent.
      4 Ils n'étaient pas encore couchés que les habitants de la ville, les habitants de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu'aux plus âgés. Toute la population était accourue.
      5 Ils appelèrent Lot et lui dirent : « Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous pour que nous couchions avec eux. »
      6 Lot sortit vers eux à l'entrée de la maison et ferma la porte derrière lui.
      7 Il dit : « Mes frères, je vous en prie, ne faites pas le mal !
      8 J'ai ici deux filles qui sont vierges. Je vous les amènerai dehors et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus s'abriter sous mon toit. »
      9 Ils dirent : « Pousse-toi ! » Ils ajoutèrent : « Celui-ci est venu séjourner chez nous en étranger et il veut faire le juge ! Eh bien, nous te ferons pire qu'à eux. » Ils poussèrent violemment Lot et s'avancèrent pour briser la porte.
      10 Cependant, les hommes tendirent la main, firent rentrer Lot vers eux dans la maison et fermèrent la porte.
      11 Puis ils frappèrent d'aveuglement ceux qui étaient à l'entrée de la maison, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, de sorte qu'ils se fatiguèrent de chercher la porte.
      12 Les hommes dirent à Lot : « Qui as-tu encore ici ? Gendres, fils, filles et tout ce qui t'appartient dans la ville, fais-les sortir de là.
      13 Nous allons détruire cet endroit parce que le cri contre ses habitants est grand devant l'Eternel. L'Eternel nous a envoyés pour le détruire. »
      14 Lot sortit et parla à ses gendres, ceux qui avaient épousé ses filles : « Levez-vous, dit-il, sortez de là, car l'Eternel va détruire la ville. » Mais ses gendres crurent qu'il plaisantait.
      15 Dès l'aube, les anges insistèrent auprès de Lot en disant : « Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, sinon tu disparaîtras dans la punition qui s'abattra sur la ville. »
      16 Comme il s'attardait, les hommes les prirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car l'Eternel voulait l'épargner. Ils le firent sortir et le conduisirent à l'extérieur de la ville.
      17 Après les avoir fait sortir, l'un d'eux dit : « Echappe-toi pour sauver ta vie. Ne regarde pas derrière toi et ne t'arrête nulle part dans la plaine. Réfugie-toi dans la montagne, sinon tu disparaîtras. »
      18 Lot leur dit : « Oh, non, Seigneur !
      19 Moi, ton serviteur, j’ai trouvé grâce à tes yeux et tu as montré la grandeur de ta bonté envers moi en me laissant la vie sauve. Cependant, je ne peux pas me réfugier sur la montagne avant que le désastre m'atteigne, si bien que je mourrai.
      20 Regarde cette ville : elle est assez proche pour que je m'y réfugie et elle est petite. Si seulement je pouvais m'y sauver ! N'est-elle pas petite ? Ainsi je resterai en vie ! »
      21 Il lui dit : « Je t'accorde encore cette faveur et je ne détruirai pas la ville dont tu parles.
      22 Dépêche-toi de t'y réfugier, car je ne peux rien faire jusqu'à ce que tu y sois arrivé. » C'est pour cela que l'on a donné à cette ville le nom de Tsoar.
      23 Le soleil se levait sur la terre lorsque Lot entra dans Tsoar.
      24 Alors l'Eternel fit pleuvoir du soufre et du feu sur Sodome et sur Gomorrhe. Cela venait du ciel, de la part de l'Eternel.
      25 Il détruisit ces villes, toute la plaine, tous les habitants des villes et les plantes du sol.
      26 La femme de Lot regarda en arrière et se transforma en statue de sel.
      27 Abraham se leva de bon matin pour aller à l'endroit où il s'était tenu devant l'Eternel.
      28 Il porta ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe et sur tout le territoire de la plaine, et il vit monter de la terre une fumée pareille à celle d'un fourneau.
      29 Lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il se souvint d'Abraham, c’est pourquoi il fit échapper Lot au désastre par lequel il bouleversa les villes où celui-ci s’était installé.
      30 Lot quitta Tsoar pour la hauteur et s'installa dans la montagne avec ses deux filles, car il avait peur de rester à Tsoar. Il habita dans une grotte avec ses deux filles.
      31 L'aînée dit à la plus jeune : « Notre père est vieux et il n'y a pas d'homme dans la région pour s’unir à nous comme cela se fait partout.
      32 Viens, faisons boire du vin à notre père et couchons avec lui afin de lui donner une descendance. »
      33 Elles firent donc boire du vin à leur père cette nuit-là, et l'aînée alla coucher avec son père. Il ne remarqua ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.
      34 Le lendemain, l'aînée dit à la plus jeune : « J'ai couché la nuit dernière avec mon père. Faisons-lui boire du vin cette nuit encore et va coucher avec lui afin que nous lui donnions une descendance. »
      35 Elles firent boire du vin à leur père cette nuit-là encore, et la cadette alla coucher avec lui. Il ne remarqua ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.
      36 Les deux filles de Lot tombèrent enceintes de leur père.
      37 L'aînée mit au monde un fils qu'elle appela Moab. C'est l’ancêtre des Moabites, jusqu'à aujourd’hui.
      38 La plus jeune mit aussi un fils au monde et elle l'appela Ben-Ammi. C'est l’ancêtre des Ammonites, jusqu'à aujourd’hui.

      Juges 9

      2 « Je vous en prie, dites à tous les habitants de Sichem : ‘Vaut-il mieux pour vous que 70 hommes, tous fils de Jerubbaal, dominent sur vous, ou bien un seul homme ?’Et souvenez-vous que je suis fait des mêmes os et de la même chair que vous. »

      1 Samuel 16

      14 L'Esprit de l'Eternel se retira de Saül, et celui-ci fut tourmenté par un mauvais esprit envoyé par l'Eternel.

      Psaumes 1

      1 Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,
      2 mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel et la médite jour et nuit !
      3 Il ressemble à un arbre planté près d’un cours d’eau : il donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas. Tout ce qu’il fait lui réussit.
      4 Les méchants, au contraire, ressemblent à la paille que le vent disperse.
      5 Voilà pourquoi les méchants ne résistent pas lors du jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes.
      6 En effet, l’Eternel connaît la voie des justes, mais la voie des méchants mène à la ruine.

      Esaïe 53

      1 *Qui a cru à notre prédication ? A qui le bras de l’Eternel a-t-il été révélé ?
      2 Il a grandi devant lui comme une jeune plante, comme un rejeton qui sort d'une terre toute sèche. Il n'avait ni beauté ni splendeur propre à attirer nos regards, et son aspect n'avait rien pour nous plaire.
      3 Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête : nous l'avons méprisé, nous n'avons fait aucun cas de lui.
      4 Pourtant, *ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé. Et nous, nous l'avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié.
      5 Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes : la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et *c'est par ses blessures que nous sommes guéris.
      6 Nous étions tous comme des brebis égarées : chacun suivait sa propre voie, et l'Eternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous.
      7 Il a été maltraité, il s’est humilié et n'a pas ouvert la bouche. *Pareil à un agneau qu'on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n'a pas ouvert la bouche.
      8 Il a été enlevé sous la contrainte et sous le jugement, et dans sa génération qui s’est inquiété de son sort ? Qui s’est soucié de ce qu’il était exclu de la terre des vivants, frappé à cause de la révolte de mon peuple ?
      9 On a mis son tombeau parmi les méchants, sa tombe avec le riche, alors qu'il *n'avait pas commis de violence et qu'il n'y avait pas eu de tromperie dans sa bouche.
      10 L'Eternel a voulu le briser par la souffrance. Si tu fais de sa vie un sacrifice de culpabilité, il verra une descendance et vivra longtemps, et la volonté de l'Eternel sera accomplie par son intermédiaire.
      11 Après tant de trouble, il verra la lumière et sera satisfait. Par sa connaissance, mon serviteur juste procurera la justice à beaucoup d'hommes ; c’est lui qui portera leurs fautes.
      12 Voilà pourquoi je lui donnerai sa part au milieu de beaucoup et il partagera le butin avec les puissants : parce qu'il s'est dépouillé lui-même jusqu’à la mort et qu'il *a été compté parmi les criminels, parce qu'il a porté le péché de beaucoup d'hommes et qu'il est intervenu en faveur des coupables.

      Esaïe 54

      1 *Réjouis-toi, stérile, toi qui n’as pas eu d’enfant ! Eclate de joie et pousse des cris de triomphe, toi qui n'as pas connu les douleurs de l’accouchement ! En effet, les enfants de la femme délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme mariée, dit l'Eternel.
      2 Agrandis l'espace de ta tente ! Qu'on déplie les toiles qui te servent d’habitation : n’en retiens rien ! Allonge tes cordages et renforce tes piquets !
      3 En effet, tu déborderas à droite et à gauche, ta descendance envahira des nations et peuplera des villes désertes.
      4 N’aie pas peur, car tu ne seras pas couverte de honte. Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée. Au contraire, tu oublieras la honte de ton adolescence et tu ne te souviendras plus du déshonneur de ta période de veuvage.
      5 En effet, ton époux, c’est celui qui t’a faite, et son nom est l'Eternel, le maître de l’univers ; celui qui te rachète, c’est le Saint d'Israël, et on l’appelle Dieu de toute la terre.
      6 Oui, l'Eternel t’a rappelée comme une femme abandonnée, à l’esprit abattu, comme une femme des jeunes années qu’on a rejetée, dit ton Dieu.
      7 Pendant un court moment je t'avais abandonnée, mais c’est avec une grande compassion que je t'accueillerai.
      8 Dans un débordement de colère, je m’étais un instant caché à toi, mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, dit l'Eternel, celui qui te rachète.
      9 En effet, la situation est, pour moi, pareille à celle de Noé : j'avais juré que le déluge qui a frappé Noé ne frapperait plus la terre ; de même, je jure de ne plus m'irriter contre toi et de ne plus te menacer.
      10 Même si les montagnes s'éloignaient, même si les collines étaient ébranlées, mon amour ne s'éloignera pas de toi et mon alliance de paix ne sera pas ébranlée, dit celui qui a compassion de toi, l'Eternel.
      11 Malheureuse, toi qui es battue par la tempête et que personne ne console, je pose tes pierres avec du mortier et je te donnerai des fondations en saphir ;
      12 je ferai tes ouvertures en rubis, tes portes en escarboucles et toute ton enceinte en pierres précieuses.
      13 *Tous tes fils seront disciples de l'Eternel et leur prospérité sera grande.
      14 Tu seras affermie par la justice. Oublie l’oppression, car tu n'as rien à craindre ! Oublie la terreur, car elle ne s'approchera pas de toi !
      15 Si l'on forme des complots, cela ne viendra pas de moi. Celui qui se liguera contre toi tombera contre toi.
      16 Vois : j'ai créé le forgeron qui souffle sur les braises et qui fabrique une arme, mais j'ai aussi créé le destructeur chargé de l’anéantir.
      17 Toute arme préparée contre toi sera sans effet et toute personne qui s’attaquera à toi au tribunal, c’est toi qui la condamneras. Tel est l'héritage des serviteurs de l'Eternel, telle est la justice qui leur viendra de moi, déclare l'Eternel.

      Jérémie 26

      4 Tu leur diras : ‘Voici ce que dit l’Eternel : Si vous ne m'écoutez pas, si vous refusez de suivre ma loi, celle que j'ai mise devant vous,
      6 alors je traiterai ce temple comme Silo et je ferai de cette ville un objet de malédiction pour toutes les nations de la terre.’ »

      Lamentations 3

      33 De fait, ce n'est pas de bon cœur qu'il humilie, qu'il cause du chagrin aux hommes.
Afficher tous les 473 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider