Dictionnaire Biblique de Top Bible

REGARD

L'oeil est la fenêtre de l'âme. Quand l'âme se met à cette fenêtre, c'est le regard. Par le regard sur le monde extérieur l'âme est impressionnée, et elle impressionne. Il n'est pas de moyen de connaître plus prompt, plus vif que le regard. Et toujours, le contact occasionné par la vue provoque une sensation qui se joint à la connaissance, qui souvent la précède et qui peut décider de notre moralité. L'objet que nous regardons est-il élevé, noble ? notre être moral s'élève et s'ennoblit. Fixons-nous notre vue sur un objet vil et dégradant ? notre âme s'abaisse et se pervertit. Ainsi, par le regard, l'âme se sent tantôt exhortée, amendée, sanctifiée, tantôt séduite, avilie, ravalée. Par le regard vient l'exemple, et l'exemple nous gagne insensiblement, nous rend peu à peu semblables à l'objet considéré.

Par le regard se révèlent aussi les sympathies et les antipathies de l'âme. Pourquoi du premier coup telle personne nous attire-t-elle, alors que telle autre nous repousse ? Parce que dans l'échange de deux regards, deux âmes se sont affrontées ; heureuses de se rapprocher s'il y a harmonie entre elles, empressées à se fuir s'il y a discordance.

Par le regard, enfin, le jugement vient sur nous. Si le proverbe est vrai : « Dis-moi qui tu hantes et je te dirai qui tu es », on pourrait avancer avec une égale vérité : « Dis-moi ce que tu regardes et je te dirai ce que tu vaux ». (méditer Mt 5:28 7:3)

Ne nous étonnons plus, après ces quelques réflexions, du rôle capital donné par l'enseignement biblique au regard : au regard de Dieu (Ge 6:12, Ex 2:25,2Ch 16:9, Ps 104:32, etc., cf. Lu 22:61) et au regard de l'homme.

St Jacques a écrit que la langue de l'homme est un petit membre qui peut se vanter de grandes choses (Jas 3:5) ; il aurait pu en dire autant de l'oeil : « lampe du corps » (Mt 6:22), « occasion de chute » (Mt 5:29), « organe d'adoration » (Jn 20:25 et suivants, Mt 28:17, cf. Ps 8:4, etc.).

Dès les premières pages de la Bible nous voyons l'infernal suggesteur conduire la femme vers l'arbre défendu pour la soumettre à la séduction qui doit perdre le genre humain : « La femme vit que l'arbre était agréable à la vue... » (Ge 3:6) ; ainsi s'éveilla en elle ce que saint Jean appelle « la convoitise des yeux » (1Jn 2:16) ; « et la convoitise, ayant conçu, enfante le péché » (Jas 1:15). Le Diable essaya aussi ce redoutable moyen de tentation avec Jésus quand il lui fit voir en un instant « tous les royaumes du monde et leur gloire » et lui murmura : « Prosterne-toi, et je te les donnerai » (Mt 4 parallèle Lu 4). Jésus a résisté.

Par sa victoire sur Satan, Jésus crucifié est devenu le pôle magnétique vers lequel de tous les points de la terre les hommes tournent les yeux. « Un regard nous avait perdus. Dieu a voulu qu'un regard nous sauvât... La foi est un regard de l'âme vers la croix de Jésus » (Vinet). Déjà au temps du désert, la vertu de ce regard avait été annoncée, quand Moïse éleva le serpent d'airain (No 21:9). Plus tard, des lueurs prophétiques éclairent la valeur salutaire du regard (Esa 45:22, Jer 6:16, Za 12:10) ; c'est en Jésus-Christ que s'accomplit la parole de Dieu : « Vous tous, des bouts de la terre, regardez vers moi et soyez sauvés. » Par le regard porté sur la croix où le Fils de Dieu expire, où son sang innocent coule pour notre salut, le pécheur se sent brisé par le repentir ; transporté par la reconnaissance et l'admiration, il accepte cette mort, il veut cette mort, il commence à mourir de cette mort... dans cette volonté de mourir avec Christ, l'oeuvre de sa régénération est déjà commencée, car en nous « la volonté est le principe rebelle, comme elle est l'agent de la conversion, c'est la volonté naturelle qui doit mourir » (Ch. Secretan).

Quand l'oeuvre de la conversion est accomplie, c'est encore la vue, muée en contemplation, qui conduit l'homme jusqu'à la glorification : « Nous, dit saint Paul, qui contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous serons transformés à son image, de gloire en gloire, par l'action de l'Esprit dû Seigneur » (2Co 3:18). St Jean achève de nous révéler la puissance créatrice du regard quand il ajoute à l'affirmation de saint Paul : « Nous savons que lorsqu'il [Jésus] paraîtra nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu'il est » (1Jn 3:2). Jésus lui-même avait consacré la valeur du regard et des promesses qui y sont rattachées quand il avait déclaré aux Juifs : « C'est ici la volonté de mon Père, que quiconque contemple le Fils et croit en lui », c'est-à-dire a acquis la foi par la contemplation du Fils, « ait la vie éternelle » (Jn 6:40). Regard non de la curiosité ni de la science, mais regard d'enfant, qui n'analyse pas, qui ne critique pas, qui exprime l'élan confiant du coeur et fait entrer le Christ dans l'âme par les yeux.

Depuis les appels du Christ à ceux qui se pressaient autour de lui dans la synagogue de Capernaüm, la contemplation recommandée par le Maître n'a plus quitté l'horizon des disciples. D'abord, les apôtres ont essayé de stimuler ce regard de l'âme en dépeignant le crucifiement du Christ aux foules qu'ils évangélisaient (Ga 3:1, cf. Heb 12:2). Puis leurs successeurs ont fait fixer sur la toile les principaux épisodes de la vie de Jésus. C'est ainsi que Paulin de Nole (Mort en 431), le premier, a placé dans le sanctuaire des tableaux représentant la Passion, et cela pour que le regard des communiants, porté sur ces scènes tragiques, les ramenât à la sobriété pendant le repas de la Cène. En principe, les saintes images étaient pour aider à la contemplation. Mais peu à peu s'introduisirent dans l'Église le culte des images et leur trafic. Admis par Grégoire I er (599), sanctionné par le 4 e concile de Constantinople (869-707), associé depuis longtemps au culte des reliques, ce culte dégénéra en superstitions idolâtriques.

La Réforme, voulant rétablir le culte en esprit et en vérité, supprima tous les objets de la dévotion superstitieuse. En rendant aux chrétiens la liberté de la prière, en supprimant les intermédiaires entre l'âme et Dieu, en prêchant le détachement des ambitions temporelles, elle ramena la contemplation à ses origines : la révélation hébraïque qui exclut les images, et le christianisme primitif qui fonde directement en Christ la vie spirituelle du croyant. La contemplation a été un des éléments vitaux de la piété de Luther ; c'est elle qui est au fond du dogme de la double prédestination de Calvin ; c'est elle qui inspire la prière silencieuse des Quakers. La persécution, au lieu de l'éteindre, l'exalte. Il faut compter avec elle si l'on veut juger équitablement du prophétisme des Cévennes ; on la retrouve chez les martyrs de l'Église sous la croix. Par contre, les temps de prospérité matérielle, de théologie rationaliste, de lutte ecclésiastique et d'agitation sociale la mettent en péril. De nos jours, où la rapidité de la vie en surface nuit à la vie en profondeur, le protestantisme a besoin d'entendre la recommandation de Paul à Timothée : « Ranime le don qui est en toi ». (cf. 1Ti 4:14,2Ti 1:6) Qui, dans la fièvre des oeuvres, néglige la contemplation, rompt dangereusement l'équilibre entre l'action et l'adoration.

Contempler n'est pas réfléchir ou méditer, car dans ces deux manières d'être l'intelligence est essentiellement active et cherche encore quelque point de vérité ; la contemplation n'est pas non plus l'extase (voir ce mot), le ravissement d'esprit dont Paul disait : « Fut-ce en son corps, je ne sais ». (cf. 2Co 12:3) Symbolisée par l'attitude de Marie de Béthanie, exprimant avant tout le désir de l'imitation de Jésus-Christ, la contemplation est l'état où l'âme fermée à tout bruit du dehors, libre de toute emprise des sens comme de tout souci d'activité, concentre ses regards intérieurs sur l'objet divin de son amour, s'ouvre toute à son influence, et, suspendue à ses paroles, se laisse pénétrer des effluves de son Esprit, comme le corps qui s'expose'au soleil reçoit la chaleur de ses rayons. Abandonnée à cette attitude qu'on a définie « une prière de silence et de repos », l'âme « se met dans la situation la plus favorable pour recevoir l'action de la grâce et suivre en tout l'impulsion divine » (Ad. Franck).

Mais il ne faut pas tomber dans l'erreur catholique qui place la vie contemplative au-dessus de la vie active. Tant que nous sommes dans le combat de la terre, où Jésus nous invite à prier : « Que ton règne vienne ! », la contemplation ne doit être qu'un stimulant de l'action, une occasion de nous retremper aux sources de la vie spirituelle. Heureux le chrétien qui dans son culte matinal trouve un moment pour la contemplation. Ce moment, loin d'être perdu pour son activité, assure à celle-ci ses qualités les plus hautes et son évangélique saveur. Dans la course qui nous est proposée, où la continuité de l'effort si aisément dessèche et lasse, la contemplation maintient à la piété sa sève, à l'espérance sa fraîcheur, en ramenant constamment nos regards sur « Jésus, le chef et le consommateur de la foi », c'est-à-dire sur Celui en qui notre foi trouve son principe et son accomplissement (Heb 12:2). Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 3

      6 La femme vit que l'arbre était porteur de fruits bons à manger, agréable à regarder et précieux pour ouvrir l'intelligence. Elle prit de son fruit et en mangea. Elle en donna aussi à son mari qui était avec elle et il en mangea.

      Genèse 6

      12 Dieu regarda la terre et constata qu'elle était corrompue, car tout le monde avait corrompu sa conduite sur la terre.

      Exode 2

      25 Dieu vit les Israélites, il comprit leur situation.

      Lévitique 4

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Transmets ces instructions aux Israélites : Lorsque quelqu'un péchera involontairement contre l'un des commandements de l'Eternel en faisant des choses qui ne doivent pas se faire,
      3 si c'est le prêtre consacré par onction qui a péché et a rendu par là le peuple coupable, il offrira à l'Eternel, en sacrifice d'expiation pour le péché qu'il a commis, un jeune taureau sans défaut.
      4 Il amènera le taureau à l'entrée de la tente de la rencontre, devant l'Eternel. Il posera sa main sur la tête du taureau et l’égorgera devant l'Eternel.
      5 Le prêtre consacré par onction prendra du sang du taureau et l'apportera dans la tente de la rencontre.
      6 Il trempera son doigt dans le sang et il en fera 7 fois l'aspersion devant l'Eternel, en face du voile du sanctuaire.
      7 Le prêtre mettra du sang sur les cornes de l'autel des parfums odoriférants, qui est devant l'Eternel dans la tente de la rencontre. Il versera tout le sang du taureau au pied de l'autel des holocaustes, qui est à l'entrée de la tente de la rencontre.
      8 Il enlèvera toute la graisse du taureau expiatoire, la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée,
      9 les deux rognons et la graisse qui les entoure, qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie, qu'il détachera près des rognons.
      10 Le prêtre enlèvera ces parties comme on les enlève du taureau dans le sacrifice de communion et il les brûlera sur l'autel des holocaustes.
      11 Mais la peau du taureau, toute sa viande avec sa tête, ses pattes, ses entrailles et ses excréments,
      12 le taureau entier, il l'emportera à l’extérieur du camp, dans un endroit pur où l'on jette les cendres, et il le brûlera au feu sur du bois ; c'est sur le tas de cendres qu’on le brûlera.
      13 » Si c'est toute l'assemblée d'Israël qui a péché involontairement, si sans y prêter attention elle a fait contre l'un des commandements de l'Eternel des choses qui ne doivent pas se faire et s’est ainsi rendue coupable,
      14 et si le péché commis vient à être découvert, l'assemblée offrira un jeune taureau en sacrifice d'expiation et on l'amènera devant la tente de la rencontre.
      15 Les anciens d'Israël poseront leurs mains sur la tête du taureau devant l'Eternel et l’on égorgera le taureau devant l'Eternel.
      16 Le prêtre consacré par onction apportera du sang du taureau dans la tente de la rencontre.
      17 Il trempera son doigt dans le sang et il en fera 7 fois l'aspersion devant l'Eternel, en face du voile.
      18 Il mettra du sang sur les cornes de l'autel qui est devant l'Eternel dans la tente de la rencontre. Puis il versera tout le sang au pied de l'autel des holocaustes, qui est à l'entrée de la tente de la rencontre.
      19 Il enlèvera toute la graisse du taureau et la brûlera sur l'autel.
      20 Il procédera avec ce taureau exactement comme pour le taureau expiatoire. C'est ainsi que le prêtre fera l’expiation pour eux, et le pardon leur sera accordé.
      21 Il emportera le taureau à l’extérieur du camp et il le brûlera comme le premier taureau. C'est un sacrifice d'expiation pour l'assemblée.
      22 » Si c'est un chef qui a péché, s’il a fait involontairement contre l'un des commandements de l'Eternel, son Dieu, des choses qui ne doivent pas se faire et s’est ainsi rendu coupable,
      23 et s’il vient à découvrir le péché qu'il a commis, il offrira en sacrifice un bouc mâle sans défaut.
      24 Il posera sa main sur la tête du bouc et l’égorgera à l’endroit où l'on égorge les holocaustes devant l'Eternel. C'est un sacrifice d'expiation.
      25 Le prêtre prendra avec son doigt du sang de la victime expiatoire, il en mettra sur les cornes de l'autel des holocaustes et il versera le sang au pied de l'autel des holocaustes.
      26 Il brûlera toute la graisse sur l'autel, comme la graisse du sacrifice de communion. C'est ainsi que le prêtre fera pour ce chef l'expiation de son péché, et le pardon lui sera accordé.
      27 » Si c'est quelqu'un du peuple qui a péché involontairement en faisant contre l'un des commandements de l'Eternel des choses qui ne doivent pas se faire et en se rendant ainsi coupable,
      28 et s’il vient à découvrir le péché qu'il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu'il a commis.
      29 Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire et l’égorgera à l’endroit où l'on égorge les holocaustes.
      30 Le prêtre prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l'autel des holocaustes et il versera tout le sang au pied de l'autel.
      31 Le prêtre enlèvera toute la graisse, comme on enlève la graisse du sacrifice de communion, et il la brûlera sur l'autel ; son odeur sera agréable à l'Eternel. C'est ainsi que le prêtre fera l’expiation pour cet homme, et le pardon lui sera accordé.
      32 » Si c’est un agneau qu’il offre en sacrifice d'expiation, il offrira une femelle sans défaut.
      33 Il posera sa main sur la tête de la victime et l’égorgera en sacrifice d'expiation à l’endroit où l'on égorge les holocaustes.
      34 Le prêtre prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l'autel des holocaustes et il versera tout le sang au pied de l'autel.
      35 Le prêtre enlèvera toute la graisse comme on enlève la graisse de l'agneau dans le sacrifice de communion, et il la brûlera sur l'autel comme un sacrifice passé par le feu pour l'Eternel. C'est ainsi que le prêtre fera pour cet homme l'expiation du péché qu'il a commis, et le pardon lui sera accordé.

      Nombres 21

      9 Moïse fit un serpent en bronze et le plaça sur une perche. Toute personne qui avait été mordue par un serpent et regardait le serpent en bronze avait la vie sauve.

      2 Chroniques 16

      9 En effet, l'Eternel parcourt toute la terre du regard pour soutenir ceux dont le cœur lui est attaché sans réserve. Tu t’es comporté de façon stupide dans cette affaire, car désormais tu auras des guerres. »

      Psaumes 8

      4 Quand je contemple le ciel, œuvre de tes mains, la lune et les étoiles que tu y as placées,

      Psaumes 104

      32 Il regarde la terre, et elle tremble ; il touche les montagnes, et elles fument.

      Esaïe 45

      22 Tournez-vous vers moi et soyez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! En effet, c’est moi qui suis Dieu et il n'y en a pas d'autre.

      Jérémie 6

      16 » Voici ce que dit l’Eternel : Placez-vous sur les chemins, regardez et renseignez-vous sur les pistes qui ont toujours été suivies. Quelle est la bonne voie ? Marchez-y et *vous trouverez le repos pour votre âme ! » Mais ils répondent : « Nous n'y marcherons pas. »

      Zacharie 12

      10 Alors je déverserai sur la famille de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et *ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont transpercé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.

      Matthieu 4

      1 Puis Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable.
      2 Après avoir jeûné 40 jours et 40 nuits, il eut faim.
      3 Le tentateur s'approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. »
      4 Jésus répondit : « Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
      5 Le diable le transporta alors dans la ville sainte, le plaça au sommet du temple
      6 et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ! En effet, il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
      7 Jésus lui dit : « Il est aussi écrit : Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu. »
      8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire
      9 et lui dit : « Je te donnerai tout cela, si tu te prosternes pour m'adorer. »
      10 Jésus lui dit alors : « Retire-toi, Satan ! En effet, il est écrit : C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c’est lui seul que tu serviras. »
      11 Alors le diable le laissa. Et voici que des anges s'approchèrent de Jésus et le servirent.
      12 Lorsqu'il apprit que Jean avait été arrêté, Jésus se retira en Galilée.
      13 Il quitta Nazareth et vint habiter à Capernaüm, ville située près du lac, dans le territoire de Zabulon et de Nephthali,
      14 afin que s'accomplisse ce qu'avait annoncé le prophète Esaïe :
      15 Territoire de Zabulon et de Nephthali, route de la mer, région située de l'autre côté du Jourdain, Galilée à la population étrangère !
      16 Le peuple assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui se trouvaient dans le pays de l’ombre de la mort une lumière s'est levée.
      17 Dès ce moment, Jésus commença à prêcher et à dire : « Changez d’attitude, car le royaume des cieux est proche. »
      18 Comme il marchait le long du lac de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient un filet dans le lac ; c’étaient en effet des pêcheurs.
      19 Il leur dit : « Suivez-moi et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. »
      20 Aussitôt, ils laissèrent les filets et le suivirent.
      21 Il alla plus loin et vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans une barque avec leur père Zébédée et qui réparaient leurs filets. Il les appela,
      22 et aussitôt ils laissèrent la barque et leur père et le suivirent.
      23 Jésus parcourait toute la Galilée ; il enseignait dans les synagogues, proclamait la bonne nouvelle du royaume et guérissait toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.
      24 Sa réputation gagna toute la Syrie et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des épileptiques, des paralysés ; et il les guérissait.
      25 De grandes foules le suivirent, venues de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée et de l’autre côté du Jourdain.

      Matthieu 5

      28 Mais moi je vous dis : Tout homme qui regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.
      29 Si ton œil droit te pousse à mal agir, arrache-le et jette-le loin de toi, car il vaut mieux pour toi subir la perte d'un seul de tes membres que de voir ton corps entier jeté en enfer.

      Matthieu 6

      22 » L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ;

      Matthieu 7

      3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?

      Matthieu 28

      17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent [devant lui], mais quelques-uns eurent des doutes.

      Luc 4

      1 Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain. Il fut conduit par l'Esprit dans le désert
      2 où il fut tenté par le diable pendant 40 jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là et, quand cette période fut passée, il eut faim.
      3 Le diable lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »
      4 Jésus lui répondit : « Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement [mais de toute parole de Dieu]. »
      5 Le diable l'emmena plus haut, [sur une haute montagne, ] et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre.
      6 Puis il lui dit : « Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes, car elle m'a été donnée et je la donne à qui je veux.
      7 Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. »
      8 Jésus lui répondit : « [Retire-toi, Satan ! En effet, ] il est écrit : C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c’est lui seul que tu serviras. »
      9 Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça au sommet du temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas, car il est écrit :
      10 Il donnera, à ton sujet, ordre à ses anges de te garder
      11 et : Ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
      12 Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu. »
      13 Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable.
      14 Jésus, revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna en Galilée, et sa réputation gagna toute la région.
      15 Il enseignait dans les synagogues et tous lui rendaient gloire.
      16 Jésus se rendit à Nazareth où il avait été élevé et, conformément à son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,
      17 et on lui remit le livre du prophète Esaïe. Il le déroula et trouva l'endroit où il était écrit :
      18 L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par onction pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé [pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, ]
      19 pour proclamer aux prisonniers la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour proclamer une année de grâce du Seigneur.
      20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui.
      21 Alors il commença à leur dire : « Aujourd'hui cette parole de l'Ecriture, que vous venez d'entendre, est accomplie. »
      22 Tous lui rendaient témoignage ; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche et ils disaient : « N'est-ce pas le fils de Joseph ? »
      23 Jésus leur dit : « Vous allez sans doute me citer ce proverbe : ‘Médecin, guéris-toi toi-même’, et vous me direz : ‘Fais ici, dans ta patrie, tout ce que, à ce que nous avons appris, tu as fait à Capernaüm.’ »
      24 Il leur dit encore : « Je vous le dis en vérité, aucun prophète n'est bien accueilli dans sa patrie.
      25 Je vous le déclare en toute vérité : il y avait de nombreuses veuves en Israël à l’époque d'Elie, lorsque le ciel a été fermé 3 ans et 6 mois et qu'il y a eu une grande famine dans tout le pays.
Afficher tous les 134 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider