FERMER
www.quiestleheros.com

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le TopChrétien ne vit que de dons. Le site et ses contenus n'existent que par la générosité de 0,5% de ses internautes. S'il était possible de doubler le nombre de personnes engagées à nos côtés, il serait possible d'annoncer l’Évangile à des milliers de personnes supplémentaires chaque jour ! Oui, votre don fait la différence ! Nous avons besoin de vous. Le héros de la foi dont nous parle Hébreux 11, c'est vous ! MERCI.

Dictionnaire Biblique de Top Bible

RICHESSE

De même que nos versions rendent par ce terme général plusieurs mots hébreu différents : nekâsim =possessions, hôn-- biens, fortune acquise, khaïl =opulence, tôb-- bien-être, prospérité, etc., de même est-il bon de se rendre compte des idées différentes que recouvre ce terme si fréquent dans les saints livres.

A l'origine, au temps des patriarches et longtemps après, la richesse est constituée par l'importance des troupeaux, le nombre de têtes de bétail et de serviteurs possédés par le clan ou le chef de famille (voir Vie pastorale). Relisons, par exemple, l'énumération des richesses de Job avant son épreuve (Job 1:3), de Nabal (1Sa 25:2). Ce sont surtout des troupeaux qui font d'Abraham un homme riche ; il possède toutefois également de l'or et de l'argent (Ge 13:2). Pendant son séjour en Egypte, l'Hébreu a bientôt appris que la terre cultivée et féconde peut aussi devenir une source de richesse ; en s'emparant du pays de Canaan, en s'installant en cette terre « découlant de lait et de miel » (Ex 3:8), le nomade, devenu sédentaire, attache toujours plus de prix à la possession du sol, qui devient la grande forme de la richesse. Posséder champs et vignes, figuiers et oliviers, voir ses greniers pleins (Ps 144:13), ses cuves débordantes (Pr 3:10, Joe 3:18), voilà l'opulence. Telle est la richesse d'un Booz (Ru 2:1), d'un Barzillaï capable de ravitailler l'armée de David en blé, lentilles, fèves, etc (2Sa 17:28 19:32).

Il ne semble pas que le sol ait fourni à ses habitants autre chose que les produits agricoles ; la bénédiction prophétique de Moïse promet bien à Zabulon les « trésors cachés dans le sable » De 33:19), Job fait bien allusion aux mines d'argent et de fer (Job 28:1,3), mais cela est bien vague. Tout ce que l'Hébreu a pu tirer de son sol serait, d'après Diodore de Sicile, le sel et le soufre abondants sur les confins de la mer Morte (De 29:23). L'industrie ne semble pas davantage avoir été pour Israël une source de richesse ; il ne s'est guère développé en Palestine que les industries textiles, les teintures, les parfums et surtout la poterie, florissante dans la région d'Hébron. Nos livres saints tirent souvent des comparaisons de ces industries et y font allusion (Ps 139:15, Jer 18:2,6, Mr 9:3 etc.).

Si les Juifs ne tirèrent jamais grands profits de l'industrie, le commerce (voir ce mot) deviendra, par contre, à partir de l'époque des rois, une source de richesse ; les relations des Hébreux avec les villes phéniciennes, avec Tyr « dont les marchands sont des princes » (Esa 23:8), la situation privilégiée du pays au carrefour des grandes voies commerciales entre l'Egypte et l'Asie en prépareront et en favoriseront l'essor. A relire des passages comme Esa 60:6 et suivant, Os 12:8 et suivant, on sent qu'une nouvelle conception de la richesse est entrée dans les moeurs, d'une richesse fondée non sur la production mais sur l'échange. C'est ainsi que le peuple juif va traverser des époques de grande prospérité, on verra affluer l'or des nations ! Alors se manifesteront les tares d'une pareille richesse, la soif du gain, la cupidité, l'avarice, le luxe désordonné ; les femmes étalent des toilettes somptueuses ; étoffes de luxe, pierres précieuses vont parer les coquettes et les parvenus, soulevant l'indignation des prophètes qui censurent ce pays rempli d'or et d'argent mais plein aussi d'iniquités et d'idolâtrie (Esa 3:7,16,24)

Telle est la situation au temps de Jésus ; avec la domination romaine, grâce à la paix que les légions ont imposée au monde, le commerce a refleuri, la circulation de la monnaie d'or et d'argent est courante (parabole des mines, des talents). La soif du gain, l'esprit de lucre, le « mammon d'iniquité » pour parler comme Jésus (Lu 16:9), s'est partout répandu. Cependant, un certain mépris frappe ceux qui vivent de ces ressources, considérées comme impures par les pharisiens : péagers et marchands. La propriété terrienne seule est honorée comme légitime. Voir Propriété.

Que nous enseigne la Bible au sujet de la richesse ? Elle la tient généralement pour une preuve de protection divine ; des troupeaux prospères, des terres fécondes sont une bénédiction de Dieu, un don de Dieu, récompense accordée à qui obéit à sa loi (1Ch 29:12, Ps 1:3 112:1-3, Ec 5:18). Le premier péril à éviter c'est de se trop aisément glorifier de ses richesses,. d'en tirer vanité, d'oublier d'où elles viennent, et de se montrer ingrat envers Dieu lorsque, par sa grâce, on est devenu gros, gras et replet (De 32:15, cf. encore De 8:18, Ps 49:7, Jer 9:23). Cependant le spectacle de certaines infortunes, la ruine inexplicable qui atteint le juste, la misère qui l'accable, alors que la prospérité du méchant s'étale, vient poser devant la conscience juive un problème nouveau, angoissant. Le livre de Job essaie d'y apporter une solution. Relire en particulier Job 21 (cf. aussi Jer 12:1). On en vient à considérer la richesse comme chose secondaire et trompeuse, c'est un bien auquel il est dangereux de se fier (Ps 52:9, Pr 11:28) ; une chose éphémère qui tôt ou tard est enlevée à l'homme, qu'il ne peut se vanter de conserver toujours (Ps 49, Pr 27:24). Heureux donc qui saura se contenter de peu (Pr 30:8) et qui préférera la justice aux biens de ce monde (Ps 37:16). Ce dédain, puis ce mépris de la richesse se développera d'autant plus que l'on verra la richesse commerciale remplacer la richesse agricole, lorsque la soif du gain répandra partout l'inégalité, l'oppression du pauvre par le riche, l'injustice et l'impiété (Jer 17:11, Hab 2:6,11). L'apocryphe Siracide revient souvent sur les dangers des richesses, la lamentable opposition entre riches et pauvres, etc (Sir 13 31:3,11 etc.).

Le N.T. ne cessera de mettre l'homme en garde contre cet amour de la richesse, source de tant de maux et de péchés (Mr 10:24, Mt 19:22). A ces biens périssables il oppose les biens spirituels que ne sauraient nous arracher les voleurs ou la rouille, les seuls vrais biens (Mt 6:19 et suivant, 1Ti 6:17, Jas 5:2). Comme Amos parmi les prophètes, Luc parmi les évangélistes et Jacques parmi les apôtres sont les trois écrivains bibliques qui dénoncent le plus vigoureusement les mauvais riches. Dans plusieurs de ses paraboles (Lu 12:13-21 16:19-31), Jésus flétrit l'égoïsme et l'avarice, rançon de la richesse ; dans gon entretien avec le jeune homme riche (Mt 19:16-24), il dénonce l'amour de la richesse comme l'obstacle qui risque d'écarter l'homme du salut ; dans la réplique aux béatitudes (Lu 6:24), il tient la richesse égoïste pour une vraie malédiction. Tandis que, pour les pharisiens, la valeur de la richesse provenait de la façon dont elle était acquise, Jésus insiste sur la façon de l'employer : une richesse est injuste si elle ne sert qu'à un usage égoïste, personnel ; dépositaires de biens à eux confiés, les riches doivent les faire servir à la gloire de Dieu et au bonheur de leurs frères (cf. parabole de l'économe infidèle, Lu 16:1,9). Cette idée se retrouve dans l'Église primitive (Ac 4:34-37 5:1,11).

Voir Trésor, Pauvreté. P. B. -M.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

Afficher tous les 121 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
History Makers Music Qui Tu Es
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...