Dictionnaire Biblique de Top Bible

RIRE

Dans l'A. T, le rire est désigné par deux mots hébreux différents, comme dans le N.T. par deux mots grec différents qui leur correspondent à peu près. Le verbe au sens le plus général, sâkhaq, évoque le rire joyeux, souvent en contraste avec l'a tristesse et les pleurs (Pr 14:13 29:9, Ec 2:2 3:4 7:3) ; dans Ec 7:6 le rire des insensés est opposé au feu d'épines qui contrairement à celui du charbon brûle vite, mais n'a pour effet que du bruit et non de la chaleur. Sir 27:13 dénonce aussi le rire des insensés et des pécheurs ; mais dans Sir 19:30 le rire (litt. le rire des dents) qui avec le vêtement et la démarche révèle le caractère peut être aussi bien celui des sages que des insensés. Le même verbe peut s'appliquer au sourire amical (Job 29:24), ou se traduire par jouer ; voir (Ps 104:26, Pr 26:19, Za 8:5) Jeu. Avec le verbe gêlân, dans Lu 6:21 (Vers. Syn., vous serez dans la joie), Lu 6:25, Jas 4:9, le rire s'oppose aux larmes (voir ce mot), et dans les deux derniers passages c'est le rire des pécheurs en tant que tels.

D'ailleurs le verbe sâkhaq peut signifier aussi : rire de quelqu'un, c-à-d, s'en moquer. C'est autour de ce sens que les récits de la naissance d'Isaac (voir ce mot) cherchent plusieurs étymologies de son nom (Ge 17:17 18:12,15 21:9 ; dans Ge 21:6 le « sujet de joie » est une traduction exacte, mais dans 21:6 il faut sans doute lire « riront de moi » au lieu de « me souriront » [Vers. Syn. ]). Il s'agit parfois simplement de ceux qui se rient d'un danger, d'un ennui, d'un effort, en ce sens qu'ils le méprisent, le narguent ou lui sourient (Job 5:22 39:10,21,25 41:20 Pr 31:25). Mais on trouve aussi la raillerie proprement dite, le sarcasme et l'objet de risée (Job 30:1, La 1:7, Sag 5:3, Ps 37:13 2:4, Pr 1:26).

Dans les deux derniers textes cités, sâkhaq est en parallèle avec l'autre verbe hébr., lâag, qui, lui, signifie toujours railler, et qu'on retrouve dans 2Ro 19:21, Job 9:23, Ps 44:14 59:9, Os 7:16, etc. et dans beaucoup d'autres endroits où il est traduit par : se moquer (Job 22:19, Pr 17:5 30:17, Ne 2:19 4:1, etc.). Le verbe grec correspondant, kata gêlân, n'est employé dans le N.T. qu'à propos des moqueries déplacées de la foule qui l'instant d'avant pleurait à grands cris sur la mort de la fille de Jaïrus et qui ricane grossièrement aux dépens de Jésus lorsqu'il déclare qu'elle n'est pas morte maïs endormie (Mr 5:40 parallèle Mt 9:24 parallèle Lu 8:53). C'est le même rire vulgairement railleur qu'exprime ce verbe grec dans la lettre d'un soldat à sa mère (III e siècle) se plaignant de son père qui en venant le voir ne lui a pas fait le moindre cadeau : « tous se moquent de moi ! » ou dans une inscription du III e siècle av. J. -C, parlant d'un homme qui venait chercher au temple d'Asklépios à Epidaure la guérison d'une calvitie totale et « se couchait tout honteux, parce que les autres se moquaient de lui ». (cf. 2Ro 2:23)

De nombreux passages bibliques condamnent la moquerie, manifestation de méchanceté, d'orgueil (Pr 1:22 21:24 etc.), parfois d'incrédulité (Ps 1:1, Ac 2:13,2Pi 3:3 etc.). Ce fut une des épreuves des dernières heures de la vie du Christ que de subir les moqueries du peuple, des soldats, des juges et des prêtres (Mr 15:16-20,29-32 et parallèle Lu 23:11-36 etc.). L'apôtre Paul ne recueillit guère, par son discours à l'Aréopage, que moquerie et indifférence des sceptiques Athéniens (Ac 17:32), comme les prophètes s'étaient heurtés aux moqueries et aux persécutions (Esa 28:22, Jer 20:7, Heb 11:36, etc.).

Dans l'ensemble des passages bibliques c'est donc le rire égoïste ou malveillant qui se trouve le plus souvent mentionné. Il n'en faut pourtant pas conclure que le rire loyal et franc et que le sourire cordial et amusé soient incompatibles avec la révélation de l'Évangile, la « bonne nouvelle » par excellence. Une interprétation abusive, devenue trop traditionnelle, de la notion de « l'Homme de douleurs » a provoqué des jugements pessimistes ou moroses, comme celui-ci : « On ne nous dit jamais que Jésus a ri, alors qu'on nous dit une fois qu'il a pleuré » (Farrar, Vie de Jésus, chap. 22). L'observation se trouve déjà dans la fameuse « lettre de Lentulus » (épître apocryphe, soi-disant adressée au sénat romain par Publius Lentulus, gouverneur en Palestine avant Pilate), qui esquisse le portrait physique du Christ, homme majestueux au beau visage régulier sans défaut, et ajoute : « Aimable, d'une gravité tempérée, on ne l'a jamais vu rire mais souvent pleurer » ; cette remarque représente les vues ascétiques du Moyen âge et s'ajoute aux nombreuses autres preuves de la parfaite inauthenticité du document, invention du XII e siècle si ce n'est même du XVI e (voir Encycl., t. 8, art. Lentulus). A l'extrême opposé, Renan, malgré les exagérations parfois ridicules du fade roman galiléen qu'il imagine, est plus près de la réalité lorsqu'il dit de Jésus que « sa douce gaieté s'exprimait sans cesse par des réflexions vives, d'aimables plaisanteries » (Vie de Jésus, chap. XI).

La faculté du rire est éminemment humaine, et son absence totale eût constitué un défaut dans la personnalité si complète et harmonieuse du « Fils de l'homme », notre Modèle ; le don de faire rire est une ressource pédagogique qu'ont utilisée tous les grands maîtres en la contenant dans de justes bornes, et à laquelle il n'est pas vraisemblable qu'ait renoncé le Maître des Douze, prédicateur des foules. Le fait fortuit qu'aucun texte du N.T. ne lui attribue le rire proprement dit ne prouve pas que le Christ s'interdît systématiquement une manifestation aussi naturelle de l'esprit, et de l'esprit de sociabilité. Bien au contraire, tout son genre de vie simple, digne certes mais libre et spontanée, le mêle sans cesse à l'existence de ses contemporains, il répudie l'austérité des rites et la rigidité pharisienne, s'abstenant du jeûne, en dispensant ses disciples (Mr 2:19 et parallèle) et ordonnant à ceux qui le pratiquaient la discrétion du visage reposé agréable au prochain au lieu des mines défaites ostentatoires (Mt 6:16,18) ; au risque de se faire traiter de mangeur et de buveur (Lu 5:30 7:34 15:2). il participe volontiers aux repas de noces ou de fêtes (Jn 2:1 et suivants Jn 12:18, Lu 5:29 7:36. etc.), il aime la compagnie des enfants, qui visiblement sont attirés par son accueillant sourire (Mr 9:36 10:13-16 et parallèle), il observe leurs moindres jeux (Mt 11:16 et suivant et parallèle), refuse aux prêtres du Temple d'imposer silence aux acclamations d'enfants émerveillés (Mt 21:15 et suivant), il annonce à ses fidèles des tressaillements de joie même au sein des persécutions (Lu 6:23), leur révèle la source de la joie éternelle (Lu 10:20), et lui-même il éprouve ces exultations devant les conquêtes du Père céleste parmi les petits enfants (Lu 10:21). D'autre part on ne peut méconnaître le tour enjoué de tant de ses entretiens, marqués évidemment de jeux de physionomie soulignant le trait humoristique, qui ne pouvait alors échapper à ses auditeurs comme il peut échapper aujourd'hui aux simples lecteurs. (cf. Mr 2:7, Mt 5:15 7:3,5 9 15:14 19:24, Lu 5:10, Jn 10:32 etc.) Il n'est donc point douteux que les sourires et les rires aient souvent accompagné le Seigneur et ses disciples au cours de son ministère.

Plus tard saint François d'Assise et ses amis seront appelés les rieurs du Seigneur (joculatores Domini). Sans doute, les psychologues qui cherchent à expliquer le mécanisme du rire nous montrent que le sens du comique n'est pas éloigné de la raillerie, et les moralistes ajoutent que le bon coeur est nécessaire pour garder au rire toute sa bonté : l'amour de Jésus pouvait sans peine en donner le parfait exemple. Remarquons enfin que Jésus s'avançait vers la Passion : sa tragique destinée de Sauveur par le sacrifice de la croix ne souffrait guère de manifestations extérieures de gaieté ; aussi bien, la vertu profonde du Seigneur comme celle de ses fidèles, devant le péril, la souffrance et la mort, n'est-elle pas la gaieté, toujours plus ou moins superficielle, mais la joie (voir ce mot). Jn L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 17

      17 Abraham tomba le visage contre terre ; il rit et dit dans son cœur : « Un fils pourrait-il naître à un homme de 100 ans ? Et Sara, âgée de 90 ans, pourrait-elle mettre un enfant au monde ? »

      Genèse 18

      12 Elle rit en elle-même en se disant : « Maintenant que je suis usée, aurai-je encore des désirs ? Mon seigneur aussi est vieux. »
      15 Sara mentit en disant : « Je n'ai pas ri », car elle eut peur, mais il dit : « Au contraire, tu as ri. »

      Genèse 21

      6 Sara dit : « Dieu m'a donné un sujet de rire et tous ceux qui l'apprendront riront de moi. »
      9 Sara vit rire le fils que l'Egyptienne Agar avait donné à Abraham.

      Néhémie 2

      19 Sanballat le Horonite, Tobija, le fonctionnaire ammonite, et Guéshem l'Arabe ont appris ce qui s’était passé. Ils se sont moqués de nous et nous ont traités avec mépris. Ils ont dit : « Que faites-vous donc ? Seriez-vous en train de vous révolter contre le roi ? »

      Néhémie 4

      1 Cependant, Sanballat, Tobija, les Arabes, les Ammonites et les Asdodiens ont été très irrités en apprenant que la restauration des murs de Jérusalem avançait et que les brèches commençaient à être bouchées.

      Job 5

      22 Tu te moqueras de la dévastation aussi bien que de la famine et tu n'auras pas à redouter les animaux,

      Job 9

      23 Si un fléau donne subitement la mort, il se moque de la détresse des innocents.

      Job 22

      19 Les justes le verront et se réjouiront, et l'innocent se moquera d'eux :

      Job 29

      24 Je leur souriais et ils n’osaient pas y croire. Rien ne pouvait altérer le rayonnement de mon visage.

      Job 30

      1 » Et maintenant, je suis un objet de moquerie pour de plus jeunes que moi, pour ceux dont je méprisais trop les pères pour les mettre parmi les chiens de mon troupeau.

      Job 39

      10 L'attaches-tu avec une corde pour qu'il trace un sillon ? Traînera-t-il la herse derrière toi dans les vallées ?
      21 Il trépigne dans la vallée et se réjouit de sa force, il s'élance au-devant des armes.
      25 Chaque fois que la trompette sonne, il dit : ‘En avant !’De loin il flaire la bataille, la voix retentissante des chefs et les cris de guerre.

      Job 41

      20 La flèche ne le fait pas fuir, les pierres de la fronde sont des brins de paille pour lui.

      Psaumes 1

      1 Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,

      Psaumes 2

      4 Celui qui siège dans le ciel rit, le Seigneur se moque d’eux.

      Psaumes 37

      13 mais le Seigneur se moque du méchant, car il voit que son jour arrive.

      Psaumes 44

      14 Tu nous exposes aux insultes de nos voisins, à la moquerie et aux railleries de ceux qui nous entourent.

      Psaumes 59

      9 Mais toi, Eternel, tu te ris d’eux, tu te moques de toutes les nations.

      Psaumes 104

      26 Les bateaux la sillonnent, tout comme le léviathan, que tu as formé pour qu’il y joue.

      Proverbes 1

      22 « Jusqu'à quand, vous qui manquez d’expérience, aimerez-vous la naïveté ? Jusqu'à quand les moqueurs trouveront-ils leur plaisir dans la moquerie et les hommes stupides détesteront-ils la connaissance ?
      26 moi aussi je rirai quand vous serez dans le malheur, je me moquerai quand la terreur fondra sur vous,

      Proverbes 14

      13 Au milieu même du rire le cœur peut être dans la peine, et la joie peut finir en tristesse.

      Proverbes 17

      5 Se moquer du pauvre, c’est insulter son créateur. Celui qui se réjouit d'un malheur ne restera pas impuni.

      Proverbes 21

      24 L'orgueilleux, l'insolent, voilà ce qu’on appelle un moqueur ; il agit avec une arrogance débordante.

      Proverbes 26

      19 voilà ce qu’est un homme qui trompe son prochain et qui dit : « N'était-ce pas pour plaisanter ? »

      Proverbes 29

      9 Si un homme sage entre en procès avec un fou, il aura beau se fâcher ou rire, la paix n'aura jamais lieu.

      Proverbes 30

      17 L'œil qui se moque d'un père et qui méprise l'obéissance envers une mère, les corbeaux de la rivière le crèveront et les petits de l'aigle le mangeront.

      Proverbes 31

      25 La force et l'honneur, voilà ce qui l’habille. Elle rit en pensant à l'avenir.

      Ecclésiaste 2

      2 J'ai traité le rire de folie et j’ai dit, à propos de la joie : « A quoi sert-elle ? »

      Ecclésiaste 3

      4 un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser,

      Ecclésiaste 7

      3 Mieux vaut le chagrin que le rire, car malgré un visage triste le cœur peut être content.
      6 En effet, le rire des hommes stupides ressemble au crépitement des épines sous la marmite. Cela aussi, c’est de la fumée.

      Esaïe 28

      22 Maintenant, ne faites pas les moqueurs, sinon votre situation empirera ! La destruction de tout le pays est décidée, je l'ai appris du Seigneur, de l'Eternel, le maître de l’univers.

      Jérémie 20

      7 » Tu m'as persuadé, Eternel, et je me suis laissé persuader. Tu y es allé fort avec moi et tu as gagné. Je suis chaque jour un sujet de raillerie, tout le monde se moque de moi.

      Lamentations 1

      7 Durant ces jours de misère et d’errance, Jérusalem s'est souvenue de tous les biens précieux dont elle jouissait par le passé. Quand sa population est tombée entre les mains de l’adversaire, il n’y a eu personne pour l’aider : ses ennemis l'ont regardée et ont ri de sa chute.

      Osée 7

      16 Ce n'est pas au Très-Haut qu'ils retournent ; ils sont pareils à un arc trompeur. Leurs chefs tomberont par l'épée à cause de l'insolence de leur propos. C'est ce qui fera d'eux un objet de moquerie en Egypte.

      Zacharie 8

      5 Les places de la ville seront remplies de jeunes garçons et filles jouant dehors.

      Matthieu 5

      9 Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !
      15 et on n'allume pas non plus une lampe pour la mettre sous un seau, mais on la met sur son support et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

      Matthieu 6

      16 » Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste comme les hypocrites. En effet, ils présentent un visage tout défait pour montrer aux hommes qu'ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense.
      18 afin de ne pas montrer que tu jeûnes aux hommes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

      Matthieu 7

      3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?

      Matthieu 9

      24 Il leur dit : « Retirez-vous, car la jeune fille n'est pas morte, mais elle dort », et ils se moquaient de lui.

      Matthieu 11

      16 » A qui comparerai-je cette génération ? Elle ressemble à des enfants assis sur des places publiques et qui s'adressent à d'autres enfants

      Matthieu 15

      14 Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous les deux dans un fossé. »

      Matthieu 19

      24 Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. »

      Matthieu 21

      15 Mais les chefs des prêtres et les spécialistes de la loi furent indignés à la vue des choses merveilleuses qu'il avait faites et des enfants qui criaient dans le temple : « Hosanna au Fils de David ! »

      Marc 2

      7 « Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ? »
      19 Jésus leur répondit : « Les invités à la noce peuvent-ils jeûner pendant que le marié est avec eux ? Aussi longtemps que le marié est avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.

      Marc 5

      40 Ils se moquaient de lui. Alors il les fit tous sortir, prit avec lui le père et la mère de l'enfant et ceux qui l'avaient accompagné, et il entra là où l'enfant était [couchée].

      Marc 9

      36 Il prit un petit enfant, le plaça au milieu d'eux et, après l'avoir pris dans ses bras, il leur dit :

      Marc 10

      13 Des gens lui amenaient des petits enfants afin qu'il les touche, mais les disciples leur firent des reproches.

      Marc 15

      16 Les soldats conduisirent Jésus à l'intérieur de la cour, c'est-à-dire dans le prétoire, et ils rassemblèrent toute la troupe.
      17 Ils lui mirent un habit pourpre et posèrent sur sa tête une couronne d'épines qu'ils avaient tressée.
      18 Puis ils se mirent à le saluer : « Salut, roi des Juifs ! »
      19 Ils lui frappaient la tête avec un roseau, crachaient sur lui et se mettaient à genoux pour se prosterner devant lui.
      20 Après s'être ainsi moqués de lui, ils lui enlevèrent l’habit pourpre, lui remirent ses vêtements et l'emmenèrent pour le crucifier.
      29 Les passants l'insultaient et secouaient la tête en disant : « Hé ! toi qui détruis le temple et qui le reconstruis en trois jours,

      Luc 5

      10 Il en allait de même pour Jacques et Jean, les fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « N’aie pas peur, désormais tu seras pêcheur d'hommes. »
      29 Lévi lui offrit un grand festin dans sa maison, et beaucoup de collecteurs d’impôts et d'autres personnes étaient à table avec eux.
      30 Les pharisiens et leurs spécialistes de la loi murmurèrent et dirent à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les collecteurs d’impôts et les pécheurs ? »

      Luc 6

      21 Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés ! Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous rirez !
      23 Réjouissez-vous, ce jour-là, et sautez de joie, parce que votre récompense sera grande dans le ciel. En effet, c'est de la même manière que leurs ancêtres traitaient les prophètes.
      25 Malheur à vous qui êtes comblés [maintenant], car vous aurez faim ! Malheur à vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes !

      Luc 7

      34 Le Fils de l'homme est venu, il mange et il boit, et vous dites : ‘C'est un glouton et un buveur, un ami des collecteurs d’impôts et des pécheurs.’
      36 Un pharisien invita Jésus à manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien et se mit à table.

      Luc 8

      53 Ils se moquaient de lui, sachant qu'elle était morte.

      Luc 10

      20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans le ciel. »
      21 A ce moment même, Jésus fut rempli de joie par le Saint-Esprit et il dit : « Je te suis reconnaissant, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te suis reconnaissant car c’est ce que tu as voulu.

      Luc 15

      2 Mais les pharisiens et les spécialistes de la loi murmuraient, disant : « Cet homme accueille des pécheurs et mange avec eux. »

      Luc 23

      11 Alors Hérode, avec ses gardes, le traita avec mépris et se moqua de lui. Puis, après lui avoir mis un habit magnifique, il le renvoya à Pilate.
      12 Ce jour-là, Pilate et Hérode devinrent amis, d'ennemis qu'ils étaient auparavant.
      13 Pilate rassembla les chefs des prêtres, les magistrats et le peuple
      14 et leur dit : « Vous m'avez amené cet homme sous prétexte qu’il excitait le peuple à la révolte. Or, je l'ai interrogé devant vous et je ne l'ai trouvé coupable d'aucun des actes dont vous l'accusez ;
      15 Hérode non plus, puisqu’il nous l'a renvoyé. Ainsi cet homme n'a rien fait qui soit digne de mort.
      16 Je vais donc le relâcher après l'avoir fait fouetter. »
      17 [A chaque fête, il devait leur relâcher un prisonnier. ]
      18 Ils s'écrièrent tous ensemble : « Fais mourir celui-ci et relâche-nous Barabbas. »
      19 Cet homme avait été mis en prison pour une émeute qui avait eu lieu dans la ville et pour un meurtre.
      20 Pilate [leur] parla de nouveau dans l'intention de relâcher Jésus,
      21 mais ils criaient : « Crucifie-le, crucifie-le ! »
      22 Pour la troisième fois, Pilate leur dit : « Quel mal a-t-il fait ? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Je vais donc le relâcher après l'avoir fait fouetter. »
      23 Cependant ils insistaient à grands cris, demandant qu'il soit crucifié, et leurs cris l'emportèrent, [avec ceux des chefs des prêtres. ]
      24 Pilate décida de leur accorder ce qu'ils demandaient.
      25 Il relâcha celui qui avait été mis en prison pour émeute et pour meurtre, et qu'ils réclamaient, et il livra Jésus à leur volonté.
      26 Comme ils l'emmenaient, ils s’emparèrent d'un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix pour qu'il la porte derrière Jésus.
      27 Il était suivi par une grande foule composée de membres du peuple et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.
      28 Jésus se tourna vers elles et dit : « Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous et sur vos enfants.
      29 En effet, voici que viennent des jours où l'on dira : ‘Heureuses celles qui sont stériles, heureuses celles qui n'ont pas eu d'enfant et celles qui n'ont pas allaité !’
      30 Alors on se mettra à dire aux montagnes : ‘Tombez sur nous !’et aux collines : ‘Couvrez-nous !’
      31 En effet, si l'on traite ainsi le bois vert, qu'arrivera-t-il au bois sec ? »
      32 On conduisait aussi deux malfaiteurs qui devaient être mis à mort avec lui.
      33 Lorsqu'ils furent arrivés à l’endroit appelé « le Crâne », ils le crucifièrent là ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
      34 [Jésus dit : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. » ] Ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort.
      35 Le peuple se tenait là et regardait. Les magistrats eux-mêmes se moquaient de Jésus [avec eux] en disant : « Il en a sauvé d'autres ; qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie choisi par Dieu ! »
      36 Les soldats aussi se moquaient de lui ; ils s'approchaient pour lui présenter du vinaigre

      Jean 2

      1 Or, le troisième jour, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là.
Afficher tous les 107 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider