Dictionnaire Biblique de Top Bible

SEIN

(du latin sinus ; grec, kolpos ; ces deux mots correspondent à plusieurs termes hébreux différents).

1.

C'est sans doute au sens propre de l'hébreu khéq, désignant la partie antérieure de la poitrine humaine) (Ps 35:13, Vers. Syn. : poitrine [v. ce mot), qu'il faut faire remonter l'expression courante : porter sur son sein (No 11:12, Ru 4:16, La 2:12), geste d'affection et de protection paternelle ou maternelle (Esa 40:11), comme aussi les locutions hébraïques : celle qui dort sur ton sein (Mich, 7:5), et, litt., la femme de ton sein, c-à-d, ta femme bien-aimée (De 13:6 28:54, Sir 9:1 etc.). Au figuré, la poitrine étant généralement considérée comme le siège des sentiments qui la soulèvent, nos versions remplacent le sens de l'hébreu : le sein, par : le coeur.

2.

Un terme spécial, chad (souvent au duel : châdaïm =les deux seins), désigne la poitrine de la femme (Ca 1:13 4:5 8:1 Os 2:2 etc.) ; il est quelquefois traduit par : mamelle, lorsqu'il s'agit d'allaitement de nourrissons (Job 3:12 24:9, Joe 2:16, Esa 28:9 etc.) et même de petits animaux (La 4:3) ; un prophète emploie la métaphore : le sein des rois te nourrira (Esa 60:16,49:23). Voir aussi Nourrice.

3.

Plus souvent, dans nos traductions de l'A.T., le sein désigne les organes de la maternité (Ge 2 5 22 49:25, Ru 1:11 Ps 71:6, Os 9:14 12:4, Lu 1:41 et suivant, etc.), pour lesquels l'hébreu disposait de divers noms (méèh, rakham, bètèn, qèrèb), parfois aussi rendus par : entrailles (voir ce mot). De là proviennent des expressions figurées, comme le sein de la terre (Job 38:8, Mt 12:40) ou l'image de Job 15:35.

4.

Nous revenons au khéq hébreu pour une signification particulière très commune en Orient : le « sein » est l'espèce de poche formée par les replis de la robe extérieure ou du manteau qu'on s'attache à la taille par une ceinture ; on y mettait toutes sortes d'objets (voir Vêtement). Ainsi s'expliquent bien des passages, comme Ex 4:6 et suivant, Ps 74:11 (mettre la main dans son sein ou l'en sortir), Pr 6:27 (qui porterait du feu dans son sein sans enflammer ses habits ?), Pr 21:14 (le présent glissé dans le sein, c-à-d, secret ; cf. Pr 17:23), Ps 89:51 (porter dans son sein les injures). Une comparaison analogue, qui disparaît dans nos traductions, exprime l'idée de rétribution : faire retomber le mal dans le sein... (Ps 79:12, Vers. Syn. : sur la tête ; Esa 65:6 et suivant, V S. : rendre pleinement, exactement). La comparaison la plus connue dans ce domaine est celle de Jésus : « On versera dans votre sein une bonne mesure, pressée, secouée, débordante » (Lu 6:38), c-à-d., en langage familier moderne : vous aurez les poches pleines à déborder.

5.

Il reste à signaler trois passages du N.T. et à préciser dans quel rapport ils sont avec les explications qui précèdent.

(a) Pendant le dernier repas du Seigneur avec ses disciples, l'un d'eux « était couché sur le sein de Jésus » (Jn 13:23). Cette expression se comprend par l'usage du temps : les convives étant étendus obliquement autour de la table, chacun d'eux, appuyé sur le bras gauche, avait la tête proche du « sein » de son voisin de gauche (voir Repas). Mais comme il eût été fort gênant, pour manger et boire en se servant de son bras droit, d'avoir à la hauteur de sa propre poitrine la tête de son voisin de droite, il est probable que dans ce cas il s'agit du sein au sens du parag. 4, c-à-d, de la ceinture du vêtement. En effet, deux versets plus bas, lorsque le même disciple « se penche sur le sein de Jésus » pour le questionner, l'évangéliste n'emploie plus le terme grec général kolpos, mais stêthos, mot propre désignant avec précision la poitrine (verset 25, cf. Jn 21:20) : le disciple que Jésus aimait, son voisin au repas, avait voulu se trouver encore plus près de lui pour lui poser en particulier la question que Pierre lui-même n'osait pas faire à haute voix (verset 24).

(b) Le « sein d'Abraham », où est porté le pauvre Lazare (voir ce mot) de la parabole de Jésus (Lu 16:22), représente le repos et le bonheur du ciel. Cette périphrase était employée par les rabbins pour désigner le paradis, dont ils faisaient volontiers dépendre l'entrée de l'autorité d'Abraham. Encore ici, on peut se demander s'il s'agit du sein d'Abraham au sens du parag. 1 ou du parag. 4. En faveur du premier sens, on observe que le patriarche est appelé trois fois par Lazare son « père » (verset 24,27,30) et qu'il l'appelle son « enfant » (verset 25) ; qu'on peut donc se le représenter comme prenant paternellement Lazare sur son sein, c-à-d, dans ses bras. En faveur du second sens, on cite la parole de Jésus lui-même décrivant le royaume des cieux sous l'image d'un banquet où « plusieurs viendront se mettre à table (litt, s'étendre) avec Abraham, Isaac et Jacob » (Mt 8:11, cf. Lu 13:28 et suivant) ; et sans aller peut-être jusqu'à voir dans le « sein d'Abraham » (verset 22,23) l'idée que la place d'honneur, à côté du Maître, était réservée au seul Lazare, on peut cependant considérer comme intentionnels dans la pensée de Jésus les contrastes saisissants dressés par l'image du céleste banquet : d'une part avec la condition terrestre du pauvre mourant de faim (verset 20), d'autre part avec les festins passés du mauvais riche (V 19) et avec son actuelle privation de tout, jusqu'à la moindre goutte d'eau (verset 24).

(c) La déclaration du 4 e évangile : « Le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui nous l'a fait connaître » (Jn 1:18), pourrait aussi par cette image faire allusion à la position du convive le plus honoré, à côté du maître de maison ; mais ici, combien plus appropriée paraît être la comparaison avec la position du fils dans les bras ou sur les genoux de son père ! Ces trois termes : le Fils unique, le sein, le Père, font sentir que la vérité apportée par le Christ n'est point un système philosophique mais une démonstration d'amour. La préposition grecque de mouvement : pros, litt. : « vers le sein du Père », marque qu'il s'agit non d'un état passé ou d'une essence métaphysique, mais d'une action permanente : c'est en se plongeant continuellement dans l'intimité avec Dieu le Père, que Jésus fait voir aux hommes sa qualité de Fils à travers laquelle ceux qui n'ont « jamais vu Dieu » ont la révélation de Son « sein », c-à-d, de Son coeur paternel. Seul le Fils pouvait donner au monde cette interprétation de l'être divin, initiation de la terre au plus profond secret du ciel : de toute éternité Dieu est Père, Dieu est amour. (D'après F. Godet, Comm, sur Jean, II, pp. 94-97.)

Jn L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 2

      5 Lorsque l'Eternel Dieu fit la terre et le ciel, il n'y avait encore aucun arbuste des champs sur la terre et aucune herbe des champs ne poussait encore, car l'Eternel Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n'y avait pas d'homme pour cultiver le sol.
      22 L'Eternel Dieu forma une femme à partir de la côte qu'il avait prise à l'homme et il l'amena vers l'homme.

      Genèse 49

      25 C'est l'œuvre du Dieu de ton père, et il t'aidera ; #c'est l'œuvre du Tout-Puissant, et il te bénira. #Il t’accordera les bénédictions du ciel, #les bénédictions de l’eau souterraine, #les bénédictions de la mamelle et du ventre maternel. #

      Exode 4

      6 L'Eternel lui dit encore : « Mets ta main sur ta poitrine. » Il mit sa main sur sa poitrine, puis la retira, et voici que sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige.

      Nombres 11

      12 Est-ce moi qui suis le père de ce peuple ? Est-ce moi qui l'ai mis au monde pour que tu me dises : ‘Porte-le contre toi comme une nourrice porte un enfant’jusqu'au pays que tu as juré à ses ancêtres de lui donner ?

      Ruth 1

      11 Naomi dit : « Retournez chez vous, mes filles ! Pourquoi viendriez-vous avec moi ? Suis-je encore en état d'avoir des fils qui puissent devenir vos maris ?

      Ruth 4

      16 Naomi prit l'enfant, le serra sur sa poitrine et l’éleva.

      Job 3

      12 Pourquoi ai-je trouvé des genoux pour m’accueillir et des seins pour m'allaiter ?

      Job 15

      35 Il conçoit le mal et donne naissance au malheur, il couve la tromperie. »

      Job 24

      9 On arrache l’orphelin à sa mère, on réclame des gages au pauvre.

      Job 38

      8 » Qui a bloqué la mer avec des portes quand, dans son jaillissement, elle est sortie du ventre maternel,

      Psaumes 35

      13 Moi, quand ils étaient malades, je mettais une tenue de deuil, j’humiliais mon âme par le jeûne, je priais, la tête penchée sur la poitrine.

      Psaumes 71

      6 Depuis ma naissance je m’appuie sur toi : c’est toi qui m’as fait sortir du ventre de ma mère. Tu es sans cesse l’objet de mes louanges.

      Psaumes 74

      11 Pourquoi retires-tu ta main, ta main droite ? Sors-la ! Détruis l’adversaire !

      Psaumes 79

      12 Rends sept fois à nos voisins les insultes qu’ils t’ont faites, Seigneur !

      Psaumes 89

      51 Souviens-toi, Seigneur, de la honte de tes serviteurs ! Souviens-toi que j’ai la charge de tous ces peuples nombreux !

      Proverbes 6

      27 Peut-on prendre du feu contre soi sans que les habits ne s'enflamment ?

      Proverbes 17

      23 Le méchant accepte des pots-de-vin offerts sous le manteau pour tordre les voies du droit.

      Proverbes 21

      14 Un cadeau fait en secret apaise la colère, un pot-de-vin donné sous le manteau calme une fureur violente.

      Cantique 1

      13 Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe. Il passera la nuit entre mes seins.

      Cantique 4

      5 Tes deux seins sont comme deux faons, comme les jumeaux d'une gazelle qui broutent au milieu des lis.

      Cantique 8

      1 Si seulement tu étais comme mon frère, si seulement tu avais été allaité par ma mère ! Je te rencontrerais dehors, je t'embrasserais et l'on ne me mépriserait même pas.

      Esaïe 28

      9 Ils disent : « A qui veut-il enseigner la connaissance ? A qui veut-il faire comprendre son message ? Est-ce à des enfants qui viennent d'être sevrés, qui viennent de quitter la poitrine de leur mère ?

      Esaïe 40

      11 Pareil à un berger, il s’occupera de son troupeau, il prendra les agneaux dans ses bras et les portera contre sa poitrine ; il conduira les brebis qui allaitent.

      Esaïe 49

      23 Des rois seront tes pères adoptifs et leurs princesses tes nourrices. Ils se prosterneront devant toi, le visage contre terre, et lécheront la poussière de tes pieds. Ainsi, tu reconnaîtras que je suis l'Eternel et que ceux qui comptent sur moi ne seront pas couverts de honte.

      Esaïe 60

      16 Tu te nourriras du lait des nations, tu te rassasieras des richesses des rois, et tu sauras que c’est moi qui suis l'Eternel, ton sauveur, celui qui te rachète, le Dieu puissant de Jacob.

      Esaïe 65

      6 Tout cela reste écrit devant moi. Je ne garderai pas le silence mais je réglerai mes comptes, oui, je réglerai mes comptes avec eux.

      Lamentations 2

      12 Ils disaient à leur mère : « Où y a-t-il du blé et du vin ? » tandis qu’ils tombaient en défaillance comme des blessés dans les rues de la ville, qu’ils rendaient l'âme sur la poitrine de leur mère.

      Lamentations 4

      3 Même les chacals présentent leurs mamelles pour allaiter leurs petits, mais la fille de mon peuple est devenue aussi cruelle que les autruches du désert.

      Osée 2

      2 Les Judéens et les Israélites se rassembleront, ils se donneront un chef unique et sortiront du pays. En effet, elle sera grande, la journée de Jizreel.

      Osée 9

      14 « Donne-leur, Eternel… Que leur donneras-tu ? Donne-leur un ventre qui avorte et des seins desséchés ! »

      Osée 12

      4 Dans le ventre maternel, Jacob a attrapé son frère par le talon et, devenu homme, il a lutté avec Dieu.

      Joël 2

      16 Rassemblez le peuple, formez une sainte réunion, rassemblez les vieillards, rassemblez les enfants, même les nourrissons ! Que le jeune marié sorte de son foyer, et la jeune mariée de sa chambre !

      Michée 7

      5 Ne crois pas un ami, ne te fie pas à un intime ; devant celle qui repose sur ta poitrine, garde-toi bien d'ouvrir la bouche,

      Matthieu 8

      11 Or, je vous le déclare, beaucoup viendront de l'est et de l'ouest et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob dans le royaume des cieux.

      Matthieu 12

      40 En effet, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans la terre.

      Luc 1

      41 Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant remua brusquement en elle et elle fut remplie du Saint-Esprit.

      Luc 6

      38 Donnez et on vous donnera : on versera dans le pan de votre vêtement une bonne mesure, tassée, secouée et qui déborde, car on utilisera pour vous la même mesure que celle dont vous vous serez servis. »

      Luc 13

      28 C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac, Jacob et tous les prophètes dans le royaume de Dieu et que vous, vous serez jetés dehors.

      Luc 16

      22 Le pauvre mourut et fut porté par les anges auprès d'Abraham. Le riche mourut aussi et fut enterré.

      Jean 1

      18 Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l'a fait connaître.

      Jean 13

      23 Un des disciples, celui que Jésus aimait, était à table à côté de Jésus.

      Jean 21

      20 Pierre se retourna et vit venir derrière eux le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant le souper, s'était penché vers Jésus et avait dit : « Seigneur, qui est celui qui va te trahir ? »
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider