Dictionnaire Biblique de Top Bible

SERMON SUR LA MONTAGNE

1.

Introduction.

On donne le nom de sermon ou discours sur la montagne au contenu des chap. 5, 6 et 7 de Matthieu On admet généralement que cet évangile de Matthieu reproduit l'ensemble de celui de Marc qui est surtout anecdotique, en intercalant dans le cours du récit plusieurs groupes de discours de Jésus provenant de la source des Logia (voir Évang, synopt.). Le sermon sur la montagne est le premier et le plus important de ces discours.

D'après la tradition, la colline de Karn Hattîn, entre Tibériade et Nazareth, serait le site du sermon sur la montagne (fig. 187). Cette tradition, assez récente, n'est pas invraisemblable ; elle concilierait assez bien les données en apparence contradictoires des passages de Matthieu (Mt 5:1) et de Luc (Lu 6:17) qui servent d'introduction à ce premier discours de Jésus.

2.

Sermon ou compilation ?

Un des problèmes les plus importants que pose ce long passage est celui de savoir si nous sommes en présence d'un discours prononcé tel quel en un même endroit et au cours d'une même réunion, ou d'une compilation de paroles de Jésus, originairement éparses, mais réunies après coup par l'auteur de la source ou par l'évangéliste.

(a) Généralement les exhortations de Jésus dégagent une idée centrale très précise et très frappante ; or ici nous trouvons diversité et multiplicité des sujets traités, sans lien entre les diverses parties. Il semble que l'attention des auditeurs de Jésus a dû se disperser si le sermon a été prononcé tel quel. On peut, il est vrai, découvrir un certain plan dans le, sermon sur la montagne ; le fait qu'on a proposé des plans assez différents les uns des autres prouve bien qu'il s'agit de plans à propos du discours plutôt que de plans du discours. Qu'on ait pu établir ces plans montre simplement qu'il y a analogie entre les morceaux qui composent le discours.

(b) La présomption de compilation s'accentue si l'on compare le texte de Matthieu avec les passages parallèles de Luc. (On peut faire abstraction des passages parallèles de Marc qui sont peu nombreux et peu significatifs).

Une grande partie du « sermon » de Matthieu se retrouve dans Lc ; mais, à part l'important fragment (Lu 6:20,49) qui constitue ce qu'on a improprement appelé le sermon dans la plaine et qui, prononcé dans des circonstances analogues à celles du sermon sur la montagne, en est le parallèle beaucoup plus bref, le reste se retrouve disséminé dans l'évangile de Luc en dix ou douze fragments. Si la source primitive avait contenu le discours tel qu'il nous est parvenu dans Matthieu, on se demande pourquoi Luc l'aurait ainsi coupé en petits tronçons.

De plus, ces passages semblent mieux situés dans Luc que dans Matthieu Par exemple, le « Notre Père » de Matthieu est introduit d'une manière assez artificielle dans un passage sur la sincérité de la prière, tandis que dans Lu 11 répond très naturellement à une question des disciples. Le passage relatif aux soucis (voir ce mot) n'a pas dans Matthieu de rapport direct avec le reste du sermon, tandis que dans Lu 11 fait logiquement suite à la parabole du riche insensé.

(c) Nous sommes ainsi amenés à penser :

Qu'il y a dans le « sermon » de Matthieu des paroles qui ne faisaient pas partie originairement du discours de Jésus, mais qui, prononcées par lui en d'autres circonstances, ont été réunies à ce discours à cause de certaines analogies. Ces groupements caractérisent précisément la manière de composer de Matthieu

Le discours original, ou en tout cas la source primitive, devait contenir les passages communs à Lu 6 et au « sermon » de Matthieu, que les deux évang, présentent dans le même ordre. Il devait s'ouvrir par les béatitudes, continuer par un appel à l'amour fraternel et une exhortation à mettre en pratique la vie chrétienne, et s'achever par la parabole de la maison bâtie sur le roc. Réduit à ces éléments, le discours ne manque pas d'unité.

Certains passages propres à Matthieu ont pu aussi en faire partie, notamment Mt 5:21-24,33-37 qui entreraient bien dans le plan primitif, mais que Luc écrivant pour des païens a pu laisser tomber parce qu'ils faisaient allusion à des coutumes strictement juives. Ainsi la source primitive devait être à la fois plus courte que le discours de Matthieu et p ! us longue que celui de Luc.

Il va sans dire que le fait de ne pas avoir appartenu au discours original n'enlève rien à la valeur des paroles prononcées par Jésus en d'autres circonstances. Les deux principales intercalations, le « Notre Père » et le passage sur les soucis, sont au contraire parmi les plus beaux enseignements du Seigneur et constituent un des éléments essentiels de son message.

3.

Forme originale.

Dans l'ensemble, la forme de Matthieu est assez voisine de celle des passages parallèles de Luc. Toutefois on constate sur certains points des divergences assez sensibles, et comme il s'agit justement de passages très importants, on se demande souvent quel est le texte le plus proche de l'original. Il est impossible d'affirmer qu'en bloc l'un des deux évangiles doit être préféré à l'autre. C'est une question d'espèce. Il faut étudier à part chaque cas. On trouvera cette étude dans les articles spéciaux (voir Béatitudes, Oraison dominicale, etc.).

4.

Considérations générales.

Le sermon sur la montagne, c'est le « discours programme » de Jésus, ou si l'on veut la « charte du Royaume » qu'il promulgue au début de son ministère.

Ces paroles s'adressent à des disciples. Les « foules » ont pu se trouver là au moment où parlait Jésus (Mt 7:28), mais il est évident que ce message ne pouvait avoir de sens que pour des hommes déjà convertis. Pour l'homme naturel un pareil enseignement est de la folie. Avant de manifester par sa vie ce que c'est qu'un homme nouveau, Jésus en fait en quelques formules une peinture saisissante.

On a vu parfois dans le sermon sur la montagne un résumé sublime de l'Évangile, et l'on n'a pas craint, l'étudiant en lui-même, de le séparer du reste de l'Évangile et de le considérer en dehors de la personne de Jésus. C'est une erreur. Il ne couvre pas à lui seul tout l'Évangile. Isolé, il ne serait plus qu'une loi, une loi encore plus écrasante dans ses exigences que celle de l'A. T, et qui, malgré son ton d'allégresse, laisserait l'homme désespéré en face de la réalité tragique de son péché. Le sermon doit être complété par les autres parties de l'Évangile, qui apportent au croyant, en même temps que le message de la croix, celui du pardon, de la grâce et de l'Esprit de Dieu.

Mais la loi (voir ce mot) est un des aspects essentiels de la révélation. Nous avons besoin de savoir ce que Dieu attend de nous. Ici nous le trouvons exprimé d'une manière parfaite (les indications du Décalogue y sont approfondies et développées), et surtout d'une manière positive. Il ne s'agit plus à proprement parler d'une loi ; nous y trouvons moins l'énoncé de commandements nouveaux, que la peinture du caractère de l'homme nouveau. Jésus le premier proclame dans le sermon sur la montagne cette haute vérité, que saint Paul et plus tard les réformateurs devaient remettre en lumière : ce qui sauve l'homme, ce qui fait sa valeur, ce qui le juge, ce n'est pas ce qu'il fait, mais ce qu'il est.

J. M.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Matthieu 5

      1 A la vue de ces foules, Jésus monta sur la montagne. Il s'assit et ses disciples s'approchèrent de lui.
      21 » Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre ; celui qui commet un meurtre mérite de passer en jugement.’
      22 Mais moi je vous dis : Tout homme qui se met [sans raison] en colère contre son frère mérite de passer en jugement ; celui qui traite son frère d’imbécile mérite d'être puni par le tribunal, et celui qui le traite de fou mérite d'être puni par le feu de l'enfer.
      23 Si donc tu présentes ton offrande vers l'autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi,
      24 laisse ton offrande devant l'autel et va d'abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande.
      33 » Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne violeras pas ton serment, mais tu accompliras ce que tu as promis au Seigneur.

      Matthieu 7

      28 Quand Jésus eut fini de prononcer ces paroles, les foules restèrent frappées par son enseignement,

      Luc 6

      1 Un jour de sabbat [appelé second-premier], Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient après les avoir froissés dans leurs mains.
      2 Quelques pharisiens leur dirent : « Pourquoi faites-vous ce qu'il n'est pas permis de faire pendant le sabbat ? »
      3 Jésus leur répondit : « N'avez-vous pas lu ce qu’a fait David, lorsqu'il a eu faim, lui et ses compagnons ?
      4 Il est entré dans la maison de Dieu, a pris les pains consacrés, en a mangé et en a donné même à ses compagnons, bien qu'il ne soit permis qu'aux prêtres de les manger ! »
      5 Puis il leur dit : « Le Fils de l'homme est le Seigneur [même] du sabbat. »
      6 Un autre jour de sabbat, Jésus entra dans la synagogue et se mit à enseigner. Là se trouvait un homme dont la main droite était paralysée.
      7 Les spécialistes de la loi et les pharisiens observaient Jésus pour voir s'il ferait une guérison le jour du sabbat, afin d'avoir un motif pour l'accuser.
      8 Mais Jésus connaissait leurs pensées et il dit à l'homme qui avait la main paralysée : « Lève-toi et tiens-toi là au milieu. » Il se leva et se tint debout.
      9 Jésus leur dit : « Je vous demande s'il est permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer. »
      10 Alors il promena son regard sur eux tous et dit à l'homme : « Tends ta main. » Il le fit et sa main fut guérie, [elle fut saine comme l’autre].
      11 Ils furent remplis de fureur et se consultèrent pour savoir ce qu'ils feraient à Jésus.
      12 A cette époque-là, Jésus se retira sur la montagne pour prier ; il passa toute la nuit à prier Dieu.
      13 Quand le jour fut levé, il appela ses disciples et il en choisit parmi eux douze auxquels il donna le nom d'apôtres :
      14 Simon, qu'il appela aussi Pierre ; André, son frère ; Jacques ; Jean ; Philippe ; Barthélémy ;
      15 Matthieu ; Thomas ; Jacques, fils d'Alphée ; Simon, appelé le zélote ;
      16 Jude, fils de Jacques ; et Judas l’Iscariot, celui qui devint un traître.
      17 Il descendit avec eux et s'arrêta sur un plateau où se trouvaient une foule de ses disciples et une multitude de personnes de toute la Judée, de Jérusalem et du littoral de Tyr et de Sidon.
      18 Ils étaient venus pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris,
      19 et toute la foule cherchait à le toucher parce qu'une force sortait de lui et les guérissait tous.
      20 Alors Jésus leva les yeux sur ses disciples et dit : « Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous !
      21 Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés ! Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous rirez !
      22 Heureux serez-vous lorsque les hommes vous détesteront, lorsqu'ils vous chasseront, vous insulteront et vous rejetteront comme des êtres infâmes à cause du Fils de l'homme !
      23 Réjouissez-vous, ce jour-là, et sautez de joie, parce que votre récompense sera grande dans le ciel. En effet, c'est de la même manière que leurs ancêtres traitaient les prophètes.
      24 » Mais malheur à vous, riches, car vous avez votre consolation !
      25 Malheur à vous qui êtes comblés [maintenant], car vous aurez faim ! Malheur à vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes !
      26 Malheur lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c'est de la même manière que leurs ancêtres traitaient les prétendus prophètes !
      27 » Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous détestent,
      28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent.
      29 Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre encore ta chemise.
      30 Donne à toute personne qui t’adresse une demande et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare.
      31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le [vous aussi] de même pour eux.
      32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance en avez-vous ? En effet, les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment.
      33 Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quelle estime en avez-vous ? [En effet, ] les pécheurs aussi agissent de même.
      34 Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quel gré vous en sait-on ? [En effet, ] les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs afin de recevoir l'équivalent.
      35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Votre récompense sera grande et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.
      36 Soyez donc pleins de compassion, tout comme votre Père [aussi] est plein de compassion.
      37 » Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés ; pardonnez et vous serez pardonnés.
      38 Donnez et on vous donnera : on versera dans le pan de votre vêtement une bonne mesure, tassée, secouée et qui déborde, car on utilisera pour vous la même mesure que celle dont vous vous serez servis. »
      39 Il leur dit aussi cette parabole : « Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans un fossé ?
      40 Le disciple n'est pas supérieur à son maître, mais tout disciple bien formé sera comme son maître.
      41 » Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton propre œil ?
      42 Ou comment peux-tu dire à ton frère : ‘Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil’, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l'œil de ton frère.
      43 » Un bon arbre ne porte pas de mauvais fruits ni un mauvais arbre de bons fruits.
      44 En effet, chaque arbre se reconnaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des ronces et l'on ne vendange pas des raisins sur des ronces.
      45 L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et celui qui est mauvais tire de mauvaises choses du mauvais [trésor de son cœur]. En effet, sa bouche exprime ce dont son cœur est plein.
      46 » Pourquoi m'appelez-vous ‘Seigneur, Seigneur !’et ne faites-vous pas ce que je dis ?
      47 Je vais vous montrer à qui ressemble tout homme qui vient à moi, entend mes paroles et les met en pratique :
      48 il ressemble à un homme qui, pour construire une maison, a creusé, creusé profondément et a posé les fondations sur le rocher. Une inondation est venue, le torrent s'est jeté contre cette maison sans pouvoir l'ébranler, parce qu'elle était fondée sur le rocher.
      49 Mais celui qui entend et ne met pas en pratique est semblable à un homme qui a construit une maison sur la terre, sans fondations. Le torrent s'est jeté contre elle et aussitôt elle s'est écroulée ; la ruine de cette maison a été grande. »

      Luc 11

      2 Il leur dit : « Quand vous priez, dites : ‘[Notre] Père [céleste] ! Que la sainteté de ton nom soit respectée, que ton règne vienne, [que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. ]
      3 Donne-nous chaque jour notre pain quotidien ;
      4 pardonne-nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons à toute personne qui nous offense, et ne nous expose pas à la tentation, [mais délivre-nous du mal. ]’ »
      5 Il leur dit encore : « Supposons que l'un de vous ait un ami et qu'il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire : ‘Mon ami, prête-moi trois pains,
      6 car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi et je n'ai rien à lui offrir.’
      7 Supposons que, de l'intérieur de sa maison, cet ami lui réponde : ‘Ne m'ennuie pas, la porte est déjà fermée, mes enfants et moi sommes au lit, je ne peux pas me lever pour te donner des pains.’
      8 Je vous le dis, même s'il ne se lève pas pour les lui donner parce que c'est son ami, il se lèvera à cause de son insistance et lui donnera tout ce dont il a besoin.
      9 Et moi, je vous dis : Demandez et l'on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira.
      10 En effet, tous ceux qui demandent reçoivent, celui qui cherche trouve et l'on ouvrira à celui qui frappe.
      11 Quel père parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? Ou bien s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson ?
      12 Ou bien s'il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ?
      13 Si donc, mauvais comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, le Père céleste donnera d’autant plus volontiers le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. »
      14 Jésus chassa un démon qui était muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et la foule fut dans l'admiration.
      15 Cependant, quelques-uns dirent : « C'est par Béelzébul, le prince des démons, qu'il chasse les démons. »
      16 D'autres, pour le mettre à l'épreuve, lui demandaient un signe venant du ciel.
      17 Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit : « Tout royaume confronté à des luttes internes est dévasté et les maisons s'écroulent l'une sur l'autre.
      18 Si donc Satan lutte contre lui-même, comment son royaume subsistera-t-il, puisque vous dites que je chasse les démons par Béelzébul ?
      19 Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos disciples, par qui les chassent-ils ? C'est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
      20 Mais si c'est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, alors le royaume de Dieu est venu jusqu'à vous.
      21 Lorsqu'un homme fort et bien armé garde sa maison, ce qu'il possède est en sécurité.
      22 Mais, si un autre plus fort que lui survient et le maîtrise, il lui enlève toutes les armes sur lesquelles il comptait et distribue ses biens à d'autres.
      23 Celui qui n'est pas avec moi est contre moi et celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.
      24 » Lorsqu'un esprit impur est sorti d'un homme, il va dans des endroits arides pour chercher du repos. Comme il n'en trouve pas, il dit : ‘Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti.’
      25 A son arrivée, il la trouve balayée et bien rangée.
      26 Alors il s'en va prendre sept autres esprits plus mauvais que lui ; ils entrent dans la maison, s'y installent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. »
      27 Jésus parlait encore quand une femme se mit à lui dire, du milieu de la foule : « Heureux le ventre qui t'a porté ! Heureux les seins qui t'ont allaité ! »
      28 Il répondit : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! »
      29 Comme la foule s'amassait, il se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise ; elle réclame un signe miraculeux, il ne lui sera pas donné d'autre signe que celui de Jonas [le prophète].
      30 En effet, de même que Jonas a été un signe pour les Ninivites, de même le Fils de l'homme en sera un pour cette génération.
      31 Lors du jugement, la reine du Midi se lèvera avec les hommes de cette génération et les condamnera, parce qu'elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon. Or, il y a ici plus que Salomon.
      32 Lors du jugement, les habitants de Ninive se lèveront avec cette génération et la condamneront, parce qu'ils ont changé d’attitude à la prédication de Jonas. Or, il y a ici plus que Jonas.
      33 » Personne n'allume une lampe pour la mettre dans un endroit caché ou sous un seau, mais on la met sur son support, afin que ceux qui entrent voient la lumière.
      34 Ton œil est la lampe de ton corps. Lorsque ton œil est en bon état, tout ton corps est éclairé ; mais lorsque ton œil est en mauvais état, ton corps aussi est dans les ténèbres.
      35 Veille donc à ce que la lumière qui est en toi ne soit pas ténèbres.
      36 Si donc ton corps tout entier est éclairé, sans aucune partie dans les ténèbres, il sera entièrement éclairé comme lorsque la lampe t'éclaire de sa lueur. »
      37 Pendant que Jésus parlait, un pharisien l'invita à dîner chez lui. Il entra et se mit à table.
      38 Le pharisien vit avec étonnement qu'il ne s'était pas lavé avant le repas.
      39 Mais le Seigneur lui dit : « Vous, pharisiens, vous nettoyez l'extérieur de la coupe et du plat, mais à l'intérieur vous êtes pleins d’avidité et de méchanceté.
      40 Hommes dépourvus de bon sens ! Celui qui a fait l'extérieur n'a-t-il pas fait aussi l'intérieur ?
      41 Faites plutôt don de ce que vous avez à l'intérieur, et alors tout sera pur pour vous.
      42 Mais malheur à vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme de la menthe, de la rue et de chaque plante et que vous négligez la justice et l'amour de Dieu ; voilà ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger le reste.
      43 Malheur à vous, pharisiens, parce que vous aimez occuper les sièges d'honneur dans les synagogues et être salués sur les places publiques.
      44 Malheur à vous, [spécialistes de la loi et pharisiens hypocrites, ] parce que vous êtes comme des tombeaux qu'on ne remarque pas et sur lesquels on marche sans le savoir. »
      45 Un des professeurs de la loi prit la parole et lui dit : « Maître, en parlant ainsi, c'est aussi nous que tu insultes. »
Afficher tous les 109 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider