Dictionnaire Biblique de Top Bible

TYR

Aujourd'hui Soûr (=rocher), petite ville de Phénicie, entre le Carmel et Sidon.

L'antique cité bâtie dans une île qu'Alexandre le Grand rattacha à la côte par une grande chaussée, lors du siège mémorable de 333, fut, d'après la mythologie, fondée par un certain Ousoos. Hérodote (II, 44) rapporte que les Tyriens faisaient remonter l'origine de leur ville et du temple de leur dieu Melkart à une date qui pour nous serait voisine de 2750 av. J. -C. ; ce qui n'est pas impossible, si l'on se rappelle que B\blos, autre cité phénicienne, est déjà en relation avec l'Egypte vers 3200 avant notre ère.

Les renseignements de Josèphe et de Justin, indiquant l'un et l'autre le XII e siècle, ne sauraient être retenus, puisque Tyr est déjà mentionnée dans la correspondance d'el-Amarna (XIV e -XV e siècle av. J. -C), sous la forme Sur-ri. A juste titre Ésaïe pouvait donc dire de l'origine de Tyr qu'elle remontait aux temps les plus reculés (23:7). Comme Sidon, dont Ésaïe dit aussi qu'elle était la ce fille » (23:12) --sur les monnaies, Sidon est dite « mère de Tyr » --, Tyr était une double ville : maritime, dans l'île, ou mieux dans les deux îles, et continentale, sur la terre ferme, en face.

On distingue ainsi souvent Tyr et Palas-Tyr. A l'abri des îles, deux ports étaient aménagés, l'un dit port sidonien, l'autre dit port égyptien, permettant aux bateaux de s'abriter alternativement des vents du nord ou du sud. La Phénicie était, au temps de la XVIII e dynastie égyptienne, menacée par le « pays d'Amurru ». Les tablettes d'el-Amarna nous conservent l'écho des craintes d'Abimilki, roi de Tyr, qui réclame au pharaon vingt hommes de renfort ! Les pharaons de la XIX e dynastie envoyèrent de fréquentes expéditions en Phénicie (stèles de Ramsès II au Nahr el-Kelb), mais le pays n'échappa pas aux ravages des Peuples de la Mer et très probablement, comme sa voisine Sidon, Tyr fut détruite par eux (XII e siècle av. J. -C).

Quand les Israélites arrivèrent en Palestine, le territoire de Tyr fut attribué à la tribu d'Asser (Jos 10:29), qui ne l'occupa certainement pas (Jug 1:31). Tyr était une ville forte (Jos 19:29,2Sa 24:7), que l'invasion philistine avait dévastée mais qui s'était relevée, et sans doute rapidement.

Au temps de David, Hiram, fils d'Abibaal, roi de Tyr, est un monarque puissant. Il a agrandi sa capitale, qui supplante désormais Sidon, restauré ses murs et ses temples, réuni les deux îles en une seule, aménagé les deux ports. Il envoya à David des ouvriers et des cèdres (2Sa 5:11,1Ch 14:1) et rendit le même service à Salomon, lors de la construction du Temple de Jérusalem (1Ro 5,2Ch 2). Le district de Galilée qu'il reçut en échange fut apprécié comme on sait (1Ro 9:11,13), mais Hiram maintint cette alliance avec Israël, puisqu'il encadra les marins débutants de la flotte salomonienne (1Ro 9:26 10:22). Ses vaisseaux sillonnaient depuis longtemps la Méditerranée, et le X e siècle marque le plein développement du commerce de Tyr qui trafique avec Chypre, la Sicile, la Sardaigne, Malte, Gozzo, franchit les « colonnes d'Hercule » (détroit de Gibraltar) et remonte jusqu'en Cornouailles.

Après Hiram régnent successivement Baalutsur, puis Abdashtart qu'une révolution détrône. La dynastie n'est restaurée, vers 875, qu'après une période d'anarchie. Ithobaal, prêtre d'Astarté et roi de Tyr, donne sa fille Jézabel au roi d'Israël, Achab (1Ro 16:31), et ce mariage marque une recrudescence des cultes païens en Israël et en Juda (1Ro 16:32 18:19,2Ro 8:18). A Tyr, la mort d'Ithobaal est suivie d'une nouvelle série de troubles auxquels on rattache la fondation de Carthage (vers 814 av. J. -C), par Elissa, arrière-petite-fille d'Ithobaal.

On connaît le fameux récit de Virgile (En., 1, 341SS), qui donna au personnage de Didon le relief que l'on sait ; si de cette histoire bien des traits sont légendaires, on peut noter que Carthage (Qart Hadasht =la nouvelle ville), fondée par des Tyriens, se réclama longtemps de sa métropole. Chaque année les Carthaginois envoyaient une ambassade pour offrir des sacrifices à Tyr, dans le temple de Melkart. Ce lien ne se relâcha qu'au VI e siècle, au moment où Tyr fut abattue par le roi de Babylone. Depuis le IX e siècle, la menace assyrienne pesait sur la cité phénicienne. Comme Sidon, Tyr apporta son tribut à Ashour-nazirpal (876 av. J. -C), à Salmanasar II (860-825), à Tiglath-Piléser III qui, en 741, nomme Hirom de Tyr (donc Hiram II, dont le nom se retrouve encore sur une coupe trouvée à Chypre).

Par contre, son roi Elulaeus (en assyr., Luli), qui était en même temps celui de Sidon, tint tête à Salmanasar V (727-722). Malgré l'appui que lui prêtaient les villes de la côte, le roi assyrien vit sa flotte détruite (12 navires de Tyr avaient eu raison de 60 bateaux de Salmanasar) et il ne put que bloquer l'île. Sargon II (722-705) n'eut pas plus de succès, quoi qu'il en dise. Ésaïe annonçait pourtant la ruine de Tyr (Esa 23). Elle fut l'oeuvre de Sanchérib, qui remplaça le roi Luli par Ithobaal II (701 av. J. -C). Assarhaddon, qui fit périr Abdmilkut, roi de Sidon, rebelle, traita avec Baal, roi de Tyr, mais les Assyriens, ayant à tenir tête aux Babyloniens, n'étaient plus aussi redoutés. Les Phéniciens regardèrent vers l'Egypte, dont ils recherchèrent l'alliance. Tyr se révolta contre Assourbanipal (vers 668), mais dut traiter après un siège. La ruine de Ninive et l'avènement de la dynastie néobabylonienne lui rendirent son indépendance et sa prospérité. Ézéchiel nous a donné un tableau qui reste unique en son genre (Eze 27 et Eze 28) ; c'est en même temps une complainte, car Tyr et Sidon, toujours alliées avec l'Egypte, connaîtront à nouveau les guerres. Nébucadnetsar, vainqueur à Carkémis (605 av. J. -C.) du pharaon Néco (2Ro 23:29), réoccupa la Phénicie et, après avoir tenu tête à une révolte générale, s'empara de Jérusalem (586 av. J. -C.) et mit le siège devant Tyr. La ville tint treize ans ; sans doute les Babyloniens ne purent la prendre--du moins la ville insulaire--car Palas-Tyr fut certainement ravagée (Eze 26:7,12).

L'armée de Nébucadnetsar avait été durement éprouvée par ce siège prolongé (Eze 29:18), mais Tyr avait souffert tout autant. « Ce rocher... qui avait vu décamper de la plaine voisine Salmanasar et Nabuchodonosor » (Renan), n'était pourtant pas mis à nu comme l'avaient espéré les prophètes (Eze 26:4,14,21). Ceux-ci n'avaient jamais eu de sympathie pour la ville orgueilleuse (Eze 28:2), qui vendait aussi bien de l'ivoire (Eze 27:6) que des esclaves (Am 1:9). Tyr, devenue une république, administrée par des suffètes, passa sous la tutelle perse. Cyrus autorisa les Tyriens à fournir des cèdres du Liban aux Juifs pour reconstruire leur Temple (Esd 3:7). Les Phéniciens, d'abord vassaux soumis--leur flotte fut aussi bien à la disposition de Cambyse contre l'Egypte (526) qu'à celle de Xerxès contre la Grèce--, se montrèrent de plus en plus récalcitrants.

En 302, Tyr s'était rendue au Grec Évagoras. En 362, elle dut suivre avec sympathie la révolte des satrapes. La répression d'Artaxerxès III, brûlant Sidon, l'épargna. La Phénicie, lasse de la domination perse, accueillit avec joie Alexandre le Grand. Tyr lui envoya des présents mais, seule, refusa de lui ouvrir ses portes. Alexandre mit alors le siège devant la ville rebelle et, pour l'atteindre, rattacha l'île au continent, en lançant contre elle une énorme chaussée. Les Tyriens résistèrent furieusement ; mais après sept mois d'une lutte acharnée--en plus de son armée, Alexandre avait réuni 224 bateaux--la ville fut prise d'assaut et sa population durement traitée (2.000 personnes furent crucifiées, 8.000 massacrées et 30.000 emmenées en esclavage). Ces chiffres sont certainement forcés. Ils attestent l'acharnement de la lutte et la rigueur des représailles.

La digue d'Alexandre a subsisté et aujourd'hui nul ne soupçonnerait que Tyr fut d'abord et pendant longtemps une île. Comme Sidon, Tyr appartint tantôt aux Ptolémées, tantôt aux Séleucides. Indépendante en 126 av. J. -C, puis soumise à Tigrane (83 à 69 av. J. -C), elle fut sous la puissance romaine qui lui laissa toutes ses franchises. Elle est quelquefois mentionnée dans le N. T (Mr 3:8, Mt 11:21). en compagnie de Sidon. Jésus parcourut son territoire (Mr 7:24, Mt 15:21). Lorsque saint Paul rentra de son 3 e voyage missionnaire, il aborda à Tyr où il demeura sept jours avec les chrétiens de l'endroit (Ac 21:3,6)

Une église fut construite sur le site du temple païen. Tyr était un centre florissant aussi bien pour le christianisme d'alors (Origène, le maître de l'école d'Alexandrie, y vint finir sa vie) que pour la philosophie païenne (Maxime, Porphyre). Les musulmans y entrèrent en 638, mais les croisés s'en emparèrent (1124) et repoussèrent l'assaut de Saladin (1187). Frédéric Barberousse y mourut, et la tradition place son tombeau dans l'église des croisés (aujourd'hui ruinée) qui avait succédé sans doute à la basilique du IV° siècle. En 1291, après avoir perdu Saint-Jean-d'Acre, les Francs quittèrent Tyr, que détruisirent les musulmans.

Aujourd'hui c'est une petite ville de 7.000 hab., sans importance, où les vestiges encore apparents des monuments antiques sont presque inexistants (fig. 287). La digue d'Alexandre ensablée, des débris de colonnes dans le port, un prétendu « tombeau de Hiram » dans la campagne environnante, le Tell Maachouq, qui fut peut-être au centre de Palae-Tyr, approvisionné en eau par les réservoirs de Ras el-Ain, c'est tout ce qui reste de Tyr. Les fouilles de Renan (1861) et celles qu'on y reprit en 1921/22 n'ont dégagé que des objets insignifiants en regard de la prospérité de cette ville assise « sur un trône digne des dieux » (Eze 28:2). Pour la Tyr ancienne, la prophétie se vérifie littéralement : « Quand on te cherchera, on ne te trouvera plus jamais » (Eze 26:21). A. P.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Josué 10

      29 Josué passa avec tout Israël de Makkéda à Libna et attaqua Libna.

      Josué 19

      29 Elle tournait ensuite vers Rama jusqu'à la ville fortifiée de Tyr et vers Hosa, pour déboucher sur la mer en passant par la région d'Aczib.

      Juges 1

      31 Aser ne chassa pas les habitants d'Acco ni ceux de Sidon, d'Achlal, d'Aczib, de Helba, d'Aphik et de Rehob.

      2 Samuel 5

      11 Hiram, le roi de Tyr, envoya des messagers à David, ainsi que du bois de cèdre, avec des charpentiers et des tailleurs de pierres, et ils lui construisirent une maison.

      2 Samuel 24

      7 Ils se rendirent à la forteresse de Tyr et dans toutes les villes des Héviens et des Cananéens. Ils terminèrent par le sud de Juda, à Beer-Shéba.

      1 Chroniques 14

      1 Hiram, le roi de Tyr, envoya des messagers à David, ainsi que du bois de cèdre, avec des tailleurs de pierres et des charpentiers, pour lui construire une maison.

      2 Chroniques 2

      1 Salomon compta 70'000 hommes pour porter les fardeaux, 80'000 pour tailler les pierres dans la montagne et 3600 pour les surveiller.
      2 Salomon envoya dire à Hiram, roi de Tyr : « Agis envers moi comme tu l’as fait pour mon père David, à qui tu as envoyé des cèdres afin qu'il se construise une maison d'habitation.
      3 Je veux construire une maison en l’honneur de l'Eternel, mon Dieu, et la lui consacrer pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement les pains consacrés et pour offrir les holocaustes du matin et du soir ainsi que des sabbats, des débuts de mois et des fêtes de l'Eternel, notre Dieu. C’est une règle perpétuelle pour Israël.
      4 Le temple que je veux construire doit être grand, car notre Dieu est plus grand que tous les dieux.
      5 Qui est en mesure de lui construire une maison, puisque ni le ciel ni même les cieux des cieux ne peuvent le contenir ? Et qui suis-je, moi, pour lui construire une maison ? Elle servira tout au plus à faire brûler des parfums devant lui !
      6 Envoie-moi donc un homme habile pour travailler l’or, l’argent, le bronze et le fer ainsi que les étoffes teintes en pourpre, en cramoisi et en bleu et qui s’y connaisse aussi en sculpture. Il travaillera avec les artisans qui sont à ma disposition en Juda et à Jérusalem et que mon père David a choisis.
      7 Envoie-moi aussi du Liban du cèdre, du cyprès et du santal. Je sais en effet que tes serviteurs savent bien couper les arbres du Liban. Quant à mes serviteurs, ils seront avec les tiens
      8 pour me préparer du bois en abondance, car le temple que je vais construire sera grand et magnifique.
      9 Je donne à tes serviteurs qui couperont, qui abattront le bois, 4'400'000 litres de blé foulé et d'orge ainsi que 440'000 litres de vin et d'huile. »
      10 Hiram, roi de Tyr, répondit dans une lettre qu'il envoya à Salomon : « C'est parce que l'Eternel aime son peuple qu'il t'a établi roi sur lui. »
      11 Hiram ajouta : « Béni soit l'Eternel, le Dieu d'Israël, qui a fait le ciel et la terre, de ce qu'il a donné au roi David un fils sage, prudent et intelligent, qui va lui construire un temple et construire un palais pour lui-même !
      12 Je t'envoie donc un homme habile et intelligent : Huram-Abi.
      13 Il est le fils d'une femme issue de la tribu de Dan et d'un père tyrien. Il sait travailler l’or, l’argent, le bronze, le fer, la pierre et le bois, ainsi que les étoffes teintes en pourpre et en bleu, les étoffes de fin lin et de carmin. Il sait aussi réaliser toutes sortes de sculptures et élaborer tous les projets qu'on lui soumet. Il travaillera avec tes artisans et avec ceux de mon seigneur David, ton père.
      14 Maintenant, que mon seigneur envoie à ses serviteurs le blé, l'orge, l'huile et le vin dont il a parlé.
      15 Quant à nous, nous couperons autant d’arbres du Liban que tu en auras besoin. Nous te les expédierons par mer, attachés en radeaux, jusqu'à Jaffa, et c’est toi qui les feras monter à Jérusalem. »
      16 Salomon compta tous les hommes étrangers qui habitaient dans le pays d'Israël et dont son père David avait fait le dénombrement. On en trouva 153'600.
      17 Il en prit 70'000 pour porter les fardeaux, 80'000 pour tailler les pierres dans la montagne et 3600 pour surveiller et faire travailler le peuple.

      Esdras 3

      7 On donna de l'argent aux tailleurs de pierres et aux charpentiers, ainsi que de la nourriture, des boissons et de l'huile aux Sidoniens et aux Tyriens, pour qu'ils amènent du cèdre du Liban par mer jusqu'à Jaffa. On agit de cette manière suivant l'autorisation reçue de Cyrus, roi de Perse.

      Psaumes 45

      12 Le roi porte ses désirs sur ta beauté. Puisqu’il est ton seigneur, prosterne-toi devant lui !

      Psaumes 83

      7 les Edomites et les Ismaélites, les Moabites et les Hagaréniens,

      Psaumes 87

      4 Je mentionne l’Egypte et Babylone parmi ceux qui me connaissent. Voici le pays des Philistins, Tyr, ainsi que l’Ethiopie : c’est là qu’ils sont nés.

      Esaïe 23

      1 Message sur Tyr. Lamentez-vous, bateaux long-courriers, car elle est violemment détruite : plus de maisons, plus d'entrée ! C'est de Kittim que la nouvelle leur est parvenue.
      2 Soyez muets de terreur, habitants de l’île et vous, marchands de Sidon, qui parcourez la mer pour la combler !
      3 Amenées à travers les vastes eaux, les céréales du Shichor, les moissons permises par le Nil, constituaient son revenu ; elle était le marché des nations.
      4 Sois couverte de honte, Sidon ! En effet, voici ce que dit la mer, la forteresse de la mer : « Je ne me suis pas tortillée de douleur, je n'ai pas accouché, je n'ai pas élevé de jeunes hommes ni pris soin de jeunes filles. »
      5 Quand les Egyptiens apprendront la nouvelle, ils trembleront comme pour Tyr.
      6 Traversez la mer jusqu’à Tarsis, lamentez-vous, habitants de l’île !
      7 Est-ce là votre ville joyeuse ? Son origine était très ancienne et ses pas l’amenaient à s’établir loin de chez elle.
      8 Qui a pris cette décision contre Tyr, elle qui distribuait les couronnes, elle dont les marchands étaient des princes, dont les commerçants étaient les plus importants de toute la terre ?
      9 C'est l'Eternel, le maître de l’univers, qui a pris cette décision pour briser l'orgueil de tous ceux qu’on honore, pour humilier tous ceux qu’on juge importants sur la terre.
      10 Parcours ton pays comme le fait le Nil, fille de Tarsis ! Il n’y a plus de limitation !
      11 L'Eternel a déployé sa puissance contre la mer, il a fait trembler des royaumes, il a donné l’ordre, à l’intention de Canaan, de démolir ses places fortes.
      12 Il a dit : « Tu ne continueras plus à te livrer à la joie, vierge violée, fille de Sidon ! Tu auras beau te lever pour traverser jusqu’à Kittim, même là il n'y aura pas de paix pour toi. »
      13 Regarde le pays des Babyloniens, ce peuple qui n’en était pas un : les Assyriens l’ont destiné aux habitants du désert ; ils ont érigé des tours pour en faire le siège, ont démoli ses palais, en ont fait une ruine.
      14 Lamentez-vous, bateaux long-courriers, car votre lieu de refuge est détruit !
      15 Ce jour-là et pendant 70 ans, la durée de vie d'un roi, Tyr tombera dans l'oubli. Au bout de 70 ans, le sort de Tyr sera pareil à celui de la prostituée dont parle la chanson :
      16 « Prends une harpe, fais le tour de la ville, prostituée oubliée ! Joue bien de ton instrument, chante sans cesse pour qu'on se souvienne de toi ! »
      17 Au bout de 70 ans, l'Eternel interviendra pour Tyr et elle retournera à son salaire impur : elle se prostituera avec tous les royaumes du monde, sur toute la surface de la terre,
      18 mais ses revenus et son salaire impur seront consacrés à l'Eternel. Ils ne seront ni entassés ni mis en réserve, car ses revenus permettront de fournir de la nourriture à satiété et des habits magnifiques à ceux qui habitent devant l'Eternel.

      Jérémie 25

      22 à tous les rois de Tyr, à tous ceux de Sidon et à ceux de la côte située de l'autre côté de la mer ;

      Jérémie 27

      3 Ensuite, fais-les parvenir aux rois d'Edom, de Moab, des Ammonites, de Tyr et de Sidon, par l’intermédiaire de leurs ambassadeurs, ceux qui sont venus trouver Sédécias, roi de Juda, à Jérusalem.

      Jérémie 47

      4 En effet, le jour arrive où tous les Philistins vont connaître la dévastation. Ils seront éliminés de Tyr et de Sidon, tous les survivants qui auraient pu les secourir, car l'Eternel va semer la dévastation parmi les Philistins, parmi ce qui reste de l'île de Caphtor.

      Ezéchiel 26

      2 « Fils de l’homme, Tyr a dit au sujet de Jérusalem : ‘C’est bien fait ! Elle est brisée, la porte des peuples ! On se tourne vers moi, je vais m’enrichir puisqu’elle est en ruine !’
      3 A cause de cela, voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : Je t’en veux, Tyr ! Je ferai monter contre toi un grand nombre de nations, tout comme la mer fait monter ses flots.
      4 Elles détruiront les murailles de Tyr, elles abattront ses tours et j'en balaierai la poussière. Je ferai d'elle un rocher nu.
      7 » Oui, voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : Je vais faire venir du nord contre Tyr Nebucadnetsar, le roi de Babylone, le roi des rois, avec des chevaux, des chars, des cavaliers et le ralliement d’une armée nombreuse.
      12 Ils feront de tes richesses leur butin, ils pilleront tes marchandises, ils abattront tes murailles, ils démoliront tes maisons de luxe et ils jetteront dans l’eau tes pierres, ton bois et ta poussière.
      14 Je ferai de toi un rocher nu, tu ne seras plus qu’un endroit où l'on étendra les filets, tu ne seras plus reconstruite. En effet, moi, l'Eternel, j'ai parlé, déclare le Seigneur, l'Eternel.
      15 » Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel, à Tyr : Au bruit de ta chute, quand les blessés agoniseront, quand le carnage sévira au milieu de toi, les îles ne seront-elles pas ébranlées ?
      21 Ce que je ferai de toi sera affreux. Tu n’existeras plus. On te cherchera, mais on ne te trouvera plus, déclare le Seigneur, l'Eternel. »

      Ezéchiel 27

      1 La parole de l'Eternel m’a été adressée :
      2 « Toi aussi, fils de l’homme, prononce une complainte sur Tyr !
      3 Tu annonceras à Tyr, à celle qui habite à l’entrée de la mer et qui fait du commerce avec les peuples et de nombreuses îles : » Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : Tyr, tu disais : ‘Je suis d’une beauté parfaite !’
      4 Ton territoire se trouve au cœur de la mer ; ceux qui t'ont construite t’ont donné une beauté parfaite.
      5 Ils ont construit toute ta coque en cyprès de Senir, ils ont pris du cèdre du Liban pour te fabriquer un mât,
      6 ils ont fait tes rames avec des chênes du Basan et ton pont avec de l'ivoire venant d’Assyrie et importé des îles de Kittim.
      7 Du fin lin d'Egypte avec des broderies te servait de voiles et de pavillon, des étoffes teintes en bleu et en pourpre des îles d'Elisha formaient tes tentures.
      8 Les habitants de Sidon et d'Arvad étaient tes rameurs, et les plus experts de chez toi, Tyr, constituaient tes navigateurs.
      9 Les anciens de Guebal et ses ouvriers experts se tenaient là pour réparer tes avaries, tous les bateaux de la mer et leurs marins se retrouvaient chez toi pour négocier tes marchandises.
      10 Ceux de Perse, de Lud et de Puth servaient dans ton armée, c'étaient des hommes de guerre. Ils suspendaient leurs boucliers et leurs casques chez toi, ils te procuraient du prestige.
      11 » Les habitants d'Arvad et tes guerriers garnissaient partout tes murailles, et des hommes de Gammad occupaient tes tours. Ils suspendaient leurs boucliers partout sur tes murailles, ils rendaient ta beauté parfaite.
      12 Ceux de Tarsis traitaient avec toi à cause de tous les biens que tu avais en abondance. Ils donnaient de l'argent, du fer, de l’étain et du plomb en échange de tes denrées.
      13 Javan, Tubal et Méshec faisaient du commerce avec toi. Ils donnaient des esclaves et des objets en bronze en échange de tes marchandises.
      14 La communauté de Togarma donnait des chevaux de trait, des chevaux d’attelage et des mulets en échange de tes denrées.
      15 Les habitants de Dedan faisaient du commerce avec toi. Les affaires commerciales de beaucoup d'îles passaient par toi. On te payait avec des cornes d'ivoire et de l'ébène.
      16 La Syrie traitait avec toi à cause de la quantité de tes activités. Elle donnait des escarboucles, de la pourpre, des broderies, du fin lin, du corail et des rubis en échange de tes denrées.
      17 » Juda et le pays d'Israël faisaient du commerce avec toi. Ils donnaient du blé de Minnith, du millet, du miel, de l'huile et du baume en échange de tes marchandises.
      18 Damas traitait avec toi à cause de la quantité de tes activités et à cause de tous les biens que tu avais en abondance. Elle te fournissait du vin de Helbon et de la laine blanche.
      19 En échange de tes denrées, les Danites et les Grecs, depuis Uzal, donnaient du fer forgé, de la casse et du roseau aromatique qui faisaient partie de tes marchandises.
      20 Dedan faisait avec toi le commerce de couvertures pour s'asseoir à cheval.
      21 L'Arabie et tous les princes de Kédar te fournissaient en agneaux, en béliers et en boucs. Pour tout cela, ils étaient tes fournisseurs.
      22 » Les marchands de Séba et de Raema faisaient avec toi le commerce de tous les meilleurs aromates, de toutes sortes de pierres précieuses et de l'or, en échange de tes denrées.
      23 Charan, Canné et Eden, les marchands de Séba, d'Assour et de Kilmad faisaient du commerce avec toi.
      24 Ils faisaient avec toi le commerce d’habits de luxe, de manteaux teints en bleu, de broderies, de tapis, de tissus de couleur, de cordes tressées et résistantes qui figuraient sur tes marchés.
      25 » C’étaient des bateaux long-courriers qui transportaient tes marchandises. Tu étais au comble de la richesse et de la gloire, au cœur de la mer.
      26 Pourtant, alors que tes rameurs te faisaient voguer vers le grand large, un vent d'est t'a brisée au cœur de la mer.
      27 Tes biens, tes denrées et tes marchandises, tes marins et tes navigateurs, ceux qui réparent tes avaries et ceux qui négocient tes marchandises, tous les hommes de guerre qui sont chez toi et toute ta population sombreront au cœur de la mer, quand viendra le jour de ta chute.
      28 » Aux cris de tes navigateurs, les rivages trembleront.
      29 Tous les rameurs, les marins, descendront de leurs bateaux, tous les navigateurs de la mer se tiendront sur la terre.
      30 Ils feront entendre leur voix à cause de ce qui t’arrive, ils crieront leur amertume. Ils jetteront de la poussière sur leur tête, se rouleront dans la cendre,
      31 se raseront la tête à cause de toi et s’habilleront de sacs. Ils pleureront sur toi, dans l’amertume de leur âme, ils mèneront un deuil amer.
      32 Dans leur douleur, ils entonneront un chant funèbre sur toi, ils chanteront une complainte : ‘Qui est pareil à Tyr, à cette ville réduite au silence au milieu de la mer ?’
      33 » Quand tes denrées sortaient des mers, tu rassasiais un grand nombre de peuples. Par l'abondance de tes biens et de tes marchandises, tu enrichissais les rois de la terre.
      34 Et quand tu as été brisée par la mer, quand tu as disparu dans les profondeurs de l’eau, tes marchandises et toute ta population ont sombré avec toi.
      35 » Tous les habitants des îles sont consternés à cause de ce qui t’arrive, leurs rois en sont horrifiés, leur visage est bouleversé.
      36 Les marchands qui circulent parmi les peuples sifflent à cause de ce qui t’arrive, tu provoques de la terreur. Tu n’existeras plus jamais ! »

      Ezéchiel 28

      1 La parole de l'Eternel m’a été adressée :
      2 « Fils de l’homme, annonce au chef de Tyr : » Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : Ton cœur s'est enorgueilli et tu as dit : ‘Je suis un dieu, je suis assis sur le trône de Dieu, au cœur de la mer !’Pourtant tu n’es qu’un homme et non un dieu, mais tu te considères au même niveau que Dieu !
      3 Tu te crois plus sage que Daniel, aucun mystère n’est trop grand pour toi.
      4 Par ta sagesse et ton intelligence, tu t'es acquis des richesses ; tu as amassé de l'or et de l'argent dans tes trésors.
      5 Par la grandeur de ta sagesse et par ton commerce, tu as augmenté tes richesses, et ton cœur s'est enorgueilli à cause d’elles.
      6 » C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur, l’Eternel : Puisque tu te considères au même niveau que Dieu,
      7 je vais faire venir contre toi des étrangers, les plus violents parmi les nations. Ils tireront leur épée pour s’attaquer à ta belle sagesse et ils saliront ta splendeur.
Afficher tous les 138 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Bethléem Batiment C 23
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...