TopCartes x PLM collab

Psaumes 63

    • 2

      2 √† 4 Mon √Ęme a soif de Dieu¬†!

      Terre dess√©ch√©e. Le mot h√©breu a√Įeph, employ√© ici, d√©signe, dans le r√©cit 2Samuel 16.14, soit l'√©puisement de la troupe de David, soit la localit√© fort aride o√Ļ les fugitifs reprirent haleine (voir la note de ce passage). Il se peut qu'il y ait ici allusion √† cette halte. La vue de cette contr√©e dess√©ch√©e aggrave l'impression de lassitude qui accable les fugitifs. Mais, dans cet √©puisement, c'est vers Dieu que se porte le soupir de David¬†; c'est d'une communication de sa gr√Ęce qu'a besoin, non seulement son esprit mais son corps (ma chair).

      4

      Car ta gr√Ęce est meilleure... La vie repr√©sente ici, comme le fait observer Calvin, tout ce qui, aux yeux des hommes, constitue une existence heureuse : sant√©, s√©curit√©, richesse. Si les fid√®les, priv√©s de tout cela sont expos√©s √† la disette, √† la faim, √† la soif, √† toutes sortes de souffrances, un bien leur reste, qui suffit √† leur f√©licit√© et sans lequel la prosp√©rit√© m√™me ne saurait rendre heureux, c'est la gr√Ęce divine. Comparez Psaumes 36.8-10¬†; 2Corinthiens 12.9.

      5

      5 à 9 Joie en Dieu.

      J'élèverai mes mains, dans l'attitude de la prière et de l'adoration ; voir Psaumes 28.2, note.

      En ton nom : en invoquant ce nom et en m'appuyant sur toutes les promesses qu'il rappelle (Psaumes 20.2 note).

      6

      Mon √Ęme est rassasi√©e... Le soupir du psalmiste s'est d√©j√† transform√© en action de gr√Ęces (verset 5), et la louange, √† son tour, fraie la voie aux communications de l'amour de Dieu, de telle sorte que les forces du croyant sont renouvel√©es comme par la nourriture la plus succulente, et cela en d√©pit des privations auxquelles est expos√©e, en plein d√©sert, la troupe fugitive. Comparez Psaumes 4.7-8¬†; Jean 4.32.

      7

      Je m√©dite... Quand l'id√©e de Dieu se pr√©sente, dans le silence de la nuit, √† l'esprit du psalmiste, elle ne dispara√ģt pas aussit√īt, mais elle devient pour lui le sujet de m√©ditations prolong√©es.

      Pendant les veilles. Les anciens Hébreux divisaient la nuit en trois veilles, de quatre heures chacune (Lamentations 2.19, note).

      8

      Tu as √©t√© mon secours. La merveilleuse protection qui a repos√© sur David, pendant, la premi√®re nuit de sa fuite (Psaumes 3), √©veille dans son cŇďur le souvenir de toutes les d√©livrances pass√©es.

      A l'ombre de tes ailes. Comparez Psaumes 57.2 ; Matthieu 23.37.

      9

      Pour te suivre : dans un sentiment d'obéissance, en même temps que dans le besoin pressant du secours divin. C'est dans cette disposition-là que l'on est assuré d'être soutenu par la puissance (la droite) de Dieu.

      10

      10 à 12 L'issue de l'épreuve.

      Ceux-là se perdent... littéralement : Eux, pour la ruine, cherchent ma vie. Cette ruine peut être celle de David (ils cherchent ma vie pour la perdre) ou celle de ses ennemis. Ce qui nous décide pour ce second sens, c'est le fait que la pensée dominante de cette strophe finale est celle de la destruction prochaine des ennemis du psalmiste, en opposition à la sécurité que lui-même trouve auprès de Dieu.

      Ils s'en iront... Ce n'est pas un souhait, mais une prévision. La certitude que possède le psalmiste d'avoir Dieu pour protecteur a pour corollaire celle que ses ennemis, ayant Dieu contre eux, ne peuvent que périr.

      Dans les profondeurs de la terre : dans le Schéol (voir Psaumes 6.6, note).

      11

      Tranchant de l'épée..., proie des chacals. C'était là le sort auquel David et ses fidèles semblaient voués dans ce désert peuplé de bêtes fauves ; mais cette fin, loin d'être la leur, sera celle de leurs ennemis, ce qui fut en effet le cas (2Samuel 18.7-8).

      12

      Le roi : momentanément dépossédé de son pouvoir, mais qui n'en est pas moins roi.

      Quiconque jure par lui. Nous pensons avec la plupart des interpr√®tes que le pronom lui se rapporte au mot Elohim (Dieu), qui pr√©c√®de, et non au roi. Nous n'avons pas d'exemple, dans l'Ancien Testament, qu'Isra√ęl jur√Ęt par son roi. David suppose que quiconque est fid√®le au Dieu d'Isra√ęl reste aussi fid√®le au roi l√©gitime et aura lieu de se glorifier d'avoir pris parti pour lui, tandis que ceux qui cherchent, √† force de mensonges, √† s'emparer du royaume auront la bouche ferm√©e. Sur l'expression : jurer par le nom de Dieu, synonyme de servir Dieu, voir Deut√©ronome 6.13, note.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.