Abonnez-vous Ă  la newsletter !

Romains 5.19

Tous les autres, grec les plusieurs, Comparer verset 15, note.

- Ce dernier trait du parallÚle est d'une grande importance pour établir (car) l'affirmation du verset précédent : il montre la cause morale du double fait historique sur lequel porte cette affirmation.

La faute d'Adam, qui a entraĂźnĂ© la condamnation de tous, n'a pas Ă©tĂ© un accident ; elle a Ă©tĂ© causĂ©e par sa dĂ©sobĂ©issance, de mĂȘme c'est l'obĂ©issance d'un seul, de Christ, qui a Ă©tĂ© la cause de la justification de tous ceux qui croient en lui.

- L'apÎtre dit que, par la désobéissance d'Adam, tous les autres ont été constitués pécheurs, et que, par l'obéissance de Christ, tous les autres seront constitués justes.

La plupart traduisent : "rendus" pĂ©cheurs, "rendus" justes. Mais le verbe signifie "ĂȘtre mis dans la position de..." L'idĂ©e est qu'ils ont Ă©tĂ© placĂ©s devant Dieu dans la position de pĂ©cheurs ou de justes.

Le terme dont se sert l'apÎtre ne tranche pas la question soulevée par les théologiens : faute d'Adam a-t-elle été imputée à ses descendants de telle sorte qu'ils en soient coupables aux yeux de Dieu, ou les descendants d'Adam ont-ils été constitués pécheurs seulement par le fait qu'ils ont hérité de leur pÚre la disposition à désobéir ?

De l'ensemble du passage, (verset 12, note) il ressort que cette derniĂšre idĂ©e est plutĂŽt celle de Paul. La maladie morale, l'infection du pĂ©chĂ©, s'est propagĂ©e d'Adam Ă  tous ses descendants par l'hĂ©rĂ©ditĂ© naturelle. "Ce qui est nĂ© de la chair est chair ;" (Jean 3.6) or, "l'affection de la chair est inimitiĂ© contre Dieu ;" elle est "la mort" mĂȘme. (Romains 8.6,7)

De lĂ , l'universelle sentence, rappelĂ©e au verset 12 ; de lĂ  la condamnation venue sur tous les hommes. (verset 18) En ce sens, le pĂ©chĂ© d'Adam a donc Ă©tĂ© rĂ©ellement le pĂ©chĂ© de toute sa race, comme la source d'un fleuve est dĂ©jĂ  ce fleuve Cela ne paraĂźt faux qu'au pĂ©lagianisme qui voit le pĂ©chĂ© dans les actes extĂ©rieurs seulement, dans le faire et non dans l'ĂȘtre.

- A la désobéissance, source du péché et de la mort, l'apÎtre oppose l'obéissance du Sauveur, source de la justice et de la vie. Il s'agit de sa parfaite obéissance à Dieu son PÚre dans sa vie entiÚre, et surtout de cette "obéissance jusqu'à la mort de la croix," (Philippiens 2.8) dans laquelle Paul nous montre, en maint passage, le grand sacrifice qui a opéré notre rédemption et a permis à Dieu de justifier ceux qui croient en Jésus. (Romains 3.24-26)

- Si l'apĂŽtre met le verbe au futur : seront constituĂ©s justes, ce n'est pas qu'il se reporte en pensĂ©e au jugement suprĂȘme, quand Dieu prononcera la sentence dĂ©finitive ; il veut plutĂŽt indiquer que la justification de chaque pĂ©cheur sera dĂ©clarĂ©e au moment oĂč il arrivera Ă  la foi ; que l'humanitĂ© nouvelle, qui reçoit de Christ sa justice, est encore en voie de formation.

- La conclusion de toute cette comparaison entre l'Ɠuvre d'Adam et celle de Christ est que les croyants retrouveront en Christ plus encore qu'ils n'avaient perdu en Adam. Leur justification implique la sanctification, la possession impĂ©rissable du ciel, Ă  laquelle ils parviennent par leur union vivante avec Christ. Paul passera dĂšs le chapitre suivant Ă  cette autre face de l'Ɠuvre de Christ.


  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • EsaĂŻe 53

      10 L'Eternel a voulu le briser par la souffrance. Si tu fais de sa vie un sacrifice de culpabilité, il verra une descendance et vivra longtemps, et la volonté de l'Eternel sera accomplie par son intermédiaire.
      11 Aprùs tant de trouble, il verra la lumiùre et sera satisfait. Par sa connaissance, mon serviteur juste procurera la justice à beaucoup d'hommes ; c’est lui qui portera leurs fautes.
      12 VoilĂ  pourquoi je lui donnerai sa part au milieu de beaucoup et il partagera le butin avec les puissants : parce qu'il s'est dĂ©pouillĂ© lui-mĂȘme jusqu’à la mort et qu'il *a Ă©tĂ© comptĂ© parmi les criminels, parce qu'il a portĂ© le pĂ©chĂ© de beaucoup d'hommes et qu'il est intervenu en faveur des coupables.

      Daniel 9

      24 Ce sont 70 semaines qui ont Ă©tĂ© fixĂ©es pour ton peuple et pour ta ville sainte pour faire cesser la rĂ©volte et mettre un terme aux pĂ©chĂ©s, pour expier la faute et amener la justice Ă©ternelle, pour marquer d’un sceau la vision et le prophĂšte et pour consacrer par onction le lieu trĂšs saint.

      Romains 5

      12 C'est pourquoi, de mĂȘme que par un seul homme le pĂ©chĂ© est entrĂ© dans le monde, et par le pĂ©chĂ© la mort, de mĂȘme la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont pĂ©chĂ©.
      15 Mais il y a une différence entre le don gratuit et la faute. En effet, si beaucoup sont morts par la faute d'un seul, la grùce de Dieu et le don de la grùce qui vient d'un seul homme, Jésus-Christ, ont bien plus abondamment été déversés sur beaucoup.
      18 Ainsi donc, de mĂȘme que par une seule faute la condamnation a atteint tous les hommes, de mĂȘme par un seul acte d’acquittement la justification qui donne la vie s'Ă©tend Ă  tous les hommes.
      19 En effet, tout comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, beaucoup seront rendus justes par l'obéissance d'un seul.

      2 Corinthiens 5

      21 [En effet, ] celui qui n'a pas connu le pĂ©chĂ©, il l'a fait devenir pĂ©chĂ© pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu. »

      Ephésiens 1

      6 pour que nous célébrions la gloire de sa grùce, dont il nous a comblés dans le bien-aimé.

      Philippiens 2

      8 il s'est humiliĂ© lui-mĂȘme en faisant preuve d’obĂ©issance jusqu'Ă  la mort, mĂȘme la mort sur la croix.

      Apocalypse 7

      9 AprĂšs cela, je regardai et je vis une foule immense que personne ne pouvait compter. C’étaient des hommes de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue. Ils se tenaient debout devant le trĂŽne et devant l'Agneau, habillĂ©s de robes blanches, des feuilles de palmiers Ă  la main,
      10 et ils criaient d'une voix forte : « Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trÎne et à l'Agneau. »
      11 Tous les anges qui se tenaient autour du trĂŽne, des anciens et des quatre ĂȘtres vivants se prosternĂšrent, le visage contre terre, devant le trĂŽne et ils adorĂšrent Dieu
      12 en disant : « Amen ! La louange, la gloire, la sagesse, la reconnaissance, l'honneur, la puissance et la force sont à notre Dieu, aux siÚcles des siÚcles ! Amen ! »
      13 L'un des anciens prit la parole et me dit : « Ceux qui sont habillĂ©s d’une robe blanche, qui sont-ils et d'oĂč sont-ils venus ? »
      14 Je lui rĂ©pondis : « [Mon] seigneur, tu le sais. » Il me dit alors : « Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavĂ© leur robe, ils l’ont blanchie dans le sang de l'Agneau.
      15 C'est pourquoi ils se tiennent devant le trĂŽne de Dieu et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trĂŽne les abritera sous sa tente.
      16 Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, le soleil ne les frappera plus, ni aucune chaleur brûlante.
      17 En effet, l'Agneau qui est au milieu du trĂŽne prendra soin d’eux et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. »

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.