1 Rois 18.1

Bien des jours s‚Äô√©coul√®rent. Au cours de la troisi√®me ann√©e de s√©cheresse, l‚ÄôEternel adressa la parole √† Elie en ces termes¬†: ‚ÄĒVa trouver Achab, et je ferai pleuvoir sur ce pays.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Les diff√©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

√Člie pr√©vient Achab de son arriv√©e. (1 Rois 18:1-16)
√Člie rencontre Achab. (1 Rois 18:17-20)
√Člie juge les faux proph√®tes. (1 Rois 18:21-40)
√Člie, par la pri√®re, obtient la pluie. (1 Rois 18:41-46)

Les √©preuves ou les jugements les plus s√©v√®res, ne peuvent par eux-m√™mes, conduire les p√©cheurs √† l'humilit√© ou au changement de leur cŇďur¬†; √† part le sang de J√©sus-Christ, rien ne peut nous r√©concilier avec Dieu, quant √† notre culpabilit√© de p√©cheur¬†; √† part le Saint-Esprit sanctificateur, rien ne peut nous purifier de cette ¬ę¬†pollution¬†¬Ľ. Les sacrificateurs et les L√©vites √©taient partis dans le territoire de Juda et √† J√©rusalem, 2Chroniques 11:13,14, mais au lieu de les solliciter, Dieu s'adressa au proph√®te, pour qu'il annonce et expose Sa Parole. Ces sacrificateurs √©taient probablement issus des √©coles religieuses √©tablies par Samuel. Ils ne disposaient pas du m√™me esprit de proph√©tie qu'√Člie, mais n√©anmoins, ils enseignaient le peuple √† toujours rester fid√®le au Dieu d'Isra√ęl. J√©zabel ne cherchait qu'√† les exterminer. Le peu de sacrificateurs √©pargn√©s, fut forc√© de se cacher.

Dieu dispose toujours de serviteurs, pr√™ts √† Ňďuvrer pour Lui¬†; la foi, la crainte et l'amour de Son Nom, les fruits du Saint-Esprit, seront toujours accept√©s par notre R√©dempteur.

Remarquez comment Dieu √©tablit merveilleusement Ses serviteurs, en vue de pratiquer leur minist√®re, tout en les prot√©geant lors des p√©riodes difficiles. Le pain et l'eau √©taient alors des denr√©es rares, mais Abdias en trouva suffisamment pour les proph√®tes de l'√Čternel, afin de les maintenir en vie. Le roi Achab ne pensait qu'√† conserver son b√©tail, mais il ne portait aucune attention √† son √Ęme, au risque de courir √† sa perte. Il n'avait de pr√©occupation que de trouver de l'herbe, mais ne se souciait m√™me pas de la faveur divine¬†; il ne cherchait en fait, qu'√† endiguer les effets de la mal√©diction sur son pays, sans se demander comment en √īter la cause. On peut dire que c'est un bon pr√©sage pour une nation, que de voir Dieu appeler Ses serviteurs √† se manifester aux yeux de tous.

Lors de l'√©preuve, il est pr√©f√©rable de consommer alors ¬ę¬†le pain de l'affliction¬†¬Ľ, et d'en tirer tout l'enseignement qui en d√©coule.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...