TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Jérémie 52

    • 1

      1 à 11 Prise de Jérusalem.

      6

      Au quatrième mois : la mention du mois, omise 2Rois 25.3, est ici rétablie (comparez 39.2).

      7

      7 à 11 Comparez, pour les détails, 39.2-7.

      10

      Devant ses yeux. L'auteur semble dire par ces mots que ce fut le dernier usage qu'il lui fut donné d'en faire.

      11

      Dans la prison. Les LXX traduisent : maison de la meule¬†; c'√©tait la prison o√Ļ les captifs qu'on avait priv√©s de la vue, √©taient astreints √† tourner une meule¬†; comparez Juges 16.21 (Samson).

      12

      12 à 16 Destruction de la ville. Déportation du peuple. Voir les notes de 39.8-10.

      Le dixième jour... Les Rois parlent du septième jour ; cette différence provient sans doute de la confusion des deux lettres qui en hébreu désignent ces deux nombres. On ne peut décider quelle leçon est la plus exacte.

      15

      Une partie des pauvres du peuple. Des pauvres, une partie fut emmenée en captivité (verset 15), et une partie fut laissée à Jérusalem (verset 16).

      17

      17 à 23 Enlèvement des colonnes, de la mer, des supports, des ustensiles d'airain, enfin des ustensiles d'or et d'argent.

      L'√©num√©ration est plus compl√®te que dans 2Rois 25.14-15, o√Ļ sont omis les coupes (verset 18), les bassins, les chaudi√®res, les chandeliers, les cuillers et les urnes (verset 19).

      Les deux colonnes : elles étaient à l'entrée du temple (1Rois 7.15-22).

      Les supports : 1Rois 7.27-37.

      La mer : la grande cuve dans le parvis (1Rois 7.23-26).

      20

      Les bŇďufs d'airain avaient √©t√© enlev√©s de dessous la mer par Achaz (2Rois 16.17), mais il n'est point dit qu'ils eussent √©t√© envoy√©s √† Tiglath-Pil√©ser. Ils avaient probablement √©t√© d√®s lors remis √† leurs places.

      Qui étaient dessous... L'hébreu porte : qui étaient sous les supports, ce qui n'a pas de sens. Une légère correction fournit le sens que nous avons donné.

      21

      En mesurait le tour : littéralement : en faisait le tour ; pour dire que cette colonne avait 42 coudées (20 mètres à peu près) de circonférence.

      23

      De cent : 24 pour chacune des quatre faces, et 4 aux quatre angles.

      24

      24 à 27 Exécutions que Nébucadnetsar fit encore à Ribla.

      S√©ra√Įa, souverain sacrificateur, p√®re de J√©hotsadak qui alla en captivit√©, anc√™tre de J√©hosua et d'Esdras (Zacharie 6.11¬†; 1Chroniques 6.44¬†; N√©h√©mie 12.26¬†; Esdras 7.1). Sophonie, d√©j√† mentionn√© 21.1¬†; 29.25¬†; 38.3.

      Gardiens du seuil : voir 2Rois 25.18, note.

      25

      Sept d'entre... Le livre des Rois dit cinq, sans que nous sachions lequel des deux chiffres est le vrai.

      Qui voyaient la face du roi : les plus hauts dignitaires, qui avaient droit d'entrée chez le roi.

      28

      La septi√®me ann√©e... S'il s'agit de la d√©portation sous J√©hojachin, cette septi√®me ann√©e correspondrait √† la huiti√®me mentionn√©e 2Rois 24.12¬†; dans ce dernier r√©cit (versets 14 √† 16) le nombre des d√©port√©s s'√©l√®ve √† environ dix-huit mille. On a suppos√© d√®s lors qu'il fallait plut√īt lire la dix-septi√®me ann√©e, soit l'ann√©e du si√®ge de J√©rusalem¬†; c'est ce qui explique pourquoi les d√©port√©s sont des hommes de Juda, c'est-√†-dire des habitants de la campagne, plut√īt que de la ville (verset 29), qui √©tait encore assi√©g√©e.

      Juifs : hommes de Juda, en opposition aux habitants de Jérusalem.

      29

      La dix-huitième année... D'après le verset 12 et d'après 2Rois 25.8, Jérusalem fut prise la dix-neuvième année de Nébucadnetsar ; cette différence s'explique par la divergence dans la fixation de la première année de son règne.

      30

      La vingt-troisième année. Nous n'avons aucun autre détail sur cette dernière déportation, qui eut lieu cinq ans après la prise de Jérusalem et qui fut, sans doute provoquée par de nouvelles révoltes des Juifs restés en Palestine.

      En tout quatre mille six cents. On s'est √©tonn√© de la petitesse de ce nombre¬†; mais il ne s'agit sans doute que des chefs de famille, et si nous √©valuons chaque famille √† six personnes en moyenne, nous arriverions √† un total de 27 600 √Ęmes. Ce chiffre correspondrait bien √† celui de 27 300 que les annales assyriennes nous donnent pour le nombre des captifs que le roi d'Assyrie emmena de Samarie.

      31

      L'expression entretien perp√©tuel est expliqu√©e ensuite par les deux id√©es : pour tous les jours et pour toujours. Ce fait a certainement paru d'une haute importance √† l'√©crivain sacr√©. Il y a vu sans doute un premier signe du retour de la faveur divine envers Isra√ęl captif, et un gage de l'approche du r√©tablissement promis.

      Conclusion

      En terminant le livre d'Esa√Įe, nous avons r√©sum√© les traits principaux du tableau que ce proph√®te a trac√© de l'avenir d'Isra√ęl et de l'humanit√©. Les perspectives du livre de J√©r√©mie sont moins vastes peut-√™tre, mais non moins √©lev√©es. Le regard de ce proph√®te est comme attach√© √† un point noir, centre de son horizon proph√©tique¬†; c'est le ch√Ętiment imminent du peuple de Dieu, qui va √™tre livr√© aux pa√Įens et emmen√© en captivit√©.

      Mais par del√† ce prochain et sombre avenir, deux points lumineux brillent √† ses yeux : l'un plus rapproch√©, le retour de Juda apr√®s deux g√©n√©rations √©coul√©es (soixante et dix ans)¬†; l'autre plus √©loign√©, l'√©tablissement d'une alliance nouvelle que J√©hova conclura avec son peuple, alliance dans laquelle Isra√ęl ne sera plus soumis √† une loi impos√©e du dehors, mais accomplira la volont√© de Dieu, conduit par la loi int√©rieure du Saint-Esprit.

      Dans cette promesse de Jérémie s'exprime la vue la plus sublime à laquelle se soit élevée la prophétie israélite. Par cette attente, l'ancienne alliance se dépasse, pour ainsi dire, elle-même.

      En √©change, la personne du Messie est ici moins en relief que dans Esa√Įe. Il est bien dit qu'un autre David s'√©l√®vera et qu'il fera r√©gner la justice et le droit sur la terre¬†; mais ce c√īt√© du tableau proph√©tique reste dans l'ombre. On peut dire que si Esa√Įe a √©t√© le proph√®te du Fils, J√©r√©mie et Ez√©chiel ont √©t√© les proph√®tes de l'Esprit et de l'ordre de choses nouveau que l'Esprit doit fonder. L'Etat th√©ocratique croulait sous les yeux de J√©r√©mie. C'est un √©tat de choses nouveau qu'il voit surgir.

      Un √©crivain moderne a dit : Les quatre principales √©poques de la vie d'Isra√ęl se r√©sument dans quatre noms : Abraham, Mo√Įse, David, J√©r√©mie. Abraham est la racine¬†; Mo√Įse, le tronc¬†; David, la fleur¬†; J√©r√©mie, le fruit. L'accord parfait de la volont√© humaine avec la volont√© divine par le Saint-Esprit est, en effet, le but supr√™me, le fruit m√Ľr du salut que Dieu a pr√©par√© pour l'homme par l'ancienne alliance.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.