Crowdfunding TopMusic (campagne générale)

Job 7.1

¬Ľ Le sort de l'homme sur la terre n‚Äôest-il pas celui d'un soldat, et sa vie n‚Äôest-elle pas celle d'un ouvrier¬†?
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

L'épreuve de Job. (Job 7:1-6)
Job expose ses arguments à Dieu. (Job 7:7-16)
Il implore Sa délivrance. (Job 7:17-21)

Dans ce texte, Job tente d'expliquer ce qu'il ne peut justifier¬†: son d√©sir de mourir. Notez bien l'endroit o√Ļ se trouve cet homme¬†: sur terre¬†! Il est bien ici-bas et non pas en enfer. N'a-t-il pas une heure fix√©e d'avance pour se rendre vers cette derni√®re demeure¬†? Oui, bien s√Ľr, et ce temps est d√©fini par Celui qui nous a faits et qui nous a envoy√© sur cette terre. Pendant cette course, la vie de l'homme est une v√©ritable lutte, du m√™me type que celle du laboureur qui accomplit le jour, sa lourde t√Ęche et doit la nuit, reprendre de nouvelles forces. Job pensait avoir de bonnes raisons d'esp√©rer la mort, tel un pauvre serviteur, √©puis√© par son travail et attendant les premi√®res ombres du soir pour se reposer. Le sommeil du travailleur est une p√©riode bien agr√©able¬†; l'homme riche est incapable d'en tirer une telle satisfaction, d√©l√©guant √† d'autres, contre salaire, son propre travail journalier. La comparaison est claire¬†; notez bien la plainte de Job¬†: ses jours v√©cus ont tous √©t√© inutiles¬†; si nous nous sentons incapables de travailler pour Dieu, et si, malgr√© tout, nous nous attendons calmement √† Lui, Il nous acceptera.

Les nuits en Sa compagnie sont vraiment reposantes. Quelles que soient les difficultés, il est bon d'essayer de discerner ce qu'Il nous a préparé et ce qu'Il nous a réservé, dans Sa sainteté parfaite. Quand nous passons des nuits paisibles, nous devons les considérer comme de réelles bénédictions et nous devons en être reconnaissants. Le corps de Job était pitoyable.

Qu'en est-il r√©ellement du n√ītre¬†? Sa vie semblait √™tre pass√©e trop rapidement. Chaque jour de notre vie laisse des traces derri√®re nous¬†: beaucoup tissent des ¬ę¬†toiles d'araign√©es¬†¬Ľ, sans solidit√©, Job 8:14. Si nous passons notre vie √† faire l'Ňďuvre du Seigneur, anim√©s par la foi et l'amour, nous en tirerons de nombreux b√©n√©fices¬†; chaque homme r√©coltera ce qu'il aura sem√© et portera les v√™tements qu'il aura tiss√©s.

    • L√©vitique 25

      50 Il comptera avec celui qui l'a achet√© le nombre d‚Äôann√©es depuis celle o√Ļ il s'est vendu jusqu'√† l'ann√©e du jubil√©. Le prix √† payer d√©pendra du nombre d'ann√©es, √©valu√©es comme celles d'un salari√©¬†:

      Deutéronome 15

      18 Tu ne devras pas trouver difficile de le renvoyer libre de chez toi, car il t'a servi 6 ans et il t’a rapporté le double d’un salarié. Alors l'Eternel, ton Dieu, te bénira dans tout ce que tu feras.

      Job 5

      7 L'homme na√ģt pour souffrir, tout comme les √©tincelles s‚Äô√©l√®vent pour voler.

      Job 7

      1 ¬Ľ Le sort de l'homme sur la terre n‚Äôest-il pas celui d'un soldat, et sa vie n‚Äôest-elle pas celle d'un ouvrier¬†?

      Job 14

      5 ¬Ľ Si les jours de l‚Äôhomme sont fix√©s, si tu as d√©termin√© le nombre de ses mois, si tu en as marqu√© les limites qu'il ne peut franchir,
      6 détourne les regards de lui et accorde-lui du répit pour qu'il ait au moins la joie du salarié à la fin de sa journée !
      13 ¬Ľ Si seulement tu voulais me cacher dans le s√©jour des morts, m'y tenir √† l‚Äôabri jusqu'√† ce que ta col√®re soit pass√©e¬†! Tu me fixerais un d√©lai, puis tu te souviendrais de moi.
      14 Mais si l'homme meurt, revivra-t-il ? Si tel était le cas, je garderais l'espoir, pendant toute ma vie de luttes, que ma situation vienne à changer.

      Psaumes 39

      4 Mon cŇďur br√Ľlait au fond de moi, mes pens√©es √©taient comme un feu br√Ľlant, et la parole est venue sur ma langue¬†:

      Ecclésiaste 8

      8 L'homme n'est pas ma√ģtre de son souffle pour pouvoir le retenir, et il n'exerce aucun contr√īle sur le jour de sa mort. Il n‚Äôexiste aucun moyen d‚Äô√©chapper √† ce combat¬†; m√™me la m√©chancet√© est incapable d‚Äôen d√©livrer son ma√ģtre.

      Esa√Įe 21

      16 En effet, voici ce que m‚Äôa dit le Seigneur¬†: ¬ę¬†Encore un an, compt√© aussi pr√©cis√©ment que les ann√©es d'un travailleur salari√©, et toute la gloire de K√©dar aura disparu.

      Esa√Įe 38

      5 ¬ę¬†Va annoncer √† Ez√©chias¬†: ‚ÄėVoici ce que dit l'Eternel, le Dieu de ton anc√™tre David¬†: J'ai entendu ta pri√®re, j'ai vu tes larmes. J'ajoute quinze ann√©es √† ta vie.

      Esa√Įe 40

      2 Parlez au cŇďur de J√©rusalem, criez-lui que sa p√©riode de combat est termin√©e, que sa faute est expi√©e, qu'elle a re√ßu de l'Eternel le salaire de tous ses p√©ch√©s.¬†¬Ľ

      Matthieu 20

      1 ¬Ľ En effet, le royaume des cieux ressemble √† un propri√©taire qui sortit d√®s le matin afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne.
      2 Il se mit d'accord avec eux pour un salaire d'une pièce d’argent par jour et les envoya dans sa vigne.
      3 Il sortit vers neuf heures du matin et en vit d'autres qui étaient sur la place, sans travail.
      4 Il leur dit¬†: ‚ÄėAllez aussi √† ma vigne et je vous donnerai ce qui sera juste.‚Äô
      5 Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi et vers trois heures de l'après-midi et il fit de même.
      6 Il sortit enfin vers cinq heures de l'apr√®s-midi et en trouva d'autres qui √©taient l√†, [sans travail]. Il leur dit¬†: ‚ÄėPourquoi vous tenez-vous ici toute la journ√©e sans travailler¬†?‚Äô
      7 Ils lui r√©pondirent¬†: ‚ÄėC'est que personne ne nous a embauch√©s.‚Äô‚ÄėAllez aussi √† ma vigne, leur dit-il, [et vous recevrez ce qui sera juste].‚Äô
      8 Le soir venu, le ma√ģtre de la vigne dit √† son intendant¬†: ‚ÄėAppelle les ouvriers et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers.‚Äô
      9 Ceux de cinq heures de l'après-midi vinrent et reçurent chacun une pièce d’argent.
      10 Quand les premiers vinrent à leur tour, ils pensèrent recevoir davantage, mais ils reçurent aussi chacun une pièce d’argent.
      11 En la recevant, ils murmurèrent contre le propriétaire
      12 en disant¬†: ‚ÄėCes derniers arriv√©s n'ont travaill√© qu'une heure et tu les as trait√©s comme nous, qui avons support√© la fatigue du jour et de la chaleur¬†!‚Äô
      13 Il r√©pondit √† l'un d'eux¬†: ‚ÄėMon ami, je ne te fais pas de tort. N'as-tu pas √©t√© d'accord avec moi pour un salaire d‚Äôune pi√®ce d‚Äôargent¬†?
      14 Prends ce qui te revient et va-t'en. Je veux donner à ce dernier arrivé autant qu'à toi.
      15 Ne m'est-il pas permis de faire ce que je veux de mes biens¬†? Ou vois-tu d'un mauvais Ňďil que je sois bon¬†?‚Äô

      Jean 11

      9 J√©sus r√©pondit¬†: ¬ę¬†N'y a-t-il pas douze heures de jour¬†? Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne tr√©buche pas, parce qu'il voit la lumi√®re de ce monde¬†;
      10 mais si quelqu'un marche pendant la nuit, il tr√©buche, parce que la lumi√®re n'est pas en lui.¬†¬Ľ

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider