Esa√Įe 17.1

Message sur Damas. Damas sera supprimée ; elle ne sera plus une ville, elle ne sera qu'un tas de ruines.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Les diff√©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

La Syrie et Isra√ęl sont menac√©s. (Esa√Įe 17:1-11)
Le malheur des ennemis d'Isra√ęl. (Esa√Įe 17:12-14)

Le p√©ch√© m√®ne les villes √† la d√©solation. Il est √©trange de constater que les grands conqu√©rants se targuent d'√™tre des ennemis de l'humanit√©¬†; il est pr√©f√©rable de voir une foule rester passive, plut√īt que d'√™tre en totale r√©bellion contre Dieu et la saintet√©.

Les conqu√™tes d'Isra√ęl, le royaume des dix tribus, devaient conna√ģtre la ruine. Tel est le sort r√©serv√© √† ceux qui pratiquent le p√©ch√©, ils seront, selon la Justice divine, r√©duits √† n√©ant. Les enfants d'Isra√ęl, par leur iniquit√©, √©taient sur le point de subir le ch√Ętiment de l'√Čternel¬†; le prestige de leur nation allait √™tre rapidement an√©anti par l'ennemi, comme est fauch√© le ma√Įs, au temps de la moisson. Malgr√© ce jugement, la Mis√©ricorde divine demeurait toujours, pour ceux qui allaient subsister. En fait, tr√®s peu, parmi les Juifs, √©taient ¬ę¬†√©lus¬†¬Ľ pour √™tre sauv√©s¬†; uniquement, √ß√† et l√† quelques √Ęmes, vivant dans une discr√©tion totale¬†: elles repr√©sentaient le ¬ę¬†reste¬†¬Ľ du peuple, rendu saint. Ce reste √©tait pr√©serv√© pour retourner √† Dieu, afin de reconna√ģtre Sa main en toutes occasions et de pouvoir rendre la gloire qui est due, √† Son saint Nom.

Le fait que la Parole nous rapporte tous ces √©v√®nements, est le dessein de la Providence et celui de notre Cr√©ateur¬†; c'est le t√©moignage et l'Ňďuvre de Sa Gr√Ęce¬†: Il est le Saint d'Isra√ęl¬†!

Les Isra√©lites d√©tourneront leur regard de leurs idoles, ces ouvrages n√©s de leur propre fantaisie. Il nous est b√©n√©fique de r√©fl√©chir sur les afflictions que nous pouvons subir, afin de nous √©carter de nos p√©ch√©s. Le Dieu de notre salut est le Rocher de notre force¬†; le fait de L'abandonner et de L'oublier est le point de d√©part de tout p√©ch√©. Les ¬ę¬†plantations d'agr√©ment¬†¬Ľ et les ¬ę¬†ceps √©trangers¬†¬Ľ, (verset Esa√Įe 17:10*), sont des expressions qui traduisent un culte √©tranger et idol√Ętre, avec les viles pratiques qui en d√©coulent in√©luctablement. On serait tent√© de croire qu'une certaine diligence pourrait nous mettre √† l'abri de tels ¬ę¬†d√©rapages¬†¬Ľ, mais en fait elle serait masqu√©e par le mal et le danger du p√©ch√©, avec toutes les cons√©quences qui pourraient en d√©couler¬†!

* Référence ajoutée par le traducteur pour faciliter la compréhension du texte

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...