Matthieu 19.23

ᜉ ÎŽáœČ áŒžÎ·ÏƒÎżáżŠÏ‚ ΔጶπΔΜ Ï„Îżáż–Ï‚ ÎŒÎ±ÎžÎ·Ï„Î±áż–Ï‚ Î±áœÏ„ÎżáżŠÎ‡ ገΌᜎΜ Î»Î­ÎłÏ‰ áœ‘ÎŒáż–Îœ ᜅτÎč Ï€Î»ÎżÏÏƒÎčÎżÏ‚ ΎυσÎșόλως ΔጰσΔλΔύσΔταÎč Δጰς τᜎΜ ÎČασÎčÎ»Î”ÎŻÎ±Îœ Ï„áż¶Îœ ÎżáœÏÎ±Îœáż¶ÎœÎ‡
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Bien rares sont les pauvres qui n’envient pas la fortune ! Toute l’énergie que les hommes dĂ©pensent, en vue d’ĂȘtre riches, ne contribue en fait qu’à les Ă©loigner du ciel, eux et leurs enfants.

Quelle satisfaction, pour ceux qui sont de condition modeste, de ne pas ĂȘtre exposĂ©s aux tentations que peut susciter une position Ă©levĂ©e et prospĂšre ! S'ils vivent plus difficilement que les riches ici-bas, et s’ils aspirent volontiers Ă  un monde meilleur, ils n'ont en fait aucune raison de se plaindre : les paroles de JĂ©sus, dans ce texte, annoncent qu'il est difficile pour un riche, d'ĂȘtre un bon chrĂ©tien et d'ĂȘtre sauvĂ©.

Le chemin du ciel est pour chacun, un chemin Ă©troit ; la porte qui y conduit l’est Ă©galement, en particulier pour les gens riches. Pour ces derniers, diffĂ©rents devoirs les attendent, ils sont de plus facilement tentĂ©s par de nombreux pĂ©chĂ©s. Il est difficile de ne pas ĂȘtre sĂ©duit par ce monde et par son attrait trompeur.

Les gens riches ont beaucoup Ă  faire pour se rĂ©concilier avec ceux qu’ils ont pu escroquer ! Il est vraiment impossible pour celui qui se confie entiĂšrement en sa richesse, de parvenir au ciel : Christ utilisa Ă  ce sujet, l’image du chameau, tentant d’entrer par le trou d’une aiguille, dĂ©notant ainsi cette difficultĂ© totalement insurmontable par l'homme. Seule la GrĂące toute-puissante de Dieu permettra Ă  un homme riche de franchir cette difficultĂ©.

En fait, qui peut ĂȘtre sauvé ? Si la fortune est une entrave au salut des riches, ne risque-t-on pas de trouver une certaine fiertĂ©, voire une convoitise coupable, chez les plus dĂ©munis, avec tout le danger que cela peut comporter ? « Qui donc, peut ĂȘtre sauvé » ? DemandĂšrent les disciples. Personne, rĂ©pondit JĂ©sus, par aucun pouvoir ici-bas. Le dĂ©but, la progression, et l’accomplissement de l'Ɠuvre du salut, dĂ©pendent entiĂšrement du Dieu Tout-Puissant, Ă  qui toutes choses sont possibles. Les gens riches ne peuvent pas ĂȘtre sauvĂ©s au sein de leur mondanitĂ©, ils doivent, par contre, ĂȘtre sauvĂ©s de l’emprise de ce monde.

Pierre s’exclama : « nous avons tout quitté ». En fait, ce « tout » ne reprĂ©sentait que peu de choses : quelques bateaux munis de filets ! Nous pouvons observer cependant, que l’apĂŽtre souligne indirectement la trĂšs grande importance qu’ont pour lui ces Ă©lĂ©ments. Nous sommes trop prompts Ă  faire valoir aux yeux du Seigneur, nos services, nos Ă©preuves, nos dĂ©penses et nos pertes Ă©ventuelles. Christ, cependant, ne fit aucun reproche aux disciples ; bien que ce qu'ils avaient abandonnĂ© ne reprĂ©sentait que peu de choses, c'Ă©tait quand mĂȘme tout leur bien : c’était donc aussi cher, Ă  leurs yeux, qu’un trĂ©sor ! Christ considĂ©ra avec bontĂ© qu'ils ont en fait laissĂ© tout leur « matĂ©riel » pour Le suivre ; JĂ©sus accepte l’homme tel qu’il est...

Notre Seigneur fit ensuite une promesse aux apĂŽtres : lorsque le Fils de l'homme s'assiĂ©ra sur le trĂŽne de Sa Gloire, Il fera toutes choses nouvelles, et les disciples s'assiĂ©ront avec Lui, afin d’exprimer leur jugement sur ceux qui auront imposĂ© leur doctrine ici-bas. Cette parole de JĂ©sus dĂ©finit l'honneur, la dignitĂ©, l'autoritĂ© de la fonction et du ministĂšre de Ses disciples.

Notre Seigneur ajouta que tous ceux qui abandonnent ce qu’ils possĂ©daient (leur confort), pour Sa cause et celle de l'Ă©vangile, seront finalement rĂ©compensĂ©s.

Puisse Dieu nous donner la foi de placer notre espĂ©rance sur Ses Promesses ; alors nous serons prĂȘts pour tout service ou sacrifice spirituels.

Notre Sauveur, dans le dernier verset de ce texte, souligne une erreur frĂ©quemment commise par quelques-uns : l'hĂ©ritage cĂ©leste n'est pas donnĂ© comme celui qui l’est ici-bas ; il est octroyĂ© selon la volontĂ© de Dieu !

Ne jugeons pas sur des apparences trompeuses ou des affirmations flatteuses : plusieurs peuvent, autant que nous sachions, devenir des « grands » dans la foi et dans la sainteté !

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptĂ©s Ă  vos centres d'intĂ©rĂȘts. En savoir plus...