TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

1 Chroniques 4

    • 1

      1 à 23 Descendants de Juda.

      Le registre g√©n√©alogique que nous avons ici diff√®re notablement de celui du chapitre 2. Il fait l'effet d'une s√©rie de fragments dont quelques-uns appartiennent √©videmment √† une autre √©poque que le pr√©c√©dent. L'auteur a r√©uni ici tout ce qui n'avait pas trouv√© place dans le chapitre 2, pour marquer aussi la place de la tribu de Juda dans l'ensemble g√©n√©alogique d'Isra√ęl.

      Des cinq fils attribués ici à Juda, quatre sont rattachés différemment, à son nom au chapitre 2. Là Hetsron est fils de Pérets, 2.5 ; Carmi, fils de Zérach, 2.7 ; Hur, fils de Caleb, 2.19-50 ; et Schobal, fils de Hur, 2.50. Les cinq noms donnés ici étaient sans doute une des plus importantes familles de la tribu, au moment de la composition du registre auquel l'auteur des Chroniques a emprunté cette notice.

      Chose curieuse, nous retrouvons versets 21 à 23 un sixième fils de Juda, omis verset 1, et dans les indications qui suivent notre verset l'auteur ne semble pas tenir compte de la notice qu'il vient de donner : preuve du caractère fragmentaire de tout ce morceau.

      2

      Sur Réaja et les Tsoréathites, voir à 2.53. Les descendants de Réaja sont du reste inconnus.

      3

      3 et 4 : Noms inconnus pour la plupart.

      Etam (comparez verset 32 dans le registre de Siméon) est le nom d'une localité (comparez Juges 15.8), nommée 2Chroniques 11.6, entre Bethléem et Thékoa.

      Jizréel, ville de Juda : comparez Josué 15.56 ; 1Chroniques 3.1.

      4

      Pénuel : non pas la ville bien connue située sur le Jabbok (Genèse 32.31), mais sans doute un nom d'homme.

      Guédor : ville de Juda (Josué 15.58). D'après verset 18 le père de Guédor était Jéred.

      Husa, ville inconnue ; a donné l'adjectif Husathite, 11.29 ; 20.4 ; 2Samuel 21.18.

      Ephratha est ici un homme, le père de Bethléem.

      Les descendants de Hur sont ici autres que 2.50-55 ; il n'y a indication complète ni dans un cas, ni dans l'autre.

      5

      5 à 7 Descendants d'Aschhur, père de Thékoa : comparez 2.24.

      Hépher : comparez Josué 12.17 et 1Rois 4.10.

      6

      Théméni : peut-être l'homme de Théman (le sud).

      La ville d'Ahasthar est inconnue, ainsi que les trois noms du verset 7, en tant que fils de Juda.

      8

      Kots : comparez Néhémie 3.4 ; parmi les descendants de Lévi (1Chroniques 24.10). On ne sait comment lui et ses descendants, tous inconnus, se rattachent à la tribu de Juda.

      9

      Jabets, nom d'une ville dans 2.55, est sans doute ici un descendant de Kols.

      Le nom de Jabets est expliqu√© par le rapprochement avec le nom de douleur :otsev, (avec transposition des lettres). Jabets, faisant allusion √† son nom, demande √† Dieu que ce nom ne soit pas de mauvais augure pour lui. Vers la fin du verset 10 la phrase reste suspendue, comme souvent dans les vŇďux et les serments. Cette notice a sans doute √©t√© emprunt√©e √† un r√©cit plus √©tendu.

      12

      Hommes de Réca (dans les Septante, Récab ; voir 2.55) : noms absolument inconnus, en tant que descendants de Juda.

      13

      Sur Kénaz et le juge Othniel, comparez Juges 1.13 ; 3.19 et suivants.

      14

      Ophra : non pas la ville de Benjamin (Josué 18.23), ni la ville de Manassé (Juges 6.11), mais une ville inconnue de Juda.

      Vallée des Charpentiers : comparez Néhémie 11.35 ; probablement sur la route de Jérusalem à Jaffa, dans le voisinage de Lod.

      15

      Caleb : voir chapitre 2.

      Son fils Kénaz doit être sans doute identifié avec Kénaz, le père d'Othniel (verset 13 ; Juges 1.13).

      16

      Des fils de Jéhallélel nous ne connaissons que Ziph, nom de deux villes de Juda (Josué 15.24-55).

      17

      17 et 18 Tels qu'ils sont dans le texte hébreu, ces versets sont inexplicables. En mettant, comme nous l'avons fait dans la traduction, la deuxième partie du 18 entre la première et la dernière parties du 17, on obtient un sens clair, car ainsi les fils de chaque femme de Méred sont rapprochés de leur mère : fils de l'Egyptienne, puis fils de la Juive.

      Esthémoa : voir verset 19 ; Josué 15.50 ; 21.14.

      18

      Guédor : voir verset 4.

      Socho : comparez Josué 15.35.

      Zanoach : comparez Josué 15.34.

      Nous ne connaissons pas le Pharaon dont Méred avait épousé la fille, mais il s'agit bien ici d'un roi d'Egypte et non pas d'un Judéen portant ce nom, comme le montre l'opposition : sa femme juive.

      De là résulte en tout cas que Méred était un personnage important.

      19

      Hodija et Naham : inconnus. Hodija est sans doute mort jeune.

      Kéila : comparez Josué 15.44 ; Néhémie 3.17-18 ; 1Samuel 23.1-3.

      Esthémoa : voir verset 17.

      Maacathite : voir 2.48.

      20

      Simon et ses fils sont inconnus.

      21

      Schéla, fils de Juda ; comparez Genèse 38.5 ; 1Chroniques 2.3.

      Er est ailleurs fils de Juda (2.3).

      Léca : ville inconnue ; Marésa : comparez 2.42.

      Beth-Asb√©a est inconnue : d√©signe ou bien la famille d'o√Ļ sortaient les tisserands en byssus, nom post√©rieur du fin lin appel√© autrement dans la Gen√®se et l'Exode, ou bien le lieu o√Ļ ils demeuraient.

      22

      Cozéba, nom d'une ville inconnue.

      Qui dominèrent en Moab : porte sans doute sur les noms précédents depuis Jokim, peut-être seulement sur les deux derniers ; signifie que ces gens-là s'emparèrent à un moment donné du gouvernement de Moab. Quand ? comment ? nous ne le savons pas ; c'est, dit le texte, une histoire ancienne.

      Jasubi-Lehem : nom d'un inconnu, à moins peut-être que ce ne soit une corruption de : Ils retournèrent à [Beth]léem.

      Le r√īle jou√© par ces gens-l√† fait contraste avec le m√©tier qu'ils exerc√®rent plus tard (verset 23).

      23

      N√©ta√Įm, Gu√©d√©ra doivent √™tre pris comme des noms propres, quoique N√©ta√Įm signifie plantations et Gu√©d√©ra parc. Sur Gu√©d√©ra, comparez Josu√© 15.36¬†; sur N√©ta√Įm, comparez 2Chroniques 26.10, passage qui indiquerait que N√©ta√Įm appartenait au domaine royal. C'est ce que confirment les mots avec le roi qui indiquent que N√©ta√Įm et Gu√©d√©ra √©taient pr√®s de J√©rusalem.

      24

      24 à 43 Descendants de Siméon.

      Nous pouvons distinguer dans ce morceau deux parties : versets 24 à 33, ancienne division de la tribu et villes qu'elle occupait ; versets 34 à 43, courts renseignements sur l'histoire de la tribu.

      Mêmes noms que Genèse 46.10 ; Exode 6.15 et Nombres 26.12, avec des différences assez sensibles dans l'orthographe, amenées par des erreurs de copistes. Genèse 46.10 et Exode 6.15 ont un sixième nom : Ohad.

      25

      La famille de Sa√ľl fut sans doute la plus connue de la tribu de Sim√©on. Aussi pour les autres lignes il n'y a pas de descendants indiqu√©s.

      Les descendants de Sa√ľl ne sont nomm√©s nulle part ailleurs. Ce Sa√ľl √©tait, d'apr√®s Gen√®se 46.10¬†; Exode 6.15, le fils d'une Canan√©enne. Or parmi ses fils nous rencontrons les noms de Mibsam et de Misma qui se retrouvent dans le catalogue des fils d'Isma√ęl (1Chroniques 1.29-30¬†; Gen√®se 25.13). Cela nous permet de conclure que les Sim√©onites √©taient m√©lang√©s avec des Canan√©ens et des Isma√©lites dans le territoire fronti√®re qu'ils occupaient.

      28

      28 à 33 Sur les villes des versets 28 à 33, comparez Josué 19.2-8, qui offre quelques différences peu importantes.

      31

      Josué 19.2-8 a également la division des villes en deux groupes, mais n'a pas la notice de la fin de ce verset. Cette notice, placée entre les deux groupes, indique que les villes du premier groupe cessèrent d'être siméonites depuis que sous David la tribu de Juda prit un nouvel essor. Tsiklag, quelque temps auparavant, avait déjà été prise à Siméon par les Philistins. Voir à Jos 19.2-8.

      33

      Baal est la même ville que Baalath-Béer de Josué 19.8.

      34

      34 à 43

      Les versets 34 à 37 indiquent les noms de treize princes des Siméonites ; pour quelques uns d'entre eux la lignée généalogique remonte assez haut ; cependant aucun d'eux n'est mis en rapport avec les ancêtres indiqués versets 24 à 27.

      L'exp√©dition entreprise par ces treize princes (versets 39 √† 41) ne nous est connue que par notre passage. C'est, avec ce qui suit dans les versets 41 √† 43, ce que nous savons de plus clair sur la tribu de Sim√©on. De notre r√©cit r√©sulte qu'elle n'√©tait pas compl√®tement d√©truite, m√™me au temps d'Ez√©chias, et qu'elle avait conserv√©, gr√Ęce √† sa position, une certaine libert√© d'allures. Mais aussi elle semble, au point de vue du genre de vie, en √™tre encore aux premiers temps de la conqu√™te de Canaan. Elle se compose essentiellement de nomades pour lesquels la grande question est d'avoir des p√Ęturages suffisants.

      39

      Au lieu de Guédor (Josué 15.58), il faut lire avec les Septante Guérar, l'ancienne ville des patriarches (Genèse 20.1 et suivants).

      La Vallée : la vallée du Sel, vallée de la mer Morte et sa continuation vers le sud ; elle était assez rapprochée de Guérar pour que les Siméonites pussent s'étendre jusque-là.

      Les habitants de ce pays étaient encore un reste des Cananéens des anciens temps (non pas sans doute une nouvelle colonie), qui pratiquaient le commerce entre la mer Méditerranée et la mer Rouge.

      41

      Les Meinites, probablement les mêmes que les Méunites de 2Chroniques 26.7, étaient sans doute des étrangers, ressortissants de la ville de Maon, actuellement Maan, qui était située dans le voisinage de Pétra, à l'est du Wadi-Mousa actuel. Voir Juges 10.12, note.

      Jusqu'à ce jour : Ils ne se sont jamais relevés.

      42

      42 et 43 Autre exp√©dition des Sim√©onites. Les chefs de l'exp√©dition sont appel√©s fils de Jisch√©i, lequel n'est nomm√© ni versets 24 √† 27, ni versets 34 √† 37, donc est inconnu, √† moins qu'il ne faille l'identifier avec le Jud√©en mentionn√© verset 20. En tout cas cette identification serait plus naturelle que celle des rabbins, qui l'identifient avec le Manassite du m√™me nom (5.24), croyant voir ici la r√©alisation de la proph√©tie Abdias 1.18 (Esa√ľ d√©truit par la maison de Joseph).

      43

      Le reste des r√©chappes d'Amalek : comparez 1Samuel 14.48¬†; 15.7¬†; 27.8¬†; 2Samuel 8.12¬†; 1Samuel 30.1-31. Le reste des Amal√©kites s'√©tait r√©fugi√© dans les montagnes de l'Idum√©e, o√Ļ les Sim√©onites les achev√®rent.

      Les deux expéditions des Siméonites ne furent pas de simples razzias, mais de vraies prises de possession du territoire. Voir les mots jusqu'à ce jour.

      Il est curieux de voir des Sim√©onites s'√©tablir dans le pays d'Edom (verset 42), dans un temps (apr√®s Ez√©chias) o√Ļ Edom n'appartenait plus √† Juda.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.