Pub émission "Vis ta foi" de KBM (été 2024)

2 Corinthiens 12.9

Le Seigneur ne le d√©livre pas, mais il exauce sa pri√®re. Il lui r√©pond¬†: "Ma gr√Ęce te suffit¬†!"

- "Que cette parole de Jésus-Christ ressuscité et glorieux est consolante ! Elle nous apprend que nous ne pouvons trop nous confier en Dieu, quand nous savons bien nous défier de nous-mêmes...Dieu veut nous guérir, mais en sa manière. Pour s'y accommoder, il faut beaucoup prier..." Quesnel.

Pour que la gr√Ęce du Seigneur se d√©ploie dans sa pl√©nitude, il faut que la force naturelle de l'homme soit bris√©e, que son moi soit crucifi√©, et que, dans cette infirmit√©, il consente √† ne subsister que par gr√Ęce, √† ne vivre que de cette gr√Ęce. Mais elle suffit, car la puissance divine alors s'accomplit (Grec¬†: "devient parfaite") dans la faiblesse m√™me de son enfant. Paul lui-m√™me en juge ainsi par son exp√©rience. (versets 9,10)

L'ap√ītre accepte cette dispensation de Dieu, avec la promesse que le Seigneur y a attach√©e¬†; et non seulement il l'accepte, mais, puisque telle est la volont√© de Dieu pour son bien, il s'en glorifie.

- La puissance de Christ, dit-il¬†; donc, le Seigneur que Paul a invoqu√© par trois fois et qui lui a promis sa gr√Ęce et sa puissance, c'est Christ. La divinit√© de J√©sus-Christ remplit la vie enti√®re de ses disciples, aussi bien que toutes les pages des saintes Ecritures. (Comparer Actes 7.59,60¬†; 9.14¬†; 1Corinthiens 1.2)


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager