Exode 16.13

Le soir survinrent des cailles qui couvrirent le camp, et le matin il y eut une couche de rosée autour du camp.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Ce miracle a dur√© pendant quarante ans, tant que les Isra√©lites furent dans le d√©sert¬†; il cessa quand ils arriv√®rent en Canaan. Tout cela arriva pour bien montrer que la vie des enfants d'Isra√ęl serait maintenant diff√©rente, par rapport √† leur pass√©. Ils devaient r√©colter la manne chaque matin.

Le texte pr√©cise¬†: - Qu'il fallait bien observer les instructions relatives √† la manne, en tant que nourriture pour chaque famille¬†; le travail devait √™tre paisiblement accompli, chacun devait manger la quantit√© de pain impartie¬†; ce ne devait pas √™tre le pain de ¬ę¬†la paresse¬†¬Ľ ou de la ¬ę¬†d√©ception¬†¬Ľ. Dieu, dans Sa bont√©, donne toujours le temps n√©cessaire √† l'homme, pour accomplir son devoir¬†; il en √©tait ainsi, quand la manne apparaissait, chaque matin¬†; les H√©breux ne devaient pas en consommer avant de l'avoir compl√®tement r√©colt√©e.

- Qu'il fallait se contenter de la quantit√© allou√©e. Ceux qui en avaient r√©colt√© davantage, ne disposaient en final que du n√©cessaire pour leur subsistance. Ceux qui n'en avaient pas suffisamment, prenaient le surplus des autres¬†; ainsi, quelles que soient les quantit√©s de manne r√©colt√©es, les familles n'avaient pas trop de nourriture, ni trop peu. Il n'y avait aucune disproportion du niveau de vie de chacun des enfants d'Isra√ęl.

- Les H√©breux √©taient d√©pendants de la Providence divine¬†: ils devaient rester sereins, malgr√© le fait de ne disposer d'aucune provision de pain dans leurs maisons ou dans le camp¬†: ils devaient placer leur confiance en Dieu, de jour en jour, sachant qu'Il leur donnerait leur pain quotidien. Ils devaient tirer leur nourriture des greniers de l'√Čternel, √©tant garantis de sa fra√ģcheur et bonne qualit√© et non pas de leurs stocks personnels. Remarquez la folie de ceux qui ont voulu en mettre de c√īt√©¬†: ils pensaient qu'en agissant ainsi, ils feraient preuve de sagesse, de bonne organisation, aux yeux de leurs voisins; en fait cette crainte de manquer de pain ne se concr√©tisait que par de la pourriture et de la vermine. Cela d√©montre que ¬ę¬†mettre de c√īt√©¬†¬Ľ, dans un esprit de cupidit√©, n'est pas louable. Les richesses acquises de cette fa√ßon ne sont que corruption, Jacques 5:2,3. Par contre, la sagesse, la puissance et la bont√© qui d√©coulaient de cette r√©colte journali√®re de la manne dans le d√©sert, d√©nu√©e de toute ressemblance avec les r√©coltes naturelles, doivent nous faire m√©diter sur toutes les richesses que Dieu nous dispense.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...