Matthieu 20.20

Τότε προσῆλθεν αὐτῷ ἡ μήτηρ τῶν υἱῶν Ζεβεδαίου μετὰ τῶν υἱῶν αὐτῆς προσκυνοῦσα καὶ αἰτοῦσά τι παρ’ αὐτοῦ.
  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Quand certaines personnes ne peuvent pas recevoir de consolations, elles projettent de mauvais desseins. L’orgueil est l'un des sentiments qui nous assaille le plus facilement ; c'est une ambition coupable que de vouloir surpasser les autres en prestige et en grandeur.

Pour supprimer toute vanité et ambition de la demande, faite par la mère des fils de Zébédée, Christ amène ces derniers à songer aux souffrances futures qu’ils allaient devoir endurer : ils devaient boire une « coupe amère » ; une coupe de souffrances, mais autre que celle qui doit détruire plus tard le méchant. Elle ne devait être que passagère, mais néanmoins acerbe ; cette coupe allait être dans la main du Père, Jean 18:11.

Le baptême est une ordonnance par laquelle nous sommes « joints » au Seigneur, dans Sa communion, selon Ses Promesses ; cela équivaut à « souffrir » pour Christ, Eze 20:37;Esa 48:10. Le baptême est aussi un témoignage, il est le signe bien visible de la Grâce spirituelle : c'est donc pour souffrir pour Christ que cette Grâce nous a été donnée Philippiens 1:29.

Les fils de Zébédée ne savaient pas ce qu’était la « coupe » que Christ devait boire, ni ce que représentait Son baptême. Il est fréquent de voir des personnes vraiment confiantes envers le Seigneur, mais étant en même temps les moins informées sur les souffrances qu’Il dut subir à la croix.

Rien ne produit plus de dégâts parmi les frères d’une assemblée qu'un désir de grandeur. Nous n’avons jamais vu dans l’Écriture, les disciples de Christ vraiment se quereller, par contre un désir de « grandeur mutuelle » résidait au fond de leur cœur.

L’homme qui œuvre pour le Seigneur avec beaucoup de diligence, qui souffre patiemment pour Lui, qui cherche à faire du bien à ses frères et qui recherche le salut des âmes, est celui qui est le plus ressemblant à son Maître : il sera le plus honoré durant toute l’éternité.

Notre Seigneur parle de Sa mort en des termes relatifs aux sacrifices de jadis. Son sacrifice a été effectué pour effacer les péchés des hommes : il est véritable et substantiel, bien plus que ceux exécutés sous la dispensation de la loi. Christ a été la « Rançon » pour beaucoup d’âmes, suffisante et efficace pour tous ceux qui L’acceptent pour leur salut. S'il en est ainsi, le pauvre pécheur tremblant peut dire : pourquoi ne pourrais-je pas alors en bénéficier ?

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...