TopCartes x PLM collab

Psaumes 137

    • 1

      1 à 3 Les harpes muettes.

      Les fleuves de Babylone : l'Euphrate et ses nombreux canaux. Le nom de la capitale peut d'ailleurs d√©signer ici le pays entier. Les d√©port√©s, dans leurs moments de loisir, cherchaient la solitude au bord des fleuves, o√Ļ le murmure des flots fait oublier l'agitation humaine. C'est au bord du fleuve K√©bar qu'Ez√©chiel eut sa premi√®re r√©v√©lation (Ez√©chiel 1.3), et Daniel se vit transport√© en vision au bord du fleuve Oula√Į (Ez√©chiel 8.2).

      Nous nous sommes assis : pour méditer ; mais la méditation s'est changée en pleurs.

      Nous souvenant de Sion, la ville des pères, mais plus. encore celle de l'Eternel (voir la note d'introduction).

      2

      Nous avons suspendu... Ils avaient pris leurs harpes en mains, dans l'intention de chanter, mais la présence d'étrangers incapables de les comprendre et l'invitation à chanter que leur ont adressée ces étrangers leur ont fermé la bouche.

      Aux saules du rivage, littéralement : aux saules qui sont là au milieu (du pays). On trouve en abondance en Babylonie une espèce d'olivier (populus euphratica) ; fort semblable aux saules de rivière.

      4

      4 à 6 Ardent amour pour Jérusalem,

      Les cantiques de l'Eternel sur une terre √©trang√®re. Ce qui est saint a-t-il sa place en un lieu profane, et peut-on louer l'Eternel, l√† o√Ļ son nom est blasph√©m√©¬†? Ce n'est pas que les Isra√©lites de la captivit√© ne fissent plus aucun usage des Psaumes, mais, s'ils continuaient √† les r√©citer, sous forme de pri√®res domestiques et liturgiques, dans leurs maisons et dans les lieux de culte qu'ils pouvaient se procurer, il n'√©tait plus question pour eux de les chanter, avec accompagnement d'insruments sacr√©s, quand leurs ma√ģtres pa√Įens ne voyaient l√† qu'un moyen de se distraire et de s'√©gayer. Il aurait fallu, pour cela, avoir oubli√© J√©rusalem et son culte.

      5

      Que ma droite s'oublie ! littéralement: Que ma droite oublie... La phrase reste suspendue. La pensée analogue du verset 6, concernant la langue, montre qu'il s'agit ici d'une impuissance complète à laquelle serait réduite la main droite : qu'elle oublie d'agir de se mouvoir, surtout de manier la harpe, et que ma langue reste incapable, non seulement de chanter, mais de parler !

      6

      Au-dessus de toutes mes joies : d'o√Ļ r√©sulte que tant que J√©rusalem est en ruines, il n'y a plus de joie possible, pour celui qui l'aime.

      7

      7 à 9 Le sort des ennemis de Jérusalem.

      Garde... le souvenir. Penser √† J√©rusalem (verset 6), c'est penser √† ce qu'elle a souffert, le psalmiste demande √† Dieu de conserver lui aussi ce souvenir, comme celui d'une dette que les Edomites ont contract√©e envers lui. De tout temps ce peuple, descendant d'Esa√ľ et par l√† m√™me fr√®re d'Isra√ęl, s'√©tait montr√© jaloux et haineux envers ce dernier, au point de prendre plaisir √† ses plus grandes calamit√©s (voir Abdias 1.10-17). Nous pouvons conclure de ce passage de notre psaume que, lors de la ruine finale, sous S√©d√©cias, ce peuple joua le m√™me r√īle que pr√©c√©demment. Il encourageait m√©chamment les vainqueurs √† la destruction. C'est √† cela que font allusion J√©r√©mie 49.7-22 et Ez√©chiel 25.12-14¬†; 35.14, qui annoncent pour cette raison √† Edom un ch√Ętiment exceptionnellement rigoureux.

      Démolissez..., littéralement : Mettez à découvert.

      8

      Babylone, la d√©vast√©e. Elle est nomm√©e ainsi par anticipation, de la m√™me mani√®re que l'on peut appeler maudit un √™tre sur lequel la sentence divine n'a pas encore √©t√© prononc√©e, mais le sera t√īt,ou tard. On sait que Babylone, autrefois la reine de l'Orient, la ville forte et riche par excellence, est maintenant le type de la d√©vastation. Epargn√©e par Cyrus, en 538, elle fut d√©truite, apr√®s une r√©volte, par Darius, fils d'Hystaspe, en 488. Plusieurs essais de la relever √©chou√®rent¬†; le projet d'Alexandre le Grand eutre autres fut r√©duit √† n√©ant par sa mort. Actuellement encore, √† une grande distance de ses ruines, des villes enti√®res se b√Ętissent au moyen des mat√©riaux enlev√©s √† ses anciens palais.

      Heureux qui te rendra... Cet homme est appelé heureux parce qu'il sera l'exécuteur des représailles divines. Les rétributions humaines sont toujours entachées de sentiments mauvais, mais si la vengeance de l'homme est coupable,celle de Dieu est juste (Deutéronome 32.35 ; Romains 12.19).

      9

      Tes petits enfants... Lors de la prise de J√©rusalem, les Chald√©ens avaient √©t√© sans piti√©, comme ils l'√©taient d'ailleurs dans toutes leurs guerres. Esa√Įe annonce qu'√† leur tour ils verront leurs petits enfants √©cras√©s sous leurs yeux (Esa√Įe 13.16). Le psalmiste fait sans doute allusion √† cette menace¬†; il en appelle m√™me de ses vŇďux l'accomplissement. Voir, pour tout l'ensemble de ce passage, l'introduction au psaume.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.