Job 39.1

Chasseras-tu de la proie pour le vieux lion, et rassasieras-tu les lionceaux qui cherchent leur vie,
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Dieu interroge Job, au sujet de plusieurs animaux.

- Par ces diverses questions, l'√Čternel continue √† humilier Job. Dans ce chapitre, on nous parle de plusieurs animaux, dont la nature et la situation r√©v√®lent particuli√®rement la Puissance et la Sagesse divines, avec les nombreuses Ňďuvres accomplies par Dieu.

Tout d'abord, l'√Ęne sauvage¬†: on serait tent√© de croire qu'il serait plus utile √† travailler et √™tre bon √† quelque chose, plut√īt que d'errer √ß√† et l√†. Il est en fait indomptable¬†; nous voyons ainsi combien nous sommes incomp√©tents pour guider la Providence, ne connaissant qu'imparfaitement les lois qui r√©gissent certains √©l√©ments naturels.

Ensuite on nous parle du buffle, une créature pleine de force, majestueuse et fière, étant incapable de supporter le joug ; Dieu défie Job en insistant sur ces diverses caractéristiques.

C'est une grande gr√Ęce de voir Dieu donner √† quelqu'un la comp√©tence pour un service, tout en lui donnant √©galement un cŇďur bien dispos√©¬†; cela doit √™tre pour nous un sujet de pri√®re, privil√®ge que nous avons par rapport aux animaux. Les dons visibles de l'ext√©rieur ne sont pas toujours les plus enviables. Qui voudrait poss√©der la voix du rossignol plut√īt que la majest√© d'une queue de paon¬†? Disposer de l'Ňďil de l'aigle et de ses ailes capables de planer, ou de l'affection naturelle de la cigogne, plut√īt que la beaut√© des plumes de l'autruche, incapable de voler et d'avoir une quelconque affection naturelle pour ses petits¬†?

La description du cheval de combat nous aide √† comprendre le caract√®re pr√©somptueux des p√©cheurs. Tous se pr√©cipitent dans une m√™me course, comme le cheval se rue dans la bataille. Quand le cŇďur d'un homme est pleinement dispos√© √† la pratique du mal, quand il se dirige vers le chemin de la perversion, conduit par la violence de ses app√©tits et de ses passions, rien ne peut lui faire craindre la col√®re divine et par l√†, les cons√©quences fatales du p√©ch√©. Les p√©cheurs se figurent √™tre en s√©curit√© dans leurs iniquit√©s, tout comme l'aigle, dans son nid haut perch√©, dans les fentes des rochers. Mais le Seigneur annonce¬†: ¬ę¬†Je t'en pr√©cipiterai¬†¬Ľ, Jer 49:16. Touts ces rappels des forces de la nature devraient nous donner un aper√ßu r√©el des richesses de la Sagesse de Celui qui a cr√©√© et qui d√©tient toutes choses. Cette recherche de la Sagesse divine, qui est pr√©sente partout, a conduit Job √† t√©moigner de sa grande consid√©ration envers la Providence de Dieu.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
LANDRY GNONHANLOU LE CULTE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...