FERMER

Matthieu 23.13


  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Les diffĂ©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Il est mauvais de nous tenir loin de Christ, mais il est encore plus grave d’éloigner les autres de Sa Personne. Il n'est pas rare de voir certaines apparences, ou formes de piĂ©tĂ©, servir de « couverture » aux plus grandes Ă©normitĂ©s. Mais une telle attitude hypocrite sera jugĂ©e deux fois plus sĂ©vĂšrement.

Ces scribes et Pharisiens cherchaient avant tout Ă  amener le peuple Ă  leur doctrine : ni pour la Gloire de Dieu, ni pour le bien des Ăąmes, mais pour avoir le crĂ©dit et l'avantage d'avoir procĂ©dĂ© Ă  des conversions. Le gain Ă©tant leur « piĂ©té », ils essayaient par mille maniĂšres, de faire de la religion, le moyen de servir leurs intĂ©rĂȘts ici-bas. Ils Ă©taient trĂšs stricts et prĂ©cis, quant aux plus petits dĂ©tails de la loi, mais nĂ©anmoins insouciants et superficiels, quant aux bases les plus importantes.

Au verset Matthieu 23:24*, Christ ne blĂąme pas le fait d'accuser ceux qui commettent des pĂ©chĂ©s lĂ©gers, ces derniers n’étant en fait que de simples « moucherons », devant ĂȘtre chassĂ©s ; Il rĂ©primande, par contre les mĂȘmes personnes, lorsqu’elles tolĂšrent des fautes graves, engloutissant ainsi, de maniĂšre imagĂ©e, un « chameau ».

Alors qu'ils paraissaient ĂȘtre des hommes pieux, les scribes et les Pharisiens n'Ă©taient en pratique, ni sobres ni vertueux. Notre aspect rĂ©el n’est en fait que le reflet de notre Ă©tat « intĂ©rieur ». Des apparences peuvent nous donner un cĂŽtĂ© recommandable, alors que notre ĂȘtre reste nĂ©anmoins rĂ©pugnant ; si notre cƓur et notre esprit sont « rĂ©novĂ©s » en Christ, il y aura alors nouveautĂ© de vie ; nous devons commencer par nous examiner nous-mĂȘmes, avant de juger les autres !

La justice des scribes et des pharisiens n’était symboliquement qu’un ornement funĂ©raire, (verset Matthieu 23:29)*, ou qu’une toilette mortuaire, une simple façade. Les cƓurs qui demeurent sous l’emprise du pĂ©chĂ©, suivent manifestement des « chemins trompeurs », s'imaginant qu'ils se seraient opposĂ©s aux tendances iniques des temps qui les ont prĂ©cĂ©dĂ©s.

Nous pensons parfois que si nous avions vĂ©cu Ă  l’époque oĂč Christ Ă©tait ici-bas, nous ne L'aurions ni mĂ©prisĂ©, ni repoussĂ©, Ă  l’inverse de ce que firent les scribes et les Pharisiens d'alors ; cependant Christ, dans Son Esprit, comme dans Sa Parole, n’est hĂ©las pas mieux considĂ©rĂ© actuellement, par certains de Ses serviteurs hypocrites...

Et il est tout Ă  fait normal que Dieu accorde une rĂ©tribution mĂ©ritĂ©e Ă  ceux qui ne cherchent qu’à satisfaire les convoitises de leur cƓur. En fait, Christ rĂ©vĂšle la vĂ©ritable nature du cƓur de l’homme.

* Référence ajoutée par le traducteur pour faciliter la compréhension du texte.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic
Patrick Bonhomme Espoir
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptĂ©s Ă  vos centres d'intĂ©rĂȘts. En savoir plus...