FERMER

1 Rois 16.1

La parole de l'Eternel fut adressée à Jéhu, le fils de Hanani, contre Baesha :
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Les diff√©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Les r√®gnes de Ba√ęsha et d'√Čla en Isra√ęl. (1 Rois 16:1-14)
Les r√®gnes de Zimri et d'Omri en Isra√ęl. (1 Rois 16:15-28)
La m√©chancet√© d'Achab, Hiel reb√Ętit J√©richo. (1 Rois 16:29-34)

Ce chapitre est consacr√© en totalit√© au royaume d'Isra√ęl et aux r√©volutions successives qui le ravag√®rent. Dieu appelle encore Isra√ęl ¬ę¬†Son¬†¬Ľ peuple, malgr√© la corruption de ce dernier. J√©hu avait pr√©dit que la famille de Ba√ęsha conna√ģtrait une totale destruction, la m√™me que celle subie par la famille de J√©roboam.

Ceux qui imitent les autres, dans leur pratique du p√©ch√©, doivent s'attendre √† subir les m√™mes fl√©aux que ces derniers, particuli√®rement s'ils s'appliquent √† commettre le mal. Ba√ęsha mourut en paix et fut inhum√© avec les honneurs. Il est manifeste que les sanctions divines sont appliqu√©es de tous temps, m√™me apr√®s la mort des fautifs, envers leurs successeurs, ce qui est vraiment redoutable.

Que la conduite d'√Čla soit un avertissement pour les alcooliques¬†! Qui sait si la mort ne peut les ¬ę¬†attaquer¬†¬Ľ soudainement... Cette derni√®re surprend parfois les hommes, en √©tat d'√©bri√©t√©. En plus des maladies que les ivrognes contractent √† cause de leur conduite, ils sont vuln√©rables vis-√†-vis de leurs ennemis et passibles de conna√ģtre de terribles accidents. La mort surprend toujours les hommes dans un tel √©tat, les trouvant en flagrant d√©lit d'iniquit√©, et totalement incapables d'avoir une pens√©e pour le Tr√®s-Haut¬†: ils sont alors toujours pris au d√©pourvu.

La parole de Dieu s'accomplit et les p√©ch√©s de Ba√ęsha et d'√Čla furent manifestes aux yeux de tous, ce qui provoqua la col√®re divine. Ces rois √©taient sous l'emprise de leur idole¬†: la vanit√©. Cette derni√®re ne pouvait absolument pas les secourir.

Qu'ils sont misérables, ceux dont le dieu est l'orgueil...

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
The city harmonic We are
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...