2 Rois 11

    • 1

      Athalie, veuve de Joram et m√®re d'Achazia, rois de Juda, fille d'Achab et de J√©zabel, roi et reine d'Isra√ęl, avait pris les r√™nes du gouvernement en l'absence de son fils, le roi Achazia.

      Se leva. Ce terme indique ici une résolution subite, prise avec emportement.

      Fit p√©rir... C'√©taient ses propres petits-fils, les enfants d'Achazia. Pourquoi ce massacre¬†? J√©hu avait fait p√©rir toute sa famille au nom de J√©hova¬†; dans sa fureur elle veut exterminer jusqu'au dernier reste de la famille de David, dont on disait que J√©hova l'avait mise sur le tr√īne et lui avait promis de l'y maintenir √† perp√©tuit√©. Il s'agissait pour elle de se venger de l'Eternel, en faisant mentir ses promesses. Jusqu'ici cette promesse-l√† s'√©tait remarquablement r√©alis√©e¬†; tandis qu'en Isra√ęl plusieurs dynasties s'√©taient rapidement succ√©d√©, la famille de David s'√©tait perp√©tu√©e en Juda. On a cherch√© d'autres motifs √† ce massacre contre nature¬†; ils ne soutiennent pas l'examen. Les liens de l'affection maternelle n'√©taient rien pour cette femme √† c√īt√© de la satisfaction impie qu'elle cherchait dans cette vengeance.

      2

      Fille du roi Joram : vraisemblablement d'une autre mère qu'Athalie ; celle-ci n'aurait pas autorisé le mariage de sa propre fille avec le grand sacrificateur de Jéhova.

      La chambre des lits : un garde-meubles, appartement retir√© o√Ļ l'on pouvait cacher l'enfant. C'√©tait probablement une de ces chambres qui entouraient le temple (1Rois 6.5 et suivants).

      4

      Sur la r√©volution qui va √™tre racont√©e, comparez 2Chroniques 23.1-21. Bien des d√©tails diff√®rent dans les deux r√©cits, mais ils se compl√®tent plut√īt qu'ils ne se contredisent, et ils s'accordent en attribuant la d√©livrance de Juda au grand sacrificateur J√©hojada.

      Envoya chercher les chefs de centaines. D'apr√®s les Chroniques, ils √©taient au nombre de cinq, ce qui fait monter √† cinq cents hommes la troupe arm√©e qui devait agir. Elle se composait des K√©r√©thiens ou garde royale ordinaire, et des coureurs, charg√©s de porter au loin les ordres royaux. Voir 10.25, note. Il les fit venir, certainement dans le plus grand secret, pour s'assurer de leur fid√©lit√© et leur communiquer son plan. D'apr√®s les Chroniques ils furent en m√™me temps charg√©s par lui de sonder les dispositions des L√©vites et des chefs de famille isra√©lites dans tout le pays d'Isra√ęl, et de leur donner rendez-vous √† J√©rusalem, probablement pour une des grandes f√™tes, afin que leur arriv√©e simultan√©e n'excit√Ęt pas de soup√ßons.

      5

      Leur donna ses ordres. Le plan trac√© √©tait celui-ci : Au jour du sabbat, o√Ļ se changeait, para√ģt-il, la garde du palais et du temple, la garde montante devait se partager en trois d√©tachements :

      6

      Le premier occuperait le local ordinaire de la garde royale¬†; le second, la porte de Sour¬†; ce nom, qui ne se retrouve nulle part, vient d'un verbe qui signifie : se retirer, s'√©carter, et d√©signe sans doute une des portes de c√īt√© du palais royal. Le troisi√®me se posterait √† la porte qui se trouve derri√®re les coureurs, ou, comme il est dit au verset 19, √† la porte des coureurs, celle o√Ļ ceux-ci se trouvaient pour recevoir les ordres. Comme c'est par cette porte que Joas fit son entr√©e (verset 19), c'√©tait la porte principale du palais, qui √©tait ainsi convenablement gard√©e.

      Pour éloigner : tenir à distance les partisans de la reine, qu'elle aurait pu chercher à grouper autour d'elle pour la défendre.

      7

      Voil√† l'instruction pour la garde montante¬†; voici celle de la garde descendante. Les hommes √©taient divis√©s en deux troupes, qui devaient occuper, l'une le c√īt√© nord, l'autre le c√īt√© sud du temple, et se rejoindre sur le devant, pr√®s de l'autel des holocaustes (verset 11), de mani√®re √† entourer le jeune roi quand il viendrait se placer l√† sur l'estrade (verset 14). Il para√ģt d'apr√®s les Chroniques que les sacrificateurs et les L√©vites, avec le peuple pr√©sent, devaient se joindre √† cette partie de la garde (2Chroniques 23.6-7), lorsqu'on sortirait du temple pour se rendre au palais.

      8

      Quand il sortira : du temple ; et quand il entrera : dans le palais.

      10

      Donna aux chefs de centaines. Probablement ceux qui sortaient de garde, avaient coutume de déposer leurs armes pour les laisser à la garde montante. Mais cette fois-ci ils devaient rester en activité de service, et on les arma de la sorte. Les chefs des trois tiers de la garde montante et ceux des deux divisions de la garde descendante étaient sans doute les cinq dont parlent les Chroniques.

      Nous avons donn√© de ce passage l'interpr√©tation qui nous para√ģt la plus naturelle¬†; on en a donn√© d'autres tr√®s diff√©rentes. Ainsi on a pens√© qu'il s'agissait uniquement du temple et de la troupe des L√©vites et des sacrificateurs qui y faisaient le service et changeaient √† chaque sabbat. Ce sens conviendrait sans doute au r√©cit des Chroniques¬†; mais il est incompatible avec celui du livre des Rois¬†; comparez les expressions : chefs de centaines, et : la garde de la maison du roi (verset 5), qui ne peut signifier : la garde du temple du c√īt√© de la maison du roi¬†; enfin la mention des coureurs (verset 11).

      11

      L'angle méridional : celui du sud-est.

      L'angle septentrional : celui du nord-est. Ils formaient les deux coins de la façade orientale du temple.

      Autour du roi. Il devait, lorsqu'il sortirait de sa retraite se trouver entouré par ces deux haies de soldats.

      12

      Le témoignage. Pendant qu'on posait le diadème sur sa tête, on remit entre ses mains le Décalogue qui dans Exode 16.34 ; 25.21 est appelé le témoignage ; comparez Deutéronome 17.19, note.

      13

      Et du peuple. Il faut comprendre aussi dans cette expression les Lévites, dont il est parlé dans les Chroniques.

      14

      Sur l'estrade. Salomon avait fait √©tablir une tribune (2Chroniques 6.13), qui se trouvait devant l'autel des holocaustes, plus rapproch√©e du parvis ext√©rieur o√Ļ le peuple √©tait assembl√©. Il est probable que cette esp√®ce de tribune √©tait rest√©e la place ordinaire du roi lorsqu'il assistait aux sacrifices. De l√† l'expression : son estrade (2Chroniques 23.13).

      16

      Le chemin de l'entr√©e des chevaux. On entend ordinairement par l√† le chemin conduisant aux √©curies royales¬†; mais il nous para√ģt plus probable qu'il s'agit de la route carossable par laquelle les voitures royales montaient du palais au temple. Le chemin direct, qui √©tait l'escalier magnifique dont il a √©t√© parl√© √† l'occasion de la reine de S√©ba, doit rester intact pour le nouveau roi qui fera par l√† son entr√©e dans le palais.

      17

      Jéhojada renouvelle par un serment, accompagné sans doute d'un sacrifice, le contrat qui unissait l'Eternel au peuple et à son roi, et le contrat subsidiaire qui unissait le peuple au roi, représentant de la souveraineté divine.

      18

      Matthan. Comme il périt seul, on peut en conclure que le clergé de Baal n'était pas nombreux en Juda.

      20

      La facilité avec laquelle s'opéra cette révolution, prouve que la souveraineté de la maison d'Omri et le culte phénicien n'avaient pas pris racine dans le peuple de Juda.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.