Merci Dieu pour la diversit√© ! ūüôŹ‚̧ԳŹ ūüß° ūüíõ ūüíö ūüíô ūüíú ūüĖ§ ūü§ć ūü§é

Galates 3.16

Apr√®s avoir pos√© un principe reconnu, (verset 15) puis ici un fait, l'ap√ītre tire sa conclusion positive au verset 17. Les derniers mots de verset 16 ne sont qu'une remarque incidente.

- Parmi les promesses générales adressées à Abraham, (Genèse 12.3 ; 18.18 ; 22.18) Paul fait spécialement allusion à celle qui se lit dans Genèse 13.15. Là, Dieu promet à Abraham et à sa postérité la possession de la terre de Canaan, c'est ce que Paul appelle l'héritage, (verset 18) c'est-à-dire, en premier lieu, le pays de Canaan, puis, spirituellement, "le monde," (Romains 4.13) la terre entière, renouvelée par la rédemption, le règne de Dieu, ce qui revient à l'idée exprimée à verset 14 dans cette parole : "la promesse de l'Esprit."

Le pays de Canaan n'√©tait pas le dernier but de la promesse, il n'en √©tait que le symbole¬†; c'est pourquoi, longtemps apr√®s qu'Isra√ęl en eut pris possession, David proph√©tisa le vrai repos. (H√©breux 4.8 et suivants) De m√™me, la post√©rit√© √† laquelle s'adressait la promesse de poss√©der Canaan, n'√©tait pas exclusivement ce peuple d'Isra√ęl qui y fut introduit par Josu√©, mais le vrai peuple de Dieu, les rachet√©s de Christ, mis par lui en possession du repos √©ternel qu'il leur a acquis. (verset 29) Cette derni√®re remarque est essentielle pour l'intelligence des paroles qui suivent dans notre verset.

Voici un des passages de l'Ecriture qui ont donn√© aux ex√©g√®tes le plus de travail, et √† la critique une abondante p√Ęture. "Voyez, a-telle dit, √† quelle interpr√©tation arbitraire et rabbinique l'ap√ītre a recours¬†! Il raisonne sur le singulier et le pluriel d'un mot qui n'a jamais de pluriel, il applique √† une seule personne (Christ), une expression (post√©rit√©, semence) qui ne peut avoir qu'un sens collectif, et tout cela, afin de plier forc√©ment une parole de l'Ecriture √† ses propres id√©es. Que peut-il prouver par l√†¬†?"

A ces objections qui, philologiquement, sont parfaitement fond√©es, voici ce que r√©pond l'ex√©g√®se de l'√©cole oppos√©e¬†: Tout ce que veut dire l'ap√ītre, c'est que, dans la parole qu'il cite, il ne saurait √™tre question de plusieurs post√©rit√©s, ce qui serait v√©ritablement le cas s'il y en avait une qui obtint l'h√©ritage selon la promesse et une autre qui p√Ľt y pr√©tendre par les ¬úuvres de la loi. (versets 17,18)

C'est exactement ce que l'ap√ītre d√©veloppe plus au long en parlant d'Abraham dans Romains 4.16, o√Ļ il mentionne aussi plusieurs post√©rit√©s¬†:

"C'est donc par la foi," dit-il, apr√®s avoir montr√© que Juifs et pa√Įens sont h√©ritiers de la promesse, "afin que ce soit par gr√Ęce, pour que la promesse soit assur√©e √† toute la post√©rit√©, non seulement √† celle qui est de la loi, mais aussi √† celle qui est de la foi d'Abraham, le p√®re de nous tous." (Romains 4.16)

Il est m√™me un autre sens encore dans lequel l'Ecriture pourrait parfaitement parler des post√©rit√©s d'Abraham, et de post√©rit√©s √† tous √©gards tr√®s distinctes¬†: celle par Agar et Ketura, et plus tard par Esa√ľ, n'a rien de commun, dans l'histoire du r√®gne de Dieu, avec sa post√©rit√© par Isaac et par Jacob.

Et même dans sa postérité par Jacob, "ce ne sont pas tous ceux qui sont de la semence d'Abraham qui sont ses enfants ;" (Romains 9.6 et suivants) mais la seule vraie postérité c'est Christ et ses rachetés, son Eglise qui est son corps, selon l'interprétation de Calvin. Voilà pour l'emploi du mot postérité, ou semence, au pluriel.

Quant √† l'application de ce mot, toujours collectif (voir pourtant Gen√®se 4.25 en h√©breu), √† une seule personne, Christ, cette objection est d√©j√† r√©fut√©e par ce qui pr√©c√®de¬†; si l'on entend par Christ, non seulement le Christ historique, personnel, mais le Christ id√©al, c'est-√†-dire Christ et son Eglise, alors l'id√©e est r√©ellement collective comme le mot, et telle est souvent la pens√©e de l'ap√ītre. (Galates 3.29¬†; 1Corinthiens 1.13¬†; 12.12¬†; Eph√©siens 1.22,23)

Toutes les promesses faites au peuple de Dieu embrassent Christ, en qui seul elles s'accomplissent, et toutes les prophéties relatives au Sauveur embrassent aussi son Eglise, recueillie par la même foi de tout peuple, de toute langue, de toute nation.

- De ces objections et de cette défense on peut conclure que la pensée de Paul est vraie, lumineuse au point de vue des Ecritures, si même l'argumentation sur laquelle il la fonde est grammaticalement défectueuse.


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Gen√®se 12

      3 Je b√©nirai ceux qui te b√©niront et je maudirai ceux qui te maudiront, et *toutes les familles de la terre seront b√©nies en toi.¬†¬Ľ
      7 L'Eternel apparut √† Abram et dit¬†: ¬ę¬†C‚Äôest √† ta descendance que je donnerai ce pays.¬†¬Ľ Abram construisit l√† un autel en l‚Äôhonneur de l'Eternel qui lui √©tait apparu.

      Genèse 13

      15 En effet, tout le pays que tu vois, je te le donnerai à toi, ainsi qu’à ta descendance pour toujours.
      16 Je rendrai ta descendance pareille à la poussière de la terre, de sorte que, si quelqu'un peut compter la poussière de la terre, ta descendance aussi sera comptée.

      Genèse 15

      5 Apr√®s l'avoir conduit dehors, il dit¬†: ¬ę¬†Regarde vers le ciel et compte les √©toiles, si tu peux les compter.¬†¬Ľ Il lui affirma¬†: * ¬ę¬†Telle sera ta descendance.¬†¬Ľ

      Genèse 17

      7 J'établirai mon alliance entre moi et toi, ainsi que tes descendants après toi, au fil des générations : ce sera une alliance perpétuelle en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta descendance après toi.
      8 *Je te donnerai, √† toi et √† tes descendants apr√®s toi, le pays o√Ļ tu s√©journes en √©tranger, tout le pays de Canaan¬†; il sera leur propri√©t√© pour toujours et je serai leur Dieu.¬†¬Ľ

      Genèse 21

      12 Cependant, Dieu dit √† Abraham¬†: ¬ę¬†Que cela ne te d√©plaise pas √† cause de l'enfant et de ton esclave. Quoi que te dise Sara, √©coute-la, car *c'est par Isaac qu‚Äôune descendance te sera assur√©e.

      Genèse 22

      17 je te bénirai et je multiplierai ta descendance : elle sera *aussi nombreuse que les étoiles du ciel, pareille au sable qui est au bord de la mer. De plus, ta descendance possédera les villes de ses ennemis.
      18 *Toutes les nations de la terre seront b√©nies en ta descendance, parce que tu m‚Äôas ob√©i.¬†¬Ľ

      Genèse 26

      3 séjourne dans ce pays-ci. Je serai avec toi et je te bénirai, car je te donnerai toutes ces terres, à toi et à ta descendance. Je tiendrai le serment que j'ai fait à ton père Abraham :
      4 je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel, je donnerai toutes ces terres à ta descendance, toutes les nations de la terre seront bénies en ta descendance,

      Genèse 28

      13 L'Eternel se tenait au-dessus d'elle, et il dit¬†: ¬ę¬†Je suis l'Eternel, le Dieu de ton grand-p√®re Abraham et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couch√©, je te la donnerai, √† toi et √† ta descendance.
      14 Ta descendance sera pareille à la poussière de la terre : tu t'étendras à l'ouest et à l'est, au nord et au sud, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta descendance.

      Genèse 49

      10 Le sceptre ne s'√©loignera pas de Juda, #ni le b√Ęton souverain d'entre ses pieds, #jusqu'√† ce que vienne le Shilo #et que les peuples lui ob√©issent. #

      Luc 1

      55 ‚Äď comme il l'avait dit √† nos anc√™tres ‚Äď en faveur d'Abraham et de sa descendance pour toujours.¬†¬Ľ

      Actes 3

      25 Vous êtes les héritiers des prophètes et de l'alliance que Dieu a conclue avec nos ancêtres en disant à Abraham : Toutes les familles de la terre seront bénies en ta descendance.

      Romains 4

      13 En effet, ce n'est pas par la loi que la promesse de recevoir le monde en héritage a été faite à Abraham ou à sa descendance, mais c'est par la justice de la foi,
      16 C'est donc par la foi que l'on devient h√©ritier, pour que ce soit par gr√Ęce et que la promesse soit assur√©e √† toute la descendance, non seulement √† celle qui d√©pend de la loi, mais aussi √† celle qui a la foi d'Abraham. En effet, Abraham est notre p√®re √† tous, comme cela est d‚Äôailleurs √©crit¬†:

      Romains 12

      5 de même, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres, chacun pour sa part.

      1 Corinthiens 12

      12 Le corps forme un tout mais a pourtant plusieurs organes, et tous les organes du corps, malgré leur grand nombre, ne forment qu'un seul corps. Il en va de même pour Christ.
      27 Vous êtes le corps de Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

      Galates 3

      8 Or l'Ecriture prévoyait que Dieu considérerait les non-Juifs comme justes sur la base de la foi, et elle a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi !
      16 Or les promesses ont √©t√© faites √† Abraham et √† sa descendance. Il n'est pas dit¬†: ¬ę¬†et aux descendances¬†¬Ľ, comme s'il s'agissait de plusieurs, mais c‚Äôest d‚Äôune seule qu‚Äôil s'agit¬†: √† ta descendance, c'est-√†-dire √† Christ.
      27 en effet, vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous vous êtes revêtus de Christ.
      28 Il n'y a plus ni Juif ni non-Juif, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme, car vous êtes tous un en Jésus-Christ.
      29 Si vous appartenez à Christ, vous êtes donc la descendance d'Abraham [et] vous êtes héritiers conformément à la promesse.

      Ephésiens 4

      15 Mais en disant la vérité dans l'amour, nous grandirons à tout point de vue vers celui qui est la tête, Christ.
      16 C'est de lui que le corps tout entier, bien coordonn√© et solidement uni gr√Ęce aux articulations dont il est muni, tire sa croissance en fonction de l'activit√© qui convient √† chacune de ses parties et s'√©difie lui-m√™me dans l'amour.

      Ephésiens 5

      29 En effet, jamais personne n'a détesté son propre corps. Au contraire, il le nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l'Eglise
      30 parce que nous sommes les membres de son corps, [formés de sa chair et de ses os].
      32 Ce mystère est grand, et je dis cela par rapport à Christ et à l'Eglise.

      Colossiens 2

      19 et il ne s'attache pas à celui qui est la tête. C’est pourtant d’elle que tout le corps, bien nourri et solidement assemblé par ses articulations et ses liens, tire la croissance que Dieu donne.

      Colossiens 3

      11 Il n'y a plus ni Juif ni non-Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni étranger, ni sauvage, ni esclave ni homme libre, mais Christ est tout et en tous.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider