TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Psaumes 148

    • 1

      1 à 6 Les cieux, les anges, les astres.

      2

      Toutes ses armées : à la fois les anges, qui viennent d'être nommés, et les astres, qui vont l'être ; chacun de ces êtres, animés et inanimés, a son rang et sa fonction dans l'univers et obéit dans une discipline infaillible aux ordres divins. De là sans doute le nom d'armée (Deutéronome 4.19 ; Psaumes 33.6, etc.).

      4

      Cieux des cieux : les sphères supérieures à tout ce que le regard de l'homme peut atteindre (Deutéronome 10.14).

      Eaux qui √™tes au-dessus des cieux : celles d'o√Ļ proc√®dent les nuages (Gen√®se 1.7¬†; Psaumes 104.3).

      6

      A toujours : en ce sens que le r√īle qu'il leur a assign√© et la mani√®re en laquelle ils le remplissent ne peuvent √™tre chang√©s ni d√©truits, sinon par la volont√© m√™me du Cr√©ateur. Le mot de loi divine, appliqu√© ici aux forces de la cr√©ation, montre combien est fausse la mani√®re de voir d'apr√®s laquelle les H√©breux n'auraient eu aucune id√©e de la stabilit√© de l'ordre de la cr√©ation. Voir l'introduction au Psaume 104.

      7

      7 à 12 La terre et ses habitants.

      De la terre : expression correspondant au des cieux du verset 1.

      Monstres..., ab√ģmes (des mers). Le psalmiste √©voque en premier lieu ce qu'il y a de plus d√©sordonn√© dans l√† cr√©ation terrestre, les forces indompt√©es, qui pourtant ex√©cutent la parole du Cr√©ateur¬†; insensiblement il remonte jusqu'√† l'homme, qui forme le lien entre la terre et le ciel.

      9

      Tous les cèdres : les grands arbres des forêts, en opposition aux arbres fruitiers.

      Reptiles, oiseaux... ceux qui offrent les plus grands contrastes ; les uns comme les autres ont leur place dans ce concert de louanges.

      12

      Jeunes hommes : non seulement les nations, en la personne de leurs chefs (rois..., juges, verset 11), mais les individus, sans aucune exception, quel que soit leur sexe et leur √Ęge.

      13

      13 et 14 Le double motif de cette louange universelle : Dieu seul est grand, et il est le sauveur de son peuple.

      Au-dessus de la terre et des cieux : parole qui résume les deux parties du psaume.

      14

      Une corne : une force (Psaumes 75.5 ; 132.17). Peut-être l'idée messianique n'est-elle pas absente de la pensée du psalmiste. Il sait que la force divine qui sauvera son peuple se concentrera tout entière en la personne du Messie promis ; invisible encore, ce Messie est déjà la gloire de son peuple. Ce verset offre quelque analogie avec la parole de Siméon (Luc 2.30-32).

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.