TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Psaumes 62

    • 2

      2 à 5 Aux ennemis.

      Oui. Cette affirmation, plusieurs fois r√©p√©t√©e, donne au psaume entier le caract√®re d'une protestation ou du moins d'une ferme d√©claration oppos√©e √† ceux qui envisagent comme d√©sesp√©r√©e la position du psalmiste. Le cŇďur naturel dit sans cesse : Oui et Non¬†; le cŇďur fortifi√© par la foi dit : Oui, oui¬†! Nos langues modernes n'offrent pas de mot correspondant exactement √† l'h√©breu ak, dont le sens propre est seulement, ou : Voici, tout le reste retranch√©, ce qui seul reste vrai. L'expression : quoi qu'il en soit, s'appliquerait bien aux versets 2, 3, 6 et 7, mais pas au verset 5 et encore moins au verset 10, o√Ļ nous n'avons pu marquer l'√©nergique affirmation de l'h√©breu que par l'adjectif que nous avons ajout√© au mot vanit√©.

      Mon √Ęme reste en paix : dans le silence. dans le calme du repos et de l'abandon entre les mains de Dieu.

      3

      Pas fortement ébranlé. Comparez Psaumes 37.24.

      4

      Un homme, une muraille..., une cl√īture... Toutes ces expressions font ressortir la faiblesse de celui que l'on veut d√©truire et ce qu'il y a par cons√©quent de ridicule dans les efforts extraordinaires que l'on fait pour le renverser.

      5

      Se plaisant au mensonge : tous les moyens leur sont bons, m√™me ceux de la plus l√Ęche hypocrisie. Comparez Psaumes 12.3¬†; 28.3.

      6

      6 à 9 En face de ces menées, le psalmiste affirme de nouveau sa foi. pour s'encourager lui-même tout d'abord (verset 68), puis pour affermir ses amis (verset 9).

      8

      Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire. Ils ne peuvent donc √™tre compromis qu'en apparence et momentan√©ment¬†; il en serait tout autrement s'ils reposaient sur la force de l'homme : v√©rit√© pr√©cieuse √† retenir pour le chr√©tien, qui ne peut avoir d'assurance certaine du salut que s'il regarde √† l'Ňďuvre accomplie pour lui par le Sauveur. J√©sus aussi a renonc√© compl√®tement tant √† sauver sa vie qu'√† chercher sa propre gloire (Luc 23.39)¬†; aussi a-t-il re√ßu de son P√®re la vie par la r√©surrection et la gloire par l'ascension.

      9

      Mes gens, littéralement : peuple, et non mon peuple, terme qui ne convient plus à un roi chassé de sa capitale. Le mot peuple, employé seul, désigne parfois les gens de la suite d'un prince ou l'ensemble des serviteurs d'un homme riche (Juges 3.18 ; 1Rois 19.21) ; il s'applique très bien ici à la troupe fidèle qui accompagnait David dans sa fuite.

      10

      10 à 13 Néant de toute puissance humaine devant Dieu.

      Fils du peuple, littéralement : fils d'hommes : bené adam, désignant le commun peuple, en opposition aux fils des grands (bené isch). Comparez Psaumes 4.3, note.

      Mensonge. Leur grandeur, tout extérieure, trompe sur leur valeur réelle.

      Ils montent : ils sont donc moins que rien. Cette pensée a été bien rendue par notre vieille version rimée :
      Qui l'homme et le rien pèserait,
      Par cette épreuve il trouverait
      Que l'homme est plus léger encore.

      11

      Violence..., rapine. Les succès passagers de ceux qui usent de tels moyens justifient le conseil de ce verset.

      12

      Dieu a parlé. La seule chose qui ne soit pas vanité, c'est ce que Dieu a dit. Or il a parlé, et même assez souvent pour qu'il n'y ait pas d'incertitude à cet égard.

      Une fois, deux fois : comparez Job 33.11¬†; 39.38. Dieu parle par ses Ňďuvres, aussi bien que par sa r√©v√©lation proprement dite¬†; et quiconque veut entendre, recueille de ce langage divin cette grande le√ßon que toute force r√©elle proc√®de de Dieu et de Lui seul.

      13

      A la voix divine vient s'ajouter la voix humaine, press√©e de rappeler que Dieu n'est pas seulement le seul puissant, mais qu'il est bon. Toute mis√©ricorde, comme toute force, vient de lui¬†; lui seul peut disposer souverainement de la gr√Ęce, puisque c'est √† lui qu'appartient le jugement (car c'est toi...). C'est sur ces notes graves et profondes que se termine le psaume. Les derniers mots : qui rend √† chacun selon ses Ňďuvres, sont cit√©s textuellement par l'ap√ītre Paul (Romains 2.6).

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.