Dictionnaire Biblique de Top Bible

NÉBO

1. Divinité babylonienne (fig. 192), appelée en assyr. Nabou (LXX, Nabô). Dans Esa 46:1, ce dieu est nommé après Bel (c-à-d. Mardouk, Mérodac dans l'A.T., le dieu de Babylone). Nabou signifie « celui qui parle, qui annonce ». C'était le dieu local de Borsippa, où son temple s'appelait Ezida, et on le disait fils de Mardouk ; il était le protecteur de l'agriculture et en même temps le secrétaire des dieux : c'est lui qui écrit sur une tablette leurs décisions fixant la destinée. Son épouse s'appelait Tashmetoum, sa planète était Mercure (les Grecs l'identifiaient avec Hermès, les Romains avec Mercure). Son importance grandit à l'époque néoassyrienne et néo-babylonienne, où son nom apparaît souvent dans ceux de personnages comme : Nabou-chodonosor (ou plus correctement Naboukadretsar), Nébuzar-Adan, Nébuzazban, Samgar-Nebu (leçon incertaine), Abed-Négo (Négo est une correction de Nébo) ; pour ces noms qu'on lit dans l'A.T., voir les art. spéciaux ; il ne semble pas que « Barnabas » signifie « fils de Nébo ». Voir Assyrie et Babylonie.

2.

Montagne dans le pays de Moab, à peu près vis-à-vis de Jérico ; c'est de là que Moïse contempla la terre promise dont l'entrée lui avait été interdite, et c'est là qu'il mourut (De 32:49 34:1). On l'identifie volontiers avec le Neba, d'où l'on a une vue très étendue ; il n'y a cependant pas de montagnes dans Moab d'où l'on puisse littéralement voir tout le pays de Canaan jusqu'à la Méditerranée. Voir PlSGA.

3.

Ville dans le pays de Moab (No 32:3,18 33:47, Esa 15:2, Jer 48:1,22,1Ch 5:8), probablement dans le voisinage de la montagne du même nom. Elle fut occupée par la tribu de Ruben. Mésa roi de Moab (vers 875 av. J. -C.) dit dans sa célèbre stèle (voir Mésa) qu'obéissant aux ordres de son dieu Kémos, il marcha contre Nébo dans la nuit et lutta contre la ville depuis l'aube jusqu'à midi, qu'il la prit et en tua tous les habitants (7.000 personnes).

4.

Ville de Juda (Esd 2:29, Ne 7:33 où l'on doit, lire « Nébo », d'après LXX, au lieu de « l'autre Nébo »). Les « fils de Nébo » étaient de ceux qui avaient épousé des femmes étrangères (Esd 10:43). On a identifié de façon plausible cette ville avec l'ancienne Nob (voir ce mot), aujourd'hui Beit Noûba, à 19 km. au Nord-O, de Jérusalem. Dans Ne 10:19, Nibaï désigne probablement les habitants de Nébo. R.H. Pf.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Les différentes versions
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...