TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Esdras 8

    • 1

      1 à 14 Dénombrement de ceux qui retournèrent de la captivité avec Esdras.

      Et voici les chefs... littéralement : Et ceux-ci sont les chefs de leurs pères et leur inscription, ceux qui montèrent avec moi...

      Chefs de leurs pères est une expression abrégée pour : chefs de la maison de leurs pères. (1Chroniques 5.24). Quant au mot de dénombrement ou d'inscription, il indique que dans le catalogue suivant nous n'aurons pas les noms des chefs des familles seulement, mais aussi ceux de la race à laquelle ils appartiennent ; par exemple : Guersom, d'entre les fils de Phinées.

      2

      Sacrificateurs et descendants de David. Guersom et Daniel √©taient deux chefs de familles sacerdotales descendant, le premier de Phin√©es, le petit-fils d'Aaron par El√©azar, le second d'Ithamar, le plus jeune fils d'Aaron. Ce ne sont pas les seuls sacrificateurs qui soient revenus avec Esdras¬†; d'apr√®s le verset 24 il y en avait en tout cas plus de douze. Nous ignorons pourquoi leur nombre, non plus que celui des descendants de David, n'est pas indiqu√©, puisque, √† partir du verset 3, nous trouverons r√©guli√®rement donn√© celui des chefs de familles la√Įques qui ont accompagn√© Esdras.

      Hattusch figure aussi dans 1Chroniques 3.22 au nombre des descendants de David ; c'est en cette qualité qu'il n'est pas cité parmi les autres familles non sacerdotales.

      Des fils de Sécania. Ces mots ont été à tort rattachés au verset 3, car d'après 1Chroniques 3.22, Hattusch était fils de David par la branche de Sécania. D'ailleurs dans toute la suite, jusqu'au verset 14, nulle part ne se présente une double indication comme celle que nous aurions ici : Des fils de... des fils de...

      3

      Ce verset commence donc par les mots Des fils de Par√©os. A partir d'ici nous avons douze noms de chefs de familles la√Įques jusqu'au verset 14. De ces 12 noms, 9 figurent d√©j√† dans 2.2-35 et N√©h√©mie 7.6-65, parmi les exil√©s qui revinrent avec Zorobabel, √† savoir Par√©os, Pahath-Moab, Adin, Elam, S√©phatia, B√©ba√Į, Azgad, Adonikam et Bigva√Į. Mais, de nos 12 noms, il y en a deux, (nous trouverons le troisi√®me au verset 9), √† savoir S√©cania et S√©lomith, qui ne s'y rencontrent pas, d'o√Ļ l'on est tent√© de conclure qu'aucun des descendants de S√©cania et de S√©lomith n'√©tait revenu √† J√©rusalem avec Zorobabel. Mais, si nous examinons notre texte de plus pr√®s, nous arriverons √† la conviction qu'aux versets 5 et 10 il manque un nom avant S√©cania et de m√™me un nom avant S√©lomith. D'apr√®s le troisi√®me livre (apocryphe) d'Esdras, 8.35,39, ces 2 noms seraient Zattha et Bani, qui se trouvent √©galement dans notre livre, 2.8,10.

      9

      Joab est le troisième nom qui ne figure pas dans notre chapitre 2 et Néhémie chapitre 7. Ces fils de Joab sont probablement les mêmes que 2.6 range parmi les fils de Pahath-Moab. La famille de Pahath-Moab se sera probablement scindée en deux branches, celle de Pahath-Moab et celle de Joab.

      Il résulterait de ce que nous venons de dire sur les fils de Sécania, de Sélomith et de Joab que, en fin de compte, toutes les familles représentées parmi les compagnons d'Esdras l'avaient déjà été lors du premier retour, sous Zorobabel.

      13

      Les derniers : le reste de cette famille, dont 666 représentants étaient déjà revenus avec Zorobabel (2.13). Ces retardataires ne formaient pas une famille régulière ayant un seul chef ; trois noms sont indiqués ici.

      Le nombre total des Israélites de ces douze familles qui retournèrent, dans leur patrie avec Esdras, est de 1496, sans compter les fils de David et les sacrificateurs, dont le nombre n'est pas indiqué.

      15

      15 à 36 Relation du voyage d'Esdras et de ses compagnons, et d'abord, versets 15 à 30, rassemblement et derniers incidents et préparatifs avant le départ.

      Pr√®s du fleuve qui coule vers Ahava. Au verset 21 le fleuve lui-m√™me s'appelle Ahava et au verset 31 il est parl√© du fleuve d'Ahava. Il semble que ce soit l√† le nom √† la fois d'un fleuve et d'une ville. Cette ville ne devait pas √™tre fort √©loign√©e de la capitale, car Esdras, qui avait quitt√© Babylone le premier du premier mois (7.9), en part le 12 (verset 31), apr√®s y avoir camp√© trois jours (verset 15) et y avoir organis√© un je√Ľne (verset 21). A environ 120 km au nord-ouest de Babylone on signale une ville et un affluent de l'Euphrate du nom de Ihi, chez les Grecs Aei, que l'on suppose √™tre notre Ahava.

      15 à 20 Esdras constate l'absence de tout Lévite et y remédie.

      Dans 2.40 déjà les Lévites étaient bien peu nombreux.

      16

      Ces noms reparaissent pour la plupart dans la liste des hommes qui avaient pris des femmes √©trang√®res (chapitre 10), mais, comme ce sont des noms tr√®s ordinaires, on ne peut pas s√Ľrement conclure √† leur identit√©.

      Chefs : d√©signation g√©n√©rale qui ne tranche pas la question de savoir si c'√©taient des sacrificateurs ou des la√Įques.

      Hommes intelligents. Nous rendons ainsi le mot mevinim, qui d√©signe ordinairement des L√©vites, en tant que capables d'instruire le peuple dans les choses de la religion (N√©h√©mie 8.7,9), ou bien en tant qu'habiles musiciens (2Chroniques 34.12). Mais ici il n'y avait justement pas de L√©vites, et nous devons songer √† des sacrificateurs ou √† des la√Įques qui par leur intelligence avaient acquis la confiance g√©n√©rale.

      17

      Chef dans la localit√© de Casiph√©ia, probablement chef des Juifs, qui vivaient en ce lieu. Casiph√©ia, inconnue¬†; ne peut √™tre cherch√©e sur la mer Caspienne, beaucoup trop √©loign√©e. Qu'√©tait ce Iddo et en vertu de quoi Esdras lui suppose-t-il une si grande influence sur les L√©vites¬†? Nous l'ignorons¬†; on a suppos√© que c'√©tait le directeur d'une esp√®ce d'√©cole normale o√Ļ se formaient les jeunes L√©vites et les N√©thiniens.

      Je mis dans leur bouche : je leur dis exactement ce qu'ils avaient à répéter à Iddo (2Samuel 14,3,19).

      A Iddo son frère [et à] les Néthuniens. Le texte : A Iddo son frère les Néthuniens, ne présente aucun sens. Nous avons ajouté et à. Plusieurs changent son frère en ses frères, dans le sens de ses compagnons, ce qui ne fait pas nécessairement d'Iddo lui-même un Néthinien.

      18

      Ils nous amenèrent : à Esdras et à son entourage.

      Un homme intelligent. Son nom n'est pas indiqué. D'autres pensent que ces mots, en hébreu Isch Sékel, étaient son nom ; en tout cas le nom des autres chefs de famille qui répondirent à cet appel est indiqué : Sérébia, Hasabia, etc.

      Machli : petit-fils de Lévi par Mérari (Exode 6.16-19).

      Fils d'Isra√ęl, c'est-√†-dire de Jacob.

      S√©r√©bia repara√ģt verset 24 et N√©h√©mie 8.7, etc., parmi les L√©vites les plus fid√®les et les plus z√©l√©s.

      19

      Le L√©vite Hasabia est de nouveau nomm√© au verset 24 et N√©h√©mie 10.12¬†; 12.21¬†; mais Esa√Įe ne figure plus nulle part, ni dans notre livre, ni dans N√©h√©mie.

      20

      Sur les Néthiniens ou Néthuniens (verset 17), voir 2.55-58.

      Tous désignés par leurs noms : dans une liste que l'auteur avait sous les yeux, mais ne reproduit pas. Il lui suffit. d'indiquer par ces mots que ce n'étaient pas les premiers venus, mais des hommes qui jouissaient d'une certaine considération. Le trait caractéristique de l'activité d'Esdras, à savoir le soin qu'il met à rétablir dignement le culte, se fait voir dans ce détail.

      21

      21 √† 23 C√©l√©bration d'un jour de je√Ľne, dans le but d'obtenir la protection de Dieu. comparez 2Chroniques 20.3.

      Près du fleuve Ahava : voir verset 15.

      Un heureux voyage, littéralement : un chemin direct et uni.

      Notre avoir : effets, objets précieux, bestiaux.

      23

      Il se laissa fl√©chir, comme le montra bient√īt l'heureuse issue de ce voyage¬†; voir verset 31.

      24

      24 à 30 Esdras, avant de donner le signal du départ, délivre les offrandes à lui remises pour l'Eternel (7.15-6,19) à un certain nombre de chefs qui désormais en sont particulièrement responsables. Comme Sérébia (verset 18) et Hasabia (verset 19) étaient des Lévites, ils ne peuvent pas figurer ici comme sacrificateurs en chef. Il faut donc admettre qu'Esdras confia les offrandes volontaires à douze sacrificateurs dont aucun n'est nommé, et à douze Lévites dont deux seulement sont nommés.

      25

      Tout Isra√ęl qui se trouvait l√† : √† Babylone, et qui ne montait pas √† J√©rusalem avec Esdras.

      Sur cette collecte voir 7.15-16.

      26

      Argent : 650 talents, environ 27 tonnes.

      Objets d'argent...or, 100 talents, soit 4 tonnes environ.

      27

      Objets d'or pour mille dariques : soit 8 à 9 kg d'or.

      Deux vases d'airain d'un beau doré. Le mot rendu par beau signifie proprement brillant, clair.

      28

      28 et 29 Recommandations d'Esdras √† ces vingt-quatre personnages consacr√©s, au moment o√Ļ il leur confie ces choses sacr√©es.

      30

      Pes√©s : et non pas seulement compt√©s, pour qu'on ne p√Ľt pas y en substituer de moins pr√©cieux (verset 26). Voir verset 34 : nombre et poids.

      31

      Voyage proprement dit. Sur sa durée, voir verset 15.

      De la main de l'ennemi. Voir verset 22. On ne peut penser ici aux Samaritains, qui n'auraient pourtant pas osé s'attaquer à une entreprise notoirement approuvée par le roi, mais bien aux tribus pillardes des Arabes ou Syriens du désert.

      32

      Nous arriv√Ęmes √† J√©rusalem : le premier jour du cinqui√®me mois (7.9).

      Nous nous y repos√Ęmes trois jours : absolument comme N√©h√©mie 2.11 et Actes 28.17.

      33

      Mérémoth. fils d'Urie. Voir Néhémie 3.4,21 et probablement aussi Néhémie 10.6 ; 12.3.

      Eléazar, fils de Phinées, c'est-à-dire d'entre les fils de Phinées.

      Jozabad, fils de Josué : d'entre les fils de Josué ; voir 2.40 et peut-être 10.23.

      Noudia, fils de Binnui, inconnu d'ailleurs. Le nom de son p√®re repara√ģt N√©h√©mie 10.10¬†; 12.8.

      34

      On mit par écrit : pour les archives du temple.

      35

      Une fois d√©charg√©s de cette lourde responsabilit√©, les nouveaux arriv√©s se h√Ętent d'ex√©cuter l'ordre du roi (7.17).

      Douze taureaux : un par tribu (6.17).

      Quatre-vingt seize béliers : 8 fois 12.

      Soixante-dix-sept brebis. Ici ne règne pas le nombre douze, comme dans les trois autres sortes de victimes, mais le nombre sept qui est celui de l'alliance.

      Sacrifices pour le péché : voir 6.17.

      Le tout en holocauste. Rien ne fut consomm√© dans ces repas en commun qui accompagnaient les sacrifices d'actions de gr√Ęces, et que pr√©c√©demment le peuple affectionnait tant. Le temps √©tait pass√© des faciles r√©jouissances. Le sentiment du p√©ch√© et le besoin d'une enti√®re cons√©cration √† Dieu √©taient au premier plan parmi les pr√©occupations spirituelles du nouvel Isra√ęl.

      36

      Il s'agissait aussi pour eux de se mettre en règle avec les autorités terrestres.

      Les ordres du roi : l'édit 7.12-26

      Satrapes : mot persan qui signifie protecteur du pays et semble désigner des chefs militaires, tandis que les gouverneurs exerçaient le pouvoir civil.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.