TopCartes x PLM collab

Genèse 26

    • 1

      1 à 33 Isaac dépositaire des promesses divines
      Ses relations avec Abimélek

      1 à 6 Arrivée d'Isaac à Guérar
      Promesses de l'Eternel

      Au pays. Ce ne peut √™tre que le pays de Canaan. Isaac y est donc rentr√© apr√®s son s√©jour √† Lacha√Į-Ro√Į (25.14).

      Outre la première famine. Comparez 12.10 et suivants.

      Guérar. Voir 20.1, note.

      Abimélek. C'est avec un roi du même nom qu'Abraham avait été en relation dans cette même contrée (chapitre 20). Le temps considérable qui s'est écoulé entre les deux faits ne permet pas de, supposer que nous ayons affaire au même personnage. Si l'on compare Psaumes 34.1, on peut supposer qu'Abimélek (père du roi, ou : le roi est mon père) était le nom héréditaire des rois des Philistins, comme Pharaon celui des rois d'Egypte.

      2

      L'Eternel lui apparut. C'est la première apparition de l'Eternel à Isaac. Abraham venait probablement de mourir (25.7), et les promesses devaient être confirmées à son héritier.

      Ne descends point en Egypte : o√Ļ l'on allait toujours en cas de famine (12.10¬†; 41.57).

      Que je te dis : dans les paroles suivantes

      3

      Tous ces pays-ci : le pays de chaque tribu cananéenne (15.19-21)

      Le serment. Comparez 22.16

      4

      Ce verset renferme les trois éléments que nous avons constatés dans la bénédiction patriarcale depuis le commencement de l'histoire d'Abraham.

      Se béniront. Comparez 22.18, note

      5

      Parce qu'Abraham a obéi... Si la bénédiction promise à Abraham est devenue sa propriété et, par lui, celle de ses descendants, c'est parce qu'il a marché dans la voie de l'obéissance.

      Commandements, statuts, lois. Accumulation fréquente dans les autres livres du Pentateuque, pour désigner la totalité des prescriptions divines.

      7

      7-11 La protection divine sur Rébecca

      C'est ma sŇďur. M√™me crainte que chez Abraham et m√™me subterfuge, mais plus mensonger encore, puisque R√©becca n'est que la parente √©loign√©e d'Isaac (ni√®ce √† la mode de Bretagne).

      10

      On ne peut qu'admirer l'√©l√©vation morale dont fait preuve Abim√©lek, qui pourtant est un pa√Įen.

      La ressemblance de ce récit avec ceux des chapitres 12 et 20 a conduit certains commentateurs à supposer que cette tradition d'un subterfuge coupable, employé par un patriarche pour échapper à la mort, avait été reproduite ici pour la troisième fois, après l'avoir été déjà deux fois dans le récit de la vie d'Abraham. Nous aurions ainsi trois recensions diverses d'un seuil et même fait.

      Nous avons déjà vu ce qui empêche d'identifier dans le cas d'Abraham la scène chez Pharaon avec celle chez Abimélek (20.8, note). Nous en dirons autant pour notre récit. Les différences sont manifestes : Rébecca n'est point conduite dans le palais du roi ; elle est exposée à être prise en mariage non par Abimélek lui-même, mais par ses sujets ; Abraham reçoit des présents considérables, qui ne sont point offerts à Isaac ; et enfin il n'est pas question dans l'histoire d'Abraham de l'édit de mort qu'Abimélek rend contre quiconque touchera Isaac et sa femme. Nous en concluons que notre récit est bien authentique et qu'Isaac a eu recours à son tour à la même ruse que son père dans des circonstances analogues.

      12

      12-22 Prospérité d'Isaac
      Ses démêlés avec les gens de Guérar

      Fit des semailles. C'est la première fois que nous voyons la famille patriarcale joindre la culture du sol au soin des troupeaux. Jacob continuera (37.7). C'est une transition de la vie nomade à la vie sédentaire.

      Cette ann√©e : non pas celle de son arriv√©e √† Gu√©rar (verset 8), mais celle o√Ļ il sema pour la premi√®re fois.

      Le centuple. Encore aujourd'hui, cette contrée est très fertile, et des récoltes semblables à celle que fit Isaac ne sont pas rares. Pendant ce temps, la famine régnait peut-être encore en Canaan, puisqu'Isaac n'y retourne pas.

      15

      Les bouch√®rent : pour obliger Isaac √† quitter le pays. Les Arabes font quelque chose de semblable encore aujourd'hui¬†; quand une caravane refuse de leur payer le droit de passage, ils bouchent l'orifice des puits qui se trouvent sur sa route et les recouvrent de terre, afin qu'on ne sache, plus o√Ļ ils sont.

      17

      Vall√©e de Gu√©rar : aujourd'hui Wadi-Dj√©r√Ęr, au sud-est de l'ancienne Gu√©rar. Ce vallon pr√©sente de nombreuses traces d'anciens puits.

      18

      Tant qu'Abraham avait vécu, on avait respecté ces puits, creusés par lui lors de son séjour raconté chapitre 20.

      19

      Après avoir remis en état les puits anciens, Isaac en creuse encore d'autres.

      Puits d'eau vive : puits aliment√© par une vraie source souterraine, par opposition aux puits o√Ļ l'eau se rassemble par une lente infiltration √† travers les terrains avoisinants.

      20

      Eseh signifie débat.

      21

      Sitna signifie opposition, noise (même racine que Satan). Un vallon avec quelques ruines, à environ trois quarts de lieue de Ruhaibeh (voir au verset suivant), porte encore le nom de Wadi-Schutein.

      22

      Il partit de là. Il sortit probablement du territoire sur lequel les bergers de Guérar élevaient des prétentions ; c'est pourquoi il n'y eut plus de querelles.

      Rehoboth signifie largeur, aise : l'Eternel l'a maintenant mis au large en le délivrant de ces contestations qui pèsent tant à un homme paisible comme lui.

      Rehoboth est probablement le Wadi-Ruhaibeh actuel, o√Ļ se trouvent les ruines d'une ancienne ville, avec un vaste puits, √† huit lieues au sud-ouest de B√©ers√©ba. C'est en ce point que la route de Gu√©rar rejoint celle qui conduit d'H√©bron en Egypte en passant par B√©ers√©ba et la fontaine d'Hagar.

      23

      23-25 Arrivée d'Isaac à Béerséba

      Et il monta. Jusqu'à Rehoboth, il était descendu vers le désert. Il se tourne maintenant vers le Nord-Est pour rentrer dans le pays de Canaan.

      24

      Cette nuit-là : la première nuit qu'il passe en dedans des frontières de la Terre promise. En lui apparaissant, Dieu sanctionne son retour dans ce pays.

      A cause d'Abraham. Voir verset 5, note.

      Mon serviteur. Abraham est le premier homme qui soit honoré de ce titre.

      25

      25-33 Visite d'Abimélek

      L'arriv√©e d'Abim√©lek co√Įncide avec le moment o√Ļ Isaac fait creuser un puits nouveau. Comparez versets 32 et 33.

      26

      Son ami : son conseiller intime. David et Salomon avaient des fonctionnaires semblables (2Samuel 15.37 ; 1Rois 4.5).

      Picol. Le nom du général et celui du roi sont les mêmes que dans 21.22-34. Mais comme le mot Abimélek peut être un titre donné à tous les rois des Philistins, il est possible que le mot Picol soit de même un titre donné au général en chef de l'armée, car il signifie bouche de tous.

      27

      Renvoyé de chez vous. Voir verset 16

      28

      Nous avons vu... De la prosp√©rit√© qu'ils voient na√ģtre partout sous ses pas ils ont conclu que c'est un homme qu'il vaut mieux avoir pour alli√© que pour ennemi.

      La citation de ce qu'ils ont dit se termine avec les mots entre nous.

      Entre nous et toi est une explication qu'ils ajoutent en ce moment.

      29

      Fait que du bien. Ils estiment qu'ils se sont montrés très généreux en laissant Isaac quitter sain et sauf leur pays.

      Tu es maintenant... En terminant leur discours, ils reviennent à leur impression dominante.

      32

      Du puits. Celui mentionné verset 5

      33

      Sibéa, sept. Sur le rapport entre le nombre sept et le serment, ainsi que sur Béerséba, voir 21.31, note.

      Il y a des analogies frappantes entre ce récit et celui de 21.22-34. Abraham, comme Isaac, traite alliance avec Abimélek et Picol, et l'origine du nom de la ville de Béerséba est rapportée à chaque fois au serment prononcé dans cette circonstance. Il y a cependant des différences marquées entre les deux faits.

      Les caractères d'Abraham et d'Isaac sont nettement distingués : Abraham, qui n'a été lésé que sur un point de détail (21.25), a une tenue ferme et énergique, tandis qu'Isaac, provoqué de toutes manières, se montre, comme toujours, faible et débonnaire, et ne fait aucune observation (versets 30 et 31).

      Quant au nom de B√©ers√©ba, ni l'un ni l'autre des deux r√©cits n'en fait remonter l'origine √† Abraham ou √† Isaac¬†; Isaac donne m√™me un autre nom √† son puits, celui de Sib√©a. Le nom de B√©ers√©ba lui-m√™me n'a √©t√© donn√© √† cet endroit que plus tard, au moment o√Ļ on y construisit une ville, et cela en souvenir des deux alliances qui y avaient √©t√© contract√©es. On comprend facilement qu'un trait√© puisse se renouveler √† diff√©rentes √©poques en un m√™me lieu entre deux tribus voisines.

      34

      26.34 à 28.9 Les causes du départ de Jacob

      Dans ce morceau, le r√©dacteur a combin√© les deux documents √©lohiste et j√©hoviste. Chacun d'eux pr√©sentait √† sa mani√®re la raison du d√©part de Jacob pour la M√©sopotamie. D'apr√®s l'√©lohiste, il est envoy√© l√† par son p√®re pour y chercher une femme dans sa parent√©¬†; d'apr√®s le j√©hoviste, il est oblig√© de partir pour √©chapper √† la col√®re de son fr√®re a√ģn√©, qu'il a supplant√©. Loin de s'exclure, ces deux r√©cits se compl√®tent l'un l'autre, comme nous le verrons plus tard.

      Au document élohiste appartiennent 26.34-35 ; 27.46-28.9. Tout le reste (27.1-45) provient du jéhoviste.

      34-35 Mariage d'Esa√ľ

      Quarante ans. Isaac avait donc cent ans (25.26).

      Sur les noms des femmes d'Esa√ľ, voir √† 36.2. Dans le choix que fait Esa√ľ, on voit percer de nouveau cet esprit profane dont il avait d√©j√† fait preuve en vendant son droit d'a√ģnesse (25.29-34). Il se montre de plus en plus incapable d'√™tre l'h√©ritier de la promesse.

      35

      Sujet d'amertume. Isaac et R√©becca bl√Ęment cette alliance avec les habitants du pays, qui sont vou√©s √† la destruction, et ils souffrent en voyant Esa√ľ se rendre indigne de la b√©n√©diction¬†; mais Isaac n'a pas l'√©nergie d'Abraham pour s'y opposer (24.3). Il faudra l'intervention de R√©becca pour amener Isaac √† suivre envers Jacob la m√™me ligne de conduite qu'Abraham avait suivie envers lui.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.