TopCartes x PLM collab

Genèse 42

    • 1

      1 à 17 Descente en Egypte. Première entrevue.

      En temps de famine, l'Egypte était le grenier du pays de Canaan. Abraham y était descendu (12.10-20) ; Isaac avait eu l'intention de l'imiter (26.2) ; Jacob, ayant une maison trop nombreuse pour s'y transporter, y fait acheter des vivres. De nos jours encore, en temps de sécheresse, les Arabes vont chercher en Egypte le blé qui leur manque.

      Blé à vendre. Il y a dans le texte original un seul mot, schéber, désignant le blé en tant qu'objet de commerce.

      2

      Ne mourions point. Le produit de leurs troupeaux ne pouvait pas les faire vivre sans pain (comparez 18.6-8).

      4

      Il est à craindre... Jacob n'était probablement pas persuadé de l'innocence de ses fils relativement à Joseph ; il craint que Benjamin n'ait le même sort que son frère.

      5

      Les autres arrivants : d'autres habitants du pays de Canaan.

      6

      Se prosternèrent. Les songes de Joseph sont accomplis.

      7

      Leur parla avec rudesse. Par cette conduite extraordinaire, Joseph veut produire en eux un sentiment de crainte propre à préparer un réveil de leur conscience (verset 24).

      8

      Ne le reconnurent pas. Cela se comprend, après la transformation qui s'est produite chez Joseph pendant ces vingt ans de séparation.

      9

      Vous √™tes des espions. Accusation toute naturelle contre des √©trangers. Les Hyksos, apr√®s s'√™tre acclimat√©s dans l'Egypte qu'ils avaient envahie, redoutaient d'√™tre suivis par d'autres nomades qui voudraient partager avec eux cette proie, et ils avaient soigneusement fortifi√© leur fronti√®re du c√īt√© de l'Asie.

      13

      Les paroles de Juda (43.7 ; 44.19) montrent que l'entretien n'est rapporté ici que sommairement, et que Joseph les a interrogés sur leur famille. Ils espèrent par ces détails gagner sa confiance.

      14

      Joseph en reste √† sa premi√®re supposition, qui lui fournira le moyen de les retenir en sa puissance comme pr√©venus d'un crime digne de mort, et de mettre ainsi √† l'√©preuve les sentiments de leurs cŇďurs.

      15

      Par la vie de Pharaon ! Joseph se sert de la formule égyptienne de serment et évite tout ce qui pourrait le trahir.

      Si vous sortez... Nous d√©couvrons dans ces derni√®res paroles les intentions de Joseph. D'un c√īt√©, il se donne vis-√†-vis de ses fr√®res l'air de ne pas les croire sur parole et de r√©clamer, en exigeant qu'ils am√®nent leur jeune fr√®re, la preuve de la v√©rit√© du r√©cit qu'ils viennent de lui faire¬†; de l'autre., il r√©pond au besoin de son cŇďur, qui est de revoir son fr√®re et de s'assurer de son existence. Peut-√™tre, en effet, en ne le voyant pas au milieu d'eux, s'√©tait-il demand√© s'ils ne l'avaient point trait√© comme ils l'avaient trait√© lui-m√™me.

      17

      En prison pour trois jours. Ces trois jours ont d√Ľ √™tre pour eux des jours de s√©rieux retour sur eux-m√™mes et d'am√®res r√©flexions sur leur conduite pass√©e. Ils pouvaient n'√™tre que le commencement d'un long emprisonnement pendant lequel leur famille resterait expos√©e √† mourir de faim.

      18

      18 à 28 Le retour

      Je crains Dieu. Je ne puis par conséquent pas vous faire mettre à mort sur un simple soupçon, ni priver vos familles de nourriture.

      20

      Ils firent ainsi : ils consentirent à ce qui était demandé d'eux.

      21

      Nous sommes punis ; littéralement : Nous sommes sous le poids d'une culpabilité. Leur conscience se réveille enfin dans l'épreuve.

      22

      Ne vous disais-je pas bien ? Comparez 37.22

      Son sang est redemandé. Ruben suppose que Joseph est mort en esclavage.

      24

      Il pleura. Ces larmes prouvent que la sévérité de Joseph était non celle de la vengeance, mais celle de l'amour.

      Il prit Sim√©on : l'a√ģn√© (et par cons√©quent le plus responsable) apr√®s Ruben qui, lui, s'√©tait bien montr√©.

      25

      Leurs vaisseaux. Le mot h√©breu kel√®, qu'on a traduit √† tort par sac d√©signe un ustensile quelconque. Il ne s'agit pas ici du sac que chacun avait avec lui sur son √Ęne et √† l'entr√©e duquel fut remis l'argent, mais des r√©cipients, corbeilles, outres ou autres, dans lesquels devait √™tre transport√©e la provision de bl√© qu'ils avaient achet√©e pour l'entretien de leurs familles. Un seul sac de bl√© n'aurait √©videmment pas suffi pour nourrir toute une famille pendant plusieurs mois, et chacun des fr√®res devait avoir avec lui plusieurs √Ęnes avec des serviteurs, pour le transport de toute la provision.

      Qu'on remit l'argent... En m√™me temps que Joseph cherche √† les inqui√©ter par ses menaces, il cherche aussi √† les toucher par des marques de bont√©, afin de faire na√ģtre ainsi en eux toute esp√®ce de questions qu'ils ne peuvent r√©soudre et qui les pr√©parent √† la solution finale. Quant √† eux, leur conscience, maintenant r√©veill√©e, ne leur fait voir qu'un pr√©sage de malheur dans tout ce qui leur arrive d'extraordinaire (verset 28).

      27

      L'un d'eux ouvrit son sac. Il s'agit ici du sac que chacun d'eux avait avec lui comme provision de voyage.

      Il semble ressortir de ce passage compar√© avec le verset 35 qu'un seul des fr√®res ait ouvert son sac en ce moment, tandis que les autres ne l'auraient fait qu'une fois arriv√©s √† la maison. Mais il serait peu probable qu'apr√®s que le premier avait eu une pareille surprise, les autres n'eussent pas √©t√© curieux de savoir ce qu'il en √©tait de leur propre sac¬†; puis il fallait pourtant que tous donnassent √† manger √† leurs √Ęnes. Et d'ailleurs, dans le r√©cit que les fr√®res font plus tard √† l'intendant de Joseph ils racontent qu'ils avaient tous ouvert leur sac en route (43.21).

      Notre verset ne parle que de l'ouverture du premier sac, car ce fut le moment important. Quant au verset 35, il faut supposer ou bien qu'il appartient à un autre document, ou bien qu'il raconte la chose au point de vue de Jacob, qui constate avec ses fils la présence de l'argent, et qui partage leur effroi.

      A l'endroit o√Ļ l'on passait la nuit. Plusieurs traduisent : √† l'h√ītellerie. Mais les h√ītelleries, et m√™me les caravans√©rails, qui ne sont qu'un simple local compl√®tement vide, n'existaient probablement pas √† cette √©poque. Il s'agit simplement du lieu choisi comme station pour cette premi√®re nuit.

      Sac. Nous avons ici en hébreu le mot amthachath, tandis qu'en général dans ce chapitre est employé le mot hébreu sak. Le mot amthachath se trouvant dans tout le chapitre suivant, qui est tiré vraisemblablement d'une autre source, il faut supposer que le rédacteur a introduit ici ce terme pour établir l'identité de cet ustensile avec le sac.

      28

      Qu'est-ce que Dieu nous a fait ? Comme les événements précédents les avaient remplis d'anxiété, ils trouvent dans celui-ci un signe de la colère de Dieu.

      29

      29 à 38. Arrivée en Canaan

      29 à 31. Ce récit détaillé est nécessaire pour expliquer la disparition de Siméon et l'obligation d'envoyer Benjamin.

      35

      Voir verset 27, note

      36

      Vous m'avez privé d'enfants. Les soupçons de Jacob sur la conduite de ses fils envers Joseph viennent au grand jour.

      De tout ceci... On a aussi expliqué dans ce sens : C'est là un nouveau complot ourdi contre votre père.

      37

      Ici, comme lors de la vente de Joseph, c'est d'abord Ruben, puis Juda qui se montre le mieux disposé.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.