TopCartes x PLM collab

Proverbes 20

    • 1

      Le vin et les boissons fortes sont personnifiés, et les effets qu'ils produisent sur l'homme leur sont appliqués en qualité d'attribut. Littéralement : Le vin est un moqueur c'est-à-dire l'homme qui se livre à un usage immodéré du vin devient un moqueur, qui fait fi de Dieu et de sa loi.

      Turbulente. Celui qui est adonn√© aux boissons fortes finit par n'√™tre plus ma√ģtre ni de ses paroles, ni de ses actions.

      S'y livre, littéralement : s'y égare, y chancelle. Allusion à la démarche de l'homme ivre.

      2

      Variante de 19.2.

      Qui l'irrite, qui attire sur soi son courroux.

      Expose sa vie, littéralement : pèche contre soi-même (Habakuk 2.10).

      3

      Montrera les dents. Voir déjà 17.14 et 18.1. N'étant retenu par aucun bon sens, l'insensé, à la première occasion, se laisse emporter par sa mauvaise humeur et son dépit.

      4

      En automne ou dès l'automne : dès qu'est terminé le temps des récoltes. Le paresseux a l'énergie nécessaire pour recueillir, mais non pas celle de labourer.

      Il demandera, non pas : il mendiera, mais il prétendra retirer quelque chose de ses terres.

      5

      Ce qui se passe au fond d'un cŇďur √©chappe √† l'observation de l'homme. C'est un monde de pens√©es qu'on prend souvent grand soin de cacher √† autrui. Mais l'homme sagace, qui conna√ģt les ruses habituelles et les d√©tours du cŇďur humain, en p√©n√©trera les secrets.

      D'autres pensent qu'il est plut√īt question ici des principes et r√®gles de conduite du sage, que ce dernier ne publie pas et garde pour lui, mais dont l'homme avis√© fait cependant son profit.

      Eau profonde. Comparez 18.4.

      6

      Proclament leur bonté. Les gens ne sont pas avares de belles protestations de dévouement et d'offres de secours. Mais ces paroles sont rarement suivies d'effets.

      Un homme fidèle, littéralement : l'homme aux fidélités, riche en fidélité. Celui qui a des affections solides et dont les paroles sont suivies d'effets, est un trésor rare ici-bas.

      On obtient un sens analogue par une traduction assez différente du premier membre : Chaque homme rencontre des gens qui lui témoignent de la bonté.

      7

      Quoi qu'il arrive, tiens-toi ferme en la pi√©t√© et en la crainte de Dieu, car il sera bien au juste (Esa√Įe 3.10), et apr√®s lui, le Seigneur √©tendra sa b√©n√©diction sur sa post√©rit√©. (Pierre de Launay.)

      8

      Cette maxime, comme d'autres déjà vues (16.10,12, etc.), exprime ce qui devrait être et suppose que le roi dont il s'agit est un vrai roi.

      Le tr√īne de justice n'est pas synonyme de tr√īne judicial. C'est un tr√īne du haut duquel ne sont proclam√©es que des sentences justes. Les regards d'un monarque sage, redoutables pour tout ce qui est mal, ont pour effet de dissiper tous les projets criminels de ceux qui osent se pr√©senter devant lui. Sa seule pr√©sence sur le si√®ge o√Ļ il va fonctionner comme juge, inspire aux coupables la terreur, aux innocents la confiance.

      9

      Comparez le passage 1Rois 8.46, dans la prière de Salomon, lors de la dédicace du temple de Jérusalem. Notre verset se borne à poser la question, car l'incertitude sur la réponse à y faire n'est pas possible.

      J'ai purifi√© mon cŇďur : de tous ses penchants coupables, de tout ce qu'il renfermait de contraire au bien.

      Je suis net de mon p√©ch√©¬†; r√©sultat de cette Ňďuvre d'√©puration : net non pas seulement des p√©ch√©s commis, mais du p√©ch√© comme puissance.

      Non l'homme ne peut jamais arriver à cet état de parfaite pureté morale. S'il le prétendait, il irait au devant de chutes graves.

      10

      Double poids et double mesure, littéralement : Pierre et pierre, épha et épha. Comparez verset 23 ; 11.1 et 16.11. L'épha, mesure employée pour les céréales et d'une contenance d'environ vingt litres, est choisi ici pour représenter toutes les mesures dont les hommes se servent dans leurs transactions commerciales et qui (Lévitique 19.36 ; Deutéronome 25.13-16) devaient être justes.

      11

      Bien que dans l'enfance le caractère ne soit pas encore formé, on peut deviner l'homme sous l'enfant, car, dans la généralité des cas, ce dernier n'a pas encore appris à dissimuler.

      12

      Puisque Dieu a cr√©√© l'Ňďil et l'oreille, il poss√®de, bien mieux encore que ses cr√©atures, la facult√© de voir et d'entendre. Veillons donc sur nous¬†! (15.3¬†; Psaumes 94.9). D'autres : C'est Dieu qui rend clairvoyant et perspicace.

      Qui entend,... qui voit : qui comprend et qui sait voir. D'autres encore : Nos sens étant un don de Dieu, ne les employons que pour le bien (17.21).

      13

      Comparez 6.9-11 ; 12.11.

      14

      Autre traduction possible : Mauvais, mauvais, dit-on tandis qu'on possède. Mais quand cela s'en est allé, alors on le loue.
      On ne sent un bienfait qu'après qu'on l'a perdu.

      15

      Un objet précieux : plus précieux encore ; et cependant, on n'y attache pas un grand prix. Comparez 3.14 ; 8.11.

      16

      Prends son vêtement. Tournure très vive. Nous entendons le juge qui, se tournant vers un créancier, l'autorise, pour se couvrir, à saisir des gages chez son débiteur. Pourquoi cette permission, qui va peut-être priver un malheureux de ses habits eux-mêmes ? Parce qu'il a eu la folie de cautionner des étrangers. Il est toujours dangereux et toujours défendu de cautionner, même des amis (6.1 ; 22.26) ; combien plus des inconnus ! Point d'égards pour cet insensé ! Il doit être bien entendu que notre verset n'a point pour but de recommander une dureté que réprouve la loi (Deutéronome 24.12-13), mais de détourner de la ruineuse manie du cautionnement.

      17

      Comparez 9.17-18 et Job 20.14.

      Pain de tromperie, obtenu par des moyens déloyaux. Bien mal acquis ne profite guère.

      18

      Pour que les projets form√©s par la pens√©e de l'homme arrivent √† ex√©cution, il faut qu'ils aient √©t√© m√Ľris par la r√©flexion, discut√©s et examin√©s avec soin. La guerre, par exemple, qui est une chose grave entre toutes, ne doit √™tre entreprise qu'apr√®s m√Ľre r√©flexion. Le mieux sera toujours de se rappeler 20.3. Comparez Luc 14.31.

      19

      Dévoile les secrets. Un calomniateur se borne rarement à ne colporter que les nouvelles sur lesquelles on ne lui a pas demandé le silence. Comparez 11.13.

      20

      La loi punissait de mort ceux qui se rendent coupables d'un tel crime (Exode 21.17¬†; L√©vitique 20.9¬†; Deut√©ronome 27.16). Ici, comme dans 13.9, leur sont d√©nonc√©s les ch√Ętiments divins. La lampe, ce n'est pas seulement ce qui fait la vie belle et digne d'√™tre v√©cue, c'est l'existence elle-m√™me, la vie que Dieu communique √† ses cr√©atures.

      21

      Cas d'un fils dénaturé qui trouve que l'héritage de ses parents se fait trop longtemps attendre et les dépossède par astuce et même par violence. Comparez 28.21.

      22

      Comparez 24.29 et 25.22. Les sages laissent aux juges la loi du talion et s'inspirent d'un principe plus élevé (Exode 23.4 etc.).

      23

      Comparez verset 10 et 11.1.

      24

      L'homme poss√®de une libert√© relative. Mais les conditions g√©n√©rales au sein desquelles il se meut, les circonstances o√Ļ il se trouve plac√©, sont l'Ňďuvre de Dieu, et dans ce sens on peut dire que les pas de l'homme proc√®dent de l'Eternel. Qu'il s'en remette donc √† son Dieu dans toutes ses incertitudes et dans toutes ses angoisses (verset 22).

      25

      Il y a danger, litt√©ralement : filet : L'homme qui l√Ęche inconsid√©r√©ment le mot de chose sainte¬†! et qui ne r√©fl√©chit qu'apr√®s son vŇďu, est pris dans un filet. Comparez Eccl√©siaste 5.5.

      26

      Images empruntées à l'agriculture.

      Disperse, littéralement : vanne (Jérémie 15.7).

      Roue : la roue du chariot qu'on faisait passer sur l'aire pour s√©parer le grain des √©pis (Esa√Įe 28.27-28). Pas question du supplice de la roue de Amos 1.3. Le texte veut dire simplement qu'un roi sage usera de moyens s√Ľrs et √©nergiques pour s√©parer les m√©chants des bons.

      27

      L'esprit que Dieu a insufflé à l'homme en le créant émane de Lui-même (Genèse 2.7 ; Job 32.8), et il est comparé à une lumière divine, à la clarté de laquelle l'homme peut descendre en soi-même et prendre conscience de soi (1Corinthiens 2.11).

      28

      La bonté et la fidélité : celles du roi.

      Fin du verset, comparez 16.12.

      29

      Le plus bel ornement d'un jeune homme, sa vigueur et son air de santé.

      Fin du verset, comparez 16.31.

      30

      Aux grands maux les grands remèdes. Les avertissements et les remontrances ne suffisent pas à corriger les esprits vicieux de leurs mauvaises inclinations.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.