Crowdfunding TopMusic (campagne générale)

Romains 8.3

car ce qui était impossible à la loi parce que la nature humaine la rendait impuissante, Dieu l'a fait : il a condamné le péché dans la nature humaine en envoyant à cause du péché son propre Fils dans une nature semblable à celle de l'homme pécheur.
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Marc 15

      27 Ils crucifiĂšrent avec lui deux brigands, l'un Ă  sa droite et l'autre Ă  sa gauche.

      Jean 1

      14 Et la Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grùce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du PÚre.

      Jean 3

      14 » Et tout comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, il faut aussi que le Fils de l'homme soit élevé
      15 afin que quiconque croit en lui [ne périsse pas mais qu'il] ait la vie éternelle.
      16 En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle.
      17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

      Jean 9

      24 Les pharisiens appelÚrent une seconde fois l'homme qui avait été aveugle et lui dirent : « Rends gloire à Dieu ! Nous savons que cet homme est un pécheur. »

      Actes 13

      39 et c’est par lui que toute personne qui croit est libĂ©rĂ©e de toutes les fautes dont vous ne pouviez pas ĂȘtre libĂ©rĂ©s par la loi de MoĂŻse.

      Romains 3

      20 En effet, personne ne sera considĂ©rĂ© comme juste devant lui sur la base des Ɠuvres de la loi, puisque c'est par l’intermĂ©diaire de la loi que vient la connaissance du pĂ©chĂ©.

      Romains 6

      6 Nous savons que notre vieil homme a Ă©tĂ© crucifiĂ© avec lui afin que le corps du pĂ©chĂ© soit rĂ©duit Ă  l'impuissance et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du pĂ©chĂ©.

      Romains 7

      5 En effet, lorsque nous étions livrés à notre nature propre, les passions pécheresses éveillées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort.
      6 Mais maintenant nous avons été libérés de la loi, car nous sommes morts à ce qui nous retenait prisonniers, de sorte que nous servons sous le régime nouveau de l'Esprit et non sous le régime périmé de la loi écrite.
      7 Que dirons-nous donc ? La loi est-elle pĂ©ché ? Certainement pas ! Mais je n'ai connu le pĂ©chĂ© que par l’intermĂ©diaire de la loi. En effet, je n'aurais pas su ce qu'est la convoitise si la loi n'avait pas dit : Tu ne convoiteras pas.
      8 Saisissant l'occasion offerte par ce commandement, le péché a produit en moi toutes sortes de désirs. En effet, sans loi le péché est mort.
      9 Pour ma part, sans la loi, je vivais autrefois ; mais quand le commandement est venu, le péché a repris vie et moi, je suis mort.
      10 Il s'est trouvé que le commandement qui devait conduire à la vie m'a conduit à la mort.
      11 En effet, le péché, saisissant l'occasion offerte par le commandement, m'a trompé et par lui m'a donné la mort.

      Romains 8

      3 car ce qui était impossible à la loi parce que la nature humaine la rendait impuissante, Dieu l'a fait : il a condamné le péché dans la nature humaine en envoyant à cause du péché son propre Fils dans une nature semblable à celle de l'homme pécheur.
      32 Lui qui n'a pas épargné son propre Fils mais l'a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec lui ?

      Romains 9

      3 Oui, je voudrais ĂȘtre moi-mĂȘme maudit et sĂ©parĂ© de Christ pour mes frĂšres, mes propres compatriotes,

      2 Corinthiens 5

      21 [En effet, ] celui qui n'a pas connu le pĂ©chĂ©, il l'a fait devenir pĂ©chĂ© pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu. »

      Galates 3

      13 Christ nous a rachetĂ©s de la malĂ©diction de la loi en devenant malĂ©diction pour nous, puisqu’il est Ă©crit : Tout homme pendu au bois est maudit.
      21 La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu ? Certainement pas ! Si une loi qui puisse procurer la vie avait été donnée, la justice viendrait réellement de la loi.

      Galates 4

      4 Mais, lorsque le moment est vraiment venu, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la loi,
      5 pour racheter ceux qui Ă©taient sous la loi afin que nous recevions le statut d’enfants adoptifs.

      Philippiens 2

      7 mais il s'est dĂ©pouillĂ© lui-mĂȘme en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux ĂȘtres humains. Reconnu comme un simple homme,

      HĂ©breux 2

      14 Puisque ces enfants ont en commun la condition humaine, lui-mĂȘme l’a aussi partagĂ©e, de façon similaire. Ainsi, par sa mort, il a pu rendre impuissant celui qui exerçait le pouvoir de la mort, c'est-Ă -dire le diable,
      17 Par consĂ©quent, il devait devenir semblable en tout Ă  ses frĂšres afin d'ĂȘtre un grand-prĂȘtre rempli de compassion et fidĂšle dans le service de Dieu pour faire l'expiation des pĂ©chĂ©s du peuple.

      HĂ©breux 4

      15 En effet, nous n’avons pas un grand-prĂȘtre incapable de compatir Ă  nos faiblesses ; au contraire, il a Ă©tĂ© tentĂ© en tout point comme nous, mais sans commettre de pĂ©chĂ©.

      HĂ©breux 7

      18 Il y a ainsi abolition de la rÚgle précédente à cause de son impuissance et de son inutilité,
      19 puisque la loi n'a rien amenĂ© Ă  la perfection. Mais par ailleurs, il y a l’introduction d’une meilleure espĂ©rance, par laquelle nous nous approchons de Dieu.

      HĂ©breux 10

      1 La loi, en effet, possĂšde une ombre des biens Ă  venir, et non l'exacte reprĂ©sentation de la rĂ©alité ; elle ne peut jamais, par l’offrande annuelle et toujours rĂ©pĂ©tĂ©e des mĂȘmes sacrifices, conduire Ă  la perfection ceux qui y participent.
      2 Sinon, n'aurait-on pas cessé de les offrir ? Ceux qui rendent ce culte, purifiés une fois pour toutes, n'auraient en effet plus du tout conscience de leurs péchés.
      3 Mais en réalité, le souvenir des péchés est rappelé chaque année par ces sacrifices,
      4 car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlÚve les péchés.
      5 C'est pourquoi, en entrant dans le monde, Christ dit : Tu n'as voulu ni sacrifices ni offrandes, mais tu m'as formé un corps ;
      6 tu n'as accepté ni holocaustes ni sacrifices pour le péché,
      7 alors j'ai dit : ‘Me voici, je viens – dans le rouleau du livre il est Ă©crit Ă  mon sujet – pour faire, ĂŽ Dieu, ta volontĂ©.’
      8 Il a d'abord dit : Tu n'as voulu et tu n'as acceptĂ© ni sacrifices ni offrandes, ni holocaustes ni sacrifices pour le pĂ©chĂ© – qui sont pourtant offerts conformĂ©ment Ă  la loi –
      9 et ensuite il a déclaré : Me voici, je viens, [Î Dieu, ] pour faire ta volonté. Il abolit ainsi le premier culte pour établir le second.
      10 Et c'est en raison de cette volonté que nous avons été rendus saints par l'offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.
      12 tandis que Christ, aprÚs avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu.
      14 En effet, par une seule offrande il a conduit à la perfection pour toujours ceux qu’il rend saints.

      1 Pierre 2

      24 lui qui a lui-mĂȘme portĂ© nos pĂ©chĂ©s dans son corps Ă  la croix afin que, libĂ©rĂ©s du pĂ©chĂ©, nous vivions pour la justice. C’est par ses blessures que vous avez Ă©tĂ© guĂ©ris.

      1 Pierre 4

      1 Ainsi donc, puisque Christ a souffert [pour nous] dans son corps, vous aussi armez-vous de la mĂȘme pensĂ©e : celui qui a souffert dans son corps en a fini avec le pĂ©chĂ©
      2 afin de ne plus vivre en suivant les dĂ©sirs des hommes, mais la volontĂ© de Dieu, pendant le temps qu’il lui reste Ă  vivre ici-bas.

      1 Jean 4

      10 Et cet amour consiste non pas dans le fait que nous, nous avons aimé Dieu, mais dans le fait que lui nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
      11 Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres.
      12 Personne n'a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous et son amour est parfait en nous.
      13 Nous reconnaissons que nous demeurons en lui et qu'il demeure en nous au fait qu’il nous a donnĂ© de son Esprit.
      14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le PÚre a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic