TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Deutéronome 5

    • 1

      1 à 5 Introduction

      Cette formule très solennelle fait ressortir l'importance toute particulière du Décalogue. Le préambule suivant (verset 2) a le même but.

      3

      Ce n'est point avec nos pères...

      Les p√®res sont ici tous les isra√©lites qui ont pr√©c√©d√© la g√©n√©ration actuelle depuis Abraham. Cette pens√©e que le privil√®ge de l'alliance par le moyen de la loi a √©t√© r√©serv√© √† ceux qui composent la g√©n√©ration actuelle, doit les p√©n√©trer du sentiment de la grandeur de cette gr√Ęce.

      Aujourd'hui tous vivants : merveilleusement préservés de tous les dangers qui vous menaçaient durant la traversée du désert et dans les guerres qui ont suivi. Toute la jeune génération avait été conservée en vie et était là, prête à jouir dès maintenant de tous les bienfaits de cette alliance.

      4

      Face à face : non pas dans le sens de Exode 33.11, comme un ami avec son ami ; mais cependant comme un souverain condescendrait à parler directement à son peuple, chose extraordinaire en Orient.

      5

      Je me tenais alors... D'apr√®s l'Exode (20.18-19), le r√īle de m√©diateur de Mo√Įse ne commen√ßa express√©ment qu'apr√®s que Dieu lui-m√™me eut proclam√© le D√©calogue tandis que d'apr√®s ce verset il semblerait qu'il faut le faire commencer avant. Mais il est √©vident que ce verset est une parenth√®se, comme le prouve le mot disant qui ne peut se rattacher qu'√† la fin du verset 4 (l'Eternel vous parla disant). Cette parenth√®se (verset 5 jusqu'√† montagne) a pour but de faire ressortir avec force le contraste entre la proclamation du D√©calogue, dans laquelle Dieu a parl√© directement au peuple, et tout le reste de la l√©gislation sina√Įtique, dans laquelle c'est Mo√Įse qui a d√©clar√© au peuple la volont√© de l'Eternel. On a expliqu√© ce verset dans ce sens que Dieu avait bien fait entendre sa voix au peuple, mais que celui-ci ne l'avait pas comprise distinctement, et que Mo√Įse avait d√Ľ ensuite lui en interpr√©ter le contenu¬†; comparez Jean 12.28-29. Mais il n'y a rien dans le r√©cit de l'Exode qui conduise √† cette supposition¬†; et elle ne peut gu√®re s'accorder avec le verset 4 et le verset 22.

      Et vous ne mont√Ętes point. L'Eternel avait dit, Exode 19.13, qu'un son de trompette annoncerait le moment o√Ļ l'interdiction serait lev√©e et o√Ļ le peuple pourrait sans danger monter sur la montagne. Mais le peuple renon√ßa lui-m√™me √† ce privil√®ge (Exode 20.19 : il tremblait et se tenait √† distance). Ce fait, rappel√© ici par Mo√Įse, que le peuple, apr√®s la sc√®ne de la promulgation, ne voulut point user de la libert√© qui lui √©tait accord√©e de monter sur la montagne, sert (comme le reste du verset) √† prouver combien avait √©t√© terrifiante pour lui la communication imm√©diate avec l'Eternel.

      6

      6 à 22 Les dix commandements.

      Pour les questions g√©n√©rales qui se rapportent an D√©calogue, voir Exode 20.1-26, notes.. Quant aux diff√©rences qui existent entre le texte du Deut√©romone et celui de l'Exode, diff√©rences qui n'alt√®rent en rien le sens des commandements, on ne peut douter que la forme de l'Exode ne soit l'original. Nous nous rendons compte facilement des modifications apport√©es ici au texte de l'Exode, en constatant le caract√®re d'exhortation qui, comme nous le verrons, se fait sentir dans ce morceau. aussi bien que dans tout le reste des discours du Deut√©ronome. Ce n'est plus Dieu qui commande, comme dans l'Exode¬†; c'est Mo√Įse qui rappelle le commandement divin, comme cela ressort d'ailleurs tr√®s express√©ment de cette formule deux fois r√©p√©t√©e : Comme l'Eternel ton Dieu te l'a command√© (versets 12 et 16). Mo√Įse ne change rien pour le fond √† la loi divine elle-m√™me, mais il insiste, suivant qu'il le juge √† propos, sur certains points propres √† toucher le peuple¬†; voir versets 15 et 16. N'a-t-on pas le droit de dire que Mo√Įse seul pouvait, en exhortant son peuple, se permettre de modifier de la sorte le texte des commandements divins qu'il lui avait lui-m√™me transmis autrefois¬†? Du reste, cette libert√© dont use Mo√Įse n'est pas plus grande que celle avec laquelle J√©sus cite les commandements (Matthieu 19.18-19¬†; Marc 10.19).

      12

      Garde : terme plus √©nergique que souviens-toi, Exode 20.8. Il faudra de la part d'Isra√ęl un s√©rieux et continuel effort pour ne pas se laisser entra√ģner par l'exemple des nations voisines √† n√©gliger la c√©l√©bration de ce jour.

      Comme l'Eternel ton Dieu te l'a commandé. Ces mots rappellent la proclamation de l'Exode.

      14

      Ni ton bŇďuf, ni ton √Ęne, ni tout ton b√©tail. L'Exode dit simplement : Ta b√™te. L'√©num√©ration plus compl√®te du Deut√©ronome est en rapport avec le caract√®re de ce livre, qui insiste constamment sur les dispositions de bienveillance et d'humanit√©. Comparez 14.28-29¬†; 15.1-2¬†; 16.11,14¬†; 24.17 .

      Afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi. On ne cesse de r√©p√©ter que Mo√Įse motive ici le commandement du sabbat autrement qu'il ne l'est dans l'Exode, o√Ļ il est fond√© sur le r√©cit de la cr√©ation. C'est une erreur. Mo√Įse ne motive nullement le commandement en lui-m√™me¬†; conform√©ment au caract√®re de ce discours, il rappelle seulement au peuple une circonstance qui doit l'encourager dans son observation. C'est l√† la raison pour laquelle Mo√Įse ne dit plus, comme dans l'Exode : Car (ki) l'Eternel a fait..., mais substitue √† ce car un afin que : Afin que ton serviteur et ta servante... On retrouve donc ici le caract√®re exhortatif qui domine toute cette r√©p√©tition de la loi.

      15

      Et tu te souviendras... Rien de plus touchant que cet appel au souvenir des douleurs attach√©es √† l'√©tat de servage, souvenir qui doit √©veiller dans le cŇďur d'Isra√ęl un sentiment d'int√©r√™t compatissant pour ceux qui servent au milieu de lui. Au jour du sabbat, ils participent en quelque sorte √† la d√©livrance qui fut accord√©e au peuple entier. On explique souvent la diff√©rence entre le texte du Deut√©ronome et celui de l'Exode, en supposant que le quatri√®me commandement (et de m√™me le deuxi√®me, le cinqui√®me et le dixi√®me) ne contenaient primitivement qu'une simple et br√®ve d√©fense, comme les autres, et que les d√©veloppements qui l'expliquent sont des adjonctions post√©rieures provenant de mains diff√©rentes. Mais il nous para√ģt plus ais√© d'admettre que Mo√Įse lui-m√™me ait substitu√©, non pas un motif √† un autre, mais √† la raison du repos hebdomadaire un motif touchant √† l'observer, que de supposer qu'un document de l'importance du D√©calogue ait √©t√© expos√© √† subir des adjonctions de la main de celui-ci ou de celui-l√†, dans tel sens ou dans tel autre.

      16

      Comme l'Eternel ton Dieu... Voir verset 12.

      Et afin que tu sois heureux. Développement ajouté à la promesse de l'Exode et propre à renforcer l'encouragement qu'elle renferme.

      17

      17 à 24 Ces versets forment en hébreu les versets 17 à 18.

      La copule et par laquelle sont liés tous ces commandements n'est pas accidentellement ajoutée. Autant la forme brisée sous laquelle ils se suivent dans l'Exode est conforme à la teneur d'une proclamation législative officielle, autant ce et qui les lie ici convient au caractère familier et encourageant du discours dans la situation du Deutéronome.

      20

      Faux témoin. Il y a dans l'original un autre terme (schave : néant, vanité) que dans Exode 20.16 (schéker : mensonge).

      21

      La femme de ton prochain. Voir Exode 20.17, note. La priorit√© donn√©e ici √† la femme ne provient point n√©cessairement, comme on l'a pr√©tendu, d'un √©tat de civilisation plus avanc√© que celui dans lequel fut donn√© le commandement de l'Exode. Elle s'explique suffisamment par le fait, que Mo√Įse tient √† faire bien ressortir le lien moral sup√©rieur qui unit la femme √† l'homme et qui la distingue profond√©ment de toutes les autres propri√©t√©s de celui-ci. C'est un sentiment analogue √† celui dans lequel la priorit√© est accord√©e √† la m√®re par rapport au p√®re, L√©vitique 19.3. C'est de l√† aussi que provient l'adjonction du terme : le champ, √† la suite de la maison de ton prochain, qui sert √† compl√©ter l'id√©e de la propri√©t√© mat√©rielle. Ce terme est en rapport avec l'entr√©e prochaine en Canaan. La distinction entre la femme et les autres biens est encore accentu√©e ici par la diff√©rence des verbes chamad, convoiter, et ava, envier.

      22

      Ce verset correspond en hébreu au verset 19.

      Il ne dit rien de plus. Ces mots peuvent s'entendre de deux manières. Ou bien : Dieu n'ajouta pas un onzième commandement. Le nombre dix était en effet à lui seul l'indication d'une totalité complète. Ou bien : Dieu ne parla jamais depuis lors directement à son peuple. Dans ce second sens ce mot rappelle la parenthèse du verset 5.

      Il les écrivit... Voir 9.9-11 une mention plus détaillée de ce fait.

      23

      23 √† 31 Cette d√©marche du peuple effray√© aupr√®s de Mo√Įse, n'est mentionn√©e que bri√®vement Exode 20.18-19¬†; elle est sans doute rappel√©e ici d'une mani√®re plus compl√®te dans le but, d'amener la r√©ponse touchante de l'Eternel (verset 29) qui n'√©tait point rapport√©e dans l'Exode : Oh¬†! s'ils avaient toujours ce m√™me cŇďur...! Cette parole divine est une invitation √† la g√©n√©ration actuelle de revenir aux sentiments de crainte profonde de l'Eternel et de sinc√®re humilit√©, qui animaient en ce moment-l√† leurs p√®res. Il est difficile de croire qu'un autre que Mo√Įse e√Ľt pu compl√©ter par cette parole de Dieu lui-m√™me le r√©cit de cette sc√®ne.

      24

      L'homme rester vivant. Comparez Exode 33.20 ; Deutéronome 4.33 ; Juges 13.22 ; Luc 5.8.

      30

      Puisque vous ne voulez pas monter sur la montagne, comme vous auriez eu la liberté de le faire, retournez dans vos demeures.

      32

      32 et 33 Cl√īture du discours de Mo√Įse, avant de passer aux exhortations qu'il veut rattacher √† la r√©p√©tition du D√©calogue.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.