TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Esa√Įe 43

    • 1

      1 à 7 L'Eternel se souvient de son peuple et le ramène de la captivité.

      Et maintenant : Après toutes tes humiliations (42.25), une ère nouvelle commence (40.2).

      Qui t'a cr√©√©, form√©. Isra√ęl doit son existence au libre choix et aux dispensations miraculeuses de J√©hova, qui a √©lu Abraham et lui a donn√© une post√©rit√©.

      Je t'ai rachet√©. Dieu a rachet√© Isra√ęl, lorsqu'il l'a tir√© d'Egypte. C'est √† ce moment aussi qu'il l'a pris √† lui pour en faire un peuple particuli√®rement connu et aim√© de lui entre tous les autres : je t'ai appel√© par ton nom. Comparez Exode 19.1-5¬†; 20.2-3.

      2

      Le feu et l'eau repr√©sentent toute esp√®ce de danger (Psaumes 66.12) : c'est ici l'image des plus grands p√©rils qui puissent encore menacer Isra√ęl.

      3

      Cyrus, en prenant Babylone, acquiert, des droits sur Isra√ęl, qui y est captif¬†; mais bien loin d'en user avec rigueur, il cong√©die ce peuple¬†; Dieu le d√©dommage et le r√©compense pour cet acte volontaire d'√©mancipation en ajoutant √† l'empire perse l'Egypte, Cus (l'Ethiopie, ici sp√©cialement l'Ethiopie m√©ridionale) et S√©ba (M√©ro√©, la m√©tropole √©thiopienne, situ√©e dans la partie septentrionale du pays). Ces pays furent effectivement conquis par Cambyse, fils de Cyrus. Comparez Ez√©chiel 29.18-20 o√Ļ l'Egypte est donn√©e √† N√©bucadnetsar en √©change du peu de profit qu'il a retir√© de son exp√©dition contre Tyr.

      5

      Le retour de la captivit√© prend ici les dimensions d'un retour bien plus g√©n√©ral¬†; Esa√Įe contemple le rassemblement final des membres du peuple d'Isra√ęl, dispers√©s dans toutes les nations. Comparez 11.11 -12¬†; 60.4 et suivants¬†; Psaumes 107.3.

      7

      Ceux qui portent mon nom : qui, comme fils de Dieu (verset 6), portent le nom de leur père ; comparez Deutéronome 14.1.

      Pour ma gloire : voyez verset 21.

      8

      43.8 à 44.5 Le salut promis au peuple de Dieu.

      Ce discours développe d'une manière complète l'idée du salut qui est l'objet de toutes les promesses des chapitres précédents. Quatre parties :

      1. L'auteur du salut : J√©hovra, dont Isra√ęl doit √™tre le t√©moin et proclamer la louange, versets 8 √† 13.
      2. Le commencement du salut : la sortie de Babylone, non moins glorieuse que la sortie d'Egypte, versets 14 à 21.
      3. Le motif du salut : la gr√Ęce de Dieu qui pardonne le p√©ch√© de son peuple, versets 22 √† 28.
      4. Le couronnement du salut : l'effusion de l'Esprit sur Isra√ęl et la conversion des pa√Įens, 54.1-5.

      8 √† 13 Isra√ęl est appel√© √† t√©moigner que l'Eternel est seul Dieu.

      D'apr√®s 42.19-20, le peuple aveugle et sourd, c'est Isra√ęl. Dieu ordonne au proph√®te de le faire compara√ģtre pour qu'il lui serve de t√©moin dans sa contestation avec les idoles. Si aveugle et sourd soit-il, il ne pourra refuser d'attester que d√®s longtemps l'Eternel lui a annonc√© par ses proph√®tes ce qui arrive maintenant, et s'est fait conna√ģtre par l√† comme le seul Dieu v√©ritable (versets 10 √† 12).

      9

      Les Gentils sont convoqués comme 41.1, afin que, s'ils le peuvent, ils déclarent que leurs dieux en ont fait autant.

      Qui parmi eux : parmi les faux dieux. Le mot cela désigne les événements qui vont s'accomplir, la chute de Babylone et la délivrance des Juifs (verset 14).

      Des prédictions anciennes : des prophéties données autrefois par les idoles et attestées par ceux qui les ont entendues ; voyez 41.22,26.

      10

      Les faux dieux ne peuvent produire de pareils t√©moins (41.26). Mais J√©hova a un t√©moin de ce qu'il a pr√©dit et fait : son peuple. Nous entendons ici par mon serviteur Isra√ęl : vous √™tes, vous Isra√©lites, mon serviteur. Ce peuple, pour lequel l'Eternel a fait, d√®s longtemps, des Ňďuvres telles qu'aucune autre nation n'en a vues (verset 12¬†; 44.7), peut attester qu'il est v√©ritablement Dieu.

      N'a été formé avant moi ne veut pas dire que Jéhova a été formé avant les autres dieux ; il n'a pas été formé du tout ; cette expression s'explique par le fait que tous les dieux, hors lui seul, sont des dieux fabriqués.

      13

      Comparez 14.27. L'Ňďuvre que nul ne peut emp√™cher Dieu d'accomplir, c'est le ch√Ętiment de Babel et l'affranchissement d'Isra√ęl (verset 14 et suivants).

      14

      14 à 21 La sortie de Babylone.

      J'ai enroyé... Cyrus, avec ses Mèdes et ses Perses, est déjà en route. Voyez 41.2 ; 13.3.

      Tous : la multitude qui remplit Babylone, ce rendez-vous des peuples (13.14 ; Jérémie 50.16).

      Les Chald√©ens eux-m√™mes, les ma√ģtres du pays, devront fuir sur leurs navires. Babylone faisait un commerce √©tendu par le moyen de la navigation sur l'Euphrate et le golfe Persique. On peut voir la description de ces navires de commerce dans H√©rodote (I, 194).

      15

      Votre roi : voir à 41.21.

      16

      Description de la sortie d'Egypte et de la destruction de l'arm√©e de Pharaon (Exode 14.1-31). C'est une Ňďuvre pareille que l'Eternel va faire en faveur de son peuple. Comparez 10.26 et 11.15.

      18

      Il ne s'agit √©videmment pas d'oublier les anciens bienfaits de Dieu¬†; mais le moment est venu de porter toute son attention sur l'Ňďuvre nouvelle et plus grande qu'il veut accomplir.

      19

      Nous avons ici un tableau po√©tique du r√©tablissement d'Isra√ęl, mais d√©crit comme aboutissant √† la gloire finale. Les images sont emprunt√©es au retour du peuple √† travers le d√©sert. Comparez 35.7-8.

      20

      Toutes les créatures sont associées à cette félicité des élus. Comparez 44.23 ; Romains 8.19-22.

      21

      Ils raconteront... : comme Isra√ęl chanta le cantique de louange apr√®s le passage de la mer Rouge (Exode 15.1-21).

      22

      22 √† 28 Isra√ęl ne doit son salut qu'√† la pure gr√Ęce de Dieu qui pardonne son p√©ch√©.

      23

      23 et 24 On a expliqu√© de bien des mani√®res ce passage difficile. Voici le seul sens qui nous paraisse en rendre compte : Isra√ęl a souvent n√©glig√© le culte c√©r√©moniel, et il a manqu√© en ne l'offrant pas comme il le devait. Mais ce n'est pas l√†-dessus qu'ont port√© les reproches que Dieu lui a adress√©s, car ce n'√©tait pas l√† le service auquel il tenait. Ce qu'il voulait, et ce qu'il n'a pas obtenu, c'√©tait la fid√©lit√© du cŇďur : c'est par ses iniquit√©s qu'Isra√ęl l'a irrit√©. Les censures proph√©tiques frappent les vices moraux bien plut√īt que les n√©gligences dans le culte. Je t'avais bien ordonn√© ces c√©r√©monies, semble dire ici l'Eternel, mais je n'ai pas insist√© l√†-dessus, et si tu eusses fait le reste, je ne t'en aurais pas m√™me parl√©. Comparez 1.11-12¬†; Os√©e 6.4-7¬†; Mich√©e 6.6-8¬†; Psaumes 50.8-13. J√©r√©mie (7.22) va plus loin encore dans l'expression de la m√™me pens√©e¬†; Dieu dit : Je n'ai pas command√© ces choses √† vos p√®res.

      24

      Le roseau odorif√©rant d√©signe une plante qui cro√ģt en Inde, en Arabie et en Syrie, et qui entrait dans la composition de l'huile sainte.

      25

      Isra√ęl n'a donc aucun m√©rite √† faire valoir : il n'a attir√© sur lui que des ch√Ętiments. Mais son Dieu maintenant lui pardonne.

      C'est moi qui efface.... L'image est celle d'un livre dans lequel les fautes de l'homme sont enregistrées (Daniel 7.10 ; Apocalypse 20.12).

      Pour l'amour de moi : Dieu consent √† les en effacer pour l'amour de lui-m√™me, c'est-√†-dire, non pas √† cause d'Isra√ęl, qui n'est pas digne de cette gr√Ęce, mais pour sa propre gloire, qui serait compromise par la perdition d√©finitive de son peuple (Exode 32.11-13¬†; Nombres 14.13-21).

      26

      L'Eternel veut bien encore entrer en discussion avec son peuple : peut-être celui-ci trouve-t-il injuste la sentence portée sur lui ; qu'il rappelle donc ses mérites et se justifie, s'il le peut. Comparez 1.18.

      27

      Mais comment Isra√ęl se justifierait-il¬†? Toute son histoire, d√®s son origine, n'est qu'une suite de p√©ch√©s

      Ton premier p√®re. Qui est d√©sign√© par ces mots¬†? Il ne s'agit pas d'Abraham (41.8¬†; 51.2), auquel l'infid√©lit√© envers Dieu n'est jamais reproch√©e. Il serait plus naturel de penser √† Jacob (58.14), dont le nom revient constamment dans notre proph√©tie et dont les fautes ne purent √™tre pardonn√©es qu'√† la suite de son humiliation et de ses larmes (Os√©e 12.3-5). Il serait le premier p√®re du peuple d'Isra√ęl, en opposition aux patriarches, p√®res des douze tribus. Mais on n'aper√ßoit ainsi aucun rapport entre les termes √©videmment parall√®les des deux parties du verset : le premier p√®re et les interpr√®tes. Un autre sens est pr√©f√©rable. Les p√®res d'Isra√ęl sont les souverains sacrificateurs qui se sont succ√©d√© √† la t√™te du peuple¬†; et le premier d'entre eux est Aaron, dont le p√©ch√© fut si s√©v√®rement puni par l'Eternel (Nombres 20.23-28). Les interpr√®tes sont les pr√™tres et les L√©vites, d√©positaires officiels de la loi, qui furent en Isra√ęl les hommes de la lettre, les repr√©sentants habituels du formalisme (quand ils n'√©taient pas ceux de l'idol√Ętrie¬†; Exode 32.1-35) en opposition aux proph√®tes, les hommes de l'Esprit.

      28

      C'est donc avec justice qu'Isra√ęl a √©t√© frapp√©. Les princes du sanctuaire les sacrificateurs, ont √©t√© d√©shonor√©s c'est-√†-dire d√©grad√©s, √† l'image d'Aaron d√©pouill√© de ses v√™tements sacerdotaux : ils ont √©t√© destitu√©s de leur minist√®re et tra√ģn√©s en exil. Isra√ęl a √©t√© mis √† l'interdit (comme Edom 34.5) : il est devenu aux yeux des peuples un monument de la mal√©diction divine et par l√† m√™me l'objet de leur ris√©e et de leurs mauvais traitements.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.