Genèse 41

    • 1

      1 à 7 Double songe de Pharaon

      Nous trouvons dans tout ce r√©cit de nombreux indices qui prouvent avec quelle exactitude les id√©es et les mŇďurs √©gyptiennes sont reproduites jusque dans les d√©tails.

      Fleuve : dans le texte, jéor. Ce mot n'est point hébreu, mais égyptien ; en copte, jéro ; on l'a retrouvé dans les inscriptions sous la forme de aur.

      2

      Sept vaches. Ce songe a une couleur tout égyptienne. On peut voir encore chaque jour dans ce pays des vaches se baigner dans le fleuve. les sept vaches sont représentées chaque fois sortant du Nil, parce que les crues variables de ce fleuve étaient la cause de la plus ou moins grande fertilité du sol égyptien. Peut-être la vache est-elle choisie comme emblème, parce qu'elle était l'animal consacré à Isis, qui représentait la terre fertilisée.

      Dans la prairie : en hébreu, le achou, proprement la verdure du rivage. Ce mot égyptien désignait les joncs et autres plantes de marais qui croissent sur le bord du fleuve.

      3

      Le bord, littéralement la lèvre du fleuve, tournure absolument égyptienne, qu'on retrouve encore aujourd'hui dans la langue copte.

      4

      D√©vor√®rent les sept vaches... : au lieu de pa√ģtre l'herbe de la prairie.

      5

      Le même fait présenté sous une autre forme. Cette répétition montre qu'il s'agit de quelque chose d'important. Comparez verset 32.

      Sept épis. Cette image est encore plus voisine de la réalité.

      6

      Vent d'orient : plus sp√©cialement du Sud-Est, direction qui ne peut √™tre indiqu√©e en h√©breu¬†; en Egypte, c'est de ce c√īt√©-l√† que souffle le vent br√Ľlant appel√© chamsin.

      7

      Voici c'était un songe. La chose s'était présentée d'une manière si vivante à son esprit, qu'il l'avait crue vraie.

      8

      8 à 16 Joseph appelé comme interprète

      Les scribes et les sages faisaient partie du corps sacerdotal égyptien. Ils écrivaient les hiéroglyphes ; aussi les voit-on représentés portant avec eux le matériel nécessaire ; ils étaient chargés des observations astronomiques et du cadastre, si important en Egypte pour rétablir les limites des domaines après les inondations. Ils exerçaient en même temps l'astrologie et la magie, annonçaient l'avenir et interprétaient les songes. Le roi en avait toujours un certain nombre dans son conseil ; dans des cas extraordinaires comme celui-ci, on convoquait en outre ceux des grands collèges de prêtres de l'Egypte.

      Son songe : les deux songes en étaient un seul par leur signification.

      L'interpréta : en hébreu, les interpréta.

      9

      Mes fautes : celles qui lui avaient attiré son emprisonnement.

      14

      La fosse. Voir 40.15, note.

      On le rasa, Pour √™tre pur, il fallait √™tre compl√®tement ras√©¬†; on ne laissait cro√ģtre la barbe et les cheveux qu'en signe de deuil. C'√©tait le contraire chez les Isra√©lites. Ce trait est donc parfaitement √©gyptien. Il est vrai que l'on trouve souvent sur les momies de petites barbes et des chevelures abondantes, mais ces insignes √©taient postiches.

      Mit d'autres habits. Cela aussi faisait partie des rites de la purification. On lui donna probablement des vêtements de lin.

      17

      17 à 36 Joseph interprète les songes

      30

      Sept ann√©es de famine. On a suppos√© que ce chiffre sept √©tait symbolique, car, dit-on, sept ann√©es successives de famine sont quelque chose de contraire aux lois de la nature. Mais ce fait n'est pas sans analogie en Egypte¬†; Ovide parle d'une famine de neuf ans, et un historien arabe rapporte qu'au moyen-√Ęge il y eut dans ce pays une famine de sept, ans (de 1064 √† 1071). Il suffit pour que la r√©colte manque que la crue du Nil soit inf√©rieure √† seize coud√©es (8 m√®tres), et cela peut arriver plusieurs ann√©es de suite.

      34

      Qu'il impose du cinqui√®me. Chaque ann√©e, au moment de l'inondation, les pr√™tres fixaient le taux de l'imp√īt de l'ann√©e d'apr√®s les revenus probables de chacun. Joseph, comptant sur un revenu annuel tr√®s consid√©rable, conseille de fixer d√®s l'abord un imp√īt tr√®s fort, afin d'amasser dans les vastes greniers du roi des provisions qui seront vendues au peuple dans les ann√©es de famine.

      35

      A la disposition de Pharaon : dans les greniers du roi. Il y avait de ces greniers dans toutes les villes principales (comparez verset 48). C'√©taient des b√Ętiments compos√©s de plusieurs chambres coniques, qui se remplissaient par le haut.

      37

      37 à 46 Joseph devient gouverneur de l'Egypte

      39

      Le plus sage des interprètes est tout désigné pour devenir le gouverneur suprême.

      40

      Ob√©ira √† ta bouche : √† tes ordres. On a traduit aussi : embrassera ta bouche, mais √† tort, car le baiser d'hommage ne se donnait pas sur la bouche. Le premier ministre de Pharaon est appel√© dans une inscription de la 18¬į dynastie grande bouche sup√©rieure.

      42
      43

      Cortège officiel pour introduire solennellement Joseph dans sa charge aux yeux de tout le peuple.

      A genoux. Il y a dans l'original un mot égyptien, abrek, sur la signification duquel on a été longtemps indécis. On sait maintenant que abrok, signifie en ancien égyptien : Jette-toi à terre. Il y a un rapport de son entre ce mot et le mot hébreu barak, agenouiller. On rapporte que abrok est le mot qu'emploient encore aujourd'hui les chameliers pour faire agenouiller leurs chameaux.

      45

      Tsaphnath-Pan√©ach. Les LXX transcrivent ce mot Psomthomphanech, forme qui para√ģt √™tre plus voisine de la forme √©gyptienne. Saint J√©r√īme le traduisait : Sauveur du monde (en copte, p-sot-om-ph-enech). Les √©gyptologues modernes traduisent plut√īt : soutien de la vie (pe-net-em-p-anch). L'√©gyptologue Brugsch a propos√© une autre traduction bas√©e sur la forme h√©bra√Įque du mot : Gouverneur de la circonscription de la ville de la vie¬†; c'est-√†-dire de la province s√©thro√Įtique, dont le chef-lieu √©tait appel√© dans la langue sacr√©e la ville de la vie.

      Asnat. Ce nom égyptien signifie probablement : qui appartient à Néith (la Minerve des Egyptiens). D'autres l'ont rapproché du nom de femme Sant ou Snat, très fréquent dans les inscriptions, mais dont on ignore l'étymologie.

      Fille de Potiphéra. Potiphéra signifie en égyptien : consacré à Ra, le dieu du soleil. Ce nom est donc probablement le même que celui de Potiphar (comparez 37.30, note), et les LXX l'ont entendu ainsi, puisqu'ils rendent les deux noms par Pétéphrès.

      Ce n'est pas à dire que l'auteur ait confondu les deux personnages ; ce nom pouvait être un titre honorifique porté par plusieurs seigneurs.

      Sacrificateur d'On. La ville d'On, en égyptien An, située dans la Basse-Egypte à l'entrée du Delta, fut nommée plus tard en grec Héliopolis, ville du soleil. Ce dernier nom semble être la traduction du nom sacré de cette ville. C'était le siège essentiel du culte du soleil ; c'était, là qu'était le plus vénéré des trois collèges de prêtres de l'Egypte (On, Thèbes et Memphis).

      Il y avait dans les temples de la ville et sur les places qui les entouraient un grand nombre d'ob√©lisques (images des rayons solaires), dont l'un, en granit rouge, est encore debout aujourd'hui¬†; il date de la douzi√®me dynastie, et est ainsi ant√©rieur √† Joseph. Voir encore Esa√Įe 19.18-19, notes.

      En faisant entrer Joseph dans la classe des prêtres par ses fonctions et par son mariage et en changeant son nom, Pharaon faisait de lui un Egyptien.

      46

      Trente ans. Il était donc depuis treize ans en Egypte (37.2).

      Cette élévation subite d'un esclave à la dignité de premier ministre n'a rien d'étonnant en Egypte. Les inscriptions abondent en récits analogues. En particulier, une stèle conservée à Turin parle d'honneurs et de présents dont fut comblé un esclave qui avait plu au roi.

      47

      47 à 49 Les années d'abondance

      A pleines mains. Expression très exacte : la moisson se faisait en prenant les épis par poignées et en coupant la tige un peu au-dessous de l'épi.

      48

      Tous les vivres, c'est-à-dire la cinquième partie, dont il a été parlé verset 31.

      Dans les villes. Voir verset 35, note.

      49

      On cessa de compter. Dans toutes les scènes de moisson que l'on voit sur les monuments, l'un des personnages essentiels est un scribe qui inscrit le nombre des gerbes rentrées.

      50

      50 à 52 Naissance des deux fils de Joseph

      51

      Le mot Manassé vient d'une racine qui signifie oublier.

      M'a fait oublier... la maison de mon père. Calvin et d'autres voient dans ces paroles le signe d'une déchéance morale chez Joseph ; d'autres entendent par la maison de son père les chagrins qu'il y avait eus.

      Plus simplement : Dieu, en accordant √† Joseph une famille en Egypte, lui a donn√© des objets d'affection qui remplacent enfin pour son cŇďur la maison paternelle. Comparez Gen√®se 2.24

      52

      Ephra√Įm signifie probablement double fertilit√© : Joseph a maintenant une double post√©rit√©.

      53

      53 à 57 Commencement de la famine

      54
      Mais dans tout le pays d'Egypte... Les particuliers avaient sans doute aussi mis du bl√© de c√īt√©. Mais ces provisions sont bient√īt √©puis√©es (verset 55).
      55

      Fut affamé. Les auteurs anciens nous ont laissé des descriptions épouvantables de la famine en Egypte. Dans des moments pareils, on en venait jusqu'à manger de la chair humaine, et les autorités étaient impuissantes à empêcher ces atrocités.

      57

      Toute la terre : les gens de toutes les contrées d'alentour.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.