Job 24

    • R√©plique de Job (suite): Dieu laisse faire les m√©chants

      1 Pourquoi le Tout Puissant ne met-il pas des temps en réserve, Et pourquoi ceux qui le connaissent ne voient-ils pas ses jours ?

      2 On d√©place les bornes, On vole des troupeaux, et on les fait pa√ģtre¬†;

      3 On enl√®ve l'√Ęne de l'orphelin, On prend pour gage le boeuf de la veuve¬†;

      4 On repousse du chemin les indigents, On force tous les malheureux du pays à se cacher.

      5 Et voici, comme les √Ęnes sauvages du d√©sert, Ils sortent le matin pour chercher de la nourriture, Ils n'ont que le d√©sert pour trouver le pain de leurs enfants¬†;

      6 Ils coupent le fourrage qui reste dans les champs, Ils grappillent dans la vigne de l'impie ;

      7 Ils passent la nuit dans la nudité, sans vêtement, Sans couverture contre le froid ;

      8 Ils sont percés par la pluie des montagnes, Et ils embrassent les rochers comme unique refuge.

      9 On arrache l'orphelin à la mamelle, On prend des gages sur le pauvre.

      10 Ils vont tout nus, sans vêtement, Ils sont affamés, et ils portent les gerbes ;

      11 Dans les enclos de l'impie ils font de l'huile, Ils foulent le pressoir, et ils ont soif ;

      12 Dans les villes s'exhalent les soupirs des mourants, L'√Ęme des bless√©s jette des cris... Et Dieu ne prend pas garde √† ces infamies¬†!

      13 D'autres sont ennemis de la lumière, Ils n'en connaissent pas les voies, Ils n'en pratiquent pas les sentiers.

      14 L'assassin se lève au point du jour, Tue le pauvre et l'indigent, Et il dérobe pendant la nuit.

      15 L'oeil de l'adultère épie le crépuscule ; Personne ne me verra, dit-il, Et il met un voile sur sa figure.

      16 La nuit ils forcent les maisons, Le jour ils se tiennent enfermés ; Ils ne connaissent pas la lumière.

      17 Pour eux, le matin c'est l'ombre de la mort, Ils en éprouvent toutes les terreurs.

      18 Eh quoi ! l'impie est d'un poids léger sur la face des eaux, Il n'a sur la terre qu'une part maudite, Il ne prend jamais le chemin des vignes !

      19 Comme la sécheresse et la chaleur absorbent les eaux de la neige, Ainsi le séjour des morts engloutit ceux qui pèchent !

      20 Quoi ! le sein maternel l'oublie, Les vers en font leurs délices, On ne se souvient plus de lui ! L'impie est brisé comme un arbre,

      21 Lui qui dépouille la femme stérile et sans enfants, Lui qui ne répand aucun bienfait sur la veuve !...

      22 Non ! Dieu par sa force prolonge les jours des violents, Et les voilà debout quand ils désespéraient de la vie ;

      23 Il leur donne de la sécurité et de la confiance, Il a les regards sur leurs voies.

      24 Ils se sont élevés ; et en un instant ils ne sont plus, Ils tombent, ils meurent comme tous les hommes, Ils sont coupés comme la tête des épis.

      25 S'il n'en est pas ainsi, qui me démentira, Qui réduira mes paroles à néant ?
Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.