TopCartes x PLM collab

Nombres 14

    • 1

      1 à 4 La révolte du peuple.

      La critique attribue le début du premier verset et la fin du second à l'élohiste.

      2

      Que ne sommes-nous morts ?

      D√©j√† au d√©sert de Sin les Isra√©lites avaient murmur√© dans les m√™mes termes, et ce p√©ch√© leur avait √©t√© pardonn√© (Exode 16.3)¬†; mais, apr√®s tout ce que l'Eternel avait fait pour eux depuis cette √©poque, et au moment m√™me o√Ļ le peuple se pr√©parait √† entrer au pays de Canaan, cette r√©volte prenait un caract√®re beaucoup plus grave.

      4

      D'après Néhémie 9.17, il semble que ce projet ait reçu un commencement d'exécution.

      5

      5 à 9 Intervention de Josué et de Caleb.

      Les versets 5 à 7 sont élohistes.

      Tomb√®rent sur leur face. Ils sont press√©s par l'angoisse que leur cause le p√©ch√© du peuple et la crainte du ch√Ętiment divin qu'ils pr√©voient (16.4,22¬†; 20.6).

      6

      Déchirèrent leurs vêtements : en signe d'amère tristesse (voir Genèse 37.34, note, et Lévitique 10.6. En ce moment décisif, Josué intervient avec Caleb.

      8

      Si l'Eternel nous est favorable. Si nous n'offensons pas Dieu par notre incrédulité, tout ira bien : il nous introduira lui-même dans ce bon pays.

      9

      Seulement. La seule condition, c'est notre obéissance.

      Une p√Ęture : une proie aussi facile pour nous que l'herbe pour le bŇďuf (22.4).

      Leur abri. Dieu a cessé de les abriter, de les protéger, tandis qu'il est avec les Israélites. L'heure prévue Genèse 15.16 a sonné ; leur péché est arrivé à son comble ; comparez Lévitique 18.25 ; 20.23.

      10

      10 √† 19 Col√®re de l'Eternel et intervention de Mo√Įse.

      Le verset 10 est élohiste.

      Les lapider. Jamais encore les Isra√©lites n'avaient pouss√© jusque l√† leur r√©bellion. Ils montrent qu'ils sont m√Ľrs pour le jugement que l'Eternel va prononcer.

      12

      Une nation plus grande. Mo√Įse a d√©j√† entendu une fois cette proposition de l'Eternel (Exode 32.10, note)¬†; mais aujourd'hui comme alors il demeure fid√®le √† son r√īle de m√©diateur et il refuse absolument d'√™tre substitu√© au peuple, lors m√™me que celui-ci n'a fait qu'empirer.

      13

      13 √† 15 Les Egyptiens et les Canan√©ens, sachant que c'est toi qui as fait sortir ce peuple d'Egypte, qui l'as conduit dans le d√©sert et qui l'as prot√©g√© par ta pr√©sence au milieu de lui, concluront de son extermination qu'apr√®s avoir commenc√© l'Ňďuvre, tu n'as pas eu la force de l'achever.

      14

      Face √† face, litt√©ralement : Ňďil √† Ňďil, comme deux hommes qui se parlent de tout pr√®s (comparez Exode 33.11).

      17

      La puissance... Mo√Įse supplie l'Eternel de manifester sa puissance en pers√©v√©rant, malgr√© les obstacles que lui oppose la m√©chancet√© du peuple, dans l'accomplissement de son plan.

      18

      Citation textuelle des paroles de l'Eternel rapport√©es Exode 34.6,7. D'un c√īt√©, appel √† la mis√©ricorde divine qui peut seule encore accorder au peuple le pardon d'une si grande faute¬†; de l'autre c√īt√©, reconnaissance des droits de la justice qui doivent √©galement √™tre satisfaits. Cons√©quence : Que les plus coupables p√©rissent, mais que le peuple lui-m√™me soit conserv√©¬†!

      20

      20 à 35 Le jugement de l'Eternel.

      La critique attribue à l'élohiste les versets 26 à 29 (en partie) et 31 à 35.

      C'est √† l'intercession de Mo√Įse qu'est d√Ľ cette fois encore le salut du peuple.

      21

      Dans cette formule de serment, l'Eternel donne comme garantie de la v√©rit√© de ses menaces sa vie, principe de tout √™tre, et sa gloire, qui est le but de toute l'histoire. L'inviolabilit√© de cette vie et de cette gloire exige le ch√Ętiment des coupables. C'est ici l'accomplissement de la menace myst√©rieuse d√®s longtemps prononc√©e (Exode 32.34, note).

      22

      Ma gloire, qui doit remplir la terre (Esa√Įe 6.3) et dont ils ont vu le commencement, mais en vain.

      Dix fois : nombre rond indiquant que la mesure est comble (Genèse 31.7 ; Job 19.3). On a essayé de justifier littéralement ce chiffre en trouvant dans l'histoire précédente depuis la sortie dix actes de révolte.

      23

      Si tous ces hommes... Cette forme de menace indique une violente. indignation. L'ellipse est claire : Que je ne sois plus Dieu !

      24

      Caleb, qui s'était mis à la brèche pour lutter contre la révolte (13.31). Voir l'exécution de cette promesse Josué 14.6-15.

      25

      L'Amalékite... Le verset 45 montre quelle est l'intention de cette remarque. La vallée par laquelle il aurait fallu marcher en avant était occupée par ces peuplades, qui leur barraient le chemin. Dieu s'abaisse ici au niveau de leur incrédulité.

      Demain. Ils devaient partir le lendemain¬†; mais leur d√©sob√©issance amena un renvoi f√Ęcheux dans l'ex√©cution de cet ordre. C'est sans doute en raison de ce retard que ce mot demain ne se retrouve pas dans le r√©cit Deut√©ronome 1.40. Du verset 46 il ressort qu'√† la suite de leur d√©faite les Isra√©lites camp√®rent encore pendant un certain temps √† Kad√®s.

      Pour le désert : dans la direction de la mer Rouge (sud), pour demeurer là pendant tout le temps de leur condamnation.

      Mer Rouge : voir Exode 13.18, note. Quant à la vallée, voir verset 40, note.

      26

      Les versets 26 et 27 à 29 en partie sont tirés de l'élohiste.

      27 à 29 C'est la menace précédente (versets 20 à 23) précisée et développée. Dieu avait dit : Vous ne verrez pas ! Ici il déclare positivement : Dès ce moment vous commencerez à mourir l'un après l'autre jusqu'à ce que le dernier ait péri.

      28

      Comme vous avez parl√©. Ils ont dit qu'ils pr√©f√©raient mourir au d√©sert plut√īt que d'entrer dans le pays de Canaan (verset 2)¬†; il leur sera fait selon leur d√©sir.

      30

      O√Ļ j'ai jur√©, litt√©ralement : j'ai lev√© la main. Comparez Gen√®se 14.22.

      31

      Vos enfants. Ils ont dit : Nos enfants seront la proie de l'ennemi. Ce sont ces enfants, sur lesquels ils s'apitoyaient, qui posséderont le pays.

      33

      Vos fils garderont leurs troupeaux : ils continueront à mener la vie nomade.

      Ils porteront la peine : voir 14.18.

      Vos prostitutions : voir Exode 34.16, note.

      Soient au complet : jusqu'à ce que la mort ait atteint tous ceux qui avaient été inscrits dans le recensement rapporté 1.2-3.

      Lors du second recensement, qui eut lieu pr√®s du Jourdain, √† la fin des quarante ans, Mo√Įse et El√©azar constat√®rent qu'aucun de ceux qui avaient √©t√© recens√©s dans le d√©sert de Sina√Į n'√©tait plus en vie (26.64-65). On a object√© l'exemple d'El√©azar lui-m√™me¬†; car il devait avoir plus de vingt ans lorsqu'il re√ßut l'onction comme sacrificateur (3.3,32). Mais la tribu de L√©vi n'√©tait point comprise dans le premier recensement (1.47) et l'on peut conclure de cet exemple d'El√©azar que les L√©vites furent √©pargn√©s dans ce ch√Ętiment national. Peut-√™tre les femmes le furent-elles aussi.

      34

      Autant de jours, autant d'ann√©es. La dur√©e du ch√Ętiment est mise en rapport exact avec la dur√©e du voyage d'exploration des espions. Moins il est ais√© de comprendre le lien logique qui rattache le second de ces faits au premier, plus il est improbable que l'id√©e des quarante jours du voyage des espions ne soit qu'une conclusion tir√©e du fait des quarante ann√©es pass√©es au d√©sert.

      La dur√©e r√©elle du s√©jour au d√©sert depuis cette r√©volte fut de trente-huit ans et quelques mois (Deut√©ronome 2.14). Mais le temps de la premi√®re partie du voyage apr√®s la sortie d'Egypte et du s√©jour au pied du Sina√Į, qui n'avait √©t√© d√©j√† qu'une s√©rie de murmures et de punitions, est envisag√© comme faisant partie de ce grand ch√Ętiment. Ce chiffre de quarante ans se retrouve dans tous les documents du Pentateuque (Exode 16.35¬†; Nombres 33.38¬†; Deut√©ronome 1.3¬†; 2.7¬†; Josu√© 5.6¬†; comparez Amos 2.10¬†; 5.25).

      36

      36 √† 38 Ch√Ętiment des espions.

      Morceau tiré de l'élohiste.

      37

      Frappés devant l'Eternel. Les espions, instigateurs de la révolte, sont punis à part et immédiatement.

      39

      39 à 45 La défaite de Horma (du récit jéhoviste).

      40

      Le lendemain. La perspective de ces quarante années de pèlerinage au désert épouvante le peuple. Il croit pouvoir réparer sa désobéissance passée par un acte énergique qui forcera en quelque sorte la main à Dieu et leur obtiendra la victoire. Mais bien loin de réparer par là leur première faute, ils y en ajoutent une nouvelle.

      Vers le sommet de la montagne. Comme nous n'avons pas de renseignements pr√©cis sur la topographie de Kad√®s, nous ne savons pas s√Ľrement comment accorder les indications pr√©sent√©es par ce texte : les Amal√©kites et les Canan√©ens habitent dans la vall√©e (verset 25)¬†; les Isra√©lites montent vers le sommet de la montagne (verset 10) et les Amal√©kites et les Canan√©ens descendent contre eux de la montagne (verset 45). Voici peut-√™tre comme nous pouvons nous repr√©senter la chose. Les Isra√©lites, pour √©viter de se heurter √† l'ennemi qui occupe la vall√©e, en gravissent l'un des flancs montueux, tandis que les Canan√©ens montent sur le plateau, les y attendent, et de l√† les rejettent en arri√®re.

      Nous avons péché. Ce n'est point une véritable repentance, car en ce moment même ils font encore leur propre volonté.

      41

      Du milieu du camp. Laissés à eux-mêmes, les Israélites sont battus.

      45

      Horma. Cette ville s'appelait primitivement Ts√©phath (Juges 1.17). Il nous est dit qu'elle re√ßut le nom de Horma (d√©truite par interdit) lorsque les Isra√©lites la d√©truisirent¬†; voir √† 21.3. Les voyageurs croient l'avoir retrouv√©e dans les ruines importantes qui portent le nom de S√©ba√Įta ou S√©b√Ęta et qui sont situ√©es √† quarante kilom√®tres au nord-est de Kad√®s. Si cette identification est fond√©e, les Isra√©lites s'√©taient, dans leur marche pr√©c√©dente, avanc√©s assez loin dans l'int√©rieur du pays, puisqu'ils sont rejet√©s en arri√®re jusqu'√† Horma. Comparez Deut√©ronome 1.44.

      A la suite de la sentence de mort (verset 35) qui va s'exécuter lentement, le fil de l'histoire se rompt pour ne reprendre qu'au chapitre 20. Dans l'intervalle se placent uniquement :

      1. un certain nombre de lois √©dict√©es en vue du temps o√Ļ Isra√ęl sera √©tabli en Canaan et qui sont comme un gage du maintien de l'alliance
      2. le récit de la révolte de Koré.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.