TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Psaumes 55

    • 2

      2 à 9 La détresse du psalmiste.

      Il supplie Dieu de l'écouter (versets 2 et 3), décrit les craintes qui l'assaillent (versets 3 à 6) et exprime le désir de pouvoir s'enfuir bien loin (versets 7 à 9).

      3

      Mon esprit m'emporte... C'est d'une agitation int√©rieure qu'il est question : les impressions les plus diverses se succ√®dent dans l'√Ęme troubl√©e.

      4

      Le m√©chant se sent ma√ģtre de la situation¬†; sa voix devient de plus en plus imp√©rieuse et mena√ßante, il exerce d√©j√† une oppression et s'appr√™te √† opprimer toujours plus quiconque lui r√©siste. Quelque p√Ľt √™tre l'abattement de David avant la r√©volte d'Absalom, on a peine √† comprendre de sa part des plaintes semblables, au lieu d'une action √©nergique.

      5

      Les terreurs de la mort... Cette expression fait penser à la tristesse mortelle qui s'empara du Sauveur en Gethsémané (Matthieu 26.38).

      7

      La colombe est le symbole de l'innocence, et son vol celui de la rapidité de la fuite devant le mal.

      10

      10 à 16 Le psalmiste donne essor à l'indignation que provoque la conduite de ses ennemis.

      Engloutis. Le pronom les n'est pas dans le texte. Le psalmiste pense √† la catastrophe qui d√©truisit la bande de Kor√© (Nombres 16.32). Il reprendra cette image √† la fin de la strophe (verset 16). Pour le moment il s'interrompt, comme pour att√©nuer ce vŇďu, qui semble l'effrayer lui-m√™me, et il le motive par la description de l'effroyable d√©sordre provoqu√© par les m√©chants.

      Confonds (littéralement : divise) leurs langues. Ici c'est le souvenir de la tour de Babel qui est évoqué. Les querelles provoquées par les méchants peuvent devenir l'arme qui les détruira eux-mêmes.

      11

      Ils font la ronde... Sentinelles d'un nouveau genre, loin de veiller sur la ville, pour la préserver d'attaques du dehors, ils cherchent à surprendre ceux de ses habitants qu'ils envisagent comme leurs ennemis personnels.

      13

      Le mot car introduit ici un exemple de la profonde perversité qui s'est emparée des esprits.

      Je pourrais me cacher. Ce trait non plus ne convient guère à un roi.

      15

      Avec la foule : le mot hébreu désigne une foule bruyante. Aux entretiens intimes, dans les heures de silence, succédaient les manifestations publiques de leur amitié et de leur piété, au milieu de foules animées.

      16

      Que la mort les surprenne... La m√™me horreur du mal et le m√™me d√©sir de le voir condamn√© subsistent sous la nouvelle alliance. Seulement l'Ňďuvre du Sauveur nous a appris √† d√©sirer le salut du p√©cheur en m√™me temps que la condamnation du p√©ch√©.

      Dans leurs demeures, au milieu d'eux : pléonasme destiné à faire ressortir le degré de familiarité dans lequel ils vivent avec le mal.

      17

      17 √† 22 La confiance du psalmiste n'est point √©branl√©e. Au contraire, la perversit√© du tra√ģtre, sur laquelle il revient (versets 21 et 22), lui donne l'assurance que Dieu ne peut pas rester indiff√©rent.

      18

      Le soir, le matin et à midi : dans les trois moments de la journée que l'on consacrait à la prière (Daniel 6.10). La journée israélite commençait le soir, à six heures.

      19

      Il me tire sain et sauf... h√©breu : Il a rachet√© mon √Ęme en paix du combat. Ce pass√© exprime la confiance de la foi, qui envisage comme acquise une d√©livrance √† venir. L'id√©e de rachat ou de ran√ßon √©voque l'image d'un guerrier vaincu par le nombre et d√©j√† captif de ses ennemis.

      20

      Dieu entendra et leur répondra. La réponse aux prières du psalmiste sera adressée aux ennemis, sous forme de jugement.

      Qui tr√īne..., litt√©ralement : qui si√®ge (comme juge) √©ternellement¬†; pens√©e que l'on trouve fr√©quemment dans les Psaumes (7.8¬†; 9.8, etc.). On est √©tonn√© de voir un S√©la interrompre ici brusquement, non seulement une strophe, ce qui est fr√©quent, mais un verset. Il faut se repr√©senter quelques accords de musique donnant essor aux sentiments que provoque la justice √©ternelle de Dieu, en regard de la perversit√© humaine. C'est un √©lan d'adoration semblable √† ceux qui interrompent parfois les d√©veloppements de la pens√©e de saint Paul (Romains 9.5).

      Point de changement : comparez Psaumes 7.13.

      21

      Il jette... Le tra√ģtre appara√ģt de nouveau au premier rang des ennemis.

      Il viole son alliance : l'alliance d'amitié jurée au psalmiste.

      22

      Plus douce que... h√©breu : Douce est la cr√®me de sa bouche, et son cŇďur est combat. Quelle description fid√®le de la conduite de Judas (Matthieu 26.49)¬†!

      23

      23 et 24 Conclusion.

      Remets ton sort, littéralement : ce qu'il t'a donné et te donnera, ta vie, ta destinée. Le psalmiste exhorte ses lecteurs, en même temps que lui-même.

      24

      La moitié de leurs jours. Comparez Psaumes 102.25 ; Jérémie 17.11.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.