TopFormation Voyagez au cœur de l'archéologie biblique !

1 Corinthiens 14

    • Nouvelles remarques Ă  propos des dons du Saint-Esprit

      1 Recherchez avant tout cet amour, mettez tout votre soin à en être remplis. Aspirez cependant aussi aux manifestations de l’Esprit et, de préférence, au don de la prédication inspirée par l’Esprit de Dieu.

      2 Celui qui parle dans une langue inconnue s’adresse à Dieu et non aux hommes : personne ne comprend les paroles mystérieuses qu’il prononce sous l’inspiration de l’Esprit.

      3 Par contre, celui qui apporte aux hommes un message compréhensible sous l’inspiration divine, s’adresse aux hommes : ses paroles les édifient, les exhortent, les consolent, elles les aident à prendre les décisions opportunes, stimulent leurs progrès, fortifient leurs convictions et les encouragent dans la bonne voie.

      4 La langue de prière ne profite qu’à celui qui la parle, mais celui qui apporte un message inspiré contribue à la croissance spirituelle de toute l’assemblée, il aide ainsi à construire l’Église.

      5 Je n’ai rien contre le don des langues, et je voudrais bien que vous le possédiez tous, mais je préférerais de loin vous voir parler sous l’inspiration de l’Esprit. Celui qui apporte ainsi de tels messages est plus utile à l’Église que celui qui parle dans une langue inconnue, à moins que ce dernier ne traduise son message en langage intelligible afin que l’Église en tire un profit spirituel.

      6 Supposez, frères, que je vienne chez vous et que je m’exprime exclusivement dans ce langage inintelligible, sans vous apporter aucune révélation sur les mystères de Dieu, aucune connaissance nouvelle, aucun message inspiré, aucun enseignement. Quel profit tireriez-vous de ma présence parmi vous ?

      7 Faisons une comparaison. Prenons des instruments de musique, la flûte ou la harpe, par exemple. S’ils ne rendent pas de sons distincts, comment reconnaîtra-t-on la mélodie ? C’est à peine si on distinguera ce qui est joué sur l’un ou l’autre de ces instruments.

      8 Et si la trompette n’émet que des sons confus et ne fait pas entendre un signal distinct, qui se préparera à la bataille ?

      9 Il en va de même pour vous : si vous ne prononcez que des paroles inintelligibles en utilisant ces langues inconnues, comment saura-t-on ce que vous voulez dire ? Vous parlerez en l’air !

      10 Il existe, à travers le monde, je ne sais combien de langues différentes. Chacune d’elles convient à l’expression de la pensée et permet à ceux qui la parlent de se comprendre entre eux. À chaque son correspond une signification précise.

      11 Cependant, si j’ignore le sens des mots utilisés par mon interlocuteur, je ne parviendrai pas à m’entendre avec lui, je passerai à ses yeux pour un barbare et il me fera le même effet ; nous resterons ainsi étrangers l’un à l’autre.

      12 Vous donc, puisque vous désirez si ardemment des « manifestations de l’Esprit », recherchez avant tout celles qui contribuent à la croissance de l’Église ; tâchez de posséder en abondance celles qui aideront les autres à progresser dans la foi.

      13 C’est pourquoi, celui qui parle en langues inconnues doit demander à Dieu le don de traduire son message en langage compréhensible.

      14 Car si je prie en langues inconnues et que je prononce des sons inintelligibles, mon esprit, certes, s’entretient avec Dieu, mais mon intelligence n’y participe pas et n’en retire aucun fruit.

      15 Que ferai-je donc ? Je me laisserai diriger par l’inspiration de l’Esprit dans mes prières, mais je veux aussi y associer mon intelligence. Je chanterai les louanges de Dieu comme l’Esprit m’y pousse, mais je veux aussi être conscient de ce que je chante et louer Dieu avec ma raison.

      16 Autrement, si tu prononces une prière de reconnaissance ou de louanges sous l’inspiration de l’Esprit dans un langage inconnu, comment un non-initié ou un simple auditeur pourra-t-il répondre amen à ta prière de reconnaissance, puisqu’il n’en comprendra pas un traître mot ?

      17 Tes prières ont beau être sublimes, elles n’ont pas d’intérêt pour les autres, puisque ton prochain n’en tire aucun profit pour grandir dans sa foi.

      18 Dieu merci, je possède, plus qu’aucun de vous, ce don du langage de prière.

      19 Cependant, dans une réunion de l’Église, je préfère ne dire que cinq paroles intelligibles et qui instruisent les autres, que de déclamer des milliers de mots incompréhensibles dans une langue inconnue.

      20 Mes frères, il ne faut pas que vous en restiez à un niveau infantile sur le plan du jugement et du raisonnement. Lorsqu’il s’agit de pratiquer le mal, oui, continuez tranquillement à rester de petits enfants, mais dans le domaine de la pensée et du jugement, tendez vers une virile maturité.

      21 Il est dit dans l’Écriture : Même si je parlais à ce peuple
      dans une langue étrangère,
      par des lèvres d’étrangers,
      ils ne m’écouteraient pas, dit le Seigneur.

      22 D’après cela, ces « langues étrangères » ne sauraient conduire les auditeurs à la foi, mais elles sont un signe du jugement de Dieu et elles les laissent dans leur incrédulité. Elles ne concernent pas les croyants, mais les incroyants. En revanche, les messages inspirés sont destinés aux croyants, ils fortifient leur foi ; ils sont un signe de la faveur de Dieu.

      23 Imaginez que l’Église entière se réunisse en un même lieu et que tous se mettent à parler des langues inconnues. Si des non-initiés ou des incroyants survenaient, ne croiraient-ils pas que vous avez tous perdu la raison ?

      24 Si, au contraire, tous apportent des messages inspirés, exprimant la volonté de Dieu en paroles claires, et qu’il entre un visiteur incroyant ou un non-initié, ne sera-t-il pas impressionné par ce témoignage unanime ? Il se sent pénétré et jugé par tous, sa conscience en est touchée : le voilà convaincu de ses péchés,

      25 les secrets de son cœur sont mis à nu, ses pensées les plus intimes sont dévoilées. Alors, profondément touché, il tombera sur sa face en adoration devant Dieu et proclamera : Certainement, Dieu est présent au milieu de vous.

      L'ordre dans l'Église

      26 Comment donc procéder, mes frères ? Lorsque vous vous réunissez, que chacun se tienne prêt à apporter sa contribution (au culte) : l’un proposera un cantique ou lira un psaume, l’autre aura une parole d’enseignement ou une révélation ; celui-ci priera dans une langue inconnue, celui-là en donnera l’interprétation ; que tout cela vise un seul et même but : l’édification spirituelle de l’Église. Et que chaque chose soit faite avec ce souci : que tous grandissent dans la foi.

      27 Veut-on parler dans des langues inconnues ? Que deux, tout au plus trois le fassent, l’un après l’autre, et qu’il y ait quelqu’un pour interpréter ce qu’ils ont dit.

      28 S’il n’y a pas d’interprète, que celui qui a le don des langues garde le silence dans l’assemblée, qu’il se contente de parler à lui-même et à Dieu.

      29 Quant à ceux qui apportent des messages inspirés par Dieu, que deux ou trois prennent la parole, et que les autres écoutent attentivement en exerçant leur don de discernement.

      30 Si l’un des assistants reçoit une révélation pendant qu’un autre parle, que le premier se taise.

      31 Ainsi vous pouvez tous, à tour de rôle, apporter un message ou un témoignage inspiré, afin que l’assemblée soit instruite et édifiée ; que chacun apprenne quelque chose, qu’il se sente encouragé et stimulé dans sa foi.

      32 Rappelez-vous qu’un homme inspiré par l’Esprit reste maître de l’esprit prophétique qui l’anime : il a donc le pouvoir de commander à son inspiration et de la garder sous son contrôle.

      33 Car Dieu n’aime pas le désordre : c’est un Dieu d’harmonie et de paix et il se manifeste comme tel dans toutes les assemblées de ceux qui lui ont consacré leur vie.

      34 Que les femmes n’interviennent pas dans vos assemblées, ce n’est pas leur rôle de prendre la parole (pour évaluer les messages inspirés), car il ne leur est pas permis de se prononcer (sur ce point), qu’elles sachent garder leur place et se tenir dans la soumission comme le recommande aussi la loi.

      35 Si elles veulent s’instruire sur quelque point ou demander des renseignements sur un détail, qu’elles interrogent leur mari à la maison. Il n’est pas convenable pour une femme d’intervenir dans une assemblée.

      36 Car enfin, la parole de Dieu est-elle sortie de chez vous ou y est-elle parvenue ? En auriez-vous le monopole ?

      37 Si quelqu’un estime être un prophète ou favorisé d’une « manifestation de l’Esprit » (lui permettant de discerner la volonté de Dieu), il doit reconnaître, dans ce que je vous écris, un ordre du Seigneur.

      38 S’il refusait de le reconnaître, ce serait la preuve qu’il n’a lui-même pas été reconnu (comme prophète) par Dieu.

      39 En résumé, mes frères, recherchez ardemment le don d’apporter des messages inspirés par Dieu, sans toutefois vous opposer à ce qu’on parle « dans des langues inconnues ».

      40 Mais veillez à ce que tout se passe convenablement et non dans le désordre.
Seuls les Évangiles sont disponibles en vidéo pour le moment.
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.